Ouvrir le menu principal

Laussonne

commune française du département de la Haute-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laussonne (homonymie).

Laussonne
Laussonne
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Le Puy-en-Velay
Canton Mézenc
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Mézenc
Maire
Mandat
Pierre Gentes
2014-2020
Code postal 43150
Code commune 43115
Démographie
Population
municipale
1 009 hab. (2016 en diminution de 0,88 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 58′ 15″ nord, 4° 03′ 10″ est
Altitude Min. 796 m
Max. 1 191 m
Superficie 25,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Laussonne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Laussonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laussonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laussonne

Laussonne est une commune française située en Velay, dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Le bourg de Laussonne se situe à 18 km de la ville du Puy-en-Velay et à 15 km du massif du Mézenc. Le village se niche au pied du plateau du Fraisse et de l'Herm, dans la vallée de la Laussonne.

ÉtymologieModifier

De l'auvergnat lausson (prononcer : "loussoun"), petit lac, diminutif de laus, lac. Il y a à l'est du village de Laussonne un quartier appelé Le Lac.

Les noms de lieu en Velay Le Lac ne sont pas rares et désignent le plus souvent une zone humide qui parfois se transforme en marais quand il pleut beaucoup. Ce sont des zones variables au cours du temps et il est inutile de justifier le nom de Laussonne par un supposé mot auvergnat signifiant "petit lac"; Laussonne n'est pas auvergnat ni en Auvergne historique. L'occitan aurait suffi à en parler, sachant qu'il existe un Laussou en Lot.&Garonne. Dans l'article, on fait de Laussonne un diminutif de Laus. Or, la forme Lapsona [857] est antérieure à une formation supposée de l'auvergnat qui n'existe pas encore au IXe siècle. Cf. Dauzat, La toponymie française.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jean-Pierre Antier   Rentier, propriétaire à Varennes
    Régis Antier   Notaire, conseiller d'arrondissement. Fils du précédent
    Joseph Antier ANRS Avocat, député, sénateur. Fils du précédent
1931 1940 Paul Antier PAPF Avocat, député et ministre. Fils du précédent
mai 1945 octobre 1947 Paul Antier PPUS id.
mars 1983 juin 1995 Georges Barnier se Président du syndicat des eaux de l'Alambre
mars 2001 En cours Pierre Gentes[1] dvd Vice-président de la communauté de communes

JumelageModifier

ÉconomieModifier

 
Usine Boissy SA à Laussonne.

L'usine Boissy, fabricant de chaussures, créée en 1947 et dernier fabricant de chaussures d'Auvergne[3]. L'entreprise emploie (en 2015) 105 personnes et fait travailler 80 personnes à domicile[3].

Au 31 décembre 2014[4] 82 établissements, employant au total 239 salariés, sont actifs dans la commune sont : 14 entreprises agricoles (1 salarié) ; 5 établissements appartiennent à l'industrie (120 salariés) ; le secteur de la construction comprend 11 établissements (24 salariés) ; celui du commerce, des transports et services divers correspond à 40 établissements (22 salariés) et 12 établissements sont du secteur administration publique, enseignement, santé, action sociale (72 salariés).

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 1 009 habitants[Note 1], en diminution de 0,88 % par rapport à 2011 (Haute-Loire : +1,08 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6481 0731 7511 6861 8021 8982 0051 9542 000
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5491 5521 5971 7501 9111 9482 0531 9961 971
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9831 9871 9741 8101 7451 5061 4001 1501 144
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 1671 1241 0521 0401 0639919811 0181 009
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2013[4] les 1014 habitants de la commune ont, pour 308 d'entre eux, moins de 30 ans, 403 ont entre 30 et 59 ans et 303 ont 60 ans et plus. Les 619 personnes âgées de 15 à 64 ans 67,6 % sont des actifs ayant un emploi, 5 % sont des chômeurs, % 6,6 % sont élèves ou étudiants, 13,4 % sont retraités et 7,4 % sont d'autres inactifs.

Selon les données de 2007, la commune de Laussonne comportait 400 résidences principales et 150 résidences secondaires. En 2013 il y a 415 résidences principales, 131 résidences secondaires et 69 logements vacants. 542 logements sont des maisons et 78 des appartements[4] .

Lieux et monumentsModifier

SiteModifier

 
Suc de Montchamp
  • Suc de Montchamp, dyke de la chaîne orientale du Velay.

MonumentModifier

 
L'église Saint-Pierre-aux-Liens
  • L'église Saint-Pierre-aux-Liens d'origine romane. Elle a été agrandie à l'époque gothique et dotée en 1713 d'un clocher et d'un porche. Elle a été inscrite au titre des monuments historiques en 1993[9].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 1er octobre 2014).
  2. « Gemeindepartnerschaften » Site web de la commune de Gründau, consulté le 23 avril 2017.
  3. a et b Boissuchaussures.fr
  4. a b et c « Dossier complet Commune de Laussonne (43115) », sur insee.fr, (consulté le 9 mai 2017)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Église Saint-Pierre-aux-Liens », notice no PA00125283, base Mérimée, ministère français de la Culture


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :