Ouvrir le menu principal

Frédérique-Dorothée de Brandebourg-Schwedt

aristocrate allemande

BiographieModifier

Frédérique-Dorothée de Brandebourg-Schwedt était une des nièces du roi Frédéric II de Prusse. Elle appartient à la foi réformée, alors que son époux est catholique. Elle élève ses enfants comme luthériens, avec l'accord du conseil luthérien. De 1769 à 1792, elle réside au Château de Montbéliard, ce comté étant dirigé par son époux, et doit partir au moment de la Révolution. Son époux est à la tête du Wurtemberg entre 1795 et 1797.

FamilleModifier

Frédérique-Dorothée est la fille de Frédéric-Guillaume de Brandebourg-Schwedt et de Sophie-Dorothée de Prusse, sœur de Frédéric II de Prusse.

Le 2 novembre 1753, elle épouse Frédéric-Eugène de Wurtemberg. Il succède à son frère en 1795. Ils ont onze enfants :