Centre républicain

parti politique français

Le Centre républicain (CR) est un ancien parti politique français, né d'une scission de l'aile droite pro-Algérie française du Parti radical.

Centre républicain
Présentation
Fondation
Scission de Parti radical
Disparition
Fusionné dans Parti radical valoisien
Positionnement Centre droit[1]
Idéologie Républicanisme
Social-libéralisme
Affiliation nationale Mouvement réformateur

Il est créé en et animé par Henri Queuille (président), André Morice (secrétaire général), André Marie et Vincent Badie.

D'abord connu sous le nom de Parti radical-socialiste (PRS) à sa création, le parti doit abandonner cette domination par décision de justice et opte pour le Parti de la gauche démocratique et radicale-socialiste (PGDRS) le 29 janvier 1958. Il devient le Centre républicain (CR) le lors de sa fusion avec le parti du même nom de Bernard Lafay.

HistoriqueModifier

Le Centre républicain s'opposait notamment à Pierre Mendès France. André Morice s’engageait particulièrement en faveur de l'Algérie française et se montrait très anti-gaulliste.

L'audience électorale de ce parti est restée limitée. Aux élections législatives de 1962, cinq membres du CR sont élus députés : André Rossi, Francis Palmero, Jean-Paul de Rocca Serra, Pierre de Montesquiou et Alexandre de Fraissinette[1].

Le Centre républicain est, à partir de 1973, l'une des composantes du Mouvement réformateur avant de réintégrer, en , le Parti radical valoisien.

RéférencesModifier

  1. a et b Laurent de Boissieu, « Centre républicain (CR) », sur France politique, (consulté le ).