Ouvrir le menu principal

Tomer Sisley

acteur et humoriste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gazit et Sisley.
Tomer Sisley
Description de cette image, également commentée ci-après
Tomer Sisley Festival de Cannes 2019.
Nom de naissance Tomer Gazit[1]
Naissance (45 ans)
Berlin-Ouest, Allemagne de l'Ouest
Nationalité Drapeau : France Français
Profession Humoriste
Acteur
Films notables Largo Winch
Largo Winch 2

Tomer Sisley, né Tomer Gazit[1] le à Berlin-Ouest (Allemagne de l'Ouest), est un humoriste et acteur français.

Il est surtout connu pour avoir incarné le héros de bande dessinée Largo Winch en 2008 puis 2011, dans deux longs métrages réalisés par Jérôme Salle.

Sommaire

BiographieModifier

EnfanceModifier

Tomer Gazit naît à Berlin en Allemagne, de parents juifs israéliens chercheurs en dermatologie[2] (dans ses sketchs il présente son père comme arabe) et de grands-parents biélorusses et lituaniens (côté paternel) et yémenites (côté maternel)[3].

Ses parents séparés, Tomer rejoint en 1983 son père parti s'installer dans le sud de la France. Il est élevé en France alors qu'il ne possède aucune notion de la langue à son arrivée, mais ses nouveaux camarades d'école lui permettent de rattraper cette lacune. Il étudie ensuite au Centre international de Valbonne[2].

Il parle différentes langues dont le français, l'anglais, l'allemand, l'hébreu et le yiddish[4].

Débuts de comédien et percée comme humoriste (1996-2006)Modifier

Entre 1996 et 2006, Tomer Gazit commence sa carrière en jouant dans diverses sitcoms, comme Studio Sud avec Séverine Ferrer, Avy Marciano et Diane Robert, ou dans la série télévisée Highlander. Il prend alors le nom d'artiste de Tomer Sisley[5].

Il arrive à s'extirper de l'anonymat en devenant humoriste. Ses spectacles de stand-up, consistent à s'adresser directement aux spectateurs, en faisant comme si tout était improvisé et en parlant de sujets divers et variés. En 2004, il fait la première partie du one-man-show de Jamel Debbouze. Il coécrit ensuite son premier spectacle avec Philippe Mechelen et Kader Aoun, ce dernier étant aussi le metteur en scène du spectacle[6]. Celui-ci est joué 300 fois et une captation du spectacle sort en vidéo en octobre 2006.

Cette exposition médiatique l'amène à participer à l'émission Fort Boyard (équipe Hanouna)[7], mais surtout à postuler à des rôles plus importants en tant que comédien.

Tête d'affiche au cinéma (2007-2013)Modifier

 
L'acteur, membre du jury du festival du film de Cabourg 2011.

En 2007, Tomer Sisley décroche un rôle principal dans la série évènement de Canal +, La Commune, créée par Abdel Raouf Dafri.

Mais c'est au cinéma qu'il connaît un large succès l'année suivante : il est en effet choisi pour incarner le héros de la grosse production Largo Winch, adaptation de la bande dessinée éponyme signée Jérôme Salle. Sa performance est saluée par l'Étoile d'or 2009 de la révélation masculine.

Il enchaîne avec le tournage de Largo Winch 2, sorti en 2011 et qui lui permet de donner la réplique à Sharon Stone. Cette fois, les critiques sont mauvaises, le box-office décevant, surtout à l'étranger, et l’œuvre est désavouée par le créateur de la BD, Jean Van Hamme[8]. La même année, Sisley est la tête d'affiche du polar Nuit blanche, écrit et réalisé par Frédéric Jardin. Il y partage l'écran avec Julien Boisselier et Lizzie Brocheré.

Il court les castings pour des projets hollywoodiens et, en 2013, fait ainsi partie de la distribution de la comédie américaine Les Miller, une famille en herbe de Rawson Marshall Thurber. Il incarne un antagoniste des héros et participe ainsi à une scène de strip-tease de la star du film, Jennifer Aniston. La même année il apparaît dans une grosse production française, Angélique d'Ariel Zeitoun, mais le film essuie un flop, les projets de suites étant annulés[9].

Il revient sur scène en tant qu'humoriste la même année, cette fois pour enregistrer avec d'autres humoristes - comme Éric Antoine, Oldelaf ou encore Olivier de Benoist - L'art d'être rigolo, un spectacle coécrit par Kader Aoun, Mathieu Madénian et Thomas VDB[10]. La captation est diffusée en février 2014 par la chaîne Comédie !.

Téléfilms (2013-2017)Modifier

Par la suite, Tomer Sisley est la tête d'affiche de deux films, mais la comédie Kidon d'Emmanuel Naccache connaît une exploitation confidentielle en 2014, tandis que le polar Le Serpent aux mille coupures d'Éric Valette passe inaperçu, malgré une meilleure exposition.

Il se replie progressivement sur la télévision. En janvier 2016 sur France 2, il joue le rôle-titre du téléfilm dramatique Stavisky, l'escroc du siècle écrit et réalisé par Claude-Michel Rome. Puis en décembre 2017, il donne la réplique à Julie de Bona dans Coup de foudre à Noël, un téléfilm romantique de fin d'année de TF1.

Séries télévisées (depuis 2018)Modifier

Tomer Sisley enchaîne les tournages de séries télévisées à partir de 2017 : en 2018, toujours sur TF1, il seconde Odile Vuillemin dans la mini-série Les Innocents, mise en scène par Frédéric Berthe ; puis début 2019, il tient l'un des rôles principaux de la série de France 2 Philharmonia dont l'action se situe dans le milieu de la musique classique. Il fait ensuite partie du casting de la série américaine historique Messiah.

Mais c'est sur TF1 qu'il connaît un succès commercial, avec la série d'investigation Balthazar avec pour partenaire Hélène de Fougerolles. Après de très bonnes audiences, une seconde saison est commandée par la chaîne fin 2019[11].

En 2019, il tient un petit rôle dans le thriller américain Lucky Day de Roger Avary.

Accusations de plagiatModifier

En octobre 2017, la chaîne YouTube de CopyComic, un vidéaste anonyme et amateur de stand-up, publie deux vidéos comparatives montrant différents emprunts de Tomer Sisley à une vingtaine de comiques américains. Ces emprunts, traduits, furent ensuite incorporés par l'artiste dans ses propres spectacles de stand-up. Les images montrent notamment les ressemblances frappantes entre son spectacle intitulé Stand-up (2006) et les comiques américains. Parmi les artistes plagiés figureraient Robin Williams, Todd Glass (en) ou Nick Swardson, leurs sketches ayant été diffusés dans Comedy Central Presents, une émission de télévision américaine entre 1999 et 2003[12].

À ce sujet, il est cité (ainsi que d'autres humoristes) dans un reportage de l'émission Envoyé spécial diffusé sur France 2 le , qui relate les révélations de plagiat des artistes américains de la scène du stand-up par certains humoristes français, comme Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Michel Leeb ou Roland Magdane[13],[14].

Tomer Sisley lui-même répond avec dérision en publiant sur Instagram une carte de visite où il se dit « traducteur »[15].

Vie privéeModifier

 
Le comédien au Printemps du Cinéma 2013.

En 1999, Tomer Sisley se sépare de Sandra de Matteis, chroniqueuse, qui épouse Valéry Zeitoun. De son côté, Tomer Sisley et Julie ont deux enfants, Liv Shaya (octobre 2008) et Levin (mai 2011), mais le couple se sépare. Puis, il se rapproche un temps de Karine Machado, connue dans le monde du parachutisme, mannequin et créatrice de mode.

En , lors de l'émission Jusqu'au bout de la nuit sur C8, spéciale « 35h de Baba », Tomer Sisley s'affiche à nouveau avec Sandra Zeitoun de Matteis[16]. Le , ils annoncent leurs fiançailles[17]. Le 27 novembre 2017, par le biais de clichés postés sur les réseaux sociaux[18], l'humoriste Axelle Laffont et Sarah Lavoine révèlent que le couple s'est marié.

Tomer Sisley a participé à plusieurs compétitions de poker dont un tournoi à l’Aviation Club de France ainsi qu’à l'European Poker Tour de Deauville édition 2009[19]. Il y joue depuis 2007.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Rôles récurrents dans une série téléviséeModifier

Rôles dans un téléfilm ou un épisode d'une sérieModifier

DoublageModifier

ThéâtreModifier

RécompenseModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Interview publiée dans le journal Ha'aretz en avril 2004.
  2. a et b Émission La Parenthèse inattendue - 13 mars 2013 - France 2 - Interview de Tomer Sisley
  3. « Tomer Sisley - La biographie de Tomer Sisley avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 13 décembre 2018)
  4. « Cinq infos sur… Tomer Sisley (Largo Winch sur TMC) », Télé 2 semaines.tv, 13 juillet 2015.
  5. « Tomer Sisley - La biographie de Tomer Sisley avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 13 décembre 2018)
  6. https://www.lexpress.fr/culture/plagiat-chez-les-humoristes-tomer-sisley-monte-au-creneau_1994929.html
  7. « Fort Boyard du 23/07/2005 - Equipe Tomer Sisley [05] », sur fan-fortboyard.fr, 13 février2018.
  8. http://ecrannoir.fr/blog/blog/tag/largo-winch/
  9. http://www.ozap.com/actu/les-films-francais-les-moins-rentables-de-l-annee-2013/450962
  10. http://www.leblogtvnews.com/article-l-art-d-etre-rigolo-en-10-le-ons-le-3-fevrier-122043834.html
  11. https://www.ozap.com/actu/-balthazar-renouvelee-pour-une-saison-2-sur-tf1/572461
  12. « "Stand-up" : Tomer Sisley pris en flagrant délit de plagiat ? », 20 minutes.fr, 19 octobre 2017.
  13. « "Envoyé spécial" du jeudi 22 mars 2018 - Mauvaise blague chez les comiques », francetvinfo.fr, 15 mars 2018.
  14. « Regardez en replay l'“Envoyé spécial” sur les plagiats des humoristes français », Télérama.fr, 23 mars 2018.
  15. « Elmaleh, Debbouze, Sisley accusés de plagier les comiques américains par une chaîne Youtube », sur Le Figaro.fr, .
  16. « Tomer Sisley et Sandra Zeitoun De Matteis : le mariage dix-sept ans après leur rencontre ! », Cécile Orsoni, Elle.fr, 8 décembre 2016.
  17. « Tomer Sisley fiancé : L'acteur a demandé Sandra Zeitoun en mariage », sur Pure People.com, 25 novembre 2016.
  18. « Tomer Sisley marié : Il a dit oui à sa belle Sandra ! », sur Pure People.com,
  19. « EPT Deauville Fin du rêve pour Tomer Sisley », sur www.livepoker.fr,
  20. « Ce documentaire sur le boxeur d'Auschwitz mérite d'être vu par le plus grand nombre », The Huffington Post.fr (consulté le 2 février 2016).

Liens externesModifier