Ouvrir le menu principal

Transports en commun de Nîmes

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tango.

Tango !
Image illustrative de l’article Transports en commun de Nîmes

Image illustrative de l’article Transports en commun de Nîmes
Un « Tram-bus » près des Arènes de Nîmes.

Situation Communauté d'agglomération Nîmes Métropole
Type Autobus, BHNS (dénommé « Tram-bus »)
Entrée en service 2007
Longueur du réseau 8 millions de kilomètres par an
Lignes
  • 1 ligne de Trambus
  • 21 lignes régulières (urbain et interurbain)
  • 1 ligne mutualisée avec la Région Occitanie
  • 19 lignes de Transport à la Demande
  • 1 navette aéroport
  • 14 lignes scolaires « Tempo » urbaines
  • 32 lignes scolaires « Tempo » périurbaines
Arrêts 1108
Fréquentation 16 Millions de voyages en 2016
Propriétaire Nîmes Métropole
Exploitant Transdev Nîmes (Transdev)

Le réseau de transports en commun de Nîmes est un réseau urbain de lignes de bus en France, dans le département du Gard, sur la Communauté d'agglomération Nîmes Métropole. L'exploitation du réseau est déléguée à Transdev Nîmes (filiale du groupe Transdev) par l'autorité organisatrice des transports urbains qui est la communauté d'agglomération Nîmes Métropole. Le réseau est exploité sous la marque Tango !, composée à partir de l'acronyme de Transport de l'agglomération nîmoise.

HistoireModifier

De 1845 à 1951... du fiacre au tramway et un éphémère électrobusModifier

Article détaillé : Tramway de Nîmes.

Mise en service des premiers fiacres en 1845 et apparition des tramways à chevaux en 1880.

En 1899, le dépôt dit des « Marronniers » est livré et la mise en service des tramways électriques intervient conjointement. Un véritable réseau est créé à cet effet, dont la ligne A dite du « Tour des Boulevards » qui desservira la gare PLM puis les lignes B et C assurant la desserte des quartiers périphériques, la ligne D qui sera créée en 1910 desservira principalement le Boulevard Jean Jaurès pourtant très peu urbanisé à ce moment-là.

La municipalité décide d'exploiter en parallèle dès 1924 un service de trolleybus rural : l'Électrobus du Gard reliant la Place Gambetta à Nîmes au Pont du Gard sur deux lignes distinctes : l'une passant directement par Marguerittes et l'autre effectuant une boucle par Comps. Le parc de matériel roulant fourni par l'entreprise C.E.F. regroupe d'emblée 10 motrices « voyageurs » et 15 motrices « marchandises » remisés et entretenus dans les mêmes locaux que ceux des tramways électriques. Malheureusement, leur coût d'exploitation prohibitif et leur faible vitesse commerciale auront rapidement raison de son intérêt, si ce n'est de son existence... ce service est en effet interrompu à la fin de l'année 1927.

Pour plus de confort, l'ensemble du parc des tramways est « vestibulé » entre 1930 et 1944 mais celui-ci ne connaîtra aucune véritable modernisation d'un point de vue strictement technique.

Le réseau de lignes est exploité en régie municipale à partir de la fin de l'année 1944 et la fameuse livrée dite « rouge et crème » assortie des armoiries de la ville fait son apparition sur le matériel roulant, celle-ci subsistera jusqu'à la fin de l'exploitation sous ce statut juridique.

La municipalité met à titre d'essai deux trolleybus prêtés par le réseau de Lyon en circulation sur la ligne B, aucune suite favorable n'est donnée à ce type de véhicule. C'est donc l'autobus qui est choisi à partir de 1949 et la première commande se porte sur une série de 7 Berliet PCK 7 W qui entraînera de ce fait, le retrait échelonné des tramways électriques et de leurs attelages qui sont devenus totalement obsolètes et difficilement supportables d'un point de vue financier. Cette démarche d'envergure se fera ligne par ligne et au fil des achats de modèles successifs d'autobus, durant toute cette phase de transition technique.

Le dernier tramway rentre définitivement au dépôt le 9 juillet 1951 au soir, après la fin de son service commercial sur la ligne A dite du « Tour des Boulevards » et les installations (rails et caténaires...) sont retirées.

De 1952 à 1981... l'ère des autobusModifier

C'est à partir de 1952 que de nouvelles lignes sont créées, tandis que celles reconverties à la suite de la disparition des tramways bénéficient de prolongements de parcours en direction des quartiers lointains, de véritables aires de retournement et de stationnement pour les autobus sont construites aux terminus. Le système d'indice de ligne dit "lettré" est toutefois conservé, l'ajout d'une barre en surplomb de la lettre indique un service au parcours partiellement assuré, mais celle-ci sera définitivement abandonnée en 1963.

Par ce maillage constant des lignes du réseau, un point central se créée de ce fait, au droit de la gare S.N.C.F. sur l'Avenue Feuchères. Mais les correspondances entre les lignes sont tout de même facilitées à certains arrêts du centre ville, notamment en faveur les usagers désirant se rendre directement d'un quartier à un autre tout en minimisant les détours de trajets.

Des autobus neufs sont régulièrement commandés notamment auprès de Berliet afin de faire face à l'évolution constante du réseau durant ces années, les autobus Berliet PCK 7 W qui furent les premiers véhicules routiers à parcourir les lignes de la ville sont retirés du parc en 1957. Le constructeur Chausson (entré dans le giron de Saviem en 1959...) devient le deuxième fournisseur d'autobus de la ville de Nîmes.

Une mise en circulation d'autobus à un seul agent est entamée dès 1961... les receveurs en cabines sont progressivement retirés et les conducteurs cumulent cette fonction, l'opération sera finalisée en 1969.

L'urbanisation nouvelle des quartiers ouest de la ville s'accompagne de l'ouverture de la première d'une série de lignes dès 1963, le premier abribus et un kiosque d'informations en faveur des usagers sont construits sur l'avenue Feuchères au cours de l'année suivante. Les boulevards du centre ville qui sont en proie à l'accroissement du trafic automobile, sont mis en circulation giratoire afin de les fluidifier et de les sécuriser dans le courant de l'année 1969. Cela oblige la municipalité à ré-adapter le tracé des lignes desservant ce secteur. Néanmoins, des couloirs à contresens entièrement réservés aux autobus sont créés à partir entre 1971 et 1973 sur certaines artères, qui permettront de recouvrer un schéma de desserte équivalent à celui précédemment appliqué.

Les premiers autobus standard Berliet PR100 et Saviem SC10 sont livrés à la régie municipale durant l'été 1972. Ces deux modèles représenteront la quasi-exclusivité des achats jusqu'au début de la décennie suivante, évoluant sous diverses configurations physiques et mécaniques. Un nouveau dépôt situé dans le quartier de la Croix-de-Vauvert est rendu opérationnel en 1974 et fonctionne d'abord en tandem avec celui de la rue des Marronniers... ce dernier est désaffecté à partir de 1976 mais sa démolition n'interviendra qu'après 25 ans d'abandon. L'emplacement des installations ayant été totalement absorbé par la construction de logements, c'est désormais l'impasse dite "du Tramway" qui témoigne seule de leur présence passée (43.829364, 4.367636).

L'année 1980 voit la mise en service des lignes 1 et 2 destinées à relier directement les quartiers ouest et le centre ville vers un terminus centralisé au droit des Arènes, offrant chacune des fréquences de passages plus élevées et une amplitude de service élargie, ainsi qu'un parcours beaucoup plus direct. En outre, l'ensemble du réseau totalise au même moment 12 lignes classées de A à L dont l'offre est également revue à la hausse.

De conception désormais trop ancienne, ce réseau arrive à saturation en termes d'évolutivité et de «lisibilité»... la municipalité fait procéder en 1981 à des études qui lui procureront enfin une base entièrement nouvelle.

De 1982 à 1993... nouvelle image du réseau et privatisation des servicesModifier

L'année 1982 est celle de la restructuration complète du réseau de lignes et des services afférents, mais aussi de la nouvelle image d'un service public qui se veut moderne et davantage axé sur la communication.

Une immense opération de marketing est organisée pour l'occasion, donnant naissance à la fameuse mascotte « Nimembus », un sympathique crocodile anthropomorphe portant une cape rouge et symbolisant la dynamique de ce nouveau réseau. Une véritable charte graphique est désormais appliquée sur tous les supports d'information accessibles au public, tels que les girouettes et les panneaux de lignes des autobus ou bien les documentations de poche et les points d'arrêts. Chaque ligne reçoit une couleur distincte associée à son indice afin d'être facilement identifiable.

Les lignes sont totalement repensées et la plupart d'entre elles font l'objet d'une diamétralisation des dessertes, les parcours aux longs sens uniques dans certains quartiers sont éliminés et rendus plus directs. Les portions de dessertes à sens unique sont désormais cantonnées à certaines parties du centre ville et aux abords de certains terminus situés dans les zones à forte population. Le classement des lignes se fait dès lors, exclusivement par des chiffres... celles étant classées dans les unités reçoivent le chiffre-préfixe "0" et sont considérées comme chargées de la desserte dite "principale", celles des dizaines (qui ne seront cependant jamais appliquées...) et des vingtaines sont dévolues à celle des quartiers moins densément peuplés de part et d'autre du centre ville, celle des trentaines s'adressent respectivement aux travailleurs en zones industrielles et aux écoliers et ne fonctionnent donc qu'aux heures de pointe durant les jours ouvrés.

Deux nouvelles livrées sont respectivement apposées sur les véhicules en 1982 et en 1984... c'est celle de la deuxième campagne qui sera finalement retenue : de longitudinaux rubans verts avec le logo du réseau en jaune les surplombant, flanqué de la mascotte emblématique sous la baie vitrée du poste de conduite.

Une tarification expérimentale est mise en place, permettant aux habitants de certains villages limitrophes de Nîmes d'utiliser des lignes départementales et le réseau municipal à la suite, avec un seul et même titre de transport à partir de 1984.

Cette même année amène encore son lot de nouveautés au niveau des dessertes : un service nocturne de fin de semaine est mis en place... c'est l'unique ligne A (figurant en couleur noire sur les plans...) reliant Castanet à Courbessac qui dessert la plupart des quartiers intermédiaires et tout le centre ville, les vendredis et samedis soirs jusqu'à 01h00 le lendemain et à l'aide de deux bus de type « standard » circulant chacun dans un sens. Un renforcement du réseau des lignes scolaires est opéré dans l'ensemble des quartiers ouest de la ville, deux nouvelles liaisons sont respectivement créées sous les indices 33 et 34 dont la tâche est de desservir efficacement certains établissements implantés à distance du centre ville, les plus anciens bus du parc y sont prioritairement attribués. Enfin, il est procédé au lancement des premières lignes rurales : la ligne 22 desservant les quartiers dits des « Mazets » à la lisière du Camp des Garrigues ainsi que de la ligne 23 desservant le Mas de Boudan situé derrière le Boulevard Périphérique Sud, ce sont des minibus de type Renault Master qui sont affectés à ces deux services en raison du gabarit réduit des chemins empruntés et de la faible fréquentation prévisible.

Du côté du matériel roulant, un autobus articulé de type Renault PR 180.2 est mis à l'essai sur la ligne 01 reliant les quartiers ouest au hameau de Courbessac.

La régie municipale cesse définitivement d'exister en 1985 et laisse place au 1er décembre à la STCN (Société des transports en commun de Nîmes), le nom commercial du réseau restant T.C.N... celui-ci était déjà employé de manière confidentielle depuis les années 1960 sur certains dépliants d'informations avant d'être véritablement mis en lumière lors de la restructuration complète des services.

Mise en circulation en 1986 d'une série de 9 autobus articulés de type Heuliez GX 187 sur deux lignes réputées à forte fréquentation et aux longs parcours : la ligne 01 entre Pissevin et Courbessac et la ligne 03 entre Valdegour et Calvas / Serre Cavalier / Massillan. Une livrée spéciale dite « Mosaïque » et un aménagement intérieur plus raffiné sont appliqués afin de les différencier clairement des autres véhicules du parc. Ces bus bénéficient en outre du système dit "Self-Service" permettant la montée et la descente des voyageurs par toutes les portes et de minimiser les temps d'immobilisation aux arrêts.

En 1987, une desserte de la nouvelle zone commerciale « Ville Active » suivie de celle du complexe sportif « La Bastide » situés au sud de la ville par prolongement de la ligne 04 est mise en place.

La forte fréquence des services et de l'augmentation de la circulation provoque indirectement des accidents de personnes sur les couloirs à contre-sens réservés aux bus, ceux-ci finissent par être supprimés et sont transformés en places de stationnement en 1988. C'est lors de ce bouleversement qu'a lieu la mise en service de la navette gratuite de centre-ville baptisée « Nimabelle », ce nom étant aussi attribué à la nouvelle mascotte féminine de « Nimembus », exploitée à l'aide des Renault SC 10 R dont une série subiront une réfection de la livrée et seront ré-aménagés à cet effet. Deux ans plus tard, ce sont deux Van Hool A500 achetés neufs qui viendront en renfort pour répondre à la hausse brutale de fréquentation de cette navette. La fréquence de cette ligne circulaire est alors de 3 minutes en heures de pointe et de 7 minutes en heures creuses en semaine et de 7 minutes le samedi, la desserte de la rue du Général Perrier auparavant effectuée par l'ensemble des lignes est désormais assurée par ce seul service.

Dans la continuité du lancement de cette navette gratuite, le terminus central de la ligne 08 est transféré de l'arrêt Perrier vers celui de l'Enclos Rey situé sur le boulevard Gambetta. L'autre nouveauté de ce réseau est la création de la ligne 20 desservant le quartier de la Cigale au départ de la gare routière dont le tracé évoluera lui-aussi à maintes reprises, la fréquence de passage moyenne restera cependant fixée à un bus toutes les heures du lundi au samedi.

Les 4 premiers bus à plancher bas de type Renault R312 sont mis en service sur le réseau pour desservir la ligne 02... d'autres exemplaires du même modèle seront livrés jusqu'au milieu des années 1990 et seront déployés sur de nombreuses autres lignes, pour atteindre un total important de 31 unités à leur apogée.

À la suite des inondations du 3 octobre 1988 ayant frappé Nîmes et ses environs, des autobus sont prêtés par différents réseaux urbains de France (Lille, Lyon, Besançon...) dans l'attente de la remise en état du matériel sinistré par les eaux. Cependant, certains exemplaires jugés anciens ayant été les plus durement touchés par la catastrophe, seront prématurément retirés de la circulation.

Les installations du dépôt de la Croix-de-Vauvert sont transférées près du quartier Mas de Ville en 1989, l'ancien site est totalement éliminé peu après sa fermeture et plus aucune trace de son existence n'est restée visible depuis.

À partir de la rentrée de septembre 1990, La numérotation des lignes se fait désormais sans le chiffre-préfixe "0".

Mise en service en février 1990 de la "nouvelle" ligne 6 entre Serre Cavalier et Feuchères via le quartier des Justices Vieilles : fréquence de 40 minutes desservie par deux minibus de type Renault Master. La desserte de Serre Cavalier par la ligne 3 n'étant plus assurée que le dimanche. Création de la ligne 7 reliant l'hôpital Carémeau à la Gare Routière via la Place des Écoles. La ligne 22 change de nom et devient la « Mazetière » à la suite de l'évolution de son offre de transport élargie et de la mise en place de dessertes accessibles sur réservation téléphonique.

Mais dans un registre plus sombre, la ligne A nocturne est désormais fermée pour cause de faible fréquentation assortie d'un taux de fraude devenu critique au fur et à mesure de son existence. Resté unique en son genre sur ce réseau, ce service n'a pratiquement pas connu d'évolution en matière de desserte et d'horaires. Par ailleurs, les caractéristiques de son parcours «passe-partout» consistant en une longue succession de quartiers périphériques et complété d'un tour systématique des boulevards du centre ville, ont finalement rendu cette ligne peu attractive aux yeux de ses usagers potentiels.

Ce service de nuit est alors repris par des portions plus courtes sur les lignes suivantes les vendredi et samedi soir avec circulation toutes les 30 min entre 20h30 et 21h30 puis entre 0h00 et 1h30 :

  • Ligne 1 entre Centre Ville et Courbessac ;
  • Ligne 3 entre Centre Ville et Valdegour ;
  • Ligne 4 entre Centre Ville et Chemin-bas d'Avignon ;
  • Ligne 5 entre Centre Ville et Castanet.

Sur un constat similaire et en raison des problèmes d'insécurité croissants qui s'y sont ajoutés au fil des ans... ces services de nuit seront quant à eux, définitivement arrêtés en 1993.

La ligne 31 est modifiée en septembre 1991 et elle assure désormais la desserte des quartiers du Mas Roman à St-Césaire et du Mas de Ville à la fréquence de 20 à 30 minutes, la desserte des zones industrielles devient donc intermittente. Les derniers autobus de type Berliet PR 100 PA encore subsistants sur le parc sont réformés.

Fin de la gratuité d'accès à la navette « Nimabelle » et incendie en 1992 d'un autobus articulé à proximité des quartiers Ouest dont les causes sont restées relativement floues.

De 1994 à 2006... vers un réseau rural puis suburbainModifier

 
Le bus Renault R 312 a été le modèle "phare" du réseau T.C.N. durant la seconde moitié des années 1990.

Le réseau est une nouvelle fois restructuré en 1994 (création de lignes lettrées et chiffrées sur un même réseau) et lancement du service « Les 7 Collines » visant à affiner la desserte des quartiers dits des « Mazets », les services scolaires sont exploités sous la marque « Les Collégiales ». La desserte du Boulevard Périphérique Sud devient enfin une réalité et permet de raccorder la plupart des quartiers directement à la zone commerciale de Ville Active sans transiter par le centre ville. En septembre de la même année la navette de centre ville baptisée « Huit en Ville » est mise en service à la suite d'une modification importante d'une grande partie des lignes du réseau et d'une reconfiguration de la desserte du centre ville.

Le nom commercial du réseau reste inchangé, mais l'identité visuelle est complètement revue et les mascottes de la décennie passée ont purement et simplement disparu.

L'année 1995 voit la réforme des derniers autobus Saviem SC10 et le retrait de ce même modèle sous marque Renault survient l'année suivante.

Les 150 ans des transports en commun à Nîmes sont fêtés au printemps 1996 par la tenue d'une exposition spécialement dédiée à l'histoire du réseau et à travers des animations se déroulant dans des autobus de collection d'origines tierces arpentant les grands boulevards.

Les premiers autobus à plancher bas intégral et accessibles aux personnes à mobilité réduite sont mis en circulation en 1999, il s'agit d'une série de six Renault Agora S.

L'an 2000 voit l'ouverture de la nouvelle navette de centre-ville « La Citadine » exploitée à l'aide de Mercedes-Benz Cito hybride diesel et électricité, remplaçant de ce fait le « Huit en Ville ».

La dénomination des lignes est modifiée en 2002 pour se composer uniquement de lettres (A à K). C'est à partir de 2003 que s'opère le retrait des autobus articulés des lignes régulières, les derniers exemplaires restant en circulation sont exclusivement réaffectés aux services scolaires.

Le réseau est étendu à l'agglomération de Nîmes Métropole en 2004 et mise en service en 2006 des nouvelles navettes « Nimenbus » (Augusta, Aurelia et Domitia) qui desservent les quartiers de Beausoleil, la Placette et du Capouchiné.

De 2007 à 2011... naissance de TangoModifier

 
L'identité visuelle du réseau Tango en vigueur depuis 2007 sur un bus Mercedes-Benz Citaro.

Durant l'été 2007, le réseau abandonne le nom TCN au profit de Tango sous de nouvelles couleurs.

Au mois de septembre de la même année, la ligne L reliant Nîmes Feuchères et le Mas des Rosiers à Milhaud en remplacement de la ligne 41 est mise en service, cette dernière est affrétée à la S.T.D.G. et est exploitée en Mercedes-Benz Citaro ou Renault PR 100. Cette même ligne est prolongée le 24 août 2009 de Milhaud à Bernis en remplacement des lignes 42 et 43. L'année 2010 voit la réforme de l'ensemble des Mercedes-Benz Cito. L'année 2011 voit quant à elle le retrait de l'ultime autobus articulé, un Renault PR 180.2 acheté d'occasion au réseau urbain d'Annecy.

De 2012 a 2016 Tango +Modifier

 
Un Mercedes-Benz Citaro C2 de la ligne E, près de son terminus Romarins.

Mise en service de la ligne en site propre « Tango+ » T1 reliant l'autoroute A 54 aux Arènes et suppression de la Navette Intervillages 4 le 29 septembre 2012. La mise en service de la ligne T1 marque le retour des autobus articulés à Nîmes.

Suppression de la Citadine Écusson le 6 juillet 2013. Le réseau subit de fortes modifications le 2 septembre de la même année :

  • Principalement sur le réseau suburbain régulier :
    • Les lignes L et 16 fusionnent pour former la nouvelle ligne 11, tandis que les lignes 11 et 37 fusionnent pour former la nouvelle ligne 12, qui reprend aussi la desserte de la Bastide de la ligne D ;
    • Les lignes 13 et 15 deviennent respectivement les lignes 21 et 22, la nouvelle ligne 21 ne desservant plus Bezouce ;
    • Les lignes 21 et 22 deviennent respectivement les lignes 32 et 31, la ligne 32 reprend la desserte de la ZAC de Grézan à la ligne G ;
    • La ligne J est prolongée à Bouillargues et remplace la ligne 31 qui est supprimée ;
    • La ligne 34 est scindée en deux lignes 41 desservant Garons et 42 qui dessert St-Gilles ;
    • La ligne 38 devient la ligne 41 ;
    • Les lignes 52 et 53 deviennent respectivement les lignes 51 et 52 ;
    • La navette Intervillages 3 devient la ligne 62 tandis que les navettes 1, 2, 5, 6 et 7 sont purement et simplement supprimées, les lignes périurbaines reprenant les dessertes ;
    • La navette aéroport n'est plus désignée par l'indice 30.
  • Aussi sur le réseau suburbain scolaire qui prend le nom « Tempo » :
    • Les trois circuits de la ligne 17 deviennent les lignes 204A à 204C et conservent le nom « Zoobus » ;
    • Les deux circuits de la ligne 18 deviennent les lignes 203A à 203C ;
    • La ligne 25 devient les lignes 212A et 212B ;
    • Les lignes 32 et 33 deviennent les lignes 216 et 217 ;
    • La ligne 35 et ses cinq circuits deviennent les lignes 219, 220 et 222 ;
    • La ligne 36 devient la ligne 221 ;
    • Les lignes 54 à 57 deviennent les lignes 228 à 231 ;
    • Les autres lignes sont soit nouvelles soit issues de renfort scolaire des anciennes lignes périurbaines.
  • Mais concernent aussi le réseau urbain :
    • Modification de la desserte du Mas de Chavidan : La ligne G fait terminus dans le quartier, tandis que le trajet de la ligne C est modifiée ;
    • Suppression de la desserte intermittente du terminus Goélands par la ligne E ;
    • Les lignes « 7 Collines » sont désormais indicées de 70 à 86 ;
    • Les lignes scolaires « Collégiales » 1 à 10 deviennent les lignes « Tempo » 100 à 115.

Depuis 2016... Nouveau réseauModifier

Le 3 décembre 2016 un nouveau réseau est mis en place concomitamment au prolongement de la ligne T1 du BHNS autour de l'Écusson le nouveau réseau urbain repose sur trois niveaux d'offres.

  • La ligne T1 est prolongée pour faire le tour de l'Écusson ;
  • La ligne 2 CHU-Caremeau - Citadelle/SMAC Paloma ;
  • La ligne 3 Valdegour - Pont de Justice.
  • La ligne 4 Golf/Vacquerolles - Pont de Justice ;
  • La ligne 5 CHU-Caremeau - Gare Feuchères ;
  • La Ligne 6 Carré Sud - Calvas.
  • La ligne 7 Valmy - Ville Active ;
  • La ligne 8 Valdegour - Pont de Justice ;
  • La ligne 9 Route d'Alès - Route d'Arles/Bouillargues ;
  • La ligne 10 Serre Cavalier - Mas d'Escattes ;
  • La ligne 16 Calvas - Ville Active, mise en service le 20 février 2017.

Depuis le 1er janvier 2019, la gestion est confiée à Transdev.

Le Système d'Aide à l'Exploitation et l'Information VoyageursModifier

En 2017, Nîmes Métropole a équipé le réseau d'un système d'aide à l'exploitation et à l'information voyageurs (SAEIV) via la solution Navineo de l'entreprise Engie-Ineo. L'application Moovit, également déployée sur le réseau en 2017, est reliée à ce système est permet aux voyageurs de connaître le temps d'attente avant le prochain passage du bus.

Le transport en commun en site propre (TCSP)Modifier

Le projet de TCSP nîmois est un bus à haut niveau de service (BHNS) à l'image de ceux des agglomérations de Paris, Rouen et Nantes qui l’ont déjà réalisé.

Ce projet comprend la réalisation de 2 lignes ainsi que ses services associés :

Première ligne TCSP T1Modifier

 
Un bus articulé de la ligne T1, près de l'arrêt Montcalm.
Article détaillé : Ligne T1 du BHNS de Nîmes.

Actuellement en service, cette ligne (T1) suit un axe Nord <> Sud mesurant 9,3 kilomètres aller-retour.

Son itinéraire débute près de la sortie d’autoroute Nîmes Centre de l'autoroute A54, où est implanté un Parc relais (P+R) de 360 places et un autre de 100 places à proximité de la voie urbaine sud (Parnasse) reliant le centre-ville historique, « l'Écusson », suivant le tour des boulevards.

14 stations sont sur l’itinéraire de cette première ligne.

L’environnement de la ligne est identique ou très proche de celui d’un tram, avec une plateforme réservée sur 95 % de l’itinéraire. Seule une voie (300 mètres dans un seul sens) sera partagée sur le secteur de la rue de la République qui permettra la circulation riveraine et des livraisons. Ce secteur est géré par dés feux situés en amont et en aval de la rue afin de gérer les entrées et sorties de voitures sur cette section et faire en sorte que le BHNS ne soit jamais gêné par de la circulation devant lui.

Au total, 5 itinéraires ont été étudiés à l’origine, celui qui a été retenu est celui qui est le plus générateur de fréquentation. (10 000 V/J sur cet itinéraire contre pas plus de 7 000 sur les quatre autres possibilités qui présentaient par contre une insertion beaucoup plus simple.

Les stations font 30 mètres de long et le véhicule est guidé en approche par le système de guidage SIEMENS déjà opérationnel sur Rouen de façon à permettre un accostage au plus près du quai (+/- 40 mm). Ces stations disposent des mêmes équipement que celles qu’on peut trouver sur les stations de tram, information dynamique sonore et visuelle en temps réel (un nouveau SAEIV est mis en place) ainsi que tous les équipements billettiques nécessaires (DAT etc.) un système billettique sans contact sera aussi mis en place.

A terme, la vitesse commerciale moyenne est fixée à 20 km/h.

Les fréquences sont de 7 min en moyenne (5 min en heure de pointe et 10 min en heures creuses) et l’amplitude de 5 h du matin à 22 h du lundi au samedi et de 7h30 à 21 h le dimanche

La ligne Nord-sud ne passe pas par la gare centrale ni par la gare routière (les études de fréquentation ont démontré que cela n’était pas nécessaire sur ce corridor). Par contre la ligne Est-Ouest desservira ces deux gares, cependant un pôle d’échange faisant aussi office de seconde gare routière est mis en place sur le secteur du Parnasse desservi par la ligne Nord-Sud. Ce pôle comprend un parking relais, une gare routière et un site réservé aux cars de tourisme et toutes les jonctions nécessaires avec le réseau périurbain.

Il y aura par ailleurs une jonction entre la ligne nord-sud et la ligne est-ouest afin de se rendre à la gare en TCSP pour la clientèle en provenance du sud.

Cette ligne de TCSP est exploitée avec des Irisbus Crealis Neo 18, avec des aménagements intérieurs spécifiques.

Elle a été mise en service le 29 septembre 2012. La requalification urbaine autour de cet axe est du niveau d’un projet Tram, avec une reprise de façade à façade sur tous les secteurs traversés. Le projet est en définitive du niveau de la ligne 4 à Nantes (Busway).

Le prolongement de la ligne pour assurer le tour de l'Écusson est mis en service le , accompagné d'une refonte intégrale du réseau urbain.

Deuxième ligne TCSPModifier

L’axe est-ouest est en fait la ligne la plus importante du réseau. Elle aura une distance de 12 kilomètres et reliera le secteur de Saint-Césaire jusqu’à l’est de la ville avec un terminus à Paloma. Deux P+R sont prévus à Laënnec (à l'ouest) et à Pont de Justice (à l'est).

La ligne desservira la zone d’activité de Saint-Césaire, le CHU, les quartiers de Pissevin et Valdegour, le secteur Jean Jaurès, le secteur République, la gare de Nîmes et la gare routière, le boulevard Talabot, l’ancienne route d’Avignon et le quartier du Chemin-bas d'Avignon jusqu’au pont de Justice, le Mas de Mingue pour ensuite se diriger vers la SMAC Paloma.

À l’ouest, un point de jonction est prévu avec une ligne forte qui desservira la Vaunage.

Le mode retenu est le BHNS face au tramway.

La fréquence est l’amplitude horaire prévus seront identiques à la ligne nord-sud et la fréquentation attendue sur cet axe est d’environ 28 000 V/J.

Les travaux commenceront en 2018 et la future ligne T2 sera mise en service début 2020. Cette ligne sera plus fonctionnelle en termes d’aménagements urbains, avec toutefois des reprises urbanistiques de façade à façade sur certains secteurs justifiant des aménagements pour permettre de redynamiser certains quartiers.

En parallèle à ces deux projets, le reste du réseau urbain et interurbain sera reconfiguré pour être mis en cohérence avec les lignes de TCSP (rabattement, amplitudes, fréquences...).

Les vélos ne sont pas oubliés puisque des pistes cyclables seront mises en place tout au long des lignes de TCSP, ainsi que des Vélostations pour la location.

En juillet 2013, Systra a remporté la maîtrise d'œuvre des études préliminaires à la réalisation de cette ligne T2 du BHNS, pour une première phase qui s'étend sur 12 km (SMAC Paloma/ gare de Saint-Césaire), et dont le coût de construction serait de 180 millions d’euros[1].

Le réseauModifier

Lignes urbainesModifier

Lignes structurantesModifier

Ligne Caractéristiques
T1
 
« Tram'Bus »
Arènes (Centre-Ville) ↔ A54-Caissargues
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
9,3 km
Durée
19 min
Nb. d’arrêts
14
Matériel
Crealis Neo 18
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Stations : Arènes • Maison Carrée • Gambetta-Coupole • Porte Auguste • Amiral Courbet • Esplanade-Feuchères • Montcalm • Dhuoda • Camargue • Liberté • Nemausa • Costières-Parnasse (P+R) • Mas de Vignolles • A54-Caissargues (P+R)
Autre : Ligne de bus à haut niveau de service, voir l'article détaillé : Ligne T1 du BHNS de Nîmes.
  • Certains services tardifs, voire nocturnes sont mis en place en cas d'évènementiels (Festival de Nîmes, Feria, etc.)
2
 
CHU-Caremeau ↔ Citadelle/SMAC-Paloma
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
50 min
Nb. d’arrêts
33
Matériel
Citaro G C2
Citaro C2
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / O / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : CHU-Caremeau • Trait d'Union • Jaurès • Montcalm • Gare Feuchères • Talabot • Pont de Justice • Citadelle • SMAC-Paloma
Autre :
  • Certains services tardifs, voire nocturnes sont mis en place en cas d'évènementiels à Paloma (Concerts, Festival This Is Not A Love Song)
3
 
Valdegour ↔ Pont de Justice
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
45 min
Nb. d’arrêts
34
Matériel
Citaro C2
Citaro C1 Facelift
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Valdegour • Trait d'Union • Montcalm • Gare Feuchères • Pont de Justice
Autre :

Lignes fortesModifier

Ligne Caractéristiques
4
 
Golf/Vacquerolles ↔ Pont de Justice
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
45 à 55 min
Nb. d’arrêts
33 à 40
Matériel
Citaro C2
Citaro C1 Facelift
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Le Golf • Vacquerolles • Gare Feuchères • Pont de Justice
Autre : Le Golf n'est desservi que du lundi au samedi, à raison d'un aller et retour toutes les demi-heures en période scolaire et toutes les heures le samedi et vacances scolaires.
5
 
CHU-Caremeau ↔ Gare Feuchères
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
35 min
Nb. d’arrêts
23
Matériel
Citaro C1 Facelift
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : CHU-Caremeau • Mas Roman • Montcalm • Gare Feuchères
Autre :
6
 
Carré Sud ↔ Calvas
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
24
Matériel
Agora S
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Calvas • Gazelle • Jean Bouin • Porte Auguste • Gare Feuchères • Bethléem • Carbonnel • CAF • Mas de Vignolles • Carré Sud
Autre :

Lignes complémentairesModifier

Ligne Caractéristiques
7
 
Ville Active ↔ Valmy
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
35 min
Nb. d’arrêts
32
Matériel
GX 127
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Valmy • Porte d'Alès • Bouquerie • Arènes • Gare Feuchères • Marronniers • Georges Besse 2 • Costières-Parnasse • Parc des Loisirs • Ville Active
Autre :
8
 
Valdegour ↔ Pont de Justice
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
45 min
Nb. d’arrêts
28
Matériel
Citaro C2
Citaro C1 Facelift
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Valdegour • Newton • Trait d'Union • Ville Active • Mas de Vignolles • CAF • Pierre Mendès-France • Schuman • Saint-Dominique • Pont de Justice
Autre : L'exploitation est sous-traitée durant les vacances scolaires.
9
 
Route d'Alès ↔ Route d'Arles / Bouillargues
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
3045 min
Nb. d’arrêts
28/38
Matériel
Citaro C2
Citaro C1 Facelift
S 415 NF
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes et Bouillargues
  • Principaux arrêts desservis : Route d'Alès • 9 Arcades • Maison de Santé • Arènes • Gare Feuchères • Nemausus • Narvick • Route d'Arles • La Source
Autre :
  • Le dimanche cette ligne a pour terminus les arrêts Gare Feuchères et Route d'Alès.
  • L'exploitation est sous-traitée durant les vacances scolaires.
10
 
Mas d'Escattes ↔ Serre Cavalier
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
50 min
Nb. d’arrêts
39
Matériel
GX 127
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Ghinoux
(sur certains horaires)
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Serre Cavalier • Montagnette • Doumergue • Gambetta-Coupole • Arènes • Gare Feuchères • Talabot • Serre Paradis • Citadelle • Courbessac • Mas d'Escattes
Autre : Le dimanche cette ligne a pour terminus les arrêts Gare Feuchères et Mas d'Escattes.
16
 
Calvas ↔ Ville Active
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
35 min
Nb. d’arrêts
29
Matériel
Agora S
Citaro C1 Facelift
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Calvas • Jean Bouin • Gambetta-Coupole • Jaurès • Parc des Loisirs • Ville Active
Autre :

Desserte des garrigues nîmoisesModifier

Ces lignes remplacent les anciennes dessertes « 7 Collines ». Elles assurent la desserte des mazets isolés de Nîmes, peu urbanisés, et assurent le rabattement vers les lignes régulières.

Ligne Caractéristiques
70 Hauts de Nîmes ↔ Jaurès
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
21
Matériel
GX 127
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Keolis
Nîmes
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Hauts de Nîmes • Jaurès
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
71 Bouquerie ↔ Antiquailles
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
21
Matériel
Taxi
Minibus
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
STDG
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Bouquerie • Antiquailles
Autre : Certains services sont assurés sur commande en taxi.
72 Massillan ↔ Daguet
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
22 min
Nb. d’arrêts
19
Matériel
Taxi
Minibus
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
STDG
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Massillan • Daguet
Autre : Certains services sont assurés sur commande en taxi.
73 Mas Michel ↔ Daguet
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
20 min
Nb. d’arrêts
15
Matériel
Taxi
Minibus
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
STDG
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Mas Michel • Daguet
Autre : Certains services sont assurés sur commande en taxi.
74 Goélands ↔ Fac de Médecine
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
15 min
Nb. d’arrêts
17
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
STDG
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Goélands • Fac de Médecine
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
75 Bas de Tholozan ↔ Bouquerie
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
20
Matériel
Taxi
Minibus
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
STDG
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Bas de Tholozan • Bouquerie
Autre : Certains services sont assurés sur commande en taxi.
76 Chemin du Bachas ↔ Gare Feuchères
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
15 min
Nb. d’arrêts
10
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Chemin du Bachas • Gare Feuchères
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
77 Montaury ↔ Jaurès
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
15 min
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Montaury • Jaurès
Autre : Sur commande uniquement.
78 Complanier ↔ Jaurès
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
8
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Complanier • Jaurès
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
79 Collines aux Grives ↔ Mireille de la Crau
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
12 min
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Collines aux Grives • Mireille de la Crau
Autre : Certains services sont assurés sur commande en semaine, tous les services le samedi.
80 (Circulaire) Paratonnerre ↔ via Préfecture
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
11 min
Nb. d’arrêts
9
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Paratonnerre
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
82 Mas de Lauze ↔ Trait d'Union
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
15 min
Nb. d’arrêts
8
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Mas de Lauze • Trait d'Union
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
83 Chemin de la Calmette ↔ Citadelle
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
7
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Chemin de la Calmette • Citadelle
Autre : Certains services sont assurés sur commande du lundi au vendredi, tous les services le samedi et l'été.
84 Font Aubarne ↔ Citadelle
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
7
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Font Aubarne • Citadelle
Autre : Sur commande uniquement. Pas de service durant les vacances.
85 Air Pur ↔ 3 Ponts
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Air Pur • 3 Ponts
Autre : Sur commande uniquement.
86 Mas de Roulan ↔ Bouquerie
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
11
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Mas de Roulan • Bouquerie
Autre : Certains services sont assurés sur commande.
87 Gare Feuchères ↔ Condamine
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
15 min
Nb. d’arrêts
2
Matériel
Taxi
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Desserte : Nîmes
  • Principaux arrêts desservis : Gare Feuchères • Condamine
Autre : Certains services sont assurés sur commande.

Lignes périurbainesModifier

Ces lignes assurent principalement la liaison entre Nîmes et les autres communes de l'agglomération.

Ligne traversanteModifier

Ligne Caractéristiques
11 Bernis — Jeu de Ballon ↔ Marguerittes — Grenache
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
1h10 min
Nb. d’arrêts
43
Matériel
Setra S 415 NF
Citaro C1 Facelift
Van Hool
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transdev
Nîmes
Desserte : Bernis, Milhaud, Nîmes et Marguerittes
  • Principaux arrêts desservis : Jeu de Ballon • Centre commercial • Camargue • Gare Triaire • Pont de Justice • SMAC Paloma • La Vierge • Grenache
Autre :

Lignes du secteur nord-estModifier

Ligne Caractéristiques
12 Nîmes — Gare routière ↔ Poulx — Crêtes
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
40 min
Nb. d’arrêts
19
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Transport Gardois
Fort
Ginhoux
Desserte : Nîmes et Poulx
  • Principaux arrêts desservis : Gare Routière • Pont de Justice • SMAC Paloma • Crêtes
Autre :
21 Nîmes — Pont de Justice/Gare Routière ↔ Lédenon — Croix des Soldats
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
12/18
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Ginhoux/N.A.M
Desserte : Nîmes, Marguerittes, Saint-Gervasy, Cabrières et Lédenon
  • Principaux arrêts desservis : Pont de Justice • SMAC Paloma • Magellan • Saint-Étienne • Croix des Soldats
Autre : La ligne sur certains horaires son terminus est Gare Routière
22 Nîmes — Pont de Justice/Gare Routière ↔ Sernhac — Poulvarel
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
10/17
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
N.A.M. (Nîmes Autocars Mobilités)/ Ginhoux
Desserte : Nîmes, Marguerittes, Saint-Gervasy, Bezouce et Sernhac
  • Principaux arrêts desservis : Pont de Justice • SMAC Paloma • Magellan • Les Coopés • Poulvarel
Autre : La ligne sur certains horaires son terminus est Gare Routière

Lignes du secteur estModifier

Ligne Caractéristiques
31 Nîmes — Gare Routière ↔ Redessan — Bondavin
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
14
Matériel
Crossway
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
N.A.M. (Nîmes Autocars Mobilités) / Ginhoux
Desserte : Nîmes, Rodilhan et Redessan
  • Principaux arrêts desservis : Gare Routière • Philippe Lamour • ZAC 1 • Place du Marché • Bondavin
Autre :
32
 
Nîmes — Gare Traire ↔ Manduel — Gravaison
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
40 à 45 min
Nb. d’arrêts
34
Matériel
Citaro
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Ginhoux
Desserte : Nîmes, Rodilhan et Manduel
  • Principaux arrêts desservis : Gare Traire • Mas de Ville • ZAC 1 • Lombarde • Dojo • Colbert • Gravaison
Autre :

Lignes du secteur sudModifier

Ligne Caractéristiques
41 Nîmes — Costières - Parnasse ↔ Garons — Champ de Mars
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
17
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Les rapides
de Camargue
Desserte : Nîmes, Caissargues et Garons
  • Principaux arrêts desservis : Costières-Parnasse • Mas de Vignolles • A54 Caissargues • Labadou • Champ de Mars • Fouvieil
Autre :
42
 
Nîmes — Costières - Parnasse ↔ Saint-Gilles — Ponant
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
22
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Les rapides
de Camargue
Desserte : Nîmes, Caissargues et Saint-Gilles
  • Principaux arrêts desservis : Costières-Parnasse • Mas de Vignolles • A54 Caissargues • Labadou • 19 mars 1962 • Mistral • Chanzy • Ponant
Autre :
43 Nîmes — Costières - Parnasse ↔ Générac — Gare de Générac
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
15
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Les Rapides De Camargue
Desserte : Nîmes et Générac
  • Principaux arrêts desservis : Costières-Parnasse • Mas de Vignolles • La Bastide • Gare de Générac
Autre :

Lignes du secteur ouestModifier

Ligne Caractéristiques
51 Nîmes — Gare Routière ↔ Langlade — Très Patas
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
45 min
Nb. d’arrêts
31
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
Cars Métropolitains / Ginhoux / N.A.M. (Nîmes Autocars Mobilités )
Desserte : Nîmes, Caveirac, Clarensac et Langlade
  • Principaux arrêts desservis : Gare Routière • Esplanade-Feuchères • Montcalm • Capitelles 2 • Terre Rouge • Médiathèque • Chasselas • Bleuets • Font Barin • Très Patas
Autre :
52 Clarensac — Aubanel ↔ Saint-Côme-et-Maruéjols — Maruéjols
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
10 min
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
TAXI TANGO
Desserte : Clarensac et Saint-Côme-et-Maruéjols
  • Principaux arrêts desservis : Aubanel • Marchepied • Maruéjols
Autre : La ligne fonctionne uniquement sur réservation téléphonique.

Lignes du secteur nordModifier

Ligne Caractéristiques
61 Nîmes — Gare Routière ↔ Saint-Chaptes — Larcy
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
45 min
Nb. d’arrêts
26
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
N.A.M. ( Nîmes Autocars Mobilités )
Desserte : Nîmes, La Calmette et Saint-Chaptes
  • Principaux arrêts desservis : Gare Routière • Montcalm • Mas Balan • Valfons • Larcy
Autre :
62 La Calmette — Charles de Gaulle ↔ Sainte-Anastasie — Aubarne
Ouverture / Fermeture
/ —
Longueur
Durée
13 min
Nb. d’arrêts
6
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Exploitant
N.A.M. ( Nîmes Autocars Mobilités )
Desserte : La Calmette, Dions et Sainte-Anastasie
  • Principaux arrêts desservis : Charles de Gaulle • Gardon • Mairie • Aubarne
Autre : Ligne fonctionnant sur réservation téléphonique uniquement.

Lignes en intégration tarifaireModifier

Ligne Caractéristiques
141 Nîmes — Gare Routière ↔ Saint-Dionisy — Le Soldat (Sommières desserte sous tarification départementale)
Ouverture / Fermeture
— / —
Longueur
Durée
30 min
Nb. d’arrêts
10
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Transports Gardois
(Réseau liO)
Desserte : Nîmes et Saint-Dionisy
  • Principaux arrêts desservis : Gare Routière • Dhuoda • Capitelles 2 • Le Soldat
Autre : Depuis le 17 mars 2014, la desserte de Saint-Dionisy de la ligne 51 est reprise par l'intégration tarifaire de la ligne 141 du réseau régional liO.

Navette aéroportModifier

Ligne Caractéristiques
NA Navette aéroport
Nîmes — Gare Routière (Quai n°1) ↔ Aéroport de Nîmes - Garons
Ouverture / Fermeture
— / —
Longueur
Durée
25 min
Nb. d’arrêts
7 à 8
Matériel
Jours de fonctionnement
LMaMeJVSD
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / O
Voy. / an
Exploitant
Ginhoux
Desserte : Nîmes et Aéroport de Nîmes - Garons (Saint-Gilles et Garons)
  • Arrêts desservis : Gare Routière • Triaire • Camargue • Costières - Parnasse • Mas de Vignolles • Ville Active (Zone hôtelière) • A54 - Caissargues • Aéroport de Nîmes - Garons
Autre :
  • Les horaires et jours de fonctionnement sont adaptés en fonction des vols à départ ou en partance de l'aéroport [2].
  • Desserte sur demande de la zone hôtelière de la Ville Active auprès du conducteur ou sur réservation téléphonique.
  • La ligne applique une tarification spéciale de 6.80 €, aucun autre titre classique n'est accepté.

Lignes scolaires « Tempo »Modifier

Lignes urbainesModifier

Ces 13 lignes, qui remplacent les anciennes « Collégiales », desservent principalement les établissements internes à Nîmes[3].

Ces lignes sont accessibles à toute personne munie d'un titre de transport valable.

Ligne Parcours Période Établissements Exploitant
100 Mas Roman <> Jules Verne LMaMeJV Collèges Condorcet et Jules Verne, Lycée Voltaire Keolis Nîmes
101 Curie 1 <> Jean Rostand LMaMeJV Collèges Condorcet, Jules Verne, Jean Rostand, Lycées Albert Camus et Voltaire Keolis Nîmes
102 Citadelle <> Jules Raimu LMaMeJV Collèges Les Oliviers, Saint-Vincent, Mont Duplant et Feuchères, Lycées Dhuoda, Gaston Darboux, Jules Raimu, IUT, l'Institut d'Alzon Société des Transports Départementaux du Gard
103 Vacquerolles/ Lauzières <> Jean Rostand LMaMeJV Collèges Condorcet et Jean Rostand, Lycée Camus Keolis Nîmes
104 Jaurès <> Valdegour LMaMeJV Collège Jules Verne, Lycées Voltaire, Jules Raimu, Gaston Darboux, IUT, Restaurant Universitaire, Cité Universitaire Société des Transports Départementaux du Gard
105 Mas Roman <> Albert Camus LMaMeJV Collège Jules Verne, Lycées Albert Camus et Voltaire Keolis Nîmes
106 Antiquailles <> Camus LMaMeJV Collège Jean Rostand, Lycée Albert Camus (la matin) Société des Transports Départementaux du Gard
107 Camplanier <> Jean Rostand LMaMeJV Collèges Albert Camus et Jean Rostand Société des Transports Départementaux du Gard
109 Mas Mayan <> Hemingway LMaMeJV Lycée Hemingway Keolis Nîmes
110 Philippe Lamour <> Citadelle LMaMeJV Lycée Philippe Lamour Société des Transports Départementaux du Gard
111 Gare Feucheres / Gare Routière <> IUT LMaMeJV IUT Keolis Nîmes
112 Jules Raimu <> Gare Feuchéres / Calvas LMaJV Collèges Les Oliviers, Saint-Vincent, Mont Duplan et Feuchères, Lycées Dhuoda, Gaston Darboux et Jules Raimu, IUT, Institut d'Alzon Keolis Nîmes
113 Engance <> Gazelle (Taxi sur réservation) LMaJV ? Keolis Nîmes

Lignes périurbainesModifier

Ces 38 lignes, qui remplacent les anciennes lignes scolaires périurbaines, desservent principalement les établissements des autres communes de l'agglomération.

Ces lignes sont accessibles à toute personne munie d'un titre de transport valable.

Ligne Parcours Période Établissements Exploitant
200 Poulx <> Nîmes — Jules Vallès / La Valsainte LMaMeJV Jules Vallés et La Valsainte N.C.
201 Poulx <> Nîmes — Gare Routière / Philipe Lamour LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes N.C.
202 Nîmes — Gare Routière <> CFA / Magellan LMaMeJV CFA et MFR de Marguerittes STDG
203A Poulx <> Collège Lou Castellas LMaMeJV Collège Lou Castellas de Marguerittes STDG
203B Lédenon <> Collège Lou Castellas LMaMeJV Collège Lou Castellas de Marguerittes STDG
203C Marguerittes <> Collège Lou Castellas LMaMeJV Collège Lou Castellas de Marguerittes STDG
203D ST Gervasy <> Collège Lou Castellas LMaMeJV Collège Lou Castellas de Marguerittes STDG
205 Marguerittes <> Chemin des Canaux LMaMeJV Lycée Agricole de Marguerittes STDG
206 Marguerittes <> Nîmes — Gare Routieres LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes STDG
207 Lédenon <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes STDG
208 Bezouce <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes STDG
210 Manduel <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes STDG
212A Rodilhan / Redessan <> Collège de Manduel LMaMeJV Collège de Manduel STDG
212B Manduel <> Collège de Manduel LMaMeJV Collège de Manduel STDG
213 Redessan <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes STDG
214 Bouillargues <> Nîmes — Philippe Lamour LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes N.C.
215 Bouillargues <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV ? N.C.
216 Garons <> Collège les Fontaines LMaMeJV Collège les Fontaines de Bouillargues N.C.
217 Caissargues <> Collège Les Fontaines LMaMeJV Collège Les Fontaines de Bouillargues N.C.
218 Garons <> Nîmes — Philippe Lamour / Gare Routière LMaMeJV Lycée Philippe Lamour de Nîmes N.C.
219 Saint-Gilles <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV ? N.C.
220A Saint Gilles <> Collège Jean Vilar LMaMeJV Ecoles et Collège Jean Vilar de Saint-Gilles N.C.
220B Saint Gilles <> Collège Jean Vilar LMaMeJV Ecoles et Collège Jean Vilar de Saint-Gilles N.C.
220C Saint Gilles <> Collège Jean Vilar LMaMeJV Ecoles et Collège Jean Vilar de Saint-Gilles N.C.
220D Garons <> Collège Jean Vilar LMaMeJV Ecoles et Collège Jean Vilar de Saint-Gilles N.C.
221 Saint-Gilles <> Lycée de Milhaud LMaMeJV Lycée de Milhaud N.C.
222 Générac <> Collège de Saint-Gilles LMaMeJV Collège Jean Vilar de Saint-Gilles N.C.
223 Bernis <> Nîmes - Collège Capouchiné LMaMeJV Collège Capouchiné de Nîmes STDG
224 Milhaud <> Nîmes — Gare Feucheres LMaMeJV Lycée Hemingway de Nîmes,Collège Feuchères STDG
225 Nîmes <> Lycée de Milhaud LMaMeJV Lycée de Milhaud N.C.
226 Saint-Côme-et-Maruéjols <> Nîmes — Hemingway (Europe) / Gare Routière LMaMeJV Lycée Hemingway de Nîmes N.C.
227 Saint-Dionisy <> Nîmes — Gare Routière LMaMeJV Lycée Hemingway de Nîmes N.C.
228 Saint-Côme-et-Maruéjols <> Collège de Clarensac LMaMeJV Collège de Clarensac N.C.
229 Langlade <> Collège de Clarensac LMaMeJV Collège de Clarensac N.C.
230 Caveirac <> Collège de Clarensac LMaMeJV Collège de Clarensac N.C.
231 Caveirac <> Lycée Milhaud LMaMeJV Lycée de Milhaud N.C.
232 Générac <> Nîmes - Gare Routiéres LMaMeJV ? N.C.
233 La Calmette <> Lycée Camus / Hemingway LMaMeJV Lycées Hemingway et Camus de Nîmes N.C.

Parc de véhiculesModifier

ArticulésModifier

StandardsModifier

MidibusModifier

MinibusModifier

  • 2 Dietrich Noventis 420 (châssis Renault Master), ne servent qu’occasionnellement.
  • 1 Mercedes-Benz Sprinter I (ne roule qu’occasionnellement)
  • 1 Peugeot (ne roule plus)
  • 1 Renault Master I qui fut vidé des aménagements intérieurs et sert à présent aux agents de la compagnie pour du transport de matériel.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier