Kim Kardashian

Personnalité américaine de la télévision et des médias sociaux

Kim Kardashian
Kim Kardashian lors d'une interview pour Vogue en 2021.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Kimberly Noel KardashianVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Marymount High School (en) (jusqu'en )
Marsiling Secondary School (en)
Buckley School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Kourtney Kardashian (sœur aînée)
Khloé Kardashian (sœur cadette)
Rob Kardashian (frère cadet)
Kendall Jenner (sœur utérine et sœur cadette)
Kylie Jenner (sœur utérine et sœur cadette)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Damon Thomas (d) (de à )
Kris Humphries (de à )
Kanye West (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
North West (d)
Saint West (d)
Chicago West (d)
Psalm West (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Taille
1,59 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
52 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Cheveux
Yeux
Marron foncé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction
Golden Raspberry Award for Worst Supporting Actress (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Kim Kardashian
Signature

Kimberly Noel Kardashian, plus connue sous son diminutif Kim Kardashian, née le à Los Angeles, Californie, est une personnalité médiatique, socialite, femme d'affaires, mannequin et actrice américaine.

Elle attire d'abord l'attention des médias en tant qu'amie et styliste de Paris Hilton, mais elle est davantage remarquée après la sortie de sa sextape, Kim Kardashian, Superstar tournée en 2003 avec son petit ami de l'époque, le rappeur Ray J et publiée en 2007. La même année, sa famille et elle apparaissent dans la série de téléréalité L'Incroyable Famille Kardashian, diffusée jusqu'en 2021 sur la chaîne Entertainment Television. Son succès entraîne la création des séries dérivées : Les Kardashian à New York (2011-2012), Les Sœurs Kardashian à Miami (2009-2013) et Les Kardashian sur la plateforme Hulu (depuis 2022).

Elle développe une présence significative en ligne et sur les réseaux sociaux, comprenant des centaines de millions d'abonnés sur Twitter et Instagram. Avec ses sœurs Kourtney et Khloé, elle lance une chaîne de boutiques de mode Dash, ouverte entre 2006 et 2018. Kim Kardashian fonde KKW Beauty et KKW Fragrance en 2017, ainsi que la société de sous-vêtements et vêtements modelants Skims en 2019. Elle commercialise divers produits liés à son nom, tels que le jeu mobile Kim Kardashian: Hollywood en 2014 et le livre de photos Selfish en 2015. Elle joue dans plusieurs films comme Film catastrophe en 2008, Tentation : Confessions d'une femme mariée en 2013, dans la 12e saison de la série d'horreur American Horror Story en 2023 et prête sa voix au film La Pat' Patrouille, le film en 2021.

Le magazine Time inclut Kim Kardashian dans sa liste des 100 personnes les plus influentes de l'année 2015. Ses détracteurs comme ses admirateurs estiment qu'elle incarne la célébrité. Sa fortune est estimée à 1,8 milliard de dollars américains en 2022. Elle est devenue plus active politiquement en faisant du lobbying pour la réforme des prisons et la grâce, et suit actuellement un apprentissage du droit de quatre ans supervisé par l'association juridique à but non lucratif Dream Corps. Sa relation avec le rappeur américain Kanye West est également très médiatisée ; ils sont restés mariés de 2014 à 2022 et ont quatre enfants ensemble.

Jeunesse modifier

Kimberly Noel Kardashian est née le à Los Angeles, en Californie, de Robert Kardashian, avocat et de Kris Houghton, femme d'affaires[1],[2]. Elle a une sœur aînée, Kourtney, une sœur cadette, Khloé, et un frère cadet, Robert Jr[3],[2]. Leur mère est d'origine écossaise et néerlandaise, tandis que leur père est un Arméno-Américain de la 3e génération[4]. En 1991, leurs parents divorcent et leur mère épouse Bruce Jenner[note 1], vainqueur du décathlon aux Jeux olympiques d'été de 1976[7]. À la suite de ce second mariage, elle a des demi-frères dont Burton, Brandon et Brody et trois demi-sœurs dont Casey, Kendall et Kylie[8].

Elle étudie à la Marymount High School, une école catholique de Los Angeles réservée aux filles[9]. En 1994, son père défend le footballeur O. J. Simpson lors de son procès pour meurtre[10],[11]. Ce dernier est le parrain de Kim Kardashian[12]. Pendant son adolescence, la jeune femme est une amie proche de Nicole Richie et de Paris Hilton, qui lui permettent d'attirer l'attention des médias[13]. Elle commence ensuite à travailler chez Body, un magasin de vêtements local à Encino, en Californie, où elle travaille pendant quatre ans et assiste à l'ouverture du magasin de Calabasas et après son premier mariage, elle démissionne[14]. Son père meurt d'un cancer de l'œsophage en 2003[15].

Carrière modifier

2003 - 2006 : Ses débuts modifier

Elle commence à travailler en tant que styliste personnelle, en 2003, pour la chanteuse et actrice de rhythm and blues Brandy Norwood, la sœur du rappeur Ray J[16]. Sonja Norwood, explique qu'en 2004, elle autorise Kardashian à effectuer un seul achat sur sa carte de crédit American Express et que, malgré cela, les soeurs Kardashian auraient débité plus de 120 000 dollars de frais non autorisés sur cette carte. Norwood affirme également que la majeure partie des dépenses est imputable à des achats effectués dans la boutique familiale des Kardashian en 2006 et 2007, malgré sa démission auprès de Brandy. Norwood affirme ne pas avoir porté plainte au pénal à la demande de ses enfants, mais qu'elle a présenté ses allégations personnellement à Kardashian, qui s'excuse et promet de rembourser la dette. En 2008, aucun paiement n'ayant été effectué, Norwood intente une action en justice. Kardashian dément toutes ces allégations. En 2009, les parties sont parvenues à un accord confidentiel et les poursuites judiciaires sont abandonnées[17],[18].

En 2006, Kardashian travaille en tant que styliste pour Paris Hilton, une de ses amies d'enfance. Elle est apparue dans plusieurs épisodes de la série de téléréalité The Simple Life et est souvent photographiée accompagnant Hilton à des événements et des fêtes. Sheeraz Hasan, un spécialiste des relations publiques travaillant avec Hilton, a rencontré Kardashian et sa mère Kris Jenner en 2005 et déclare, lors d'une émission en 2020 que « Kim Kardashian est prête à tout pour créer une marque à succès ». Rick Mendozza, photographe indépendant travaillant pour le tabloïd TMZ, fait remarquer dans la même interview que, lorsque Kardashian accompagne Hilton à Hollywood, il continue à recevoir des commandes de tabloïds pour obtenir des photos de Kardashian durant trois années[19]. En 2021, Kardashian affirme que « Hilton m'a littéralement donné une carrière et j'en suis totalement reconnaissante »[20],[21].

2007 - 2010 : Découverte modifier

 
Kim Kardashian à la septième édition des Hollywood Life Magazine Awards en 2007.

En , une sextape réalisée en 2003 par la jeune femme et son petit-ami fuite sur internet et attire l'attention du pays. Elle intente un procès contre la société Vivid Entertainment pour avoir distribué le film sous le nom de Kim Kardashian, Superstar[22]. Elle abandonne les poursuites trois mois plus tard et conclut un accord pour un montant de 5 millions de dollars américains, autorisant Vivid à commercialiser et à vendre des copies de la cassette[23]. Les ventes génèrent près de 1,5 million de dollars au cours des six premières semaines[24]. Quelques mois plus tard, la famille Kardashian apparaît dans la série L'Incroyable Famille Kardashian qui est un succès pour la chaîne E! et entraîne la création de plusieurs séries dérivées[25]. Les médias critiquent ensuite la jeune femme et sa famille pour avoir utilisé la sortie de la sex tape comme un coup de publicité pour promouvoir leur émission de téléréalité[22],[26].

 
Kim Kardashian au festival du film de Tribeca en 2009 pour la première du film Wonderful World.

Elle pose pour le numéro de de Playboy et fait la couverture du numéro de pour la version roumaine du même magazine, faisant la promotion d'une photo intitulée Poezia Unui Fund Bombat (« Poésie d'un fessier gonflé »)[27],[28]. Elle joue le rôle de Lisa au cinéma, aux côtés de l'actrice Carmen Electra, dans le film Film catastrophe[29],[30]. En 2008, la jeune femme participe à la septième saison de l'émission Dancing with the Stars, elle est en binôme avec le danseur Mark Ballas et est la troisième candidate à être éliminée[31],. Fusion Beauty et Seven Bar Foundation lancent la campagne Kiss Away Poverty (« La pauvreté, un baiser pour s'en sortir »), dont Kardashian est l'égérie en . Pour chaque gloss vendu, un dollar est reversé à la fondation pour financer des femmes entrepreneurs aux États-Unis. En , elle commercialise son premier parfum, intitulé Kim Kardashian[32]. Elle publie également une série de DVD d'entraînement[33],[34], devient juge invitée de WrestleMania XXIV dans l'émission Top Model USA[35],[36] et fait des apparitions dans les séries télévisées telles que How I Met Your Mother[37],[38], Makaha Surf[39] et Les Experts : Manhattan[40],[41].

En 2010, elle signe plusieurs contrats de publicité, comprenant divers produits alimentaires pour la marque Carl’s Jr.[42]. Le , la succursale new-yorkaise du musée Madame Tussauds dévoile une statue de cire à l'effigie de la jeune femme[43]. Les soeurs Kardashian publient une autobiographie intitulée Kardashian Konfidential le et apparaît dans les meilleures ventes du journal The New York Times[44]. En , elle tourne un clip pour la chanson Jam (Turn It Up), réalisé par Hype Williams dont le rappeur américain Kanye West y fait une apparition[45]. La chanson est produite par The-Dream et Tricky Stewart. Lorsqu'on lui demande si un album est en préparation, la jeune femme répond : « Il n'y a pas d'album en préparation, juste une chanson que nous avons faite pour la série Les Kardashian à New York, et le clip est réalisé par Hype Williams, dont la moitié des bénéfices est reversée à une fondation contre le cancer, parce que l'un des parents de The-Dream et l'un de mes parents sont décédés d'un cancer. Il s'agit simplement de s'amuser pour une bonne cause »[46]. La même année, elle est productrice de The Spin Crowd[47]., une émission de téléréalité sur une société de relations publiques de New York dirigée par Jonathan Cheban et Simon Huck, participe à la dixième saison de The Apprentice[48] et joue un rôle d'invitée avec ses soeurs dans un épisode de la troisième saison de la série 90210[49],[50].

2011 - 2016 : Exposition permanente modifier

 
Kim Kardashian à Sydney, en Australie, pour un événement de la chaîne Entertainment Television en 2012.

En 2012, la chaîne Entertainment Television renouvelle la série L'incroyable famille Kardashian pour deux saisons supplémentaires[51]. Elle joue le rôle d'une collègue de travail d'un thérapeute ambitieux dans le film Tentation : Confessions d'une femme mariée, un drame romantique produit, écrit et réalisé par Tyler Perry[52]. Bien que le film ait connu un succès modéré au box-office[53], les critiques sont négatives et Kardashian remporte le prix de la pire actrice dans un second rôle lors des Razzie Awards[54].

La jeune femme lance Kim Kardashian: Hollywood, un jeu mobile sur les systèmes d'exploitation iOS et Android, en dont l'objectif est de devenir une célébrité[55]. Le jeu propose un modèle free-to-play, c'est-à-dire que le téléchargement est gratuit, mais que les objets proposés sont payants[56]. Elle prête sa voix à un extraterrestre dans un épisode de la série d'animation American Dad![57].

Elle apparaît en couverture du magazine Paper en 2014, photographiée par Jean-Paul Goude[58]. Elle pose nue, de dos, exposant son fessier avec la légende : Break the Internet (« Casse internet »), ce qui suscite de nombreux commentaires aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les médias[59],[60]. Un auteur du magazine Time commente :

 
Kim Kardashian en 2014 lors d'un évenement à Sydney en Australie.

« Contrairement aux précédents nus de célébrités qui représentent la rébellion des femmes contre la société répressive et qui tentent d'abattre les barrières, l'exposition de Kardashian n'est que provocation et fanfaronnade, des images répétitives qui semblent nous offrir une certaine forme de vérité ou de compréhension, mais qui ne servent en réalité qu'à des fins égoïstes. Nous voudrions qu'il y ait quelque chose de plus, une raison ou un contexte, une grande explication qui nous dise ce que c'est que de vivre à notre époque, mais ce n'est pas le cas. Le fessier de Kim Kardashian n'est rien d'autre qu'une promesse vide »[61]. Le site web du magazine Paper est consulté 15,9 millions de fois en une journée, contre 25 000 fois en général[62].

En , la jeune femme publie un portfolio intitulé Selfish, une collection de 325 pages de photos d'elle-même, recevant un accueil positif de la part des critiques[63]. Cette année-là, elle fait la couverture du numéro d'août du magazine Vogue Espagne et publie un pack d'emoji à son effigie uniquement disponible sous iOS intitulé Kimoji, contraction entre son surnom Kim et emoji[64],[65],[66].

Selon CBC Marketplace et des entretiens avec des experts de la promotion des célébrités, Kardashian serait payée au moins 300 000 dollars pour chaque message qu'elle publie sur les réseaux sociaux afin promouvoir divers produits[67]. Business Insider estime que ses revenus s'élèvent à environ 720 000 dollars par message publié sur Instagram[68].

Depuis 2017 : Affaires et activités professionnelles modifier

En 2017, Kardashian lance deux marques de beauté et de parfum, KKW Beauty et KKW Fragrance[69],[70].

Kardashian et Laverne Cox coproduisent la série de téléréalité Glam Masters, sur la chaine Lifetime dont la première a eu lieu en [71]. La série de huit épisodes met en scène un certain nombre de blogueurs beauté en herbe qui s'affrontent dans des tâches ; le gagnant reçoit l'opportunité de collaborer avec Kardashian sur une ligne de maquillage pour KKW Beauty et de rejoindre son équipe de glam[72]. Kardashian et la gagnante de la série, Argenis Pinal, collaborent pour créer des bâtons d'ombres à paupières, appelés « Créme Color Sticks ».

La star de téléréalité et ses soeurs font une apparition dans le film Ocean's 8[73]. You Kiddin' Me, une série de téléréalité montrant des farces réalisées en caméras cachées est co-produite par Kardashian et Lionsgate Television dont la diffusion se déroule pour la première fois sur Facebook Watch en [74].

Le , le documentaire Kim Kardashian West : The Justice Project est diffusé pour la première fois sur Oxygen, dont elle est la vedette et la productrice exécutive[75]. Il retrace son parcours en faveur d'une réforme de la justice pénale et met en lumière l'incarcération de masse aux États-Unis[76]. Elle fait également une apparition dans le documentaire This is Paris de Paris Hilton sur YouTube[77],[78]. En , la famille Kardashian-Jenner signent un accord de plusieurs années avec la plateforme Hulu, propriété de Disney[79],[80]. La première saison de la série Les Kardashian est diffusée en produite par la société britannique Fulwell 73[81].

Kardashian apparaît dans le documentaire The First Step de Van Jones, qui porte sur la réforme de la justice pénale et dont la première est présentée au festival du film de Tribeca en [82],[83]. Elle participe également aux premiers épisodes de la série de téléréalité de Martha Stewart, Martha Gets Down and Dirty, et de l'émission culinaire de Paris Hilton, Cooking with Paris, sur Discovery+ et Netflix[84],[85]. Elle interprète le rôle de Delores, un caniche, dans le film d'animation canadien La Pat' Patrouille, le film, sorti en [86]. Elle anime l'émission Saturday Night Live et dans son monologue, elle se moque de son ex-mari Kanye West, de l'ex-mari de sa mère Caitlyn Jenner, de ses sœurs, d'O. J. Simpson et d'autres personnes[87],[88].

Dans le cadre d'un recours collectif intenté contre la société de Cryptomonnaie EthereumMax, alléguant qu'il s'agit d'un système de pump and dump, Kim Kardashian est citée comme partie civile, au même titre que l'ancien boxeur professionnel Floyd Mayweather, Jr., l'ancien joueur de la NBA Paul Pierce et d'autres célébrités, pour avoir fait la promotion du jeton EthereumMax sur leurs différents comptes de réseaux sociaux[89],[90]. En , la Commission américaine des opérations de bourse annonce que Kardashian accepte de payer une amende de 1,26 million de dollars, de ne pas promouvoir de crypto-monnaies pendant trois ans et de coopérer à une enquête en cours sans admettre ni nier d'actes répréhensibles pour avoir omis de déclarer avoir reçu un paiement de 250 000 dollars[91].

La star de téléréalité fonde Skky Partners, une société de capital-investissement, avec un ancien partenaire du Carlyle Group . Sa mère, Kris Jenner, est également associée de la société[92]. Elle fait ses débuts de mannequin à la Semaine de la mode de Paris pour la maison de couture Balenciaga, aux côtés de Nicole Kidman, Dua Lipa, Naomi Campbell et Bella Hadid[93],[94],[95]. Kardashian et Beats Electronics lancent en collaboration une gamme d'écouteurs sans fil dans une palette de tons de couleur terre inspirée de sa signature minimaliste[96],[97]. Dans le cadre d'un accord exclusif avec Spotify, elle anime et coproduit un podcast en huit épisodes intitulé The System : The Case of Kevin Keith, présenté pour la première fois en , ce podcast décrit les divergences dans l'affaire Keith, qui est condamné pour un triple homicide en 1994 dans l'Ohio[98],[99],[100].

Kardashian incarne un rôle dans la douzième saison de la série American Horror Story, aux côtés d'Emma Roberts. La saison est basée sur le roman Delicate Condition de Danielle Valentine[101],[102],[103].

Vie privée modifier

Relations modifier

En 2000, à l'âge de 19 ans, elle se marie avec le producteur de musique Damon Thomas[104],[105]. Thomas demande le divorce en 2003 et plus tard, Kardashian annonce que leur séparation est due à des abus physiques et émotionnels et déclare qu'elle était sous ecstasy lors de leur cérémonie de mariage[106]. Avant que son divorce ne soit prononcé, elle sort avec le rappeur Ray J[107]. La jeune femme est ensuite sortie avec Reggie Bush. Leur relation débute après que Matt Leinart les présentent lors des ESPY Awards[108]. Ils se sont séparés le [109]. Kardashian est également sortie brièvement avec le joueur de NFL Miles Austin en 2010[110].

 
Kim Kardashian et Kanye West lors de leur mariage le en Italie.

En , elle se fiance avec le joueur de NBA Kris Humphries, alors membre des Nets de Brooklyn, qu'elle fréquente depuis [111]. Ils se marient le à Montecito, en Californie[112]. Une émission spéciale en deux parties montrant les préparatifs et le mariage lui-même est diffusée sur la chaîne Entertainment Television au début du mois d'[113]. Après 72 jours de mariage, elle demande le divorce en invoquant des différences irréconciliables[114]. Plusieurs médias supposent qu'il s'agissait simplement d'un coup de publicité pour promouvoir les projets télévisés de la famille de la jeune femme[115]. Un homme prétendant être son ancien publicitaire, Jonathan Jaxson, prétend également que son mariage éphémère était en fait une mise en scène et un stratagème pour générer de l'argent. Kim Kardashian intente une action en justice contre Jaxson, déclarant que ses affirmations sont fausses, et règle ensuite l'affaire en présentant des excuses de la part de Jaxson[116]. Une pétition largement diffusée demandant la suppression de toutes les émissions liées aux Kardashian à la suite du divorce[117].

Elle fréquente son ami de longue date, le rappeur Kanye West en , alors qu'elle est encore légalement mariée à Humphries. Son divorce est prononcé le [118]. Kardashian et West se fiancent le , date du 33e anniversaire de Kardashian[119], et se marient le au Forte di Belvedere à Florence, en Italie[120]. Sa robe de mariée est conçue par Riccardo Tisci de la maison Givenchy[121], tandis que les robes de certains invités sont réalisées par le designer Michael Costello[122]. Le statut élevé et les carrières respectives du couple ont fait que leur relation fait l'objet d'une forte couverture médiatique ; The New York Times qualifie leur mariage de « blizzard historique de la célébrité »[123]. West déclare que Kardashian est sa muse[124]. Le couple divorce en pour le bien être de leurs enfants et la santé mentale de Kardashian[125],[126].

Santé et grossesses modifier

Elle a eu quatre enfants lors de son mariage avec Kanye West : North (15 juin 2013), Saint (5 décembre 2015), Chicago (15 janvier 2018) et Psalm (10 mai 2019)[127],[128],[129],[130].

La jeune femme évoque publiquement les difficultés qu'elle a rencontrées lors de ses deux premières grossesses[131]. Elle a souffert de prééclampsie lors de sa première grossesse, ce qui l'oblige à accoucher à 34 semaines d'aménorrhées[132]. Durant ces grossesses, elle présente un placenta accreta après l'accouchement et doit finalement subir une intervention chirurgicale pour retirer le placenta et le tissu cicatriciel[133],[134]. Après sa deuxième grossesse, les médecins lui déconseillent de tomber enceinte à nouveau[135]. Ses troisième et quatrième enfants sont nés par l'intermédiaire de la gestation pour autrui[136],[137].

Kardashian souffre de psoriasis[138].

Religion modifier

Kim Kardashian est chrétienne et se décrit comme « très religieuse »[139]. Elle a fait ses études dans des écoles chrétiennes de tradition presbytérienne et catholique[139]. En , Kardashian et West se rendent dans le quartier arménien de la vieille ville de Jérusalem pour faire baptiser leur fille à la cathédrale Saint-Jacques[140]. Khloé Kardashian est désignée comme marraine[141]. Elle se fait baptiser en même temps que ses enfants, en lors d'une cérémonie apostolique arménienne au baptistère de la cathédrale d'Etchmiadzin[142],[143].

Fortune modifier

En 2014, sa fortune est estimé à 28 millions de dollars[144]. L'année suivante, Forbes rapporte qu'« elle a gagné plus que jamais cette année, ses revenus ayant augmenté pour atteindre 53 millions de dollars, et qu'elle a monétisé la célébrité mieux que n'importe qui d'autre »[145]. Une grande partie de ses revenus comprend des vente en gros de la ligne Sears, la Kardashian Kollection, qui lui rapporte 600 millions de dollars ainsi que la ligne de cosmétiques Kardashian Beauty, les produits de bronzage de marque Kardashian, la ligne de boutique DASH, et les posts sponsorisés sur les réseaux sociaux qui valent collectivement entre 300 000 et 500 000 dollars[146]. En , sa fortune se chiffre à 350 millions de dollars américains[147]. Le journal Forbes estime la richesse nette de Kardashian à 1 milliard de dollars américains, le [148].

Agression à Paris modifier

Le , alors qu'elle assiste à la Semaine de la mode de Paris, elle est victime de vol sous la menace d'une arme à feu dans l'appartement où elle séjourne[149]. Cinq individus, habillés en policiers, l'attachent et la bâillonnent, puis lui volent des bijoux d'une valeur de 10 millions de dollars[150]. Les voleurs sont entrés dans la résidence en menaçant le concierge. Une fois dans la chambre de Kardashian, ils la menacent d'une arme à feu, lui ligotent les poignets et les jambes et lui enroulent du ruban adhésif autour de la bouche en guise de bâillon[151]. Placée dans une baignoire, la jeune femme n'a pas été blessée physiquement et a imploré qu'on lui laisse la vie sauve[152]. Elle réussit à se libérer des liens en plastique qui lui enserraient les poignets et à appeler à l'aide tandis que les voleurs se sont enfuis[153]. Le , il est révélé que le tournage de la nouvelle saison de l'incroyable Famille Kardashian est suspendu pour une durée indéterminée à la suite du cambriolage[154],[155].

Après l'annonce du vol, plusieurs critiques expriment leur scepticisme quant à une éventuelle mise en scène, certains établissant même une comparaison avec le nageur olympique Ryan Lochte qui prétend avoir été victime d'un faux vol[156],[157]. Le , une vidéo est publiée, montrant Kardashian immédiatement après le vol, alors que la police commence à mener son enquête. Dans cette vidéo, on la voit utiliser le téléphone portable qu'elle déclare avoir été volé, et elle ne porte aucune des marques dont elle affirme avoir été ligotée par ses ravisseurs, ce qui suscite de nouvelles interrogations quant à la mise en scène des événements[158]. Le lendemain, elle engage des poursuites contre plusieurs médias et obtient une injonction de ne pas publier la vidéo, car une enquête policière est en cours[158],[159],[160]. Le , elle abandonne les poursuites, ce qui suscite de nouvelles critiques selon lesquelles le vol n'était qu'un stratagème pour attirer l'attention des médias[161].

Le , la police française place en garde à vue 17 personnes suspectes pour les interroger sur l'affaire[162]. Au cours de l'année, 16 personnes sont arrêtées pour leur implication présumée dans l'affaire[163]. Il est révélé en 2020 que les procureurs français demandent le renvoi en jugement de 12 personnes. Les voleurs qui sont entrés dans la chambre de la victime sont âgés, et la presse les surnomme les « papys voleurs »[164]. En 2021, les suspects attendent toujours d'être jugés et au moins l'un des cinq qui sont entrés dans la chambre de Kardashian est censé ne pas contester les accusations portées contre lui[165].

Prises de position et politique modifier

Militantisme modifier

Lors d'une interview avec le journal GQ pour le numéro de , Kim Kardashian se décrit comme démocrate et déclare son soutien à Hillary Clinton lors de l'élection présidentielle américaine de 2016[166],[167]. En , elle publie, sur Twitter, un tableau de statistiques qui est devenu très populaire, mettant en évidence des données montrant que la violence armée aux États-Unis tue 11 737 personnes par an, tandis que le terrorisme aux États-Unis tue 14 personnes par an. Cette publication est mentionnée par la Royal Statistical Society lors de ses statistiques internationales de l'année pour 2017[168].

Lors d'un voyage en Ouganda en , elle et son mari rencontrent le président Yoweri Museveni. Après une conférence de presse, West évoque le tourisme en Ouganda. Leur rencontre avec le président est critiquée en raison de son statut de dictateur et de sa récente répression de l'opposition et de la communauté LGBT ougandaise[169],[170].

Reconnaissance du génocide arménien modifier

 
Kim Kardashian devant le mémorial du Génocide Arménien à Erevan.

Kardashian est fière de ses origines arméniennes et écossaises[171]. Elle n'est citoyenne ni de l'Arménie ni du Royaume-Uni et ne parle pas l'arménien[172]. Elle défend la reconnaissance du génocide arménien à de nombreuses reprises et encourage le président Barack Obama et le gouvernement fédéral des États-Unis à envisager cette reconnaissance[173]. En , elle publie sur son site web un article condamnant le Wall Street Journal pour avoir diffusé une publicité niant le génocide arménien[174]. Elle écrit une lettre au président Joe Biden pour le remercier d'avoir officiellement reconnu le génocide arménien, devenant ainsi le premier président des États-Unis à le faire[175],[176].

Elle se rend en Arménie avec son mari, sa sœur Khloé et sa fille aînée et est allée visiter le mémorial du génocide arménien, Tsitsernakaberd, à Erevan en 2015[177]. Le , Kardashian annonce qu'elle fait don d'un million de dollars à une organisation humanitaire qui soutient le développement de l'Arménie[178].

Réforme des prisons et plaidoyer en faveur de la grâce modifier

 
Kim Kardashian aux côtés de Donald Trump à la Maison Blanche en 2018.

En , Vogue annonce que Kardashian étudie pour passer l'examen du barreau. Elle déclare avoir échoué plusieurs fois à l'examen de première année de droit (le baby bar), ses résultats étant « légèrement moins bons » que lors de sa première tentative. En , elle réussit l'examen lors de sa quatrième tentative.

Kim Kardashian œuvre dans le domaine de la réforme des prisons, en plaidant pour la réduction de la peine de Chris Young et d'Alice Marie Johnson, une femme condamnée à la prison à vie pour un premier délit lié à la drogue alors qu'elle était à la tête d'un important réseau de cocaïne dans le Tennessee et dont Donald Trump lui accorde la grâce en [179],[180]. Avec Van Jones et Jared Kushner, elle contribue à persuader le président Trump de soutenir la loi First Step, qui met en place des réformes majeures dans le système carcéral américain[181]. Van Jones déclare plus tard que sans Kardashian, la loi n'aurait jamais été adoptée car elle n'aurait pas reçu le soutien du président. La loi est ensuite adoptée par une large majorité au Sénat américain[182],[183].

En 2019, elle a largement financé la campagne 90 Days to Freedom, une initiative des avocats Brittany K. Barnett et MiAngel Cody visant à libérer des condamnés à perpétuité non violents ayant commis des infractions à la législation sur les stupéfiants[184]. L'effort aboutit à la libération de 17 personnes en vertu des dispositions de la loi First Step Act[185]. Kardashian est largement reconnue pour le succès de la campagne dans les titres des médias. Les commentaires sur sa participation vont de l'éloge aux allégations qu'il s'agisse d'un coup de publicité, en passant par des accusations selon lesquelles elle s'attribue le mérite d'un travail qu'elle n'avait pas fait. Dans un message publié sur Facebook, Barnett commente « la nature divisée et sous-financée de l'espace de réforme de la justice pénale. Kim s'est jointe à nous pour nous soutenir lorsque des fondations nous ont refusés. Nos clients, leurs familles et nous-mêmes avons beaucoup d'amour pour elle et lui sommes profondément reconnaissants »[186].

 
Donald Trump entouré de Kim Kardashian et de femmes défenseurs de la réforme de la grâce.

La jeune femme plaide pour la clémence de Melissa Lucio, la seule femme d'origine hispanique dans le couloir de la mort au Texas[187]. Dans une série de tweets, elle déclare : « J'ai récemment pris connaissance du cas de Melissa Lucio et je voulais partager son histoire avec vous. Elle est dans le couloir de la mort depuis plus de 14 ans pour la mort de sa fille dans un accident tragique. Elle est dans le couloir de la mort pour avoir abusé et tué sa fille, âgée de deux ans »[188]. Kardashian supprime ses messages et apprends que Lucio est libérée quelques jours après sa série de messages[189].

Kardashian, exprime son soutien et demande la libération du rappeur Gunna, qui est emprisonné sans caution, accusé d'avoir violé la loi sur les organisations influencées par le racket et la corruption (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act)[190]. Toutefois, en , le rappeur s'est vu refuser une nouvelle fois sa libération avant son procès[191]. En décembre, il plaide coupable d'une seule accusation de racket et est condamné à cinq ans de prison, dont un an commué en période d'emprisonnement et le reste de la peine suspendu sous réserve de conditions. Il est rapidement sorti de prison et est condamné à effectuer 500 heures de travaux d'intérêt général[192].

Polémiques modifier

En 2013, Kim Kardashian, qui souhaite aider les Philippines après le passage du typhon Haiyan, organise une vente de vêtements et d'accessoires sur le site marchand EBay. Les gains de cette charité devaient initialement revenir en intégralité à une association de victimes du typhon. Cependant, la star de téléréalité ne reverse que 10 % des gains ; sur 200 000 dollars récoltés, l'association ne perçoit que 20 000 dollars[193],[194].

La star de téléréalité choque les internautes en racontant qu'elle a commencé à suivre des régimes alors qu'elle n'avait que 13 ans, en 1993. Son premier régime était celui de la soupe aux choux, au cours duquel elle ne mangeait que des soupes et de l'eau[195].

En , elle poste sur Instagram un selfie d'elle même dont la poitrine et les parties génitales sont masquées par deux bandes noires[196]. De nombreux internautes ainsi que des célébrités s'indignent devant ce selfie[197]. En guise de réponse, elle poste un nouveau selfie, seins nus masqués par une bande noir, aux côtés de l'actrice et mannequin américain Emily Ratajkowski et en levant leur majeurs[198].

La jeune femme dévoile sur les réseaux sociaux, un appel passé entre le rappeur Kanye West et la chanteuse Taylor Swift[199]. West explique à Swift vouloir utiliser son nom pour une chanson et cette dernière accepte[200]. Dans les paroles, le rappeur évoque la chanteuse et indique l'avoir rendue célèbre[201],[202]. La chanteuse réfute ces allégations lors de la cérémonie des Grammy Awards[203],[204]. En 2020, la vidéo intégrale de l'appel fuite et le rappeur est accusé de mensonges envers la chanteuse qui n'était pas au courant de cette chanson[205].

 
Kim Kardashian lors du Met Gala 2017

En 2017, elle est accusée de consommer de la cocaïne lorsqu'elle publie une vidéo dans laquelle on peut voir des rangées de poudre blanche en arrière-plan sur une table en marbre. Rapidement, elle nie qu'il s'agit de drogue et déclare sur les réseaux sociaux qu'il s'agit de sucre : « Je n'écoute pas ce genre de ragots, alors je vais en finir rapidement. C'est du sucre de nos bonbons Dylan's Candy Shop »[206].

La même année, elle suscite la controverse en célébrant sa perte de poids après avoir attrapé la grippe, comparant la maladie à un régime incroyable, ses fans l'accusent de promouvoir l'anorexie[207],[208].

En 2019, Kim Kardashian organise la fête prénatale de son quatrième enfant avec des produits à base de cannabidiol, une substance dérivée du cannabis[209],[210]. Outre des produits cosmétiques tels que des huiles et des sels de bain, le cannabis est également la matière première d'une fontaine à chocolat[211]. Dans ses stories Instagram, la femme d'affaires montre qu'elle possède une plantation de cannabis dans sa propriété[212].

Lorsqu'elle annonce le nom de la nouvelle gamme de sous-vêtements, Kimono Solutionwear, résultant d'une contraction entre son nom et l'habit traditionnel japonais, la star de téléréalité est fortement critiquée pour le nom de la marque, qui, selon ses détracteurs, manque de respect à l'égard de la culture japonaise, et ignore la signification de ce vêtement traditionnel, étant également accusée d'appropriation culturelle[213]. À la suite du lancement de la gamme, le hashtag #KimOhNo est apparu sur Twitter et le maire de Kyoto adresse une lettre à Kardashian pour lui demander de reconsidérer la marque Kimono[214]. En réponse, elle annonce rebaptiser sa marque en Skims[215],[216].

Elle décide de porter une robe de Marilyn Monroe au Met Gala[217]. Pour entrer dans la robe, elle doit suivre un régime strict : elle a perdu environ 8 kg en un mois pour porter la robe et utilise une astuce controversée pour accélérer le processus : une combinaison de sudation[218],[219]. Mais comme le processus est malsain, elle dit qu'elle ne peut pas bouger ses mains parce qu'elle avait perdu tant de poids si rapidement que cela entraîne une crise douloureuse de son psoriasis[220]. Après le gala, des photos de la robe fuitent sur les réseaux sociaux, montrant que la star de téléréalité l'a abîmée[221],[222].

Lors d'une interview pour le magazine Variety, la jeune femme donne un conseil pour devenir une femme d'affaires : « J’ai les meilleurs conseils pour devenir une femme d’affaire. Lève ton putain de cul et travaille. Il semble que personne ne veuille travailler de nos jours »[223],[224]. Ces propos, sortis de leur contexte, créent la polémique et la star de téléréalité s'excuse lors de l'émission Good Morning America[225],[226].

Distinctions modifier

La star de téléréalité remporte onze récompenses dont 5 Teen Choice Awards[227],[228],[229],[230],[231],[232] pour son émission familiale de téléréalité, 1 Razzie Awards[233], 2 People's Choice Awards[234],[235], 1 Glamour awards[236] et 2 CFDA[237],[238].

Discographie modifier

Singles modifier

Titre Année Meilleur classement Album
US US Heat.
Jam (Turn It Up) 2011 21 Single

Vidéoclip modifier

Titre Année Notes
Thnks fr th Mmrs 2007 participation au clip de Fall Out Boy
Jam (Turn It Up) 2011 interprète
Bound 2 2013 participation au clip de Kanye West
M.I.L.F. $ 2016 participation au clip de Fergie
Wolves participation au clip de Kanye West
B.F.A. (Best Friend's Ass) 2019 participation au clip de Dimitri Vegas & Like Mike aux côtés de Paris Hilton

Filmographie modifier

Émissions modifier

Cinéma modifier

Télévision modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. En 2015, Bruce Jenner change son prénom en Caitlyn après avoir effectué une transition de genre[5],[6].

Références modifier

  1. « Kim Kardashian », sur elle.fr (consulté le ).
  2. a et b (en) « Kim Kardashian », sur britannica.com (consulté le ).
  3. « Kourtney, Kim, Khloe, Robert, Kylie and Kendall Kardashian - Los Angeles Times », sur web.archive.org, (consulté le ).
  4. (en-GB) « Kim Kardashian: How do Armenians feel about her fame? », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Kris Jenner : la transition de Caitlyn Jenner a été « un grand choc » - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  6. (en-GB) Emma Brockes, « Caitlyn Jenner on transitioning: ‘It was hard giving old Bruce up. He still lives inside me’ », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) « Caple: Revisiting Bruce Jenner's historic Olympic moment », sur ESPN.com, (consulté le ).
  8. (en) Leah Bitsky, « The Kardashian-Jenner family tree: A complete guide for keeping up »  , sur Pagesix, (consulté le ).
  9. (en-US) Christina Austin, Kirsten Acuna, « Check Out The Elite Schools Where Celebrities Send Their Kids », sur Business Insider (consulté le ).
  10. « Robert Kardashian, le paternel aimant aux prémices de l'empire familial », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  11. (en) Christie D'Zurilla, « Robert Kardashian: Keeping up with the man who stood by O.J. Simpson »  , sur LA Times, (consulté le ).
  12. (en-GB) « 5 Secret Facts You Never Knew About Kim Kardashian », sur Vogue Arabia, (consulté le ).
  13. (en-GB) Eleanor Morgan, « Why is Kim Kardashian famous? You asked Google – here’s the answer », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  14. (en) « Kim Kardashian, Mogul, Tells Us Her Money Story », sur wealthsimple.com, (consulté le ).
  15. (en) « UCLA Kardashian Center for Esophageal Health »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur uclahealth.org (consulté le ).
  16. (en) « Kim Kardashian's Shady Behavior As Brandy's Stylist Explained », sur ScreenRant, (consulté le ).
  17. (en-US) « Dirty Money Secret! Kardashians Accused Of Spending $120K In Credit Card Fraud Scheme », sur RadarOnline, (consulté le ).
  18. (en) « Kardashians Sued For Stealing From Brandy And Ray J's Mom », sur 105.9 Kiss-FM, (consulté le ).
  19. (en) Allie Yang et Muriel Pearson, « Starlets of early 2000s were meticulously created, collaborators reveal »  , sur goodmorningamerica, (consulté le ).
  20. (en-US) « See Kim Kardashian Return to Her Stylist Roots at Pal Paris Hilton's Wedding », sur etonline.com, (consulté le ).
  21. (en) « Kim Kardashian Acknowledges That Paris Hilton Give Her A Career », sur W Magazine, (consulté le ).
  22. a et b (en-US) Olivia Truffaut-Wong, « Ray J’s Instagram Live on the Kim Kardashian Sex Tape, Explained », sur The Cut, (consulté le ).
  23. (en-US) « The Kim Kardashian sex tape: An oral history », (consulté le ).
  24. (en) « Here’s how much Kim Kardashian and Ray J made from their sex tape », sur Capital (consulté le ).
  25. (en-GB) « How to keep up with the Kardashians: A guide to all their TV series from the spin-offs to the big shows », sur Cosmopolitan, (consulté le ).
  26. (en-US) Ilana Kaplan, « 10 Years Ago, Kim Kardashian Turned a Sex Tape Into a Business Empire », sur Complex (consulté le ).
  27. (en-US) « Kim Kardashian throws it back with '07 'Playboy' pics », sur USA TODAY (consulté le ).
  28. « Playboy Romania - Nov 2010 - Magazines Archive », sur magazinesarchive.com (consulté le ).
  29. (en) « Disaster Movie Star Kim Kardashian Names Her Favorite Butt », sur TVGuide.com (consulté le ).
  30. (en) « Kim Kardashian’s revealed her most embarrassing moment and we are DYING », sur Heatworld, (consulté le ).
  31. (en-US) « Kim Kardashian teams up with former dancing pal Mark Ballas », (consulté le ).
  32. (en) Trish Crawford Special to the Star, « Kardashian fame and fragrance », sur Toronto Star, (consulté le ).
  33. (en) Mia Saini, « Kim Kardashian Powering To The Top », sur Forbes (consulté le ).
  34. (en-US) Condé Nast, « Sweatin' with Kim Kardashian », sur Allure, (consulté le ).
  35. (en) « Lauren Conrad, Kim Kardashian among 'Top Model' guest judges », sur EW.com (consulté le ).
  36. (en) « Lauren Conrad, Kim Kardashian Join 'America's Next Top Model' », sur MTV (consulté le ).
  37. « Kim Kardashian : elle s’incruste dans la saison 4 de « How I met your mother » ! », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  38. (en) « Kim Kardashian To Guest Star On How I Met Your Mother », sur MTV (consulté le ).
  39. « Ces séries et films où Kim Kardashian a déjà joué », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  40. « Les Experts : Manhattan : Kim Kardashian et Vanessa Minnillo en guest ! », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  41. « Kim Kardashian rejoint les Experts Manhattan », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  42. (en) Adam Tschorn, « Kardashian endorsements seem to have va-va-vroom »  , sur LA Times, (consulté le ).
  43. (en) « Kim Kardashian Gets Her Own Madame Tussauds Wax Figure », sur MTV (consulté le ).
  44. (en-US) « Kardashian Sisters Keep it "Konfidential" With New Book », sur cbsnews.com, (consulté le ).
  45. (en-US) namcgloster, « Dope Or Nope? Kim Kardashian Debuts New Single ‘Turn It Up’ », sur VIBE.com, (consulté le ).
  46. (en-US) Jillian Mapes, « Kim Kardashian: ‘There’s No Album in the Works’ », sur Billboard, (consulté le ).
  47. (en-US) Lindsay Hurd, « 'Spin Crowd' spirals downward fast », sur The Michigan Daily, (consulté le ).
  48. (en) « Perfumania Teams Up With Kim Kardashian to be Featured on NBC's "The Apprentice" », sur NBC News, (consulté le ).
  49. « Les Kardashian dans « 90210 » - Quand les stars s’invitent dans les séries télé », sur elle.fr, (consulté le ).
  50. « 90210 : Kim et Khloé Kardashian rencontrent Naomi... les images », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  51. (en) Meghan Casserly, « Keeping Up With The Kardashians 2015: E! Pays $40 Million For Three More Years », sur Forbes (consulté le ).
  52. (en-US) Clover Hope, « Why Kim Kardashian Was Cast In ‘Tyler Perry’s Temptation’ », sur VIBE.com, (consulté le ).
  53. « Temptation: Confessions of a Marriage Counselor », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  54. « Razzie Awards : Will Smith et Kim Kardashian primés aux Oscars du pire du cinéma américain », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  55. (en) Michael Rothman, « Take a Sneak Peek at Kim Kardashian's New Video Game »  , sur abcnews, (consulté le ).
  56. (en) Jenna Wortham, « Kim Kardashian, an Unlikely Mobile Video Game Hit », sur Bits Blog, (consulté le ).
  57. (en) « Kim Kardashian to play alien on 'American Dad' », sur EW.com (consulté le ).
  58. (en) « Meet The Man Behind Kim Kardashian's 'Break The Internet' Cover: Jean-Paul Goude », sur MTV (consulté le ).
  59. (en) A. B. C. News, « Kim Kardashian Leaves Little to Imagination in Raciest Magazine Cover Yet », sur ABC News (consulté le ).
  60. (en-GB) David Hershkovits, « How Kim Kardashian broke the internet with her butt », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  61. (en) « Kim Kardashian’s Butt Is an Empty Promise », sur Time, (consulté le ).
  62. (en) Mike Shields, « Kim Kardashian Doesn’t Break Paper Magazine’s Servers–At Least Not Yet »  , sur WSJ, (consulté le ).
  63. (en) Isabella Biedenharn, « Review Roundup: Critics love Kim Kardashian's 'Selfish' », sur EW.com (consulté le ).
  64. «Kimoji»: Kim Kardashian s'excuse d'avoir «cassé l'App Store», sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  65. « Kim Kardashian lance sa gamme d'émojis, les Kimoji », sur lesinrocks.com (consulté le ).
  66. « Kim Kardashian sans maquillage (ou presque) pour Vogue Espagne », sur L'Express, (consulté le ).
  67. (en) « How celebrities like the Kardashians are bending the advertising rules in the social media age »  , sur CBC, (consulté le ).
  68. (en-US) Kate Taylor, « Kim Kardashian revealed in a lawsuit that she demands up to half a million dollars for a single Instagram post and other details about how much she charges for endorsement deals », sur Business Insider (consulté le ).
  69. (en) Devon Abelman, « Kim Kardashian Is Launching a Beauty Line Called KKW Beauty », sur allure, (consulté le ).
  70. (en-US) Condé Nast, « Kim Kardashian West Reveals Her New Fragrance, Crystal Gardenia Citrus », sur Vogue, (consulté le ).
  71. (en) « Everything We Know About Kim Kardashian's New Beauty Competition Series », sur W Magazine, (consulté le ).
  72. (en-US) Jethro Nededog, « Kim Kardashian's makeup artists are so famous that people are fighting to join her glam squad », sur Insider (consulté le ).
  73. (en-US) « Kim Kardashian and Kendall Jenner Film 'Ocean's Eight' Cameos in NYC », sur etonline.com, (consulté le ).
  74. (en-US) Greg Evans, « Kim Kardashian West Prank Series ‘You Kiddin’ Me?!’ Sets Premiere Date », sur Deadline, (consulté le ).
  75. (en-US) Daniel D'Addario, « ‘Kim Kardashian West: The Justice Project’: TV Review », sur Variety, (consulté le ).
  76. (en) « Kim Kardashian's advocacy is the real deal. Here's how she convinced me. », sur NBC News, (consulté le ).
  77. (en) Republic World, « 'This Is Paris' director claims Kim Kardashian refused to be filmed from the waist-down », sur Republic World, (consulté le ).
  78. « On a vu le documentaire sur Paris Hilton et ce n’est pas du tout ce que vous croyez », sur L'Obs, (consulté le ).
  79. « La famille Kardashian fait son retour dans la téléréalité, un an après l'arrêt de son émission phare », sur rtl.fr, (consulté le ).
  80. (en) « 'The Kardashians' Is One Big Marketing Opportunity for the Family’s Brands », sur Time, (consulté le ).
  81. (en-US) Elizabeth Wagmeister, « Kardashian-Jenner Hulu Series Underway as Family Taps Fulwell 73 to Produce (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le ).
  82. (en-US) « Van Jones 'blown away' by Kim Kardashian's 'poise' », (consulté le ).
  83. (en-US) Lisa Kennedy, « ‘The First Step’ Review: Van Jones’ Criminal Justice Reform Doc Plays as a Vanity Project », sur Variety, (consulté le ).
  84. « See Kim Kardashian Get Blue Goo on Her Face in Hilarious Cooking With Paris Preview », sur E! Online, (consulté le ).
  85. (en-US) John Anderson, « ‘Martha Gets Down and Dirty’ Review: Stewart Steals the Show », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le ).
  86. (en) A. B. C. News, « Video Kim Kardashian to voice sassy poodle in upcoming 'Paw Patrol' movie », sur ABC News (consulté le ).
  87. « Pleine d'auto-dérision, Kim Kardashian n'épargne pas sa famille dans le "Saturday Night Live" », sur parismatch.com, (consulté le ).
  88. « Kim Kardashian Pokes Fun at Kanye West, O.J. Simpson and Others in Hilarious SNL Monologue », sur E! Online, (consulté le ).
  89. (en-US) Talal Ansari, « Kim Kardashian, Floyd Mayweather Jr., Others Sued Over Cryptocurrency Promotion », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le ).
  90. (en-US) Richard Lawler, « Influencers beware: promoting the wrong crypto could mean facing a class-action lawsuit », sur The Verge, (consulté le ).
  91. (en) Mike Calia,Jacqueline Corba, « Kim Kardashian pays over $1 million to settle SEC charges linked to a crypto promo on her Instagram », sur CNBC, (consulté le ).
  92. (en) Sophie Kiderlin, « Kim Kardashian launches private equity firm, becoming the latest celeb to enter the investment industry », sur CNBC, (consulté le ).
  93. (en-US) Marc Malkin, « Kim Kardashian and Nicole Kidman Walk in the Balenciaga Fashion Show and More Photos From Paris Haute Couture Week », sur Variety, (consulté le ).
  94. Condé Nast, « Kim Kardashian et Nicole Kidman enflamment le défilé Balenciaga haute couture », sur Vogue France, (consulté le ).
  95. « Défilé de stars chez Balenciaga », sur Stylist.fr (consulté le ).
  96. (en-US) « Kim Kardashian Teams with Beats for Custom Beats Fit Pro Earbuds Collaboration in Skims-like Colors », sur WWD, (consulté le ).
  97. Condé Nast, « Kim Kardashian signe avec Beats le nouvel accessoire indispensable des amateurs de musique », sur Vogue France, (consulté le ).
  98. (en-US) Todd Spangler, « Kim Kardashian Releases Her First Spotify-Exclusive Podcast », sur Variety, (consulté le ).
  99. « Kim Kardashian : son podcast sur les affaires criminelles débarque sur Spotify », sur CNEWS, (consulté le ).
  100. (en) « Kim Kardashian Is Launching A True Crime Podcast », sur Nylon, (consulté le ).
  101. Condé Nast, « Kim Kardashian, Emma Roberts et Cara Delevingne, méconnaissables dans les premières images d'American Horror Story », sur Vogue France, (consulté le ).
  102. « Kim Kardashian et Cara Delevingne dans American Horror Story : Ryan Murphy va-t-il trop loin ? », sur Numéro Magazine (consulté le ).
  103. « Kim Kardashian est la star du nouveau American Horror Story : bande-annonce », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  104. (en-US) « Kim Kardashian’s Husbands So Far: How Many Times Has Kim K Being Married? », sur Thedistin, (consulté le ).
  105. (en-US) Hayley Peppin, « Kim Kardashian's first husband responds to her claims she was "on ecstasy" when they eloped », sur Harper's Bazaar Australia, (consulté le ).
  106. (en) « Kim Kardashian West says she was on ecstasy for first wedding and sex tape », sur NBC News, (consulté le ).
  107. (en-US) « Ray J alleges Kim Kardashian cheated on first husband », (consulté le ).
  108. (en) « The Saint and the Sinner », sur GQ, (consulté le ).
  109. (en) « Kim Kardashian and Reggie Bush Just Seemed So in Love », sur InStyle (consulté le ).
  110. « Kim Kardashian : Miles Austin sortait avec elle uniquement par intérêt ! », sur Premiere.fr, (consulté le ).
  111. (en) « Kim Kardashian And Kris Humphries: A Timeline », sur MTV (consulté le ).
  112. (en-US) « Kim Kardashian and Kris Humphries get married in Montecito », sur Los Angeles Times, (consulté le ).
  113. (en-US) « Kim Kardashian wedding special to air this Sunday: Will you watch? », sur Washington Post, (consulté le ).
  114. (en) Wes ODonnell, « Kim Kardashian Divorce: Why Marriage to Kris Humphries Was Doomed from Start », sur Bleacher Report (consulté le ).
  115. « Was Kardashian marriage a sham? . », sur web.archive.org, (consulté le ).
  116. « Kim Kardashian "Very Happy" With Apology From Blogger Who Called Her Marriage "Staged" », sur E! Online, (consulté le ).
  117. (en) A. B. C. News, « Thousands Sign ‘No More Kardashian’ Petition », sur ABC News (consulté le ).
  118. (en-US) « Kim Kardashian and Kris Humphries finalize divorce - CBS News », sur cbsnews.com, (consulté le ).
  119. (en) A. B. C. News, « Kim Kardashian and Kanye West Engaged », sur ABC News (consulté le ).
  120. (en) « Kim Kardashian West and Kanye West's wedding album »  , sur Vogue, (consulté le ).
  121. (en-GB) « Kim Kardashian weds Kanye West in Givenchy », sur Harper's Bazaar, (consulté le ).
  122. « Kim Kardashian Wedding Fashion: Designer Michael Costello Dishes on His Custom Looks for Kimye’s Guests! », sur E! Online, (consulté le ).
  123. (en) Jon Caramanica, « The Agony and the Ecstasy of Kanye West »  , sur nytimes.com, (consulté le ).
  124. (en-US) « Kanye West Calls Kim Kardashian His Muse, Surprises No One », sur ELLE, (consulté le ).
  125. « Kim Kardashian et Kanye West : les raisons du divorce - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  126. Condé Nast, « Kim Kardashian et Kanye West parviennent à un accord pour leur divorce », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  127. (en-GB) « Kanye West announces that Kim Kardashian is pregnant », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  128. « Kim Kardashian Is Pregnant! Reality Star Expecting Second Child With Kanye West », sur E! Online, (consulté le ).
  129. (en) Lisa Respers France, « Kim Kardashian West welcomes third child », sur CNN, (consulté le ).
  130. (en-US) « Kim Kardashian and Kanye West Welcome Their Fourth Child », sur Harper's BAZAAR, (consulté le ).
  131. (en) « Kim Kardashian recalls being told she had suffered miscarriage », sur The Independent, (consulté le ).
  132. (en) Megan C. Hills, « Kim Kardashian talks about pregnancy struggles with pre-eclampsia and surrogacy », sur Evening Standard, (consulté le ).
  133. (en) « Kim Kardashian says she had to undergo five operations after pregnancy », sur The Independent, (consulté le ).
  134. « Kim Kardashian Opens Up About IVF and Undergoing 5 Operations After Pregnancy With Saint », sur E! Online, (consulté le ).
  135. (en) « Why Did Kim Kardashian Need a Surrogate? », sur InStyle (consulté le ).
  136. (en-US) Emily DiNuzzo, Daniel Boan, « Kim Kardashian has a common health condition that made her need a surrogate. Here's what you need to know about it. », sur Insider, (consulté le ).
  137. (en-US) « Kim Is Using a Different Surrogate for an Interesting Reason », sur Harper's Bazaar, (consulté le ).
  138. (en) « Kim Kardashian discusses 'painful and scary' psoriatic arthritis diagnosis in new essay », sur The Independent, (consulté le ).
  139. a et b (en) « The Religious Ritual Kim Kardashian Practices Every Morning », sur InStyle (consulté le ).
  140. (en) « Kim and Kanye Had Their Daughter Baptized in Jerusalem », sur Time, (consulté le ).
  141. « North West's Godmother Revealed! All the Details on Her Special Baptism in Israel », sur E! Online, (consulté le ).
  142. (en-US) Libby Torres, « Kim Kardashian just got baptized in Armenia with her children », sur Insider, (consulté le ).
  143. (en-US) « Kim Kardashian Just Baptized Saint, Chicago, and Psalm in Armenia », sur Harper's Bazaar, (consulté le ).
  144. (en) Clare O'Connor, « Kim Kardashian's $28 Million Year: How She Made More Than Ever Before », sur Forbes (consulté le ).
  145. (en) « 33. Kim Kardashian - 2015-11-06 - The World's Highest-Paid Celebrities 2015 », sur Forbes (consulté le ).
  146. (en-US) Abel Shifferaw, « Legal Documents Reveal Kim Kardashian Makes $300K to $500K Per Instagram Post », sur Complex (consulté le ).
  147. (en) Natalie Robehmed, « Why Kim Kardashian West Is Worth $350 Million », sur Forbes (consulté le ).
  148. (en) Madeline Berg, « Kim Kardashian West Is Officially A Billionaire », sur Forbes (consulté le ).
  149. (en-US) Condé Nast, « The Inside Story of the Kim Kardashian Paris Hotel Heist », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  150. (en-GB) Kim Willsher et Elle Hunt, « Kim Kardashian robbed at gunpoint by men disguised as police in Paris », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  151. « Kim Kardashian Bound, Gagged and Held at Gunpoint: Exclusive New Details on the Robbery in Paris », sur E! Online, (consulté le ).
  152. (en-US) « Kim begged for her life during gunpoint robbery », (consulté le ).
  153. (en) « This Is How Kim Kardashian Escaped Her Attackers During The Paris Robbery », sur ELLE (consulté le ).
  154. (en-US) Elizabeth Wagmeister, « E! Halts Production on ‘Keeping Up With the Kardashians’ Following Paris Robbery », sur Variety, (consulté le ).
  155. (en-US) « 'Keeping Up With The Kardashians' On Hold "Indefinitely" », sur Marie Claire, (consulté le ).
  156. Lisa Respers France, « Kim Kardashian sues over robbery story », sur CNNMoney, (consulté le ).
  157. (en) « Kim Kardashian Is Suing MediaTakeOut For Saying She Faked Getting Robbed In Paris », sur Dlisted, (consulté le ).
  158. a et b (en) A. B. C. News, « Video Kim Kardashian West Sues Over 'Staged' Robbery Claims », sur ABC News (consulté le ).
  159. (en) « Kim Kardashian sues over claims she faked Paris robbery », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  160. (en-US) Arya Roshanian, « Kim Kardashian Sues Website for Saying She Faked Paris Robbery », sur Variety, (consulté le ).
  161. (en-US) Condé Nast, « Kim Kardashian Settles Lawsuit with MediaTakeOut », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  162. (en) Oceane Cornevin,James Masters, « Kim Kardashian West robbery suspects picked up by French police », sur CNN, (consulté le ).
  163. (en) « French police arrest 16 in Kardashian Paris robbery case », sur France 24, (consulté le ).
  164. (en-US) « France’s Nickname for Kardashian Suspects: Grandpa Robbers », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  165. (en) « Man who robbed Kim Kardashian in Paris recounts heist in tell-all book », sur France 24, (consulté le ).
  166. (en-US) « Kim Kardashian West Has A Few Things to Get Off Her Chest », sur GQ, (consulté le ).
  167. (en-US) « Kim Kardashian Endorses Hillary Clinton: 'I'm With Her' », sur etonline.com, (consulté le ).
  168. (en) Financial Times, « Best statistics of 2017 are 69 and 0.1 »  , sur Financial Times, (consulté le ).
  169. (en) « Why Kanye West and Kim Kardashian Are Being Criticized for Meeting With Uganda's President », sur Time, (consulté le ).
  170. (en-GB) Jason Burke, « Bobi Wine attacks Kanye West over Museveni meeting », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  171. (en) « The Sun reveals secrets of history of Kim Kardashian’s family », sur armenpress.am (consulté le ).
  172. (en) « Kim Kardashian - the Armenian Interview », sur Armenia Online (consulté le ).
  173. (en) « Kim Kardashian: Armenian Genocide Victims 'Should Never Be Forgotten' », sur Time, (consulté le ).
  174. (en) « Kim Kardashian Is Taking Down the 'Wall Street Journal' Ad Denying Armenian Genocide », sur Mic, (consulté le ).
  175. (en-US) Kelsey Vlamis, « Kim Kardashian West, whose father was Armenian-American, thanked Biden for formally recognizing the Armenian genocide », sur Insider (consulté le ).
  176. (en) Ray Sanchez, « Khloé Kardashian thanks Biden for officially recognizing Armenian genocide », sur CNN, (consulté le ).
  177. (en) A. B. C. News, « Kardashians Visit Armenia, Call for Genocide Recognition », sur ABC News (consulté le ).
  178. (en-US) Ellise Shafer, « Kim Kardashian West Donates $1 Million to Armenia Fund Amid Ongoing Conflict With Azerbaijan », sur Variety, (consulté le ).
  179. (en-US) « What to Know About Prison Reform Advocate Alice Marie Johnson », sur Harper's BAZAAR, (consulté le ).
  180. (en-US) Amelia McDonell-Parry, « Kim Kardashian, Activist, Visits White House to Call for Prisoner Freedom », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  181. (en) Jeremy Diamond,Alex Rogers, « How Jared Kushner, Kim Kardashian West and Congress drove the criminal justice overhaul », sur CNN, (consulté le ).
  182. (en) « The Inside Story of How Prison Reform Got Done », sur Time, (consulté le ).
  183. (en-US) Helena Andrews-Dyer, « Kim Kardashian is still fighting for criminal justice reform », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le ).
  184. (en) « Opinion | Kim Kardashian's 'prison reform' work reveals downsides of celebrity activism », sur NBC News, (consulté le ).
  185. (en) « Kim Kardashian's 'prison reform' work reveals downsides of celebrity activism », sur NBC News, (consulté le ).
  186. (en-US) Trace William Cowen, « Lawyer Brittany K. Barnett Gives Backstory of Kim Kardashian’s Work With 90 Days of Freedom », sur Complex (consulté le ).
  187. (en-US) Kiko Martinez, « Kim Kardashian Advocates for Texas Death Row Inmate Melissa Lucio », sur Remezcla, (consulté le ).
  188. (en) « Kim Kardashian and others are rallying to stop ‘tragic’ execution of Melissa Lucio », sur The Independent, (consulté le ).
  189. (en) « Kim Kardashian celebrates Melissa Lucio execution delay: ‘Best news ever’ », sur The Independent, (consulté le ).
  190. (en-US) « Kim Kardashian Supports 'Free Gunna' Movement as Rapper Seeks Release », sur Entertainment Tonight (consulté le ).
  191. (en-US) Jewel Wicker,Bill Donahue et Jewel Wicker, « Gunna Denied Release From Jail Once Again, Despite Protests From Lawyers », sur Billboard, (consulté le ).
  192. (en-GB) Alex Gallagher, « Gunna shares first photo since release from jail, calls for Young Thug to be freed », sur NME, (consulté le ).
  193. « Kim Kardashian œuvre pour les Philippines… à 10% ! », sur elle.fr, (consulté le ).
  194. (en-GB) « Kardashian defends 10% Philippines donation », sur Digital Spy, (consulté le ).
  195. (en-US) « Kim Kardashian West tried 'every diet' at 13 », sur The Arizona Republic (consulté le ).
  196. (en) Tish Weinstock, « kim kardashian posts a naked selfie, insta trolls lose their shit », sur i-d.vice.com (consulté le ).
  197. (en) Marie Claire published, « Kim Kardashian and naked selfie-gate sparked a copycat mural and totally unexpected fashion trend », sur Marie Claire UK, (consulté le ).
  198. « Kim Kardashian et Emily Ratajkowski nues sur Instagram », sur elle.fr, (consulté le ).
  199. (en) Alex Abad-Santos, « Kim Kardashian’s Taylor Swift-Kanye West Snapchat story, explained », sur Vox, (consulté le ).
  200. (en-US) « Kim Kardashian West’s Feud With Taylor Swift Just Went Nuclear on Snapchat », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  201. « Kanye West clashe violemment Taylor Swift dans une chanson », sur elle.fr, (consulté le ).
  202. (en-US) « The Original Taylor Swift Lyric in Kanye West's “Famous” Was Even More Controversial », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  203. (en-GB) Damian Jones, « Watch Taylor Swift's 2016 Grammy Awards speech voiced by young girls », sur NME, (consulté le ).
  204. (en-US) Billboard Staff, « Taylor Swift on Winning Album of the Year at the 2016 Grammys: There Will Be People Who Try to ‘Take Credit’ for Your ‘Fame’ », sur Billboard, (consulté le ).
  205. (en-US) Chris Willman, « Taylor Swift and Kanye West’s 2016 Phone Call Leaks: Read the Full Transcript », sur Variety, (consulté le ).
  206. (en) Brian Koerber, « Kim Kardashian assures us the lines of powder on her table are definitely just sugar », sur Mashable, (consulté le ).
  207. (en) Kayla Bazile, « Kim Kardashian called the flu 'an amazing diet' and, well, you can guess what happened », sur Mashable, (consulté le ).
  208. (en) Natalie Reilly, « Kim Kardashian tweeted about losing weight thanks to the flu. Cue misplaced outrage », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le ).
  209. « All the Details on Kim Kardashian's Shower for Baby No. 4 », sur E! Online, (consulté le ).
  210. (en) « Kim Kardashian's Baby Shower Was a Blissed-Out CBD Vibe Fest », sur W Magazine, (consulté le ).
  211. (en-US) « All the Details From Kim Kardashian West’s CBD-Themed Baby Shower », sur Vogue, (consulté le ).
  212. (en-US) tara mahadevan, « Kim Kardashian Talks CBD: 'It's Saved My Life' », sur Complex (consulté le ).
  213. « Kim Kardashian West, un kimono et un scandale », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  214. (en-GB) Vivian Ho, « #KimOhNo: Kim Kardashian West renames Kimono brand amid outcry », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le ).
  215. (en-US) Vanessa Friedman, « Kim Kardashian West and the Kimono Controversy », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  216. (en-US) Layla Ilchi, « Kim Kardashian Reveals New Name for Shapewear Brand After Backlash », sur WWD, (consulté le ).
  217. Condé Nast, « Met Gala 2022 : Kim Kardashian portait l'iconique robe de Marilyn Monroe de Happy Birthday Mr. President », sur Vogue France, (consulté le ).
  218. (en-US) « Kim Kardashian Lost 16 Pounds in 3 Weeks to Fit Into Marilyn Monroe's Dress for the 2022 Met Gala », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  219. (en-US) « Kim Kardashian Calls Met Gala Weight Loss Backlash a Double Standard », sur Harper's BAZAAR, (consulté le ).
  220. (en) « Kim Kardashian says her strict Met Gala diet caused 'painful' psoriasis flare-up », sur Harper's Bazaar Australia, (consulté le ).
  221. (en-US) « They called it! Kim Kardashian really did damage that iconic Marilyn Monroe dress », sur Los Angeles Times, (consulté le ).
  222. « Kim Kardashian aurait considérablement abîmé la robe de Marilyn Monroe après le Met Gala », sur Elle, (consulté le ).
  223. (en) « Kim Kardashian told women to ‘get ... up and work.’ Some people are saying it’s hypocritical. », sur NBC News, (consulté le ).
  224. (en) « Kim Kardashian faces backlash over comments that women should "Get your f***ing ass up and work" », sur Marie Claire UK, (consulté le ).
  225. « « Il semble que personne ne veuille travailler de nos jours » : Kim Kardashian revient sur ses propos chocs et s’excuse - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  226. « Kim Kardashian s’excuse pour ses propos », sur 20 minutes, (consulté le ).
  227. (en) « 2010 Teen Choice Awards Winners List », sur MTV (consulté le ).
  228. « Photos from Stars Win Their First Teen Choice Awards », sur E! Online (consulté le ).
  229. (en-US) « Teen Choice Awards 2011: List of winners - CBS News », sur cbsnews.com, (consulté le ).
  230. (en-US) « Teen Choice Awards 2012: List of winners - CBS News », sur cbsnews.com, (consulté le ).
  231. (en-US) « Complete list of Teen Choice 2013 Awards winners », sur Los Angeles Times, (consulté le ).
  232. (en-US) Variety Staff, « Teen Choice Awards Winners 2016: Complete List », sur Variety, (consulté le ).
  233. (en) « Razzies 2014: The full 'winners' list », sur EW.com (consulté le ).
  234. (en-GB) « People's Choice Awards 2011: The Winners », sur Digital Spy, (consulté le ).
  235. (en-GB) « People's Choice Awards - the winners in full », sur Digital Spy, (consulté le ).
  236. (en-GB) Condé Nast, « Kim Kardashian wins Entrepreneur of the Year 2011 », sur Glamour UK, (consulté le ).
  237. (en-US) Condé Nast, « Kim Kardashian West Wins the CFDA Influencer Award—And Best Red Carpet Beauty », sur Vogue, (consulté le ).
  238. (en-US) Laurie Brookins, « CFDA Awards: Catherine Holstein, Emily Adams Bode and Kim Kardashian Among Winners », sur The Hollywood Reporter, (consulté le ).

Bibliographie modifier

  • Yunice Abbas, Thierry Niemen, J'ai séquestré Kim Kardashian, L'Archipel, 2021.
  • Pauline Delassus, La nuit de Kim Kardashian, Grasset, 2019.
  • Sean Smith, Kim: The Untold Story, HarperCollins, 2015.

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :