Ouvrir le menu principal

Cent briques et des tuiles

film de Pierre Grimblat, sorti en 1965

Cent briques et des tuiles est un film de Pierre Grimblat sorti en 1965.

SynopsisModifier

Un petit gangster, Marcel a perdu au jeu toute la cagnotte gagnée par sa bande, soit 20 millions. Ses complices, les frères Shultz, lui donnent une semaine pour les rembourser, récupèrent les clefs de son appartement et le mettent à la porte. Marcel se retrouve aux Champs Élysées ou il croise Étienne un ancien complice et ami qui lui propose de voler la recette des Galeries Lafayette soit 100 briques, 100 millions. Étienne et Marcel, comme un clin d’œil à Étienne Marcel, s'associent pour cela à Justin qui se déguise en père Noël. Avec la complicité du liftier du magasin le vol réussit, mais les billets sont mouillés par une fuite d'eau. C'est le début des tuiles.

Un groupe de jeunes apprentis voleurs qui vient de braquer un commerçant sans succès bouscule par mégarde Justin et récupère le butin. Après quelques péripéties la bande à Marcel reprend le butin dans la voiture du groupe de jeunes qui vient d'avoir un accident. Le problème maintenant est de décoller les billets qui avaient été mouillés et forment des liasses dures comme des briques. Pour cela la bande les fait bouillir puis sécher !

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Marie Laforêt chante la "bague au doigt" .

Lien externeModifier