Tour de France 1961

édition 1961 du Tour de France, course cycliste française

Le Tour de France 1961 est la 48e édition du Tour de France, course cycliste qui s'est déroulée du 25 juin au sur 21 étapes pour 4 397 km. Elle a été remportée pour la seconde fois par le Français Jacques Anquetil, qui a de plus réussi l'exploit de porter le maillot jaune du premier au dernier jour de course. Il devance au général l'Italien Guido Carlesi et le Luxembourgeois Charly Gaul de plus de douze minutes. Excédé par l'attitude résignée du peloton dans les Pyrénées devant la domination de Jacques Anquetil, Jacques Goddet, patron de l'Equipe, parlera dans son journal « des Nains de la route[1] ».

Tour de France 1961
Généralités
Course
Compétition
Super Prestige Pernod 1961 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
21
Date
Distance
4 397 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Partants
132Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
130
Vitesse moyenne
36,033 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe
Route of the 1961 Tour de France.png

GénéralitésModifier

  • Le départ du Tour a lieu à Rouen ; l'arrivée finale se juge à Paris au vélodrome du Parc des Princes.
  • Deux coureurs seulement ont porté le maillot jaune sur cette édition : André Darrigade, vainqueur de la première demi-étape, et Jacques Anquetil qui remporte le premier contre-la-montre (deuxième demi-étape), et conserve le maillot jaune jusqu'à Paris.
  • André Darrigade remporte ici la première étape pour la cinquième fois.
  • Pour deux secondes, Guido Carlesi prend à Charly Gaul la deuxième place au général à l'issue de la dernière étape.
  • Moyenne du vainqueur : 36,033 km/h.
  • Du (départ à Saint-Étienne) au se déroule, en prologue de chaque étape du Tour, sur un même parcours, mais d'un kilométrage moindre, une épreuve ouverte aux coureurs amateurs, le premier Tour de l'Avenir.

Résumé de la courseModifier

Vainqueur 4 ans plus tôt et après la chute dramatique de Roger Rivière en 1960, Jacques Anquetil entend bien montrer qu'il est le meilleur[2]. Le Normand a dicté ses conditions à Marcel Bidot, le sélectionneur des Tricolores : il sera le leader unique de l'équipe de France ; elles sont acceptées, même par Henry Anglade. La première étape est divisée en deux tronçons : le Landais André Darrigade remporte le premier (Rouen-Versailles, 136,5 km) ; Jacques Anquetil, le second (un circuit de 28,5 km contre la montre autour de Versailles) ; au soir de la première étape, il porte déjà le maillot jaune. Dès lors, les Tricolores verrouillent la course : toute échappée est contrôlée. Quand le Luxembourgeois Charly Gaul passe à l'attaque dans la Chartreuse (neuvième étape, Saint-Étienne - Grenoble, 230 km), il ne peut creuser un écart important, comme il avait réussi à le faire en 1958 : il ne reprend que 2 min 30 s à Anquetil. Le peloton est résigné. La grande étape pyrénéenne (dix-septième étape, Luchon-Pau, 197 km, par les cols de Peyresourde, d'Aspin, du Tourmalet et d'Aubisque) est escamotée, personne n'osant attaquer Jacques Anquetil, ce qui provoque la colère du directeur du Tour, Jacques Goddet, qui titre ce soir-là l'éditorial qui livre chaque jour à L'Équipe « Les Nains de la route ». Jacques Anquetil s'impose encore dans le dernier contre la montre (dix-neuvième étape, Bergerac-Périgueux, 74,5 km). Il remporte la Grande Boucle après avoir porté le maillot jaune du premier au dernier jour. Cette terne édition a une conséquence importante : Jacques Goddet cède aux pressions des groupes sportifs, qui, depuis 1956, réclamaient l'abandon de la formule des équipes nationales ; ce sera chose faite en 1962.

ÉtapesModifier

Étape[3],[4],[5],[6] Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape (a) 25 juin RouenVersailles
 
136,5   André Darrigade   André Darrigade
1re étape (b) 25 juin VersaillesVersailles
 
28,5   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil
2e étape 26 juin PontoiseRoubaix
 
230,5   André Darrigade   Jacques Anquetil
3e étape 27 juin Roubaix  Charleroi (BEL)
 
197,5   Émile Daems   Jacques Anquetil
4e étape 28 juin   Charleroi (BEL)Metz
 
237,5   Anatole Novak   Jacques Anquetil
5e étape 29 juin MetzStrasbourg
 
221   Louis Bergaud   Jacques Anquetil
6e étape 30 juin StrasbourgBelfort
 
180,5   Joseph Planckaert   Jacques Anquetil
7e étape 1er juillet BelfortChalon-sur-Saône
 
214,5   Jean Stablinski   Jacques Anquetil
8e étape 2 juillet Chalon-sur-SaôneSaint-Étienne
 
240,5   Jean Forestier   Jacques Anquetil
9e étape 3 juillet Saint-ÉtienneGrenoble
 
230   Charly Gaul   Jacques Anquetil
10e étape 4 juillet Grenoble  Turin (ITA)
 
250,5   Guy Ignolin   Jacques Anquetil
11e étape 5 juillet   Turin (ITA)Antibes
 
225   Guido Carlesi   Jacques Anquetil
12e étape 6 juillet AntibesAix-en-Provence
 
199   Michel Van Aerde   Jacques Anquetil
13e étape 7 juillet Aix-en-ProvenceMontpellier
 
177,5   André Darrigade   Jacques Anquetil
8 juillet Montpellier
 
Journée de repos
14e étape 9 juillet MontpellierPerpignan
 
174   Eddy Pauwels   Jacques Anquetil
15e étape 10 juillet PerpignanToulouse
 
206   Guido Carlesi   Jacques Anquetil
16e étape 11 juillet ToulouseLuchon-Superbagnères
 
208   Imerio Massignan   Jacques Anquetil
17e étape 12 juillet LuchonPau
 
197   Eddy Pauwels   Jacques Anquetil
18e étape 13 juillet PauBordeaux
 
207   Martin Van Geneugden   Jacques Anquetil
19e étape 14 juillet BergeracPérigueux
 
74,5   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil
20e étape 15 juillet PérigueuxTours
 
309,5   André Darrigade   Jacques Anquetil
21e étape 16 juillet ToursParis - Parc des Princes
 
252,5   Robert Cazala   Jacques Anquetil

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[7]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Jacques Anquetil     France France   en 122 h 1 min 33 s
2e Guido Carlesi   Italie Italie + 12 min 14 s
3e Charly Gaul   Luxembourg Suisse / Luxembourg + 12 min 16 s
4e Imerio Massignan   Italie Italie + 15 min 59 s
5e Hans Junkermann   Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest + 16 min 9 s
6e Fernando Manzaneque   Espagne Espagne + 16 min 27 s
7e José Pérez Francés   Espagne Espagne + 20 min 41 s
8e Jean Dotto   France Centre - Midi + 21 min 44 s
9e Eddy Pauwels   Belgique Belgique + 26 min 57 s
10e Jan Adriaensens   Belgique Belgique + 28 min 5 s
11e Jos Hoevenaars   Belgique Belgique + 28 min 27 s
12e Alfred Ruegg   Suisse Suisse / Luxembourg + 32 min 14 s
13e Michel Van Aerde   Belgique Belgique + 40 min 34 s
14e Jean Gainche   France Ouest - Sud-Ouest + 41 min 26 s
15e Joseph Planckaert   Belgique Belgique + 41 min 53 s
16e Adriano Zamboni   Italie Italie + 43 min 26 s
17e Frans Aerenhouts   Belgique Belgique + 45 min 52 s
18e Henry Anglade   France France   + 47 min 38 s
19e Raymond Mastrotto   France France   + 53 min 19 s
20e André Foucher   France Ouest - Sud-Ouest + 58 min 8 s
21e Marcel Queheille   France Ouest - Sud-Ouest + 58 min 42 s
22e Claude Mattio   France Centre - Midi + 58 min 42 s
23e Édouard Bihouée   France Ouest - Sud-Ouest + h 5 min 5 s
24e Joseph Wasko   France Paris - Nord-Est + h 6 min 28 s
25e Joseph Thomin   France Ouest - Sud-Ouest + h 6 min 45 s

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points[8],[9]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er André Darrigade     France France   174 points
2e Jean Gainche   France Ouest - Sud-Ouest 169 pts
3e Guido Carlesi   Italie Italie 148 pts
4e Jacques Anquetil     France France   146 pts
5e Frans Aerenhouts   Belgique Belgique 118 pts
6e Michel Van Aerde   Belgique Belgique 97 pts
7e Eddy Pauwels   Belgique Belgique 95 pts
8e Imerio Massignan   Italie Italie 92 pts
9e Hans Junkermann   Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 82 pts
10e Joseph Planckaert   Belgique Belgique 74 pts

Prix du meilleur grimpeurModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur[10],[11]
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Imerio Massignan   Italie Italie 95 points
2e Charly Gaul   Luxembourg Suisse / Luxembourg 61 pts
3e Hans Junkermann   Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 48 pts
4e Marcel Queheille   France Ouest - Sud-Ouest 46 pts
5e Eddy Pauwels   Belgique Belgique 29 pts
6e Manuel Busto   France Centre - Midi 28 pts
7e Guy Ignolin
Jacques Anquetil  
  France
  France
Ouest - Sud-Ouest
France  
26 pts
9e Jef Planckaert   Belgique Belgique 19 pts
10e Jean Dotto
André Foucher
  France
  France
Centre - Midi
Ouest - Sud-Ouest
17 pts

Classement par équipesModifier

Le système de classement des équipes évolue en 1961. Il est transformé en un classement par points, dans lequel les équipes sont départagées par le nombre de coureurs classés aux premières, deuxièmes puis troisièmes places des étapes. Les coureurs de l'équipe en tête de ce classement portent une casquette jaune (représentée dans les classements par l'icône   à côté du nom de l'équipe)[12],[13].

Classement par équipes[8],[14]
  Équipes Pays Point(s)
1re France     France 10 – 2 – 1
2e Belgique   Belgique 5 – 5 – 3
3e Italie   Italie 3 – 4 – 6
4e Ouest - Sud-Ouest   France 3 – 3 – 2
5e Centre - Midi   France 1 – 4 – 0
6e Paris - Nord-Est   France 0 – 2 – 3
7e Pays-Bas   Pays-Bas 0 – 1 – 2
8e Suisse / Luxembourg {{  Suisse /   Luxembourg}} 0 – 1 – 1
9e Espagne   Espagne 0 – 0 – 2
10e Allemagne de l'Ouest   Allemagne de l'Ouest 0 – 0 – 2

Légende des points : Nombre de premières places – Nombre de deuxièmes places – Nombre de troisièmes places

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape[15]
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne Classement par équipes
 
Classement de la combativité
1a André Darrigade André Darrigade André Darrigade Non décerné France Jacques Anquetil
1b Jacques Anquetil Jacques Anquetil Jacques Anquetil
2 André Darrigade André Darrigade Pierre Beuffeuil
3 Emile Daems René Vanderveken (en)
4 Anatole Novak Bernard Viot
5 Louis Bergaud Louis Bergaud Stéphane Lach
6 Jozef Planckaert Eddy Pauwels Jef Planckaert
7 Jean Stablinski Fernando Manzaneque
8 Jean Forestier Stéphane Lach
9 Charly Gaul Charly Gaul Charly Gaul
10 Guy Ignolin Imerio Massignan Guy Ignolin
11 Guido Carlesi Guido Carlesi
12 Michel Van Aerde Édouard Bihouée
13 André Darrigade Antoine Abate
14 Eddy Pauwels Joseph Wasko
15 Guido Carlesi Seamus Elliott
16 Imerio Massignan Ken Laidlaw (en)
17 Eddy Pauwels Marcel Queheille
18 Martin Van Geneugden Joseph Wasko
19 Jacques Anquetil Jean Gainche Jean Gainche
20 André Darrigade André Darrigade Guy Ignolin
21 Robert Cazala Marcel Queheille
Classements finals Jacques Anquetil André Darrigade Imerio Massignan France Ouest - Sud-Ouest

Liste des coureursModifier

ITALIE
FRANCE
BELGIQUE
ESPAGNE
PAYS-BAS
ALLEMAGNE
SUISSE - LUXEMBOURG
GRANDE-BRETAGNE
PARIS - NORD-EST
CENTRE-MIDI
OUEST - SUD-OUEST

A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai ; NP : Non Partant.

Notes et référencesModifier

  1. https://www.universalis.fr/encyclopedie/1961-48e-tour-de-france/
  2. http://www.memoire-du-cyclisme.eu/eta_tdf_1947_1977/tdf1961.php
  3. « 48ème Tour de France 1961 - 19ème étape » [archive du ], Mémoire du cyclisme (consulté le 26 septembre 2016)
  4. Augendre 2016, p. 52.
  5. Arian Zwegers, « Tour de France GC top ten » [archive du ], CVCC (consulté le 5 mars 2010)
  6. « The history of the Tour de France – Year 1961 – The stage winners », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  7. « The history of the Tour de France – Year 1961 – Stage 21 Tours > Paris », sur Tour de France, Amaury Sport Organisation (consulté le 2 avril 2020)
  8. a et b « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 4 (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2013)
  9. (nl) Pieter van den Akker, « Puntenklassementsdingen in de Tour de France 1961 » [« Points classification standings in the Tour de France 1961 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 25 septembre 2019)
  10. « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 6 (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2013)
  11. (it) « Massignan re della montagna » [« Massignan king of the mountain »], Corriere dello Sport,‎ , p. 2 (lire en ligne[archive du ])
  12. van den Akker 2018, p. 148.
  13. Nauright et Parrish 2012, p. 455.
  14. (nl) Pieter van den Akker, « Stand in het ploegenklassement – Etappe 21 » [« Standings in the team classification – Stage 21 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 25 septembre 2019)
  15. (nl) Pieter van den Akker, « Informatie over de Tour de France van 1961 » [« Information about the Tour de France from 1961 »] [archive du ], sur TourDeFranceStatistieken.nl (consulté le 2 mars 2019)

BibliographieModifier

Liens externesModifier