1628 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1628
Chronologies
Années :
1625 1626 1627  1628  1629 1630 1631
Décennies :
1590 1600 1610  1620  1630 1640 1650
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementModifier

PublicationsModifier

DiversModifier

  • La Méthode de consulter les maladies chirurgicales, de Guillaume Ader (-), paraît l'année même de la mort de son auteur[2].
  • Caspar Bartholin (-), professeur de médecine puis de théologie à Copenhague, rassemble en un volume quatre petits traités (Opuscula quatuor singularia), sur « la corne de licorne », « les pygmées », « le calcul rénal » et « les études de médecine[3] ».
  • Étienne Binet (-), de la Compagnie de Jésus, philosophe et théologien, publie ses Remèdes souverains contre la peste et la mort soudaine, avec des prières pour cet effet, recueil de conseils dont l'objet n'est pas d'aider à lutter contre la maladie elle-même, mais contre la peur d'en mourir[4].
  • Sous le tittre du Parfait Chirurgien, Jean Vigier ( ) donne une traduction française, nouvelle et augmentée, de l'Enchiridion chirurgicum () d'Antoine Chaumette[5].
  • William Harvey (-) publie le De motu cordis[6], où il rend compte de ses découvertes sur la circulation du sang.
  • Valerio Martini, docteur de l'université de Padoue, fait paraître une « démonstration de la certitude de la médecine universelle » (Certitudinis medicinae universae curiosa et accurata constitutio[7]).
  • Publication de l'Éloge de la faculté de médecine de Paris, de Gabriel Naudé (-[8]).
  • Gregor Nymann (de) (-), médecin allemand, professeur d'anatomie et de botanique[9], publie à Wittemberg son traité De vita foetus in utero[10].
  • Publication posthume des Curationum empyricarum centuriae decem, du médecin spagyriste Martin Ruland l'Ancien (en) (-[11]).
  • Parution à Augsbourg d'un traité d'Israël Thelotten intitulé Bericht, wie man sich in Sterbenläufen verhalten solle[12].

Sur la pesteModifier

  • Parution, l'année même de la mort de son auteur, du traité De pestis cognitione, praevisione et remediis, de Guillaume Ader (-[13]).
  • Hyacinthus de Alpherio donne son traité De peste et vera distinctione inter febrem pestilentialem et malignam[14].
  • Publication posthume du Sommaire des remèdes tant préservatifs que curatifs de la peste[15],[16] d'Emmanuel Alvarus (c.-), professeur de médecine à Toulouse[17].
  • Georg Bergner, médecin de la ville de Cobourg, publie son traité de peste (Tractat von der Pest[12]).
  • Antoine Fueldez fait paraître à Rodez, chez Amand Grandsaigne, un Chasse-peste du Rouergue, « bref recueil de remèdes préservatifs et curatifs […], recettes empiriques pour lutter contre l'épidémie[18] ».
  • Jean Gombault, « écuyer, docteur en médecine, demeurant à Dijon ; ce sont les qualités qu'il prend dans son livre intitulé : Les Remèdes contre la peste et l'air contagieux[19] ».
  • L'apothicaire Louis de La Grive, publie son Ordre et appareil très utile […] contre la maladie qui à présent travaille la ville de Lyon[20],[21].
  • Valerio Martini fait paraître à Venise son traité De la curatione della peste[22],[23].
  • Vincent Robin publie à Dijon un Avis sur la peste reconnue en quelques endroits de la Bourgogne, avec choix des remèdes propres pour la préservation et guérison de cette maladie[1].
  • Publication d'une lettre adressée à Gregor Horst (de) (-) « sur les urines des pestiférés » (De urinis pestiferorum[24]) par Ludovic Schmid, archiatre de Georges-Frédéric, margrave de Bade et Hachberg[25].
  • au plus tôt : Pierre de Buisson rédige un « récit de la peste de 1628 à Sauveterre-de-Rouergue », dont une copie manuscrite, par Hippolyte de Barrau, est conservée à la Société des lettres de l'Aveyron[18].

PersonnalitéModifier

  • - : fl. Tehorenhaegnon, « guérisseur huron, considéré comme l'un des deux plus grands sorciers du pays[26] ».

NaissancesModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Frédérique Audoin-Rouzeau, « Chapitre XIII : L'Apport des données historiques (VIe-XXe siècle », dans Les Chemins de la peste : Le Rat, la Puce et l'Homme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 978-2-7535-2657-0, lire en ligne).
  2. Guillaume Ader, Comingeois, De la méthode de consulter les maladies chirurgicales, à Paris, chez Cardin Besongne, , 35-[1], in-8° (lire en ligne).
  3. (la) Caspar Bartholin, Caspari Bartholini Opuscula quatuor singularia. I : De unicornu ejusque affinibus et succedaneis. II : De lapide nephritico et amuletis praecipuis. III : De pygmaeis. IV : Consilium de studio medico inchoando, continuando et absolvendo, Hafniae [à Copenhague], excudebat Georgius Hantzschius [imprimé par Georg Hantzsch], (lire en ligne).
  4. Étienne Binet, Remedes souverains contre la peste et la mort soudaine, avec des prieres pour cet effect, par le R. P. Estienne Binet, de la Compagnie de Jesus, reveuz et augmentez de nouveau par l'autheur, à Vienne, par Jean Poyet, m.dc.xxviii [1628], [6]-280-[4], in-12 (lire en ligne).
  5. Antoine Chaumette et Jean Vigier (trad. et éd.), Le Parfait Chirurgien, ou Recueil general de ce qu'il doit scavoir, contenant les remedes tant universels que particuliers des maladies externes, avec une Methode tres-approuvée pour guerir la verolle, ensemble un excellent Traicté des fievres, faict en latin par P. M. A. Chalmetee, chirurgien tres-expert, nouvelle traduction augmentée d'observations amples et necessaires sur chacun chapitre par M . Jean Vigier, D. medecin à Castres, plus un Recueil de consultations chirurgicales non encor imprimées, Paris, Cardin Besongne, (lire en ligne).
  6. (la + en) William Harvey et Chauncey D. Leake (éd.) (trad. Chauncey D. Leake), Exercitatio anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus, Springfield (Illinois) et Baltimore (Maryland), Charles C. Thomas, (lire en ligne).
  7. (la) Valerio Martini, Certitudinis medicinae universae curiosa et accurata constitutio [etc.], autore Valerio Martinio Veneto philosopho et medico, Venetiis [à Venise], apud Io[hannem] Baptistam Combum [chez Giovanni Battista Combi], mdcxxviii [1628] (lire en ligne).
  8. (la) Gabriel Naudé, De antiquitate et dignitate scholae medicae parisiensis panegyris, cum Orationibus encomiasticis ad IX iatrogonistas laurea medica donandos, auctore Gabr[iele] Naudaeo, Paris[iense] phil[osopho], Lutetiae Parisiorum [à Paris], apud Joannem Moreau [chez Jean Moreau], m.dc.xxviii [1628] (lire en ligne).
  9. Antoine Bayle (dir.) et al., Biographie médicale, Paris, au bureau de l'Encyclopédie, (lire en ligne), « Nymann (Grégoire) », p. 470.
  10. (la) Georg Nymmann (de), Gregori Nymmani, Witebergensis, philos[ophiae] ac medicin[ae] doctoris, et in Patria Academia profess[oris] publici, Dissertatio de vita foetus in utero, qua luculenter demonstratur infantem in utero non anima matris, sed sua ipsius vita vivere [etc.], Witebergae [à Witemberg], impensis Pauli Helwigi, praelo Finceliano [imprimé pour Paul Helwig par Job Wilhelm Finckel], anno 1628 (lire en ligne).
  11. Martinus Ruland, Martini Rulandi Frisingensis Bavari, medici Palatini et Laugingani, Curationum empyricorum et historicarum, in certis locis et notis personis optime expertarum, et rite probatarum, centuriae decem, quibus adjuncta de novo ejusdem authoris Medicina pratica [etc.], Lugduni [à Lyon], sumpt[ibus] Petri Ravaud [chez Pierre Ravaud], m.dc.xxviii [1628] (OCLC 14318449).
  12. a et b Joseph Frank, Praxeos medicae universae praecepta, 1re part., vol. 2, sec. 1, chap. 1 : « De peste », Leipzig, Kühn, (lire en ligne), « Georg Bergner, Tractat von der Pest, 1628, 4 », p. 285 et « Israel Thelotten, Bericht wie man sich in Sterbenläufen verhalten solle, Augsb., 1628, 12 », p. 286.
  13. (la) Guillaume Ader, Guillielmi Ader, medici Tolosati, De pestis cognitione, praevisione et remediis, praelectiones ad senatum Tolosanum, Tolosae [à Toulouse], typis R[aymundi] Colomerii [chez Raymond Colomiez], , in-8° (BNF 30003879).
  14. (la) Hyacinthus de Alpherio, De peste et vera distinctione inter febrem pestilentialem et malignam, non hactenus perspecta, cui proxime accedit tractatus de variolis et morbillis, Naples, Egidio Longo, , in-4° (présentation en ligne).
  15. Emmanuel Alvarus, Sommaire des remèdes tant préservatifs que curatifs de la peste, composé par M. E. Alvarus, docteur régent en la faculté de médecien à l'université de Toulouse, à Toulouse, par la veuve de Jacques Colomiez, , 36 p., in-12.
  16. Jules Barbot, Les Chroniques de la faculté de médecie de Toulouse du treizième au vingtième siècle, t. 1 : 1229-1793, Toulouse, Charles Dirion, (lire en ligne), p. 87 et suiv..
  17. Présence du Portugal à Toulouse : XVIe-XVIIIe siècles (catalogue de l'exposition organisée aux Journées franco-portugaises des 31 mai et 1er juin 1956), Toulouse, Bibliothèque municipale, [1956], 70 p. (lire en ligne), p. 19.
  18. a et b Sylvie Mouysset, « La Lancette, la Plume et le Chaperon : L'Action civique des gens de médecine au temps de la peste (Rouergue, XVIe-XVIIe siècles) », Annales de démographie historique, no 117,‎ , p. 191-212 [§ 15-16 en ligne] (lire en ligne).
  19. Philibert Papillon, Bibliothèque des auteurs de Bourgogne, t. 1, Dijon, Philippe Marteret, (lire en ligne), « Gombault (Jean) », p. 260.
  20. Louis de La Grive, Ordre et appareil très utile, comprenant les remèdes les plus nécessaires, choisis et esprouvez contre la maladie qui à présent travaille la ville de Lyon, ordonnez et prescrits par M. Mre Claude Dru, d[octeur] en medecine et establi medecin de la santé par messieurs les commissaires et deputez, pour préserver ceux qui sont exempts du mal, soulager et guerir les affligez, par Louys de La Grive, Lyon, Jacques Roussin, , 20 p., in-8°.
  21. Lucie Mailhot, Les Débuts de la santé publique à Lyon à travers la littérature médicale de 1570 à 1650 (mémoire de master en sciences humaines et sociales, sous la direction de Nicolas Le Roux), Enssib, université Lumière-Lyon-II, (lire en ligne).
  22. (it) Valerio Martini, Oratt[ione] de la curatione della peste, carboni, etc., Venise, , in-4°.
  23. (it) Salvatore de Renzi, Storia della medicina in Italia, t. 4, Naples, Tipografia del Filiatre-Sebezio, 1846 passage=469 (lire en ligne).
  24. (la) Ludovic Schmid, « De urinis pestiferorum, et aliis cognatis. Ludovicus Schmid, méd. d. et archiater marchio Badensis, Gregorio Horstio, d. et archiatro Ulmensi », dans Gregor Horst, Gregor[is] Horsti Observationum medicinalium singularium libri quatuor posteriores [etc.], Ulmae Suetorum [à Ulm], typis Saurianis [sur les presses de Jonas Saur], m.dc.xxviii [1628] (lire en ligne), p. 427.
  25. Wilhelm Fabricius von Hilden, Guilhelmi Fabricii Hildani, Opera, quae extant omnia [etc], Francofurti ad Moenum [à Francfort-sur-le-Main], typis ac sumptibus Balth. Christophori Wustii, Jun. [sur les presses et pour le compte de Balthasar Christoph Wust le Jeune], anno m.dc.lxxxii [l'an 1682] (lire en ligne), p. 387, col. 2.
  26. Elsie McLeod Jury, « Tehorenhaegnon », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1 : 1100-1700, Québec et Toronto, université Laval et université de Toronto, (lire en ligne).
  27. (it) Cesare Preti, « Malpighi, Marcello », dans Dizionario biografico degli Italiani, vol. 68, Istituto Treccani, (lire en ligne).
  28. (en) Richard S. Westfall (compil.) et Albert Van Helden (dern. mise à jour), « Starkey (Stirk), George », dans Catalog of the Scientific Community in the 16th and 17th Centuries, The Galileo Project, (lire en ligne).
  29. (en) Munk's Roll, vol. 1, Londres, Royal College of Physicians, (lire en ligne), « Sir Thomas Millington », p. 363.
  30. Benjamin Ringot, « Rainssant (Pierre) », dans Base biographique, Centre de recherches du château de Versailles, s. d. (lire en ligne).
  31. Aurélien Jeandel et Christophe Degueurce, « Jean Héroard, premier vétérinaire français et rédacteur du Traité d'hippostologie », Bulletin de la Société d'histoire de la médecine et des sciences vétérinaires, vol. 9,‎ , « Jean Héroard, médecin en l'art vétérinaire », p. 90-92 (lire en ligne).
  32. Jean-Noël Paquot, Mémoires pour servir à l'histoire littéraire des dix-sept provinces des Pays-Bas, de la principauté de Liège et de quelques contrées voisines, t. 2, Louvain, Imprimerie académique, (lire en ligne), Gilbert Jacchey, ou Jacchaeus, p. 266.
  33. (it) Marco Leone, « Marciano, Girolamo », dans Dizionario biografico degli Italiani, vol. 69, Istituto Treccani, (lire en ligne).
  34. Yves-Marie Bercé, Esprits et démons : Histoire des phénomènes d'hystérie collective, Paris, La librairie Vuibert, , 288 p. (ISBN 978-2-311-10240-6, lire en ligne).
  35. a b et c Joseph-Éléonor Pétrequin, Mélanges de chirurgie ou Histoire médico-chirurgicale de l'Hôtel-Dieu de Lyon [etc.], Paris, J.-B. Baillière, (lire en ligne), « Jean-Honoré Martin », p. 110, « Pierre Chassaigne », p. 121, « François Delacoste », p. 120.
  36. « Ader, Guillaume (1567 ? – 1628) », BNF 13321858.
  37. (nl) A. Geyl, « Fonteyn (Johan) », dans Nieuw Nederlandsch Biografisch Woordenboek, vol. 1, Leyde, A. W. Sijthoff, (lire en ligne), col. 875-876.
  38. (it) Giangiacomo Perrando, « Codrónchi, Giovanni Battista », dans Enciclopedia italiana, Istituto Treccani, (lire en ligne).
  39. (la) Giovanni Battista Codronchi, Baptistae Codronchii philosophi ac medici Imolensis, De vitiis vocis, libri duo, in quibus non solum vocis definitio traditur et explicatur, sed illius differentiae, instrumenta et causae aperiuntur [etc.], Francofurti [Francfort], apud heredes Andreae Wecheli, Claudium Marnium et Ioannem Aubrium [chez les héritiers d'André Wechel, Claude de Marne et Jean Aubry], anno mdxcvii [l'an 1597] (lire en ligne).
  40. Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, t. 1 : Paris (lire en ligne), « Manuscrits de la faculté de médecine de Paris », 165 (2114-2115) : « Manuscrits de Jérôme Delanoue, chirurgien (mort en 1628) », p. 249 et suiv..
  41. (en) Gordon Goodwin, « Herring, Francis, M. D. (d. 1628) », dans Dictionary of National Biography, vol. 26 (Henry II-Hindley), (lire en ligne), p. 258.
  42. (en) Sharon T. Strocchia, Forgotten Healers : Women and the Pursuit of Health in Late Renaissance Italy, Cambridge (Massachusetts) et Londres, Harvard University Press, (ISBN 978-0-674-24345-3, lire en ligne), p. 141.
  43. Auguste Baudot, La Pharmacie en Bourgogne avant 1803, Paris, librairie A. Maloine, (lire en ligne), planche IX : « Hôpital de Beaune. – La Sœur apothicaire Pierrette Monnet (1557-1628). (Voir page 334) ».
  44. « Thomas Platter (1574-1628) », sur Data BnF [lire en ligne (page consultée le 23 avril 2021)].
  45. « Félix Platter (1536-1614) », sur Data BnF [lire en ligne (page consultée le 25 février 2021)].
  46. Félix Platter et Thomas Platter, Félix et Thomas Platter à Montpellier (1552-1559 – 1595-1599) : Notes de voyage de deux étudiants bâlois, publiées d'après les manuscrits originaux appartenant à la bibliothèque de l'université de Bâle, Montpellier, Camille Coulet, , 552 p. (lire en ligne).
  47. (es) Mar Rey Bueno, « Concordias medicinales de entrambos mundos : El proyecto sobre materia médica peruana de Matías de Porres (fl. 1621) », Revista de Indias, vol. 66, no 237,‎ , p. 347-362 (lire en ligne).
  48. (es) Matías Fernández García, Parroquia madrileña de San Sebastián : Algunos personajes de su archivo, Madrid, Caparrós editores, (ISBN 84-87943-39-X, lire en ligne).
  49. Magdalena Kozluk, « Johanus Chrosciejowski (Jan Hieronim Chrościejewski, 1555-1628), élève de Mercurialis (1530-1606) », Histoire des sciences médicales, vol. 45, no 2,‎ , p. 200-202 (lire en ligne).