le Dniestr
((Dnister, Nistru))
Illustration
Le Dniestr près de Țipova.
Carte.
Le cours du Dniestr
le Dniestr sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 1 362 km [1]
Bassin 72 100 km2 [1]
Bassin collecteur le Dniestr
Débit moyen 377 m3/s (Bendery) [2]
Cours
Source Beskides
· Altitude 1 000 m
· Coordonnées 49° 12′ 44″ N, 22° 55′ 40″ E
Embouchure Mer Noire
· Localisation Sud-ouest d'Odessa
· Altitude m
· Coordonnées 46° 21′ 00″ N, 30° 14′ 00″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Zolota Lypa, Koropets, Strypa, Seret), Zbroutch, Smotrytch, Ouchytsia, Mourafa, Yahorlyk, Koutchourhan
· Rive droite Stryï, Limnitsia, Hnyla Lypa, Răut, Ichel, Bîc, Botna
Pays traversés Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de la Moldavie Moldavie
dont Drapeau de la Transnistrie Transnistrie

Sources : Google Maps, OpenStreetMap

Le Dniestr (du russe : Днестр), en ukrainien : Дністер - Dnister ; en roumain : Nistru, en grec : Tyras, en latin : Tyras ou Danastris, est un fleuve d'Europe de l'Est long de 1 362 km[1], ayant sa source dans les Beskides orientales en Ukraine occidentale. Il coule d'abord au nord-est puis vers le sud-est, passe à Sambir, Halytch, Khotyn et Mohyliv-Podilsky, devient frontalier de la Moldavie qu'il traverse ensuite, longe Soroca, Tighina, Tiraspol, repasse en Ukraine et se verse dans le liman du Dniestr près de la ville de Bilhorod-Dnistrovsky (Bellegarde Pontique, Montecastro, Cetatea Albă) relié à la mer Noire, au sud-ouest d'Odessa.

Historiquement, il naît en Galicie puis sépare la Podolie et le Yedisan, qui ont longtemps fait partie de la Lituanie, puis de la Pologne, enfin de la Russie (rive gauche), de la Moldavie (rive droite : Bessarabie). C'était une des voies fluviales des Varègues (Vikings de la Baltique) vers Constantinople. Depuis 1991, il fait partiellement office de frontière entre l'Ukraine et la Moldavie, et, à l'intérieur de celle-ci, entre la zone sous contrôle du gouvernement (rive droite), et la zone sous contrôle russe (rive gauche). Cependant, certaines communes de la rive gauche (Coșnița, Pîrîta) sont sous contrôle du gouvernement, tandis que la ville de Tighina sur la rive droite est sous contrôle russe sous le nom de Bender.

Sites remarquables : citadelles médiévales moldaves de Hotin (aujourd'hui Khotin en Ukraine), de Soroca (Moldavie), de Cetatea Albă (aujourd'hui Bilhorod-Dnistrovsky en Ukraine) ; monastères troglodytes de Butuceni, Moldavie, XVe siècle.

HistoireModifier

 
Les collines au long du Dnierstr, dans l'Oblast de Tchernivtsi, près du village de Nahoriany. Septembre 2018.

Le fleuve est la grande artère commerciale de l'Ukraine depuis le troisième quart du XVIIIe siècle. En 1772, le Premier partage de la Pologne, partiellement annexée par les Prussiens, isole le Bassin de la Vistule de la mer, et les Prussiens s'emparent de plus de 80 % du commerce extérieur de la République des Deux Nations, exigeant d'énormes droits de douane, ce qui la ruine.

Faute de débouchés, les régions céréalières du Sud de la Pologne sont en situation de surproduction [3]. Leurs propriétaires songent à utiliser le Dniestr et le Boug méridional, qui s’écoulent, parallèlement vers la mer Noire[3] pour y faire du commerce céréalier.

La ville de Kherson, qui doit devenir l'entrepôt de ce commerce est ainsi fondée en 1778 près de l'embouchure du Boug et du Dniestr, sous l'impulsion de Grigori Potemkine, qui exécutait ainsi les ordres de l'impératrice Catherine II. Lors de la décennie suivante, les cultivateurs de céréales Mennonites étudieront leur implantation dans la région.

Les quatre premières colonies furent:

  • Chortitza, Province d'Ekaterinoslav, 1789, 19 villages ;
  • Molotschna, Province de Tauride, 1804, 60 villages dont Alexanderwohl;
  • Trakt, Province de Samara, 1853, 10 villages ;
  • Samara l'ancienne, Province de Samara, 1861, 8 villages[réf. nécessaire]

GéologieModifier

Jusqu'au Pliocène, le Dniestr coulait dans une vaste plaine alluviale très plate où il faisait de larges méandres avant de se verser dans la mer Sarmatique (recouvrant et reliant les actuelles mers Noire, Caspienne et d'Aral). Au début du Pléistocène, le plateau moldo-podolien a commencé à se soulever en raison de la poussée carpatique et le fleuve avec ses méandres s'y est enfoncé par érosion, atteignant le substrat du Crétacé au fond de son canyon. D'où des paysages évoquant ceux de la Moselle en occident.

HydrologieModifier

Le Dniestr à BenderyModifier

Les relevés à la station de Bender ou Tighina donnent :

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : 6981800 - le Dniestr à Bendery
(données calculées sur la période 1965-1984[2])
Source : GRDC

AffluentsModifier

Les affluents principaux du Dniestr sont :

Aménagements et écologieModifier

Liens externesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

RéférencesModifier

  1. a b c et d Encyclopedia of Ukraine - Dniester River
  2. a et b GRDC - Le Dniestr à Bendery
  3. a et b "Genèse d’un nouveau commerce : la France et l’ouverture du marché russe par la mer Noire dans la seconde moitié du XVIIIe siècle", par Eric Schnakenbourg, dans la revue Cahiers de la Méditerranée de 2011 [1]