Ouvrir le menu principal

Office international Nansen pour les réfugiés

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nansen.
Office international Nansen pour les réfugiés
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Organisation
Récompense

L’Office international Nansen pour les réfugiés était un organisme de la Société des Nations, qui a été chargé de protéger les réfugiés et les hommes en apatride venus de diverses zones de guerre, entre 1930 et 1939 (voir passeport Nansen). Son siège se trouvait à Tighina à la frontière entre la Roumanie et l’URSS. L'office a reçu le prix Nobel de la paix en 1938.

BibliographieModifier

  • Diane Afoumado, Indésirables : 1938 : La conférence d’Evian et les réfugiés juifs, Calmann-Lévy & Mémorial de la Shoah, , 372 p. (ISBN 9782702161920, lire en ligne).  .
  • Victor–Yves Ghébali et Robert Kolb (Éditeur) (ouvrage posthume), Contribution à l'étude du fonctionnement des organisations internationales pendant la guerre : Le cas de la société des nations et de l'Organisation internationales du travail, Bruxelles, Bruylant, , 906 p. (ISBN 9782802741909, lire en ligne), chap. III (« La SDN à travers ses fonctions »).  .
  • Dzovinar Kévonian, Réfugiés et diplomatie humanitaire : les acteurs européens et la scène proche-orientale pendant l'entre-deux-guerres, vol. 64, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « International (Publications de la Sorbonne, Paris) », , 561 p. (ISBN 9782859444532, lire en ligne).  .
  • Michel Rapoport (ouvrage indisponible réédité en format numérique), Les Réfugiés, Marabout savoirs (réimpr. 2015), 224 p. (ISBN 9782501107471, lire en ligne).
  • Denis Alland, « Les activités pratiques des organisations internationales », dans René Jean Dupuy, Manuel sur les organisations internationales [« A Handbook on International Organizations »], Martinus Nijhoff Publishers, coll. « Recueil des Cours de l'Académie de droit international de La Haye » (no 87), , 2e éd., 967 p. (ISBN 9789041111197, lire en ligne).
  • Gilles Dubus, « Quand les timbres-poste reconnaissent ou ignorent les migrants et les réfugiés », Revue européenne des migrations internationales, vol. 12, no 2,‎ , p. 87-105 (DOI 10.3406/remi.1996.1068).

Voir aussiModifier