Ouvrir le menu principal
Opération Trafics

Titre original Achtung Zoll!
Genre thriller
Pays d'origine Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
NDR Fernsehen
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 48
Durée 6 × 52 minutes
42 × 25 minutes
Diff. originale 1981

Opération Trafics (Achtung Zoll!) est une série télévisée franco-allemande en six épisodes de 52 minutes diffusés à partir du sur TF1, puis 42 épisodes de 25 minutes diffusés en Allemagne sur NDR Fernsehen et qui n'ont pas été doublés en français. Rediffusion en dans La Une est à vous[1] sur TF1.

SynopsisModifier

La série met en scène le quotidien d'un inspecteur des douanes qui devra résoudre des affaires très diverses allant du trafic de drogue à celui de tableaux de maîtres.

Elle fut réalisée par Christian-Jaque.

DistributionModifier

ÉpisodesModifier

  1. Procédure exceptionnelle : Premier d'une série de six téléfilms policiers traitant de fraudes et de trafics divers (drogue, alcool, or, objets d'art, devises...) et inspirés d'affaires vraies classées dans les archives du service des douanes.A la douane allemande de Kehl, un trafiquant de cocaïne est arrêté. L'enquête, après avoir situé le laboratoire dans le midi de la France, aboutit à la clinique du docteur Mannheim, en Allemagne dans laquelle les passeurs, qui transportent les sachets de drogue dans un plâtre de jambe, sont "opérés". Le médecin et ses complices sont arrêtés après l'attaque, mouvementée de la clinique.
  2. Drôle de pastis : Roger Chapuis est chauffeur dans une entreprise de livraison de fuel gérée par Maud dont il est amoureux. Il accepte de trafiquer son véhicule pour acheminer du faux pastis fabriqué grâce à de l'alcool volé par Karl Buller, un viticulteur d'Alsace insoupçonnable. Roger, éconduit par Maud révèle le trafic à la police et l'inspection des douanes se saisit de l'affaire.
  3.  La Bataille de l'or : Le capitaine d'un cargo est abattu dans la boutique de Belotti "or et métaux précieux". Belotti, ancien fondeur de lingots d'or est également abattu dans un hôtel de Marseille. L'inspecteur Mathieu qui soupçonne un trafic d'or dans le chargement du cargo poursuit son enquête dans le milieu des fondeurs, malgré le sabotage de sa voiture qui plonge dans un bassin du port. Ses investigations le conduiront jusqu'à Durasse un chimiste de génie qui a réalisé la fusion de l'or et du verre et à Don Caligero, le chef de ce trafic.
  4. La Sainte Famille : Les Vasserand sont à l'affût de l'héritage de la cousine Marthe qui a caché un magot en billets provenant d'opérations louches de son défunt mari. Dès son décès, ils font tout pour n'avoir pas à déclarer au fisc les 300 millions de l'opération. Un réseau de passeurs de fonds en Suisse est repéré par l'inspecteur Mathieu et de son équipe qui descend à Lyon pour l'occasion.
  5. W... comme Watteau : Dans cet épisode, l'inspecteur Mathieu et son équipe reçoivent le renfort de l'inspecteur Werner, venu d'Allemagne pour constituer un groupe d'intervention douanière. Ceci afin de lutter contre le trafic d'œuvres d'art en Europe. M. Van Lupé, professeur d'histoire de l'art joue le rôle de conseiller du groupe et un ordinateur tout à fait sophistiqué leur indique les "fuites" d'œuvres d'art. En particulier des Watteau.
  6. T.I.R : Sur la route d'Anvers à Genève, Raphaël, chauffeur d'un camion T.I.R. a rendez-vous avec un certain Pierre Gaughin. Pierre et Raphaël arrivent chez les frères Mignon, Jules et Léon pour leur livrer du beurre. Il s'agit de beurre soviétique passé en contrebande et étiqueté en Belgique, beurre qui sera revendu par les frères Mignon au prix fort pratiqué dans le Marché commun. Lors d'une autre livraison à Genève, un contrôle de douane a lieu. Après enquête, l'avocat Pierre Gaughin et sa femme, véritables instigateurs de la contrebande, sont reconnus coupables.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Programme du 6 au 12 octobre 1989 », Ciné Télé Revue, no 40,‎ , p. 48 (ISSN 0778-5526)

Liens externesModifier