Iveco Bus (anciennement Irisbus) est la division spécialisée dans la construction d'autobus et d'autocars du groupe Iveco[2].

Iveco Bus
logo de Iveco Bus
illustration de Iveco Bus

Création 1975 (sous le nom Iveco)
Dates clés 1999 : Fusion entre Renault Bus et la division Europe d'Iveco Bus, dénommée Irisbus, avec fusion des gammes des deux constructeurs
2001 : Iveco achète les parts d'Irisbus encore détenues par RVI
2013 : changement de dénomination sociale Irisbus devient Iveco Bus
Forme juridique Filiale d'Iveco
Siège social Vénissieux Rue des combats du 24 août 1944
Drapeau de la France France
Direction Domenico NUCERA
Actionnaires Iveco Group (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Production de véhicules de transports en commun
Produits Autobus, Autocar, Minibus, Trolleybus
Société mère Iveco
Filiales Iveco Czech Republic - Iveco Bus Argentina - Iveco Bus Brasil - Iveco Bus South Africa - Heuliez Bus
Effectif IVECO Group monde 2023 : 35.000
Site web www.ivecobus.com

Chiffre d'affaires IVECO Group monde 2022 : 14,357 Mds €[1]
Société précédente Irisbus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

La société construit des autobus et des autocars dans plusieurs pays. Ses principales usines sont en France à Annonay (ancienne usine d'autocars Renault VI) et en République tchèque à Vysoké Mýto. En 2018, elle a vendu 10 300 autobus complets dans le monde, hors châssis livrés aux carrossiers spécialisés.

C'est le deuxième producteur mondial d'autocars et autobus.

Historique

modifier

Origines

modifier
 
Un Fiat 18 BL des années mi-1910.

La création de la société F.I.A.T (Fabbrica Italiana Automobili Torino) remonte à 1899, mais ce n'est qu'en 1907 que le constructeur turinois présente son premier châssis pour autobus avec le modèle Fiat 28/40 HP.

Depuis cette date, le constructeur italien déclinera systématiquement des versions avec châssis surbaissés et adaptés, dérivés des camions, destinés aux carrossiers pour la construction d'autocars et autobus.

À partir de 1936, le constructeur se plie à la demande des grandes flottes et réalisera ses propres véhicules complets avec carrosserie standard et aménagements intérieurs, sans passer par un carrossier extérieur, sans pour autant ralentir la production de châssis motorisés pour ces mêmes carrossiers qui résisteront assez vaillamment jusqu'à la fin du XXe siècle.

Iveco (1975 - 2001)

modifier
 
Un CityClass, d'abord produit par Iveco, puis par Irisbus.

En 1975, avec la création d'Iveco, Fiat Bus s'efforcera de faire accepter progressivement la marque Iveco qui regroupa les marques Fiat Autobus, Lancia Autobus et OM Autobus en Italie, Magirus-Deutz en Allemagne et Unic en France. En 1999, avec l'intégration progressive de Renault Bus, deviendra Irisbus.

Irisbus (1999 - 2013)

modifier

L'entreprise franco-italienne est créée à la suite de la fusion des divisions autocars et autobus de Renault Véhicules Industriels et de la division bus Europe d'Iveco en 1999.

Depuis 2001 Iveco détient la totalité des parts de la société Irisbus.

Iveco Bus (2013 - aujourd'hui)

modifier

Le , à l'occasion du renouvellement de la gamme des autobus et autocars, Irisbus devient Iveco Bus[2].

Avec une demande toujours plus orientée sur les critères prix d'achat, coût d'exploitation et rentabilité, les gammes des constructeurs se sont particulièrement réduites au point de ne trouver aujourd'hui sur le marché européen, chez chaque constructeur, qu'un seul modèle de bus urbain, d'autocar de ligne et grand tourisme avec, certes, de très nombreuses combinaisons de longueur, capacité et motorisations. Iveco Bus propose un minibus sur la base Daily, un autobus urbain Urbanway, un autobus de ligne Crossway et le Magelys en grand tourisme. Par comparaison, en 1970, Fiat Bus proposait son 343, autobus/autocar de ligne et GT en pas moins de 32 variantes entre ses propres modèles et ceux des carrossiers.

Organisation du groupe

modifier
 
CNH Industrial, entreprise mère d'Iveco Bus.

Lors du Capital Market Day de New York, en , la PDG de CNH Industrial, Suxanne Heywood, a annoncé que son groupe, filiale à 41.4% de Exor, la holding de la famille Agnelli allait se séparer en deux entités dès  :

  • une unité agriculture et défense, appelée “off-Highway” qui comprend les divisions Case IH, New Holland Agriculture, Steyr, Case, New Holland Construction, Astra, Magirus et Iveco Defence Vehicles ;
  • une unité routière, appelée “on-Highway” avec les marques Iveco, Iveco Bus, Heuliez Bus et FPT Industrial.

Répartition du capital

modifier

Iveco Bus est une filiale directe d'Iveco, branche véhicules industriels rattachée au groupe CNH Industrial (ex Fiat Industrial), holding filiale du groupe Fiat SpA.

Les sites du constructeur

modifier

La production se fait principalement en Europe [3] :

Anciens sites de production :

Activités et résultats

modifier

Données chiffrées

modifier

Les résultats financiers de la branche Iveco Bus sont englobés dans ceux du groupe Iveco.

modifier

Le logo a évolué quatre fois depuis 1975[6] :

Les véhicules

modifier

Modèles actuels

modifier

Modèles anciens

modifier

Notes et références

modifier
  1. [1]
  2. a et b Pierre Cossard, « Iveco Bus : la nouvelle marque d’Iveco dédiée au transport de personnes », (consulté le )
  3. « IVECO BUS - Company » (consulté le )
  4. « Irisbus ne produira plus d'autobus en Italie », sur Mobilicités (consulté le )
  5. content, « Iveco cerrará en julio la planta de Irisbus,Catalunya, expansion.com », sur www.expansion.com (consulté le )
  6. (it) Francesco Ruta, « Logos Route 1 - Italian Logo Museum », sur Museo del Marchio Italiano (consulté le )

Bibliographie

modifier

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Lien externe

modifier