Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha

aristocrate allemande
(Redirigé depuis Alexandra d'Édimbourg)
Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha
(de) Alexandra von Sachsen-Coburg-Gotha
(en) Alexandra of Saxe-Coburg-Gotha
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Alexandra en 1905.

Titres

Épouse du chef de la maison de Hohenlohe-Langenbourg


(29 ans, 1 mois et 7 jours)

Prédécesseur Léopoldine de Bade
Successeur Marguerite de Grèce

Épouse du régent du duché de Saxe-Cobourg-Gotha


(4 ans, 11 mois et 19 jours)

Prédécesseur Maria Alexandrovna de Russie (duchesse)
Successeur Victoria-Adélaïde de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg (duchesse)
Biographie
Titulature Princesse de Saxe-Cobourg-Gotha
Princesse du Royaume-Uni
Princesse de Hohenlohe-Langenbourg
Dynastie Maison de Saxe-Cobourg-Gotha
Nom de naissance Alexandra Luise Olga Victoria von Sachsen-Coburg und Gotha
Naissance
Cobourg (Saxe-Cobourg-Gotha, Allemagne)
Décès (à 29 ans)
Schwäbisch Hall (Wurtemberg, Allemagne)
Sépulture Mausolée des Hohenlohe-Langenbourg
Père Alfred Ier de Saxe-Cobourg-Gotha
Mère Maria Alexandrovna de Russie
Conjoint Ernest II de Hohenlohe-Langenbourg
Enfants Gottfried de Hohenlohe-Langenbourg
Marie-Melita de Hohenlohe-Langenbourg
Alexandra Béatrice de Hohenlohe-Langenbourg
Irma Hélène de Hohenlohe-Langenbourg
Alfred de Hohenlohe-Langenbourg
Religion Luthéranisme

Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha, née le au château de Rosenau à Cobourg et décédée le à Schwäbisch Hall en Allemagne, est une princesse de Hohenlohe-Langenbourg par mariage .

FamilleModifier

Fille de d'Alfred d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha et de Maria Alexandrovna de Russie. Petite-fille de la reine Victoria elle cousinait avec tous les monarques européens. Elle était avant tout la sœur du prince héréditaire Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha qui trouva une mort prématurée, de la reine Marie de Roumanie, de la grande duchesse Victoria de Hesse qui divorça pour épouser un grand duc de Russie et de la duchesse de Galliera.

Sa mère, très imbue de son appartenance à la maison Romanov, se montra une mère froide voire dure et distante. Son père, officier dans la marine royale, vécut avec sa famille aux quatre coins des mers.

Le , Alexandra d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha épouse Ernest de Hohenlohe-Langenbourg (1863-1950), fils du prince Hermann de Hohenlohe-Langenbourg et de Léopoldine de Bade.

Cinq enfants sont nés de cette union dont :

  • Maria Melita de Hohenlohe-Langenbourg (1899-1967)
  • Alexandra Beatrice de Hohenlohe-Langenbourg (19011963)
  • Irma Hélène de Hohenlohe-Langenbourg (1902-1986)
  • Alfred de Hohenlohe-Langenbourg (1911-1911).

BiographieModifier

EnfanceModifier

Alexandra d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha est surnommée par son entourage "Sandra". La princesse vécut une partie de son enfance et de son adolescence en Angleterre, principalement à Chypre, à Malte et à Cobourg.

Princesse de Hohenlohe-LangenbourgModifier

Après le décès de son frère survenu le , de son père le , la princesse assure la régence du duché de Saxe-Cobourg-Gotha au nom de son cousin le duc Charles-Édouard de Saxe-Cobourg et Gotha.

Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha entreprend de nombreux voyages, notamment dans le sud de la France, où sa mère possède une ferme située près de Nice, en Roumanie où sa soeur Marie a épousé le prince héritier et en Suisse.

Après le décès de son père en 1913, Ernest de Hohenlohe-Langenbourg et Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha s'installèrent avec leurs enfants au château de Lange.

Première Guerre mondialeModifier

Au cours de la Première Guerre mondiale, son époux est infirmier volontaire sur le front. Alexandra de Saxe-Cobourg-Gotha s'engage dans la guerre, elle est infirmière auxiliaire à l'hôpital militaire de Cobourg.

Après la guerre et les bouleversements politiques survenus en Allemagne, le couple se retire de la vie publique.

Seconde Guerre mondialeModifier

Le , avec plusieurs de ses enfants, elle rejoint le parti nazi.

DécèsModifier

Alexandra d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha meurt le à Schwäbisch Hall en Bade-Wurtemberg.

AscendanceModifier

BibliographieModifier

  • (en) Charlotte Zeepvat, « The other one: Alexandra of Hohenlohe- langenburg », Royalty Digest Quaterly,‎ (ISSN 1653-5219).
  • (en) John Wimbles, « A Forgotten Princess: Alexandra of Hohenlohe-Langenburg », Royalty Digest Quaterly,‎ 2004 et 2005 (ISSN 1653-5219).

Article connexeModifier