Les Ioniens (grec moderne : Ἴωνες, Í.nes, singulier Ἴων , Íōn) étaient l'une des quatre principales tribus de la Grèce antique ; les trois autres étant les Doriens, les Éoliens et les Achéens[2]. Le dialecte ionien était l'une des trois divisions linguistiques majeures du monde hellénique, avec les dialectes dorien et éolien.

Soldat ionien (vieux cunéiforme persan (en) 𐎹𐎢𐎴, Yaunā ) [1] de l' armée achéménide, vers 480 avant notre ère. Relief de la tombe de Xerxès I.
L'emplacement de l'ancienne Ionie sur la côte de la Turquie moderne.

Ionien définit plusieurs groupes de population de la Grèce classique. Il désigne également la région de l'Ionie en Asie Mineure. iI est également utilisé pour décrire tous les locuteurs du dialecte ionique, qui, en plus de ceux de l'Ionie proprement dite comprenaient également les populations grecques d'Eubée, des Cyclades et de nombreuses villes fondées par des colons ioniens. Enfin, il peut être utilisé pour désigner les personnes parlant des langues régionales grec d'Extrême Orient, notamment l'attique.

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :