Gentilés de Grèce

Le paysModifier

La Grèce a pour gentilé : Grec, Grecs, Grecque, Grecques  ; glottonyme : grec ; adjectif : grec, grecs, grecque, grecques et gréco- en composition (Guerre gréco-turque  , Mythologie gréco-romaine...).

La République hellénique est le « nom complet développé » (officialisé par la diplomatie française par l'arrêté du 4 novembre 1993) de l'État grec.

Les intéressés préfèrent utiliser, même en français, les appellations qu'ils se sont données eux-mêmes :

Graecus, Graeci, Graeca, Graecae (Graecia pour le nom du pays) est un exonyme donnés aux Hellènes par les Romains. On trouve aussi en latin le terme péjoratif graeculus (« petit Grec ») et graeculio qui lui est passablement méprisant.

Pour leurs voisins de l'Est, les Grecs sont les Ioniens (Iones pour Iaones d'un plus ancien Iawones) : la Bible utilise le terme Javan et en turc la Grèce est le Yunanistan.

Après l'avènement de l'Empire romain d'orient, les Grecs, en particulier les Micrasiates, se sont appelés jusqu'au XXe siècle, Romioi (Ρωμιοί), c'est-à-dire Romains. Au Moyen Âge, le nom officiel de l'Empire romain d'orient était Rômania devenu Rum-eli ("pays des Romains") en turc.

Vraie ou fausse, l’histoire selon laquelle le président George W. Bush aurait appelé les habitants de la Grèce « Gréciens » (Grecians en anglais, au lieu du gentilé correct étant Greeks) a fait le tour du monde.

Termes en rapport avec le gentilé Grecs :

VillesModifier

  • Argos : Argien, Argiens, Argienne, Argiennes
  • Athènes : Athénien, Athéniens, Athénienne, Athéniennes
  • Chalcis : Chalcidien, Chalcidiens, Chalcidienne, Chalcidiennes
  • Corinthe : Corinthien, Corinthiens, Corinthienne, Corinthiennes
  • Érétrie : Érétrien, Érétriens, Érétrienne, Érétriennes
  • Héliopolis : Héliopolitain, Héliopolitains, Héliopolitaine, Héliopolitaines
  • Héraklion : Hérakliote, Hérakliotes
  • Lacédémone : voir à Sparte
  • Lamía : Lamien, Lamienne, Lamiens, Lamiennes
  • Larissa : Larissien, Larissienne, Larissiens, Larissiennes
  • Malvoisie : Malvoisien, Malvoisiens, Malvoisienne, Malvoisiennes
  • Méthymne : Méthymnien, Méthymnienne, Méthymniens, Méthymniennes
  • Nauplie : Nauplien, Naupliens, Nauplienne, Naupliennes
  • Néa Smýrni (autant dire la Nouvelle-Smyrne) : Néo-Smyrniote, Néo-Smyrniotes, Néo-Smyrniote, Néo-Smyrniotes (invariant au féminin) ; adjectif : néo-smyrniote, néo-smyrniotes, néo-smyrniote, néo-smyrniotes (invariant au féminin) ; adjectif en tête de phrase : Néo-smyrniote, Néo-smyrniotes, Néo-smyrniote, Néo-smyrniotes (invariant au féminin)
  • Patras : Patrinien
  • Le Pirée : Piréen, Piréens, Piréenne, Piréennes ; Piréote, Piréotes, Piréote, Piréotes (invariant au féminin)
  • Rhodes : Rhodien, Rhodienne, Rhodiens, Rhodiennes
  • Salonique : voir à Thessalonique
  • Sparte : Spartiate, Spartiates (masculin et féminin)
    • durant l'Antiquité, la cité était aussi appelée Lacédémone : Lacédémonien, Lacédémoniens, Lacédémonienne, Lacédémoniennes
  • Thèbes : Thébain, Thébains, Thébaine, Thébaines
  • Thessalonique : Thessalonicien, Thessaloniciens, Thessalonicienne, Thessaloniciennes

RégionsModifier

  • l’Achaïe : Achéen, Achéens, Achéenne, Achéennes
  • l’Arcadie : Arcadien, Arcadiens, Arcadienne, Arcadiennes
  • l’Argolide : Argolidien, Argolidiens, Argolidienne, Argolidiennes
  • l’Attique  : Attique, Attiques, Attique, Attiques (invariant au féminin).
  • le mont Athos : Athonite, Athonites ou Agiorite, Agiorites (pas de formes au féminin pour ces gentilés puisque les femmes ne sont pas admises sur la Montagne sainte) ; les adjectifs correspondants (athonite ou agiorite) sont invariant au féminin et peuvent s'appliquer à une icône par exemple. D'après l'ancienne orthographe du grec moderne on écrirait Hagiorite, Hagiorites où les termes hagios « saint » et oros « montagne » se laissent reconnaître.
  • la Béotie : Béotien, Béotiens, Béotienne, Béotiennes
  • la Chalcidique : Chalcidien, Chalcidiens, Chalcidienne, Chalcidiennes
  • l’Élide : Élidien, Élidiens, Élidienne, Élidiennes
  • l’Épire : Épirote, Épirotes, Épirote, Épirotes (invariant au féminin)
  • la Laconie : Laconien, Laconiens, Laconienne, Laconiennes
    • Le laconisme était un trait de caractère des anciens habitants de la Laconie et de Sparte sa capitale.
  • la Macédoine grecque : Macédonien, Macédoniens, Macédonienne, Macédoniennes
    • La République hellénique a refusé qu’un pays indépendant puisse porter lui aussi le nom de Macédoine si bien que ce pays a dû prendre le nom complet développé d'Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM — FYROM en anglais).
  • le Magne : Maniote, Maniotes, Maniote, Maniotes (invariant au féminin)
  • la Messénie : Messénien, Messéniens, Messénienne, Messéniennes
  • le Péloponnèse  : Péloponnésien, Péloponnésiens, Péloponnésienne, Péloponnésiennes
  • la Phocide : Phocidien, Phocidiens, Phocidienne, Phocidiennes
  • Sfakiá (en grec moderne Τα Σφακιά, au pluriel), dème situé en en Crète : Sfakiote, Sfakiotes, Sfakiote, Sfakiotes (invariant au féminin, gentilé désignant aussi les habitants de la ville de Sfakiá, en grec moderne : Σφακιά) maintenant appelée Chóra Sfakíon (grec moderne : Χώρα Σφακίων)
  • la Thessalie : Thessalien, Thessaliens, Thessalienne, Thessaliennes
  • la Thrace  : Thrace, Thraces, Thrace, Thraces (invariant au féminin)
  • la Tsakonie : on y parlait le tsakonien

ÎlesModifier

  • Céphalonie : Céphalonien, Céphaloniens, Céphalonienne, Céphaloniennes
  • Chios en grec (en français Chio) : Chiote, Chiotes, Chiote, Chiotes (invariant au féminin)
  • Corfou : Corfiote, Corfiotes, Corfiote, Corfiotes (invariant au féminin)
  • Crète : Crétois, Crétois, Crétoise, Crétoises
  • Cythère : Cythérien, Cythériens, Cythérienne, Cythériennes ou Cythéréen, Cythéréens, Cythéréenne, Cythéréennes
  • Délos : Délien, Déliens, Délienne, Déliennes
  • Égine : Éginète, Éginètes, Éginète, Éginètes (invariant au féminin)
  • Eubée : Eubéen, Eubéens, Eubéenne, Eubéennes
  • Hydra (île) : Hydriote, Hydriotes, Hydriote, Hydriotes (invariant au féminin)
  • Ithaque : Ithaquien, Ithaquiens, Ithaquienne, Ithaquiennes
  • Lemnos : Lemnien, Lemniens, Lemnienne, Lemniennes ou Lemniote, Lemniotes, Lemniote, Lemniotes (invariant au féminin)
  • Lesbos : Lesbien, Lesbiens, Lesbienne, Lesbiennes en théorie. On dira plutôt : Mytilinien, Mytiliniens, Mytilinienne, Mytiliniennes pour éviter toute ambiguïté avec le lesbianisme.
  • Leucade : Leucadien, Leucadiens, Leucadienne, Leucadiennes
  • Mykonos : Mykonien, Mykconiens, Mykonienne, Mykoniennes ou Mykoniate, Mykoniates, Mykoniate, Mykoniates (invariant au féminin)
  • Naxos : Naxien, Naxiens, Naxienne, Naxiennes
  • Paros : Parien, Pariens, Parienne, Pariennes
  • Psará : Psariote, Psariotes, Psariote, Psariotes (invariant au féminin)
  • Rhodes : Rhodien, Rhodiens, Rhodienne, Rhodiennes
  • Salamine : Salaminien, Salaminiens, Salaminienne, Salaminiennes
  • Samos : « Samiens ou Samiates » (réédition du Petit Larousse 1906)
  • Samothrace : Samothracien, Samothraciens, Samothracienne, Samothraciennes
  • Thasos : Thasien, Thasiens, Thasienne, Thasiennes ou Thasiote, Thasiotes, Thasiote, Thasiotes (invariant au féminin)
  • Zante : Zantiote, Zantiotes, Zantiote, Zantiotes (invariant au féminin)

ArchipelsModifier

  • les Cyclades : Cycladique, Cycladiques, Cycladique, Cycladiques (invariant au féminin)
  • le Dodécanèse : Dodécanésien, Dodécanésiens, Dodécanésienne, Dodécanésiennes
  • les îles Ioniennes : Ionien, Ioniens, Ionienne, Ioniennes
  • les Sporades : Sporadique, Sporadiques, Sporadique, Sporadiques (invariant au féminin)

Minorités de GrèceModifier

Le code grec de la nationalité ne prend pas en compte l’origine ethnique des citoyens et considère, comme en France, qu’il n’existe qu’une seule et indivisible « Ελληνική εθνική κοινωνία - Ellinikí ethnikí kinonía » : la nation grecque moderne. Seules en sont exclues, en raison et en application du Traité de Lausanne (1923), les populations musulmanes[1],[2]. Il existe des gentilés spécifiques pour ces minorités :

Monde grecModifier

Il existe en outre des gentilés de quelques pays, villes et cités appartenant ou ayant appartenu au monde grec, mais situées hors du territoire actuel de la République hellénique.

Pays du monde grecModifier

  • Chypre (province gréco-romaine et État moderne) : Chypriote, Chypriotes (invariant au féminin) ;
  • Grande-Grèce[5] : Mégalhellène, Mégalhellènes (invariant au féminin, rare, de μεγαλήλληες) ou Gréen, Gréens, Gréenne, Gréennes (rare, de Γραία/Grée, cité grecque) :
  • Ionie : Ionien, Ioniens, Ionienne, Ioniennes.

Îles et mersModifier

Îles :

  • Chypre (île) : Chypriote, Chypriotes (invariant au féminin) ;
  • Imbros : Imbriote, Imbriotes (autochtones, invariant au féminin), Gökçeadien, Gökçeadiens, Gökçeadienne, Gökçeadiennes (colons turcs) ;
  • Ténédos : Ténédiote, Ténédiotes (autochtones, invariant au féminin), Bozcaadien, Bozcaadiens, Bozcaadienne, Bozcaadiennes (colons turcs).

Mers :

Villes et cités du monde grecModifier

  • Alexandrie d'Égypte : Alexandrin, Alexandrins, Alexandrine, Alexandrines ;
  • Ancône : Anconitain, Anconitains, Anconitaine, Anconitaines ;
  • Andrinople : Andrinopolitain, Andrinopolitains, Andrinopolitaine, Andrinopolitaines, et Edirnien, Edirniens, Edirnienne, Edirniennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Byzance : voir Constantinople ;
  • Chalcédoine : Chalcédonien, Chalcédoniens, Chalcédonienne, Chalcédoniennes, et Kadikœyen, Kadikœyens, Kadikœyenne, Kadikœyennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Constantinople : Constantinopolitain, Constantinopolitains, Constantinopolitaine, Constantinopolitaines, et Stambouliote, Stambouliotes (invariant au féminin, pour les habitants turcs modernes) :
  • Élée : Éléate, Éléates (invariant au féminin) ou Éléen, Éléens, Éléenne, Éléennes :
  • Éphèse : Éphésien, Éphésiens, Éphésienne, Éphésiennes ;
  • Famagouste : Ammostochosien, Ammostochosiens, Ammostochosienne, Ammostochosiennes (pour les autochtones), et Gazimağusien, Gazimağusiens, Gazimağusienne, Gazimağusiennes (pour les colons turcs) ;
  • Gallipoli : Gallipolitain, Gallipolitains, Gallipolitaine, Gallipolitaines, et Gelibolien, Geliboliens, Gelibolienne, Geliboliennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Kyrenia  : Keryniote, Keryniotes (pour les autochtones, invariant au féminin), Girnien, Girniens, Girnienne, Girniennes (pour les colons turcs) ;
  • Larnaca : Larnakiote, Larnakiotes (invariant au féminin) ;
  • Limassol : Lemessien, Lemessiens, Lemessienne, Lemessiennes ;
  • Massalia : Massaliote, Massaliotes (invariant au féminin), et Marseillais (invariant au masculin), Marseillaise, Marseillaises (pour les habitants modernes) ;
  • Milet : Milésien, Milésiens, Milésienne, Milésiennes ;
  • Naples : Napolitain, Napolitains, Napolitaine, Napolitaines ;
  • Nicée : Nicéen, Nicéens, Nicéenne, Nicéennes, et Iznikien, Iznikiens, Iznikienne, Iznikiennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Phanar : voir Constantinople ;
  • Paphos Paphien, Paphiens, Paphienne, Paphiennes (invariant au féminin) ;
  • Phocée : Phocéen, Phocéens, Phocéenne, Phocéennes :
    • Marseille aime se qualifie souvent de « cité phocéenne » parce que l'antique Massalia a été fondée par les Phocéens ;
  • Smyrne : Smyrniote, Smyrniotes (invariant au féminin), et Izmirien, Izmiriens, Izmirienne, Izmiriennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Syracuse : Syracusain, Syracusains, Syracusaine, Syracusaines ;
  • Trébizonde : Trébizondien, Trébizondienne, Trébizondiens, Trébizondiennes, et Trabzonien, Trabzoniens, Trabzonienne, Trabzoniennes (pour les habitants turcs modernes) ;
  • Troie : Troyen, Troyens, Troyenne, Troyennes.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. [1]
  2. « Grèce », sur www.tlfq.ulaval.ca
  3. Kasaba Resat, L'Empire ottoman, ses nomades et ses frontières aux XVIIIe et XIXe siècles, Critique internationale, 2001/3 (n° 12), p. 111-127
  4. Sites d'associations valaques : [2] ou [3]
  5. André Lefèvre , La Grèce antique, éditions G. Reinwald, Paris, 1900.