Ferrari 488 GTE

Ferrari 488 GTE
Ferrari 488 GTE Evo
Ferrari 488 GTE
La Ferrari 488 GTE Evo no 51 de AF Corse dans la voie des stands lors des 4 Heures de Silverstone 2019.
Présentation
Constructeur Drapeau : Italie Ferrari
Année du modèle 2016
2018 (Evo)
Spécifications techniques
Châssis Aluminium
Nom du moteur Ferrari F154CB 3.9 L
Cylindrée 3 902 cm3
Configuration V8 bi-turbo
Position du moteur Central arrière
Boîte de vitesses Boîte séquentielle
Nombre de rapports 6 rapports
Électronique Injection électronique Bosch
Système de freinage Disques en acier ventilés Brembo
Cockpit Fermé
Poids 1 245 kg
Dimensions Longueur : 4 625 mm
Largeur : 2 035 mm
Hauteur : 1 145 mm
Empattement : 2 715 mm
Voies AV/AR : 1 145 mm / 765 mm
Carburant Essence
Pneumatiques Dunlop
Michelin
Histoire en compétition
Début 24 Heures de Daytona 2016
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
15
Championnat constructeur 2
Championnat pilote 1

Chronologie des modèles

La Ferrari 488 GTE est une Ferrari 488 de compétition développée par GT Competizione et Ferrari, elle est homologuée pour courir dans les catégories LM GTE de l'Automobile Club de l'Ouest et GTLM de l'International Motor Sports Association[1],[2],[3],[4],[5].

Aspects techniquesModifier

 
la Ferrari 488 GTE de l'écurie américaine Risi Competizione lors des 12 Heures de Sebring 2016

En août 2015, la Ferrari 488 GTE a fait ses premiers tours de piste sur le Circuit de Vallelunga aux mains de Gianmaria Bruni et de Davide Rigon[6],[7].

En novembre 2015, lors des Ferrari Finali Mondiali au Mugello en Italie, Gianmaria Bruni, Toni Vilander, James Calado et Davide Rigon ont levé le voile de la Ferrari 488 GTE qui a débuté en compétition dans le championnat du monde d'endurance en 2016 ainsi qu'en WeatherTech SportsCar Championship[8].

En 2018, la voiture est renommée « Ferrari 488 GTE Evo ». C’est fondamentalement le même châssis, la plupart des évolutions ont été réalisée sur l’aérodynamisme. En effet, le splitter avant, le bouclier avant et le diffuseur arrière ont été modifié. Ces changements avaient pour objectif de rendre la voiture plus facile à piloter. La sensibilité est légèrement inférieure.[9],[10],[11].

Histoire en compétitionModifier

ÉcuriesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Laurent Mercier, « 24H Daytona : SMP Racing et Spirit of Race présents avec les Ferrari 488 en GTE et GTD », sur endurance-info.com, (consulté le 26 janvier 2017)
  2. Samuel Morand, « Les Ferrari 488 GTE et GT3 dévoilées au Mugello », sur motorlegend.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  3. (en) « 2016 Ferrari 488 GTE », sur supercars.net, (consulté en 35 janvier 2017)
  4. Lucas Raheriarivony, « LA FERRARI 488 SE DÉVOILE DANS SES VERSIONS COURSE », sur autonews.fr, (consulté le 25 janvier 2017)
  5. (en) Sam Sheehan, « Ferrari unveils 488 GTE and GT3 racing cars at Finali Mondiali », sur evo.co.uk, (consulté le 25 janvier 2017)
  6. Gianpietro Cervonica, « La nouvelle Ferrari 488 GTE en piste en Italie », sur www.autonewsinfo.com, (consulté le 8 novembre 2020)
  7. Frédéric Martin, « Ferrari 488 GTE : les premières photos ! », sur lesvoitures.fr, (consulté le 8 novembre 2020)
  8. « Ferrari dévoile ses 488 GTE et GT3 », sur www.autohebdo.fr, (consulté le 8 novembre 2020)
  9. (en) John Dagys, « Ferrari to Debut 488 Evo Kit for GTE, GT3 Cars », sur sportscar365.com, (consulté le 28 septembre 2018)
  10. Laurent Mercier, « Plutôt une Evo qu’une nouvelle GTE pour Ferrari… », sur www.endurance-info.com, (consulté le 8 novembre 2020)
  11. (en) « 2018 Ferrari 488 GTE Evo vs 488 GTE Aerodynamic Tweaks », sur sportscarengineering.blogspot.com, (consulté le 8 novembre 2020)

Article connexeModifier

Lien externeModifier