Élections présidentielles sous la Cinquième République en Guadeloupe

page de liste de Wikimedia

Depuis l'adoption de la Constitution de la Cinquième République française en 1958, dix élections présidentielles ont eu lieu afin d'élire le président de la République. Cette page présente les résultats de ces élections en Guadeloupe.

Synthèse des résultats du second tourModifier

Excepté en 1981 où Valéry Giscard d'Estaing (78,46 %) arrive en tête devant François Mitterrand avec 30 points de plus qu'au niveau national, la Guadeloupe vote traditionnellement plus à gauche que la France. En 1995 et en 2007, Lionel Jospin (55,1 %) et Ségolène Royal (50,83 %) arrivent en tête du second tour. En 2012, François Hollande (71,94 %) obtient 20 points de plus qu'au niveau national. En 2017, Emmanuel Macron (75,13 %) obtient 9 points de plus.

année Répartition des exprimés Participation
(% des inscrits)
Blancs ou nuls
(% des votants)
2017 Emmanuel Macron (75,13 %)
(France : 66,10 %[1])
Marine Le Pen (24,87 %)
(France : 33,90 %)
49,23 %
(France : 77,77 %)
4,56 %
(France : 2,47 %)


2012 François Hollande (71,94 %)
(France : 51,64 %[2])
Nicolas Sarkozy (28,06 %)
(France : 48,36 %)
52,51 %
(France : 80,35 %)
7,26 %
(France : 5,82 %)


2007 Nicolas Sarkozy (49,17 %)
(France : 53,06 %[3])
Ségolène Royal (50,83 %)
(France : 46,94 %)
59,14 %
(France : 83,97 %)
6,4 %
(France : 4,20 %)


2002 Jacques Chirac (91,28 %)
(France : 82,21 %[4])
J.-M. Le Pen (8,72 %)
(France : 17,79 %)
34,13 %
(France : 79,71 %)
4,35 %
(France : 3,38 %)


1995 Jacques Chirac (44,9 %)
(France : 52,64 %[5])
Lionel Jospin (55,1 %)
(France : 47,36 %)
35,47 %
(France : 78,38 %)
7,16 %
(France : 2,81 %)


1988 François Mitterrand (69,41 %)
(France : 54,02 %[6])
Jacques Chirac (30,59 %)
(France : 45,98 % %)
41,87 %
(France : 81,35 %)
6,67 %
(France : 2,00 %)


1981 François Mitterrand (21,54 %)
(France : 51,76 %[7])
Valéry Giscard d'Estaing (78,46 %)
(France : 48,24 %)
39,67 %
(France : 81,09 %)
3,03 %
(France : 1,62 %)


1974 Valéry Giscard d'Estaing (43,61 %)
(France : 50,81 %[8])
François Mitterrand (56,39 %)
(France : 49,19 %)
35,31 %
(France : 84,23 %)
3,46 %
(France : 0,92 %)


1969 Georges Pompidou (81,97 %)
(France : 58,21 %[9])
Alain Poher (18,03 %)
(France : 41,79 %)
32,49 %
(France : 77,59 %)
3 %
(France : 1,29 %)


1965 Charles de Gaulle (85,91 %)
(France : 55,20 %[10])
François Mitterrand (14,09 %)
(France : 44,80 %)
62,84 %
(France : 84,75 %)
0,57 %
(France : 1,01 %)


     

Résultats détaillés par scrutinModifier

2017Modifier

Le premier tour de l'élection présidentielle de 2017 voit s'affronter onze candidats. Emmanuel Macron arrive en tête devant Marine Le Pen et tous deux se qualifient pour le second tour. Néanmoins, avec François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, les scores des quatre candidats ayant recueilli le plus de voix sont serrés (4,43 points entre le 1er et le 4e). Pour la première fois, aucun des candidats des deux partis politiques pourvoyeurs jusque-là des présidents de la Ve République, n'est présent au second tour. Celui-ci se tient le dimanche et se solde par la victoire d'Emmanuel Macron, avec un total de 20 753 798 bulletins de vote en sa faveur, soit 66,10 % des suffrages exprimés, face à la candidate du Front national, qui recueille 33,90 %. Le scrutin est néanmoins marqué par une forte abstention et par un record de votes blancs ou nuls[11].

En Guadeloupe, Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour avec 30,23 % des exprimés, suivi de Jean-Luc Mélenchon (24,13 %), François Fillon (14,53 %), Marine Le Pen (13,51 %) et Benoît Hamon (9,95 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 75,13 % pour Emmanuel Macron contre 24,87 % pour Marine Le Pen avec un taux de participation de 49,23 % des inscrits[12].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  EM Emmanuel Macron 33 930 30,23 % 100 635 75,13 %
  LFi Jean-Luc Mélenchon 27 081 24,13 %
  LR François Fillon 16 305 14,53 %
  FN Marine Le Pen 15 159 13,51 % 33 310 24,87 %
  PS Benoît Hamon 11 165 9,95 %
  NPA Philippe Poutou 2 300 2,05 %
  DlF Nicolas Dupont-Aignan 2 042 1,82 %
  LO Nathalie Arthaud 1 972 1,76 %
  UPR François Asselineau 1 312 1,17 %
  R Jean Lassalle 650 0,58 %
  SeP Jacques Cheminade 326 0,29 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 316 345 316 062
Abstentions 189 694 59,96 % 160 452 50,77 %
Votants[N 2] 126 651 40,04 % 155 610 49,23 %
% votants % votants
Blancs 5 630 1,78 % 10 321 3,27 %
Nuls 8 779 2,78 % 11 344 3,59 %
Exprimés 112 242 35,48 % 133 945 42,38 %

2012Modifier

Hollande, désigné par le PS à la suite d'une primaire ouverte, devance Sarkozy dès le premier tour de l'élection présidentielle de 2012 : c'est la première fois qu'un président sortant est ainsi devancé. Au second tour, Sarkozy est battu mais par un écart plus faible qu'attendu.

En Guadeloupe, François Hollande arrive en tête du premier tour avec 57 % des exprimés, suivi de Nicolas Sarkozy (23,4 %), Jean-Luc Mélenchon (5,38 %), Marine Le Pen (5,16 %) et François Bayrou (4,73 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 71,94 % pour François Hollande contre 28,06 % pour Nicolas Sarkozy avec un taux de participation de 62,15 % des inscrits[13].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  PS[N 3] François Hollande 82 735 57 % 123 737 71,94 %
  UMP[N 4] Nicolas Sarkozy 33 973 23,4 % 48 271 28,06 %
  FG[N 5] Jean-Luc Mélenchon 7 806 5,38 %
  FN Marine Le Pen 7 486 5,16 %
  MoDem[N 6] François Bayrou 6 861 4,73 %
  EELV[N 7] Éva Joly 2 134 1,47 %
  LO Nathalie Arthaud 1 335 0,92 %
  DLF[N 8] Nicolas Dupont-Aignan 1 237 0,85 %
  NPA Philippe Poutou 1 151 0,79 %
  S&P Jacques Cheminade 441 0,3 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 298 108 298 169
Abstentions 141 585 47,49 % 112 867 37,85 %
Votants[N 2] 156 523 52,51 % 185 302 62,15 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 11 364 7,26 % 13 294 7,17 %
Exprimés 145 159 92,74 % 172 008 92,74 %

2007Modifier

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2007, Sarkozy réussit à capter une partie des voix de Le Pen et arrive largement en tête. Royal est la première femme qualifiée pour le second tour d'une élection présidentielle. Elle est battue avec une avance de 6 points.

En Guadeloupe, Nicolas Sarkozy arrive en tête du premier tour avec 42,63 % des exprimés, suivi de Ségolène Royal (38,28 %), François Bayrou (8,51 %), Jean-Marie Le Pen (3,18 %) et Olivier Besancenot (2,55 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 49,17 % pour Nicolas Sarkozy contre 50,83 % pour Ségolène Royal avec un taux de participation de 65,48 % des inscrits[14].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  UMP[N 9] Nicolas Sarkozy 71 568 42,63 % 92 387 49,17 %
  PS[N 10] Ségolène Royal 64 261 38,28 % 95 510 50,83 %
  UDF[N 11] François Bayrou 14 292 8,51 %
  FN[N 12] Jean-Marie Le Pen 5 335 3,18 %
  LCR Olivier Besancenot 4 276 2,55 %
  Les Verts[N 13] Dominique Voynet 2 036 1,21 %
  LO Arlette Laguiller 1 834 1,09 %
  SE[N 14] José Bové 1 560 0,93 %
  GPA[N 15] Marie-George Buffet 1 252 0,75 %
  MPF Philippe de Villiers 790 0,47 %
  CPNT Frédéric Nihous 383 0,23 %
  CNRSP[N 16] Gérard Schivardi 301 0,18 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 303 311 303 222
Abstentions 123 946 40,86 % 104 685 34,52 %
Votants[N 2] 179 365 59,14 % 198 537 65,48 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 11 477 6,4 % 10 640 5,36 %
Exprimés 167 888 93,6 % 187 897 94,64 %

2002Modifier

Après cinq années de cohabitation, un duel est attendu entre Chirac et le Premier ministre Jospin lors de l'élection présidentielle de 2002, mais, à la surprise générale, ce dernier est devancé par Le Pen au premier tour. Au second tour, Chirac bénéficie du ralliement de la gauche et reçoit un score sans précédent. Il s'agit de la première élection pour un mandat de cinq ans et non plus sept.

En Guadeloupe, Christiane Taubira arrive en tête du premier tour avec 37,22 % des exprimés, suivi de Jacques Chirac (28,9 %), Lionel Jospin (23,12 %), Jean-Marie Le Pen (2,94 %) et Jean-Pierre Chevenement (1,42 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 91,28 % pour Jacques Chirac contre 8,72 % pour Jean-Marie Le Pen avec un taux de participation de 38,87 % des inscrits[15].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  PRG Christiane Taubira 34 210 37,22 %
  RPR[N 17] Jacques Chirac 26 557 28,9 % 93 038 91,28 %
  PS Lionel Jospin 21 253 23,12 %
  FN Jean-Marie Le Pen 2 702 2,94 % 8 889 8,72 %
  MC[N 18] Jean-Pierre Chevènement 1 302 1,42 %
  Les Verts Noël Mamère 976 1,06 %
  LO Arlette Laguiller 816 0,89 %
  UDF François Bayrou 808 0,88 %
  DL Alain Madelin 695 0,76 %
  PC Robert Hue 605 0,66 %
  LCR Olivier Besancenot 509 0,55 %
  FRS Christine Boutin 485 0,53 %
  Cap21 Corinne Lepage 328 0,36 %
  MNR Bruno Mégret 302 0,33 %
  CPNT Jean Saint-Josse 282 0,31 %
  PT Daniel Gluckstein 77 0,08 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 281 550 281 556
Abstentions 185 464 65,87 % 172 120 61,13 %
Votants[N 2] 96 086 34,13 % 109 436 38,87 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 4 179 4,35 % 7 509 6,86 %
Exprimés 91 907 95,65 % 101 927 93,14 %

1995Modifier

Après une nouvelle cohabitation et alors que la droite est particulièrement divisée entre Chirac et le Premier ministre Balladur, Jospin réussit à arriver en tête au premier tour de l'élection présidentielle de 1995, malgré la très lourde défaite de la gauche aux législatives de 1993. Au second tour, il est battu par Chirac.

En Guadeloupe, Jacques Chirac arrive en tête du premier tour avec 38,24 % des exprimés, suivi de Lionel Jospin (35,13 %), Edouard Balladur (14,55 %), Robert Hue (3,57 %) et Jean-Marie Le Pen (3,06 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 55,1 % pour Lionel Jospin contre 44,9 % pour Jacques Chirac avec un taux de participation de 44,81 % des inscrits[16].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  RPR Jacques Chirac 32 140 38,24 % 48 580 44,9 %
  PS[N 19] Lionel Jospin 29 529 35,13 % 59 617 55,1 %
  RPR[N 20] Edouard Balladur 12 226 14,55 %
  PC Robert Hue 3 000 3,57 %
  FN Jean-Marie Le Pen 2 568 3,06 %
  LO Arlette Laguiller 1 894 2,25 %
  Les Verts Dominique Voynet 1 136 1,35 %
  S&P Jacques Cheminade 798 0,95 %
  MPF Philippe de Villiers 763 0,91 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 255 269 255 157
Abstentions 164 733 64,53 % 140 822 55,19 %
Votants[N 2] 90 536 35,47 % 114 335 44,81 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 6 482 7,16 % 6 138 5,37 %
Exprimés 84 054 92,84 % 108 197 94,63 %

1988Modifier

Après deux ans de cohabitation, Mitterrand affronte le Premier ministre Chirac lors de l'élection présidentielle de 1988. Le Pen obtient au premier tour un score jusque-là sans précédent pour un parti d'extrême droite. Au second tour, Mitterrand est facilement réélu.

En Guadeloupe, François Mitterrand arrive en tête du premier tour avec 55,02 % des exprimés, suivi de Jacques Chirac (25,31 %), Raymond Barre (10,56 %), André Lajoinie (5,46 %) et Jean-Marie Le Pen (1,68 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 69,41 % pour François Mitterrand contre 30,59 % pour Jacques Chirac avec un taux de participation de 52,09 % des inscrits[17].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  PS François Mitterrand 42 283 55,02 % 68 610 69,41 %
  RPR Jacques Chirac 19 452 25,31 % 30 242 30,59 %
  SE[N 21] Raymond Barre 8 118 10,56 %
  PC André Lajoinie 4 197 5,46 %
  FN Jean-Marie Le Pen 1 292 1,68 %
  LO Arlette Laguiller 602 0,78 %
  Les Verts Antoine Waechter 452 0,59 %
  Communiste rénovateur[N 22] Pierre Juquin 317 0,41 %
  MPT Pierre Boussel 140 0,18 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 196 670 197 740
Abstentions 114 324 58,13 % 94 729 47,91 %
Votants[N 2] 82 346 41,87 % 103 011 52,09 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 5 493 6,67 % 4 159 4,04 %
Exprimés 76 853 93,33 % 98 852 95,96 %

1981Modifier

Lors de l'élection présidentielle de 1981, Giscard d'Estaing arrive en tête au premier tour et affronte, comme la fois précédente, Mitterrand. Pour la première fois, un président sortant est battu : Mitterrand devient le premier président de gauche de la Ve République.

En Guadeloupe, Valéry Giscard d'Estaing arrive en tête du premier tour avec 70,84 % des exprimés, suivi de Jacques Chirac (10,05 %), François Mitterrand (9,77 %), Georges Marchais (6,72 %) et Arlette Laguiller (0,69 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 56,39 % pour Valéry Giscard d'Estaing contre 21,54 % pour François Mitterrand avec un taux de participation de 48,84 % des inscrits[18].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  UDF Valéry Giscard d'Estaing 48 356 70,84 % 66 363 78,46 %
  RPR[N 23] Jacques Chirac 6 858 10,05 %
  PS François Mitterrand 6 671 9,77 % 18 216 21,54 %
  PC Georges Marchais 4 584 6,72 %
  LO Arlette Laguiller 472 0,69 %
  Divers droite[N 24] Marie-France Garaud 376 0,55 %
  MEP Brice Lalonde 333 0,49 %
  Divers droite[N 25] Michel Debré
229 0,34 %
  MRG Michel Crépeau 212 0,31 %
  PSU Huguette Bouchardeau 174 0,25 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 177 461 177 577
Abstentions 107 061 60,33 % 90 855 51,16 %
Votants[N 2] 70 400 39,67 % 86 722 48,84 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 2 135 3,03 % 2 143 2,47 %
Exprimés 68 265 96,97 % 84 579 97,53 %

1974Modifier

L'élection présidentielle de 1974 est une élection anticipée à la suite de la mort de Pompidou. Mitterrand, candidat unique de la gauche, est largement en tête au premier tour devant Giscard d'Estaing, qui distance lui-même Chaban-Delmas. Au terme d'une campagne animée, marquée par un débat télévisé tendu, Giscard d'Estaing l'emporte avec une très courte avance.

En Guadeloupe, François Mitterrand arrive en tête du premier tour avec 51,24 % des exprimés, suivi de Jacques Chaban-Delmas (29,88 %), Valéry Giscard d'Estaing (15,83 %), Arlette Laguiller (1,29 %) et Alain Krivine (0,29 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 56,39 % pour François Mitterrand contre 43,61 % pour Valéry Giscard d'Estaing avec un taux de participation de 54,79 % des inscrits[19].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  PS[N 26] François Mitterrand 25 800 51,24 % 44 456 56,39 %
  UDR[N 27] Jacques Chaban-Delmas 15 046 29,88 %
  RI[N 28] Valéry Giscard d'Estaing 7 971 15,83 % 34 386 43,61 %
  LO Arlette Laguiller 648 1,29 %
  FCR Alain Krivine 145 0,29 %
  SE[N 29] Jean Royer 138 0,27 %
  MDSF Émile Muller 126 0,25 %
  MFE Jean-Claude Sebag 122 0,24 %
  FN Jean-Marie Le Pen 111 0,22 %
  SE, écologiste René Dumont 107 0,21 %
  NAR Bertrand Renouvin 92 0,18 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 147 740 147 738
Abstentions 95 578 64,69 % 66 799 45,21 %
Votants[N 2] 52 162 35,31 % 80 939 54,79 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 1 807 3,46 % 2 097 2,59 %
Exprimés 50 355 96,54 % 78 842 97,41 %

1969Modifier

L'élection présidentielle de 1969 est une élection anticipée à la suite de la démission de De Gaulle. La gauche se lance désunie dans la course et, bien que Duclos (PCF) manque de le devancer, c'est le président par intérim Poher qui accède au second tour face à l'ex-Premier ministre Pompidou. Alors que Duclos refuse d'appeler à voter au second tour pour « bonnet blanc ou blanc bonnet », Pompidou est finalement largement élu.

En Guadeloupe, Georges Pompidou arrive en tête du premier tour avec 60,8 % des exprimés, suivi de Jacques Duclos (26,17 %), Alain Poher (8,5 %), Gaston Defferre (3,04 %) et Alain Krivine (0,66 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 81,97 % pour Georges Pompidou contre 18,03 % pour Alain Poher avec un taux de participation de 38,19 % des inscrits[20].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  UDR[N 30] Georges Pompidou 26 064 60,8 % 40 716 81,97 %
  PC Jacques Duclos 11 219 26,17 %
  CD Alain Poher 3 643 8,5 % 8 956 18,03 %
  SFIO Gaston Defferre 1 304 3,04 %
  LC Alain Krivine 281 0,66 %
  PSU Michel Rocard 192 0,45 %
  SE[N 31] Louis Ducatel 163 0,38 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 136 001 135 944
Abstentions 91 808 67,51 % 84 022 61,81 %
Votants[N 2] 44 193 32,49 % 51 922 38,19 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 1 327 3 % 2 250 4,33 %
Exprimés 42 866 97 % 49 672 95,67 %

1965Modifier

L'élection présidentielle de 1965 est la première élection au suffrage universel direct à la suite du référendum d'octobre 1962. De Gaulle est mis en ballottage, à la surprise générale, par Mitterrand, candidat unique de la gauche. La campagne du second tour est axée sur l'Europe et les relations internationales ainsi que sur l'armement nucléaire. De Gaulle est finalement réélu avec une large avance.

En Guadeloupe, Charles de Gaulle arrive en tête du premier tour avec 87,96 % des exprimés, suivi de François Mitterrand (10,38 %), Jean-Louis Tixier-Vignancour (0,66 %), Jean Lecanuet (0,63 %) et Pierre Marcilhacy (0,21 %). Au second tour, les électeurs ont voté à 85,91 % pour Charles de Gaulle contre 14,09 % pour François Mitterrand avec un taux de participation de 68,4 % des inscrits[21].

Parti Candidat Premier tour Second tour
Voix % exprimés Voix % exprimés
  UNR Charles de Gaulle 69 752 87,96 % 74 174 85,91 %
  CIR[N 32] François Mitterrand 8 229 10,38 % 12 170 14,09 %
  SE [N 33] Jean-Louis Tixier-Vignancour 523 0,66 %
  MRP[N 34] Jean Lecanuet 502 0,63 %
  PLE Pierre Marcilhacy 168 0,21 %
  SE [N 35] Marcel Barbu 122 0,15 %
Nombre % inscrits Nombre % inscrits
Inscrits[N 1] 126 919 126 929
Abstentions 47 166 37,16 % 40 115 31,6 %
Votants[N 2] 79 753 62,84 % 86 814 68,4 %
% votants % votants
Blancs ou nuls 457 0,57 % 470 0,54 %
Exprimés 79 296 99,43 % 86 344 99,46 %

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b c d e f g h i et j Inscrits=votants + abstentions
  2. a b c d e f g h i et j Votants=exprimés + blancs ou nuls
  3. Candidat du Parti socialiste, également soutenu par : Parti radical de gauche, Mouvement républicain et citoyen, Génération écologie, Mouvement unitaire progressiste, Homosexualités et socialisme, Cap21, Nouvel espace progressiste.
  4. Candidat de l'Union pour un mouvement populaire, également soutenu par : Chasse, pêche, nature et traditions, Nouveau Centre, Parti chrétien-démocrate, Parti radical, La Gauche moderne, Les Progressistes, Le Chêne, Convention démocrate.
  5. Composé des partis suivants : Parti communiste français, Parti de gauche, Gauche unitaire, République et socialisme, Convergences et alternative, Parti communiste des ouvriers de France, Fédération pour une alternative sociale et écologique.
  6. Candidat du Mouvement démocrate, également soutenu par : Alliance centriste, Parti libéral démocrate.
  7. Candidate d'Europe Écologie Les Verts, également soutenue par : Mouvement écologiste indépendant, Régions et peuples solidaires.
  8. Candidat de Debout la République, également soutenu par : France bonapartiste, Démocratie et République, Porinetia Ora, Nouvelle Action royaliste.
  9. soutenu par le Parti radical
  10. soutenue par le Parti radical de gauche et le Mouvement républicain et citoyen
  11. soutenu par Cap21, le Mouvement écologiste indépendant, Alternative libérale et le Parti fédéraliste
  12. soutenu par le Mouvement national républicain et le Parti populiste
  13. soutenue par Régions et peuples solidaires
  14. soutenu par une partie du Collectif national d'initiative pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes
  15. Gauche populaire et antilibérale, soutenue par le Parti communiste
  16. Comité national pour la reconquête des services publics, soutenu par le Parti des travailleurs
  17. soutenu par le Parti radical, le Parti populaire pour la démocratie française et des dissidents de l'Union pour la démocratie française
  18. soutenu par le Pôle républicain
  19. PS soutenu par le Parti radical de gauche
  20. RPR soutenu par l'Union pour la démocratie française |
  21. soutenu par l'Union pour la démocratie française
  22. soutenu par le Parti socialiste unifié et la Ligue communiste révolutionnaire
  23. soutenu par le Centre national des indépendants et paysans
  24. gaulliste
  25. gaulliste
  26. soutenu par le Parti communiste et le Mouvement des radicaux de gauche
  27. soutenu par le Centre démocratie et progrès
  28. soutenu par le Centre démocrate et le Centre républicain
  29. dit de la « droite conservatrice »
  30. soutenu par les Républicains indépendants
  31. dit « radical-socialiste indépendant »
  32. investi par la SFIO, soutenu par le PCF, le Parti radical et le PSU
  33. extrême droite
  34. soutenu par le Centre national des indépendants et paysans
  35. gauche

RéférencesModifier

  1. Ministère de l'Intérieur, « Élection présidentielle 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  2. Décision n° 2012-154 PDR du 10 mai 2012, « Décision du 10 mai 2012 portant proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  3. Décision n° 2007-141 PDR du 10 mai 2007, « Décision du 10 mai 2007 portant proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  4. Décision n° 2002-111 PDR du 8 mai 2002, « Décision du 8 mai 2002 portant proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  5. Décision n° 95-81 PDR du 12 mai 1995, « Proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  6. Décision n° 88-60 PDR du 11 mai 1988, « Proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  7. Décision n° 81-47 PDR du 15 mai 1981, « Proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  8. Décision n° 74-32 PDR du 24 mai 1974, « Proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  9. Décision n° 69-22 PDR du 19 juin 1969, « Proclamation des résultats de l'élection du Président de la République », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  10. Décision n° 65-10 PDR du 28 décembre 1965, « Conseil Constitutionnel », sur www.conseil-constitutionnel.fr, (consulté le )
  11. « Résultats de l'élection présidentielles de 2017 - France entière », sur http://elections.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  12. « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  13. « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  14. « Résultats de l'élection présidentielle de 2007 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  15. « Résultats de l'élection présidentielle de 2002 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  16. « Résultats de l'élection présidentielle de 1995 en Guadeloupe », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le )
  17. « Résultats de l'élection présidentielle de 1988 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  18. « Résultats de l'élection présidentielle de 1981 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  19. « Résultats de l'élection présidentielle de 1974 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  20. « Résultats de l'élection présidentielle de 1969 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )
  21. « Résultats de l'élection présidentielle de 1965 en Guadeloupe », sur http://www.interieur.gouv.fr/ (consulté le )