Ouvrir le menu principal

La Vierge de Nuremberg

film sorti en 1963
La Vierge de Nuremberg
Titre original La vergine di Norimberga
Réalisation Antonio Margheriti
Scénario Edmond T. Gréville
Antonio Margheriti
Ernesto Gastaldi
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre horreur
Durée 83 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Vierge de Nuremberg (La vergine di Norimberga) est un film italien réalisé par Antonio Margheriti, sorti en 1963.

SynopsisModifier

Max Hunter retourne pour affaire en Allemagne au château de ses ancêtres, accompagné de sa femme Mary. Une nuit Mary est réveillé par des cris, elle constate l'absence de son mari dans le lit conjugal et recherche dans le château l'origine des cris. Elle se retrouve alors dans une dépendance du château, en fait un musée macabre qui expose des instruments de tortures du temps de l'inquisition. S'approchant d'une vierge de Nuremberg, elle s'aperçoit que du sang en coule, recueilli dans un seau. Elle ouvre la statue, y découvre un cadavre et perd connaissance. Elle fera ensuite d'étrange rencontres, un valet balafré, une gouvernante pleine de suffisances, et un étrange promeneur qui dit s'intéresser aux jardins des chanteaux allemands. Son mari devant partir pour affaire lui fait prendre un somnifère pour calmer ses angoisses, elle rejette les cachets et suit son époux à travers le château, le voyant disparaître à travers une porte secrète, elle le cherche sans le trouver dans un souterrain où elle se cache du balafré quand elle voit arriver un personnage habillé comme l'antique bourreau de cire du musée…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • La vierge de Nuremberg évoquée dans le titre est un autre nom de la Vierge de fer, un instrument de torture en forme de sarcophage en fer ou en bois, garni de pointes métalliques intérieures.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Signé au générique comme Anthony M. Dawson