Larnaca

commune de Chypre

Larnaca
grec moderne : Λάρνακα
Blason de Larnaca
Héraldique
Larnaca
Administration
Pays Drapeau de Chypre Chypre
District Larnaca
Maire
Mandat
Andreas Louroutziatis
2012 -
Démographie
Population 77 902 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 34° 55′ nord, 33° 38′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Voir sur la carte administrative de Chypre
City locator 14.svg
Larnaca
Géolocalisation sur la carte : Chypre
Voir sur la carte topographique de Chypre
City locator 14.svg
Larnaca
Liens
Site web http://www.larnaka.com/

Larnaca (en grec Λάρνακα / Lárnaka) est une commune chypriote située dans le district de Larnaca.

Sous l'Antiquité, elle est aussi connue sous le nom de Kition en grec (ou Citium en latin).

GéographieModifier

TransportsModifier

La ville est desservie par l'aéroport international de Larnaca. Elle est traversée par les autoroutes A2, A3 et A5 et les routes nationales B2, B3, B4 et B5.

HistoireModifier

L'ancienne Kition est probablement fondée au XIIe siècle av. J.-C. par des colons grecs. Elle fait partie des dix cités-royaumes de Chypre. La cité est détruite au XIe siècle av. J.-C. par un tremblement de terre qui détruit les murs cyclopéens. L'installation d'un comptoir phénicien au IXe siècle av. J.-C. renforce la dimension commerciale de la cité. Cette présence s'explique par le refus de Kition de participer à la révolte de l'Ionie, comme les autres cités de l'île. Le stratège athénien Cimon meurt pendant le siège de Kition vers 450-449 av. J.-C..

En 312 av. J.-C., le roi de Macédoine Ptolémée Sôter s'empare de Kition et met à mort Pumiathon, son dernier roi. La ville demeure sous la domination lagide jusqu'à la conquête romaine de Chypre (58 av. J.-C.)

À partir de 1571, l'île de Chypre est prise à la République de Venise par l'Empire ottoman au cours la quatrième guerre vénéto-ottomane. La cité de Larnaca dispose de son propre gouverneur, appelé Kadi. La ville devient le port marchand de l'île, et fait office d'escale obligatoire pour les navires circulants au Levant[1].

La présence du commerce et la position stratégique du lieu incitent les puissances européennes à y installer des consulats structurants les petites communautés marchandes du lieu[2].

Malgré une situation géopolitique intérieure et extérieure complexe, la ville demeure une place commerçante importante jusqu'au XVIIIe siècle[3]. Pour la France, la présence d'un consulat y est stratégique pour son insertion en Méditerranée.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

RandonnéeModifier

Larnaca est une des extrémités du sentier de grande randonnée européen E4, l'autre se situant au cap Saint-Vincent (Portugal).

JumelageModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Faruk Bilici, « Anna Pouradier Duteil-Loizidou (édit.), Consulat de France à Larnaca, documents inédits pour servir à l’histoire de Chypre », Cahiers balkaniques, no 41,‎ (ISSN 0290-7402, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  2. Paul Duvivier, Le consulat français de Chypre à Larnaca, 1660-1710, Reims, Université de Reims, , 303 p., p. 1-265
  3. Lucie Bonato, « Le consulat de France à Larnaca à la fin de la Monarchie de Juillet : la correspondance de Dagobert Fourcade et Théodore Goepp (1840-1849). I. L'organisation de l'institution consulaire. La représentation du gouvernement français », Cahiers du Centre d’Études Chypriotes, vol. 33, no 1,‎ , p. 273–303 (DOI 10.3406/cchyp.2003.1440, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  4. Site pieridesfoundation.com, The Piérides Family