1281

Année du XIIIe siècle
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Des samouraïs japonais abordant des navires mongols. Rouleaux illustrés des invasions mongoles (蒙古襲来絵詞, Mōko shūrai ekotoba?), vers 1293.
Années :
1278 1279 1280  1281  1282 1283 1284
Décennies :
1250 1260 1270  1280  1290 1300 1310
Siècles :
XIIe siècle  XIIIe siècle  XIVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 1281 du calendrier julien.

ÉvénementsModifier

  • 14 - 15 août : deuxième tentative infructueuse d'invasion du Japon par les Mongols. Leur flotte est détruite par le vent divin (kami kaze) de la tempête[2].
    Après la défaite de 1274, Kubilaï lance rapidement la construction d'une nouvelle armada, présentée comme la flotte la plus importante avant le XXe siècle. Comme sept ans auparavant, la flotte mongole part de Corée et occupe les îles du sud du Japon, puis 45 000 soldats Mongols et 120 000 Coréens et Chinois débarquent dans les îles Kyūshū, Hirado et Takashima, mais les forces mongoles ne peuvent arracher qu’une victoire insignifiante contre les Japonais qui se défendent avec acharnement. Un typhon aurait dispersé la flotte mongole dans la baie de Hataka, à proximité de Fukuoka (15 août) et les envahisseurs sont exterminés jusqu’au dernier.
    Plus de 4000 navires coulent et 130 000 mongols et coréens périssent. Le Japon vénère encore aujourd'hui ce "vent divin" qui l'a protégé[3].
  • 29 octobre : l’armée mongole d’Abaqa est vaincue par le sultan mamelouk Qala'ûn près de Homs[2]. Le baile angevin établit à Acre reste neutre, et favorise ainsi la victoire des mamelouks[4]. La trêve est renouvelée entre Acre, Tripoli et le sultan mamelouk. Mais les Arméniens et les Hospitaliers ont ouvertement appuyé les Mongols (cf. 1285).


EuropeModifier


Naissances en 1281Modifier

Décès en 1281Modifier

Notes et référencesModifier

  1. From slave to sultan: the career of Al-Manṣūr Qalāwūn and the consolidation of Mamluk rule in Egypt and Syria (678-689 A.H./1279-1290 A.D.), par Linda Northrup Publié par Franz Steiner Verlag, 1998 (ISBN 978-3-515-06861-1)
  2. a b et c René Grousset, L’empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan, Paris, Payot, 1938, quatrième édition, 1965, (version .pdf) 669 p. (présentation en ligne, lire en ligne)
  3. Cette vision « classique » est modérée par les historiens contemporains, tels Thomas Conlan (In Little Need of Divine Intervention: Takesaki Suenaga's Scrolls of the Mongol Invasions of Japan. Cornell Univ., East Asia Series No. 113, 2002), qui estime que les effectifs ont été très largement surestimés. Thomas Conlan tient de même le typhon pour un mythe.
  4. Cécile Morrisson, Les Croisades - Chapitre III : Les croisades du XIIIe siècle : déviations et impuissance, (lire en ligne), p. 51 à 76
  5. L'Univers: histoire et description de tous les peuples …, publié par F. Didot frères, 1840
  6. Alfonso X and the Cantigas de Santa Maria: A Poetic Biography, par Joseph F. O'Callaghan, Publié par BRILL, 1998 (ISBN 978-90-04-11023-6)
  7. Cours d'histoire des états européens, de Frédéric Schoell
  8. Vie et mort de Byzance, de Louis Bréhier
  9. Les Glanures 3-7
  10. La république du lion, de Alvise Zorzi, Jacques Roque
  11. Histoire de Russie, depuis les temps les plus recules jusqu'à nos jours, par Charles Barthélemy Publié par A. Mame, 1856
  12. Gustave Hubault, Histoire de l'Europe et de la France jusqu'en 1270, Delagrave, (présentation en ligne)

Liens externesModifier