Ouvrir le menu principal

Raoul Walsh

réalisateur américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walsh.
Raoul Walsh
Description de cette image, également commentée ci-après
Au centre, Raoul Walsh. À gauche, le scénariste Laurence Stallings, amputé d'une jambe durant la Première Guerre mondiale. Photo prise le 27 octobre 1918.
Nom de naissance Albert Edward Walsh
Naissance
New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 93 ans)
Simi Valley, Californie
États-Unis
Profession Réalisateur
Films notables Le Voleur de Bagdad
La Piste des géants
La Charge fantastique
Gentleman Jim
L'enfer est à lui
Barbe-Noire, le pirate

Raoul Walsh, de son vrai nom Albert Edward Walsh, est un réalisateur américain, né le à New York et mort le à Simi Valley en Californie (États-Unis)[1],[2].

BiographieModifier

Walsh commence sa carrière artistique comme acteur à New York, devenant rapidement acteur de film. En 1914 il devient l’assistant de D. W. Griffith et travaille en collaboration avec lui à la Twentieth Century Fox jusqu’en 1928. À la Paramount Pictures dans les années 1930 il dirige des vedettes comme James Cagney, Humphrey Bogart, Robert Mitchum et Errol Flynn avant de rejoindre la Warner Bros. Entertainment au début des années 1940. Son contrat à la Warner expire en 1953 et il prend sa retraite en 1964.

Il est un membre fondateur de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS)[3].

Walsh a perdu un œil dans un accident de voiture lors du tournage de In Old Arizona en 1929.

Il est le frère de l’acteur George Walsh.

Il a également codirigé de manière non officielle La Femme à abattre (The Enforcer) en 1951.

Comme son contemporain Howard Hawks, Walsh était connu pour ne jamais laisser la réalité perturber une bonne histoire. Leonard Maltin a décrit l’autobiographie de Walsh comme une « fiction de divertissement avec éventuellement des concessions à la vérité ».

En dehors de son importante œuvre cinématographique, Raoul Walsh est aussi l’auteur de deux livres, un roman (La colère des justes, 1972) et un livre de souvenirs Each man in his time en 1974 (traduit sous le titre Un demi-siècle à Hollywood, Calmann-Lévy, 1976, et Ramsay Poche Cinéma n°15, 1985).

Raoul Walsh lance la carrière de Rock Hudson (dans Les Géants du ciel) et de John Wayne (dans La piste des géants).

FilmographieModifier

Années 1910-1920Modifier

Années 1930-1940Modifier

Années 1950-1960Modifier

 
Raoul Walsh tenant le rôle de John Wilkes Booth, dans Naissance d'une nation

.

comme ActeurModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Raoul Walsh | American director », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 13 mars 2019)
  2. (en) « TSPDT - Raoul Walsh », sur www.theyshootpictures.com (consulté le 13 mars 2019)
  3. (en) « The 36 Founding Members of the Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) », sur IMDb (consulté le 13 mars 2019)
  4. (en) « La Gran jornada (1931) », sur imdb.com
  5. (en) « Die Große Fahrt (1931) », sur imdb.com
  6. « Il grande sentiero (1931) », sur senscritique.com
  7. Walsh coréalisa officieusement ce film avec Humphrey Bogart, lorsque le réalisateur Bretaigne Windust tomba malade au début du tournage en 1951. Mais Walsh refusa d'être crédité.

Voir aussiModifier