Ouvrir le menu principal

Benque-Dessous-et-Dessus

commune française du département de la Haute-Garonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benque et Benqué.

Benque-Dessous-et-Dessus
Benque-Dessous-et-Dessus
Les villages de Benque-Dessous (au premier plan) et Benque-Dessus.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Canton Bagnères-de-Luchon
Intercommunalité Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises
Maire
Mandat
Jean-Paul Dardé
2014-2020
Code postal 31110
Code commune 31064
Démographie
Gentilé Benquais
Population
municipale
25 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 6,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 48′ 58″ nord, 0° 33′ 20″ est
Altitude Min. 800 m
Max. 1 805 m
Superficie 3,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Benque-Dessous-et-Dessus

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Benque-Dessous-et-Dessus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Benque-Dessous-et-Dessus

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Benque-Dessous-et-Dessus

Benque-Dessous-et-Dessus est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Benquais.

GéographieModifier

La commune de l'aire urbaine de Bagnères-de-Luchon située dans les Pyrénées en Comminges, sur le versant sud-ouest de la vallée d'Oueil dans le Luchonnais.

Le village de Benque-Dessous, où est implantée la mairie, se trouve en distances orthodromiques, quatre kilomètres au nord-ouest de Bagnères-de-Luchon et 35 km au sud-ouest de Saint-Gaudens.

Communes limitrophesModifier

Benque-Dessous-et-Dessus est limitrophe de neuf autres communes.

 
Carte de la commune de Benque-Dessous-et-Dessus et de ses proches communes.

HydrographieModifier

La commune est arrosée par Neste d'Oueil.

Géologie et reliefModifier

Son altitude minimale est de 800 mètres, là où la Neste d'Oueil quitte le territoire communal, en limites des communes de Trébons-de-Luchon et de Saint-Aventin. et son altitude maximale s'élève à 1 805 mètres[2], au nord-est de la Coume de Herrère[3].

Voies de communication et transportsModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 0 et 99, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de sept[4],[5].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises et du canton de Bagnères-de-Luchon avant le Benque-Dessous-et-Dessus faisait partie de la communauté de communes du Pays de Luchon.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 En cours Jean-Paul Dardé DVG Retraité

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 25 habitants, en augmentation de 13,64 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : 6,59 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1866 1872
164235128457154161171117140
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
127148138120117951079380
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
797279696254553332
1990 1999 2005 2010 2014 - - - -
3319172525----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[10] 1975[10] 1982[10] 1990[10] 1999[10] 2006[11] 2009[12] 2013[13]
Rang de la commune dans le département 572 537 546 569 575 582 581 579
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

EnseignementModifier

Benque-Dessous-et-Dessus fait partie de l'académie de Toulouse.

Culture et festivitéModifier

Panthéon pyrénéen

Activités sportivesModifier

Chasse, randonnée pédestre,

Écologie et recyclageModifier

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises[14].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

La commune possède deux églises[15].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Cliquer sur la boîte d'information « Benque-Dessous-et-Dessus » sur Géoportail (consulté le 19 juin 2011).
  3. « Au nord-est de la Coume de Herrère » sur Géoportail (consulté le 19 juin 2011).
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031047.html.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  11. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. http://www.cc-pyreneeshautgaronnaises.fr/vivre/gestion-des-dechets/tri-dechets
  15. Henri Pac, Les églises du pays de Luchon, Éditions Privat, 1984, réédité Lorisse 1997 (ISBN 2-84178-143-7)
  16. « Église de Benque-Dessus », notice no PA00094289, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 17 juin 2011.
  17. « Église Saint-Geniès de Benque-Dessous », notice no PA00135449, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 17 juin 2011.