1626 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1626

DiversModifier

  • Attesté dès au sens de « malade qui reste au lit », le mot « clinique » l'est pour la première fois au sens de « méthode médicale consistant à examiner le malade au lit[1] ».

FondationsModifier

  • Janvier : « un premier édit ordonn[e] l'établissement d'un jardin royal, au faubourg Saint-Victor à Paris, pour la culture des herbes médicinales », acte qui peut être tenu pour fondateur du Jardin des plantes, ouvert en [2].
  • Été : En Chine, pendant une épidémie, Peng Qisheng, « loyaliste » Ming, organise, avec une aide de l'État, mais principalement à ses frais, quatre dispensaires pourvus de médecins et situés aux portes de Haiyan, sa ville natale, dans la province de Zhejiang[3].
  • Fondation de l'hôpital Saint-Charles, à Nancy, en Lorraine, établissement qui forme, avec les hôpitaux Saint-Julien (fondé en ), Saint-Joseph () et Sainte-Anne, les hospices civils où seront soignés les blessés et les malades pendant les « occupations françaises », entre et [4].
  • Création à Limoges d'une maîtrise des apothicaires, première des « institutions locales qui peuvent être considérées comme les origines traditionnelles de l'enseignement médical » dans cette ville[5].

PublicationsModifier

NaissancesModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. « Clinique », dans Ortolang, CNRS et Atilf, (lire en ligne).
  2. Auguste Poirson, Observations sur le règne de Louis XIII et le ministère de Richelieu et sur l'ouvrage de M. Bazin, Paris, H. Fournier, , 58 p. (lire en ligne), p. 57.
  3. (en) Hsiung Ping-chen, « Children's Medicine [in the Yuan and Ming periods] », dans T. J. Hinrichs (dir.) et Linda L. Barnes (en) (dir.), Chinese Medicine and Healing : An Illustrated History, Cambridge (Massachusetts) et Londres, The Belknap Press of Harvard University Press, (ISBN 978-0-674-04737-2, lire en ligne).
  4. Alain Larcan, « Formations hospitalières du service des armées à Nancy de 1633 à 1691 », Médecine et armées, vol. 22, no 8,‎ , « Premiers établissements hospitaliers militaires », p. 627-634 (lire en ligne).
  5. Carl Havelange, Les Figures de la guérison (XVIIIe-XIXe siècles) : Une histoire sociale et culturelle des professions médicales, Paris, diffusion « Les Belles Lettres », coll. « Bibliothèque de la faculté de philosophie et lettres de l'université de Liège » (no 255), , 210 p. (ISBN 978-2-251-66255-8, lire en ligne), p. 70.
  6. Gaspard Bachot, Erreurs populaires touchant la médecine et régime de santé, par M. Gaspard Bachot bourbonnois, conseiller et médecin du roy, œuvre nouvelle, desirée de plusieurs, et promise par feu M. Laurens Joubert, à Lyon, par Barthelemy Vincent [le Jeune], (lire en ligne).
  7. (la) Adriaan van de Spiegel et Liberalis Crema (éd.), Adriani Spigelii Bruxellensis, equitis D. marci in gym. pat. anat et chirurgiae professoris primarii De formatio foetu liber singularis, aeneis figuris exornatus, Epistolae duae anatomicae, Tractatus de arthritide, opera posthuma studio LIberalis Cremae Tarvisini, philosoph. et medicinae doctoris, edita, Patavii [à Padoue], apud Io. Bap. de Martinis et Livium Pasquatum [chez Giovanni Battista Martini et Livio Pasquato], m.dc.xxvi [1626] (lire en ligne).
  8. Gravé par Hubert Schaten d'après Johan Jepsen (c.1691).
  9. « Redi, Francesco », dans Base biographique, bibliothèques d'université de Paris, s. d. (lire en ligne).
  10. (da) Carl Frederik Bricka (en), Dansk biografisk Leksikon, t. 2 : Beccau-Brandis, Copenhague, Gyldendal, (lire en ligne), « Borch, Oluf », p. 500-507.
  11. Pierre Julien, « Matte La Faveur et l'Eau de la reine de Hongrie [compte rendu, référence :Patrice Boussel, « Deux cent cinquantième anniversaire de la naissance de Balthazar Julliot (1716-1790) », Moniteur des pharmacies « édition spéciale quotidienne des Journées pharmaceutiques françaises, 1966 »,‎ , p. 32-34] », Revue d'histoire de la pharmacie, vol. 55, no 192,‎ , p. 410 (lire en ligne).
  12. Louis Dulieu, « Un concours de chimie au XVIIIe siècle », Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, vol. 10, no 1,‎ , p. 81-83 (lire en ligne).
  13. Sébastien Matte La Faveur, Pratique de chymie, divisée en quatre parties, par S. Matte La Faveur, distillateur et démonstrateur ordinaire de la chymie en la faculté de médecine de Montpelier, avec un Avis sur les eaux minérales, Montpelier, Daniel Pech, (lire en ligne).
  14. « Blum (Maurice) », dans Biographie médicale, vol. 2, Paris, C. L. F. Panckoucke, coll. « Dictionnaire des sciences médicales », , 576 p. (lire en ligne), p. 291.
  15. « Wolfang Schaller [dans « Schaller (Jérôme) »] », dans Nicolas Éloy, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, vol. 4, Mons, H. Hoyois, (lire en ligne), p. 200.
  16. (en) William Stirling (en), Some Apostles of Physiology, Being an Account of their Lives and Labours, Londres, Waterlow and Sons Ltd, , III-130 p. (lire en ligne), « Gaspar Aselli, 1580-1626 (aet. 46) », p. 13-15.
  17. (en) Włodzimierz Hubicki (pl), « Boodt, Anselmus Boetius De », dans Charles C. Gillispie (dir.), Complete Dictionary of Scientific Biography, New York, Charles Scribner's Sons (lire en ligne).