Ouvrir le menu principal

Su Bingtian

athlète chinois

Su Bingtian
Image illustrative de l’article Su Bingtian
Su Bingtian lors des séries du 100 m des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016.
Informations
Disciplines Sprint
Période d'activité 2009-
Nationalité Drapeau : République populaire de Chine Chinois
Naissance (30 ans)
Lieu Zhongshan
Taille 1,72 m
Poids 65 kg
Entraîneur Drapeau : République populaire de Chine Yuan Guoqiang
Drapeau : États-Unis Randy Huntington
Records
Détenteur du record d'Asie du :
• 60 m : 6 s 42 (2018)
• 100 m : 9 s 91 (2018)

Détenteur du record de Chine du :

• 4 x 100 m : 37 s 92 (2015)
Dirigeant sportif
Drapeau : Pays-Bas Jos Hermens
Palmarès
Championnats du monde - 1 -
Champ. du monde en salle - 1 -
Relais mondiaux de l'IAAF - - 1
Championnats d'Asie 3 1 1
Jeux asiatiques 3 1 2
Championnats de Chine 3 1 -

Su Bingtian (en chinois, 苏炳添, en pinyin, Sū Bǐngtiān, né le à Zhongshan) est un athlète chinois, spécialiste des épreuves de sprint.

Vice-champion du monde en salle du 60 m à Birmingham en 2018 en battant le record d'Asie de la discipline en 6 s 42, il égale à deux reprises, en juin 2018, le record d'Asie du 100 m de Femi Ogunode en 9 s 91 et remporte le titre des Jeux asiatiques de 2018 en 9 s 92, record des Jeux.

CarrièreModifier

DébutsModifier

Né dans une zone rurale à Zhongshan, dans le Guandong, d'un père gardien de nuit dans une usine et d'une mère femme de ménage pour aider aux dépenses de la famille[1], Su Bingtian débute l'athlétisme à l'école en 2003[1]. Ne venant pas d'une famille sportive (six de ses cousins ont fait de l'athlétisme), il est le seul à avoir émergé au niveau national et mondial[1]. En 2006, il rencontre Yuan Guoqiang, premier détenteur du record national lors du passage au chrono électrique (10 s 52)[1] qui deviendra, et qui est toujours, son entraineur[1]. Cette année-là, Bingtian signe 10 s 59 sur 100 m et 21 s 50 sur 200 m. En 2007, il porte son record à 10 s 45 (+ 0,6 m/s) puis à 10 s 41 (+ 0,2 m/s) en 2008.

En 2009, il réalise 6 s 66 sur 60 m en salle. Le 15 mai, il remporte à Yulin son premier titre de champion de Chine, grâce à un nouveau record personnel en 10 s 28 (- 0,4 m/s). Cette performance le sélectionne pour participer aux championnats d'Asie de Canton avec le relais 4 x 100 m, où il décroche sa première médaille internationale avec l'argent en 39 s 07, derrière l'équipe du Japon (39 s 01)[2]. En fin de saison, il est sacré sur la distance reine aux Jeux d'Asie de l'Est en 10 s 33, puis remporte la médaille de bronze au relais 4 x 100 m (39 s 86).

En 2010, il ne fait pas mieux que 10 s 32 sur 100 m. Aux Championnats de Chine, il ne conserve pas son titre acquis l'année précédente, mais ne termine qu'à une modeste 5e place en 10 s 39. Néanmoins, il fait partie de l'équipe du relais 4 x 100 m des Jeux asiatiques de Canton qui remporte le titre en 38 s 78, nouveau record de Chine[3].

2011 : champion d'Asie sur 100 mModifier

Lors des 19es Championnats d'Asie d'athlétisme qui se déroulaient du 7 au au Stade du Mémorial de l'Universiade de Kobe, Su Bingtian remporte son premier titre continental sur 100 m en 10 s 21 (+ 1,8 m/s), nouveau record personnel[4]. Il confirme cette performance par une médaille de bronze sur la distance, en 10 s 27, à l'Universiade de 2011, derrière le Jamaïcain Jak Ali Harvey (10 s 14) et le Lituanien Rytis Sakalauskas (10 s 14). Début septembre, il se rend à ses premiers championnats du monde, à Daegu, où il participe au relais 4 x 100 m : l'équipe de Chine ne se qualifie pas pour la finale, terminant 6e de sa série en 38 s 87. Quatre jours plus tard, il retrouve le titre national du 100 m en 10 s 16 (+ 0,7 m/s), nouveau record de Chine[5].

2012 : records de Chine sur 100 m et 4 x 100 mModifier

 
Su Bingtian lors des demi-finales des Championnats du monde de Moscou en 2013, course où il sera juste après disqualifié pour faux-départ.

En mars 2012, il participe aux championnats du monde en salle d'Istanbul : 3e de sa série en 6 s 84, il se qualifie pour les demi-finales, mais échoue à entrer en finale. Il réalise un modeste temps de 6 s 74, terminant seulement 5e.

Dimanche 6 mai 2012, pour sa rentrée estivale, il remporte le 100 m (vent: +2,9 m) de la réunion de Kawasaki en 10 s 04 devant Mike Rodgers (10 s 05) et Kim Collins (10 s 07)[6]. Le 5 août 2012, il est éliminé en demi-finale des Jeux olympiques de Londres sur 100 m en 10 s 28 (+ 1,0 m/s), après avoir signé 10 s 19 en séries (+ 1,3 m/s)[7]. Avec le relais 4 × 100 m, 5 jours plus tard, il porte le record de Chine à 38 s 38 avec ses coéquipiers Guo Fan, Liang Jiahong et Zhang Peimeng. Malheureusement, l'équipe ne décroche pas sa place en finale pour 8 centièmes[8]. Il remporte en fin de saison un nouveau titre national sur 100 m, en 10 s 21.

Le 6 mars 2013, à Nankin, Su établit un record de Chine du 60 m en 6 s 55[9]. Le 21 mai, il termine 3e du World Challenge de Pékin et établit à cette occasion un record de Chine de la distance en 10 s 06 (+ 0,1 m/s)[10]. Le 4 juillet suivant, il conserve son titre de champion d'Asie en s'imposant en 10 s 17[11] et décroche également le bronze avec le relais (39 s 17)[12]. Aux championnats du monde de Moscou, alors qu'il peut prétendre à une place en finale, Su Bingtian est disqualifié pour faux-départ en demi-finale. Moins de chance, le relais chinois est éliminé dès les séries, réalisant 38 s 95. Néanmoins, le 9 octobre 2013, il défend son titre des Jeux de l'Asie de l'Est sur 100 m en 10 s 31, crédité du même temps que le Japonais Ryōta Yamagata, 2e[13]. Il remporte avec le relais 4 x 100 m une nouvelle médaille de bronze en 39 s 19[14].

Lors de la saison hivernale 2014, le Chinois arrive aux championnats du monde en salle de Sopot : il remporte sa série le 7 mars en 6 s 58[15], avant de terminer le lendemain à la 3e place de sa demi-finale en 6 s 57, temps lui permettant d'être repêché pour la finale. Lors de cette finale, se déroulant le même jour, Su Bingtian établit nouveau record de Chine en 6 s 52, mais échoue au pied du podium, départagé aux millièmes de seconde pour la médaille de bronze avec le Qatari Femi Ogunode[16].

Sa saison estivale est en deçà de ses espérances : son meilleur temps de la saison se situe à 10 s 15, réalisé à Hengelo et à Nancy. Néanmoins, en fin de saison, il décroche la médaille d'argent des Jeux asiatiques en 10 s 10, meilleur temps de la saison puis établit un nouveau record d'Asie avec ses compatriotes lors du relais 4 x 100 m, en 37 s 99, devenant la première nation asiatique à descendre sous les 38 secondes[17].

2015 : barrière des 10 secondesModifier

 
Su Bingtian lors des demi-finales des Championnats du monde de Pékin en 2015, où il mène en tête à mi-course. Jak Ali Harvey (gauche) et Usain Bolt (centre).

Le 10 mai 2015, Su Bingtian réalise sa rentrée estivale au Kawasaki Golden Grand Prix où il termine 3e de la course en 10 s 10 (- 0,1 m/s). Dix jours plus tard, lors du World Challenge de Pékin, il égale son record personnel de 10 s 06, avec un vent légèrement favorable de 0,2 m/s[18].

Mais c'est le 30 mai que le sprinteur de 25 ans entre dans l'histoire : lors du Prefontaine Classic de Eugene, étape de la ligue de diamant, Su Bingtian devient le premier chinois et 99e homme de l'histoire à casser la barrière des dix secondes au 100 m, en établissant le temps de 9 s 99 (+ 1,5 m/s), pour prendre la 3e place de la course[19]. Il s'agit logiquement d'un nouveau record de Chine, anciennement détenu par Zhang Peimeng depuis 2013 avec 10 s 00[19]. Il devient à cette occasion le second sprinteur le plus rapide d'Asie, derrière les 9 s 93 du Qatari Femi Ogunode (2014)[19].

Faisant l'impasse sur le 100 m lors des Championnats d'Asie de Wuhan[20] pour se concentrer uniquement sur le relais, Bingtian décroche le titre continental avec son équipe en 39 s 04[21].

Au mois d'août suivant, les championnats du monde de Pékin sont la priorité pour le Chinois, d'autant plus que son pays accueille l'événement. L'objectif pour lui est d'entrer en finale. Lors de la demi-finale, Bingtian prend un excellent départ et termine 3e de la course en 9 s 99[22], égalant son propre record de Chine et est ainsi repêché pour la finale, devenant le premier athlète asiatique à atteindre la finale du 100 m[22]. Lors de la finale, il termine 9e en 10 s 06[23], finale remportée par Usain Bolt en 9 s 79 devant Justin Gatlin (9 s 80) et Andre De Grasse et Trayvon Bromell pour la médaille de bronze en 9 s 91, avec un mauvais temps de réaction (0,175)[1]. Le 29 août, le jour de son anniversiare, Su Bingtian et ses co-équipiers font la fierté de leur pays lorsqu'ils deviennent vice-champion du monde du relais 4 x 100 m en 37 s 92, record d'Asie, derrière l'équipe de Jamaïque (37 s 36)[24].

2016 : quatrième des championnats du monde en salle et des Jeux olympiquesModifier

 
Su Bingtian (troisième à gauche), lors de la finale du 60 m des mondiaux en salle de Portland en 2016, où il se classe cinquième.

Le 20 février 2016, Su Bingtian débute sa saison hivernale, à l'occasion des Millrose Games de New York, où il se classe 2e du 60 m en 6 s 62. Une semaine plus tard, à Staten Island, il se rapproche de son record personnel en s'imposant en 6 s 53[25].

Le Chinois arrive donc aux championnats du monde en salle de Portland avec des ambitions, mais aussi une blessure au genou[26]. Le matin du 18 mars, Bingtian remporte aisément sa série en 6 s 64. En demi-finale, il termine 2e de la course derrière Asafa Powell (6 s 44, meilleure performance mondiale de l'année), en battant le record d'Asie de la distance en 6 s 50 m, améliorant d'un centième le record détenu depuis 2014 par le Qatarien Tosin Ogunode[27]. En finale, il se classe 5e en 6 s 54, à seulement trois centièmes de la médaille de bronze remportée par le Barbadien Ramon Gittens[28].

Le 14 mai, le relais chinois remporte le 4 x 100 m du Shanghai Golden Grand Prix, étape de la ligue de diamant, en 38 s 71. Quatre jours plus tard, lors du World Challenge de Pékin, l'équipe composée de Yang Yang, Xie Zhenye, Su Bingtian et Zhang Peimeng améliore ce chrono à 38 s 21, la seconde meilleure performance mondiale de l'année. Le 28 mai, pour sa seule sortie avant les Jeux olympiques, Su Bingtian termine 7e en 10 s 04, temps non-homologable à cause d'un vent trop élevé (+ 2,4 m/s).

Lors des Jeux olympiques de Rio, il débute la compétition par le 100 m. Auteur de 10 s 17 en séries (3e place), il rejoint les demi-finales, mais ne parvient pas à intégrer la finale olympique, ne terminant qu'à la 4e place en 10 s 08[29]. Au relais, l'équipe de Chine établit en séries un nouveau record d'Asie en 37 s 82[30] mais celui-ci ne restera que quelques minutes car l'équipe du Japon établit 37 s 68 dans la course suivante[30]. En finale, les Chinois vice-champions du monde en titre ne prennent que la 4e place en 37 s 90, laissant la Jamaïque s'imposer en 37 s 27 devant les Japonais (37 s 60, record d'Asie une nouvelle fois) et les Canadiens (37 s 64, record national)[31].

2017 : 8e aux championnats du monde sur 100 mModifier

 
Su Bingtian (centre, en rouge) lors de la finale du 100 m des mondiaux de Londres en 2017.

Faisant l'impasse sur la saison hivernale, Su Bingtian aborde la saison estivale par une compétition locale, à Clermont, aux États-Unis, le 15 avril. En séries, il descend déjà sous les 10 secondes, en 9 s 98, malgré un vent trop généreux (+ 4,1 m/s). En revanche, en finale, il ne réalise que 10 s 13, là encore trop venté (+ 3,2 m/s). La semaine suivante, à Nassau (Bahamas), Su Bingtian et ses co-équipiers remportent la médaille de bronze des relais mondiaux de l'IAAF en 39 s 22, derrière l'équipe des États-Unis (38 s 43) et la Barbade (39 s 17)[32].

Le 13 mai 2017, pour sa rentrée en plein air, Su Bingtian s'impose au Shanghai Golden Grand Prix en 10 s 09, battant l'Américain Mike Rodgers (10 s 13), le finaliste olympique Ivoirien Ben Youssef Méité (10 s 15) ou encore le champion du monde 2003 Kim Collins (10 s 30)[33]. Deux semaines plus tard, lors du Prefontaine Classic de Eugene où il avait établi son record de Chine en 2015, le Chinois termine 2e de la course en 9 s 92 derrière Ronnie Baker (9 s 86) mais ne peut être homologué à cause d'un vent supérieur à la limite autorisée (+ 2,4 m/s)[34].

Il termine ensuite 4e de l'étape de Rabat (10 s 19) et 5e de celle de Monaco (10 s 06), sur le circuit de la ligue de diamant[35]. Dans la cité monégasque, le relais chinois s'aligne également sur 4 x 100 m et termine 2e en 38 s 19, leur meilleur temps de l'année[36].

Le 4 août, il participe aux séries du 100 m des championnats du monde de Londres : il remporte la course en 10 s 03, réalisant son meilleur temps de la saison[37]. Le lendemain, il se classe 3e de sa demi-finale en 10 s 10 : ce temps lui permet d'accéder à sa seconde finale consécutive après Pékin en 2015[38]. Il termine 8e en 10 s 27, loin du podium complété par les Américains Justin Gatlin (9 s 92), Christian Coleman (9 s 94) et le Jamaïcain Usain Bolt (9 s 95)[39]. Sur le relais 4 x 100 m, l'équipe chinoise échoue au pied du podium en 38 s 34[40]. Su Bingtian déclare alors que s'ils ont perdu la médaille, c'est à cause du sprinteur britannique Adam Gemili qui lui a donné un coup intentionnel à la tête[40].

Le 3 septembre, il termine deuxième des Jeux nationaux en 10 s 10, battu par Xie Zhenye (10 s 04)[41].

2018 : vice-champion du monde en salle du 60 m, records d'AsieModifier

Records d'Asie et vice-champion du monde en salle du 60 mModifier

 
Christian Coleman (gauche), Su Bingtian (rouge), Ronnie Baker (centre) et Hassan Taftian (droite) lors de la finale des championnats du monde en salle de Birmingham.

Su Bingtian décide de faire la saison hivernale 2018, avec en ligne de mire les championnats du monde en salle à Birmingham. Pour sa première sortie de la saison à Berlin, le 26 janvier, il sort victorieux de la finale du 60 m en 6 s 55, devant l'Italien Filippo Tortu (6 s 62) et le Kitititien Kim Collins (6 s 64)[42].

Le 3 février, il prend part au 60 m du meeting de Karlsruhe. Il remporte sa série en 6 s 53, son meilleur temps de la saison. En finale, il prend un excellent départ pour se détacher de ses adversaires et remporter la course en 6 s 47[43], améliorant ainsi son propre record d'Asie en salle, et réalisant la seconde meilleure performance mondiale de l'année[44]. Trois jours plus tard, toujours pour le circuit mondial en salle de l'IAAF, Su Bingtian remporte la finale du meeting de Düsseldorf en améliorant une nouvelle fois son record d'Asie, en 6 s 43[45]. Il devient à cette occasion le 5e meilleur performeur mondial de l'histoire, derrière Christian Coleman (6 s 37), Maurice Greene (6 s 39), Andre Cason (6 s 41) et Dwain Chambers (6 s 42)[45].

Le 25 février, Su Bingtian s'impose lors de la dernière étape du circuit mondial en salle de l'IAAF à Glasgow en 6 s 50, devant Mike Rodgers (6 s 54), et s'adjuge ainsi la victoire au classement général. Il remporte 20 000 dollars ainsi qu'une sélection automatique aux mondiaux en salle, où il était déjà qualifié[46].

Aux championnats du monde en salle de Birmingham, dont il est l'un des favoris, Su Bingtian remporte sa série facilement en 6 s 59[47] et sa demi-finale en 6 s 52, rejoignant ainsi pour la troisième fois consécutive la finale[48]. En finale, le Chinois prend un bon départ, mais pas mieux que l'Américain Christian Coleman, le tout juste nouveau détenteur du record du monde (6 s 34), qui s'impose en 6 s 37 et remporte la médaille d'or. Su Bingtian reste proche de lui et termine 2e en 6 s 42, son troisième record d'Asie du 60 m de l'hiver[49]. Premier chinois de l'histoire médaillé sur le sprint, il devient à cette occasion le 5e meilleur performeur mondial de tous les temps[50]. L'autre américain, Ronnie Baker, décroche le bronze en 6 s 44[49].

Record d'Asie égalé du 100 mModifier

Su Bingtian ouvre sa saison estivale le 12 mai, à l'occasion du Shanghai Golden Grand Prix, deuxième étape de la ligue de diamant, après avoir déclaré forfait d'une compétition à Hong Kong, suite à une blessure mineure au pied[51]. Sous des conditions météorologiques désastreuses, il prend un excellent départ (couloir 5) pour mener les 90 mètres de la course, avant de se faire doubler sur la ligne d'arrivée par le Reece Prescod, couloir 9. Pensant être vainqueur en 10 s 05, il est finalement devancé par le britannique d'un centième[52].

Le 19 juin, à Montreuil, Xie Zhenye améliore le record de Chine du 100 m de Bingtian, en 9 s 97[53]. Trois jours plus tard, le vice-champion du monde du 60 m répond de la plus belle des manières à l'occasion du meeting de Madrid : auteur de son meilleur temps de la saison en série en 10 s 04, juste derrière Filippo Tortu, même temps, Su remporte cette fois assez nettement, devant son adversaire, la finale avec un vent légèrement favorable (+ 0,2 m/s) dans le temps de 9 s 91, égalant même le record d'Asie du Qatarien Femi Ogunode, datant de 2015 et 2016[54],[55]. Il s'agit ainsi de la seconde meilleure performance mondiale de l'année, derrière l'Américain Mike Rodgers, auteur la veille de 9 s 89[56].

Le 30 juin, lors du Meeting de Paris, Su Bingtian égale son record d'Asie du 100 m en terminant 3e de la course en 9 s 91 (+ 0,8 m/s) derrière l'Américain Ronnie Baker (9 s 88, MPMA) et le Français Jimmy Vicaut (9 s 91, EL)[57].

Lors des Jeux asiatiques de Jakarta, le 26 août 2018, Su Bingtian remporte la finale du 100 m en 9 s 92 (+ 0,8 m/s) et bat le record des Jeux détenu depuis 2014 par Femi Ogunode en 9 s 93[58]. À 29 ans, le sprinteur chinois remporte son premier titre international majeur en individuel[59]. Il devance sur le podium le Qatarien Tosin Ogunode (10 s 00) et le Japonais Ryōta Yamagata (10 s 00)[60]. En fin de compétition, le 30 août, Su et ses co-équipiers du relais 4 x 100 m décroche une décevante médaille de bronze lors de la finale en 38 s 89, derrière l'équipe du Japon (38 s 16) et d'Indonésie (38 s 77)[61].

Saison 2019Modifier

Saison en salleModifier

Le 16 février 2019, à Birmingham, Su établit la meilleure performance mondiale de l'année en 6 s 47, améliorant la précédente marque de 6 s 51 détenue par Grant Holloway[62].

RécompensesModifier

Vie privéeModifier

Le 10 octobre 2017 à Zhongshan, il se marie avec sa compagne de longue date, Lin Yanfang[63],[64]. Ils se connaissent depuis 2002, année de ses 13 ans, et ont étudié et grandit ensemble dans cette même ville[65]. Le 11 juillet 2018, Lin Yanfang accouche à Shenzhen de leur premier enfant, un garçon[66].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2009 Jeux asiatiques en salle Hanoï 1er 60 m 6 s 65
Championnats d'Asie Canton 2e 4 × 100 m 39 s 07
Jeux de l'Asie de l'Est Hong Kong 1er 100 m 10 s 33
3e 4 × 100 m 39 s 86
2010 Jeux asiatiques Canton 1er 4 × 100 m 38 s 78
2011 Championnats d'Asie Kobe 1er 100 m 10 s 21
4e 4 × 100 m 39 s 33
Universiade Shenzhen 3e 100 m 10 s 27
2013 Championnats d'Asie Pune 1er 100 m 10 s 17
3e 4 × 100 m 39 s 17
Jeux de l'Asie de l'Est Tianjin 1er 100 m 10 s 31
3e 4 × 100 m 39 s 19
2014 Championnats du monde en salle Sopot 4e 60 m 6 s 52
Jeux asiatiques Incheon 2e 100 m 10 s 10
1er 4 × 100 m 37 s 99
2015 Championnats d'Asie Wuhan 1er 4 × 100 m 39 s 04
Championnats du monde Pékin 9e 100 m 10 s 06
2e 4 × 100 m 38 s 01
2016 Championnats du monde en salle Portland 5e 60 m 6 s 54
Jeux olympiques Rio de Janeiro 4e 4 × 100 m 37 s 90
2017 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 3e 4 × 100 m 39 s 22
Championnats du monde Londres 8e 100 m 10 s 27
4e 4 x 100 m 38 s 34
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 2e 60 m 6 s 42
Circuit mondial en salle de l'IAAF 1er 60 m détails
Jeux asiatiques Jakarta 1er 100 m 9 s 92
3e 4 × 100 m 38 s 89
Coupe continentale Ostrava 2e 100 m 10 s 03
2019 Relais mondiaux de l'IAAF Yokohama 4e 4 x 100 m 38 s 16
Championnats du monde Doha 6e 4 x 100 m 38 s 07

NationalModifier

Plein air
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2008 Championnats de Chine Shijiazhuang 4e 100 m 10 s 41
2009 Championnats de Chine Yulin 1er 100 m 10 s 28
Jeux nationaux de Chine Jinan 6e 100 m 10 s 52
2010 Championnats de Chine Jinan 5e 100 m 10 s 39
2011 Championnats de Chine Hafei 1er 100 m 10 s 16
2012 Championnats de Chine Kunshan 1er 100 m 10 s 21
2013 Jeux nationaux de Chine Shenyang 2e 100 m 10 s 12
1er 4 x 100 m 38 s 73
2014 Championnats de Chine Suzhou 2e 100 m 10 s 45
2017 Jeux nationaux de Chine Tianjin 2e 100 m 10 s 10
1er 4 x 100 m 38 s 16

RecordsModifier

Épreuve Temps Lieu Date
60 m En salle 6 s 42 (AR)   Birmingham
100 m Plein air 9 s 91 (AR)   Madrid
  Paris

200 m Plein air 21 s 15   La Chaux-de-Fonds
4 x 100 m Plein air 37 s 79 (NR)   Doha

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « IAAF: Bingtian Su | Profile », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  2. Krishnan, Ram. Murali (2009-12-12). China's Liu Qing completes double but overall it's Japan's day – East Asian Games, Day 3. IAAF. Retrieved on 2010-12-19.
  3. Bahrain takes two distance running golds – Asian Games, Day 6. IAAF (2010-11-27). Retrieved on 2010-12-20.
  4. Su Bingtian takes Asian 100m title in Kobe – Asian champs, Day 2. IAAF (2011-07-09). Retrieved on 2011-09-24.
  5. Jalava, Mirko (2011-09-11). Women's throws, men's 100m national record highlight the Chinese championships. IAAF. Retrieved on 2011-09-24.
  6. Rédaction, « Liu Xiang fonce sous la pluie », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2017)
  7. Men's 100m. London2012. Retrieved on 2013-03-17.
  8. (en) « London 2012 4x100m relay men - Olympic Athletics », International Olympic Committee,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2017)
  9. « IAAF: Peimeng sets national 200m record in final Chinese Indoor Grand Prix| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  10. Jalava, Mirko (2013-05-21). World leads from Chicherova and Oliver in Beijing – IAAF World Challenge. IAAF. Retrieved on 2013-05-21.
  11. « IAAF: Chinese sprinters take 100m titles at Asian Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  12. « IAAF: Four more gold medals and two championship records for China at Asian Champs| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  13. « IAAF: Chinese athletes dominate on home soil at East Asian Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  14. « IAAF: East Asian Games conclude | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  15. « IAAF: Report: men's 60m heats – Sopot 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juin 2018)
  16. « IAAF: Report: men's 60m final – Sopot 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  17. « IAAF: Two Asian records broken on fantastic day for China at the Asian Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  18. « Athlétisme : World Challenge Beijing 2015 - Résultats Hommes », sur www.les-sports.info (consulté le 26 juin 2018)
  19. a b et c (en) « China's Su Bingtian breaks record in men's 100m », sur shanghaiist.com,
  20. « IAAF: Four golds for hosts China on first day of Asian Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  21. « IAAF: Qatari sprinters dominate at Asian Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  22. a et b « IAAF: Report: men’s 100m semi-finals – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  23. « IAAF: Report: men’s 100m final – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  24. « IAAF: Report: men's 4x100m final – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  25. (it) « Cina: razzi cinesi sui 60 e 4 uomini sopra gli 8 metri a Nanchino! », Queen Atletica,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  26. (en-GB) « SU Bingtian | Asian Games 2018 Jakarta Palembang », sur Asian Games 2018 Jakarta Palembang (consulté le 25 août 2018)
  27. « IAAF: 60 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 26 juin 2018)
  28. « IAAF: 60 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  29. « IAAF: 100 Metres Result | The XXXI Olympic Games | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 3 juin 2017)
  30. a et b « IAAF: Report: men's 4x100m heats – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  31. « IAAF: Report: men's 4x100m final – Rio 2016 Olympic Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  32. « IAAF: Men's 4x100m final - IAAF/BTC World Relays Bahamas 2017 », sur iaaf.org (consulté le 26 juin 2018)
  33. Rédaction, « Meeting de Shanghai : Su Bingtian remporte le 100m », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2017)
  34. Rédaction, « Meeting d'Eugene : Ronnie Baker bat les favoris sur 100m », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mai 2017)
  35. « Usain Bolt s'impose à Monaco avec son 50e chrono sous les 10 secondes », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  36. (en-US) « Bolt wins 100m at Diamond League Monaco; De Grasse, relay team DQ'd | CBC Sports », CBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)
  37. (en-GB) « World Athletics: China's Su Bingtian fifth fastest in 100m heats as Usain Bolt cruises through to semis », sur asiancorrespondent.com (consulté le 5 août 2017)
  38. « Coleman devance Bolt en demi-finale du 100m », RTBF Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2017)
  39. « IAAF: 100 Metres Result | IAAF World Championships London 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 5 août 2017)
  40. a et b (en) « ‘He hit my head’: China blame British sprinter for costing them medal », South China Morning Post,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017)
  41. « IAAF: Yang proves consistency with victory at National Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 septembre 2017)
  42. « IAAF: Pinto clocks 60m world lead in Berlin, Lisek tops 5.83m| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 janvier 2018)
  43. (es) « Yunier Pérez tercero en 60 con 6.54, a una centésima de su récord », www.diariovasco.com,‎ (lire en ligne, consulté le 3 février 2018)
  44. « IAAF: Focus on Dibaba as World Indoor Tour kicks off in Karlsruhe| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 février 2018)
  45. a et b « IAAF: Su, Stanek and Manning impress in Düsseldorf| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 7 février 2018)
  46. « IAAF: Manning gets upper hand in Glasgow while Bosworth breaks world best| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 25 février 2018)
  47. « IAAF: 60 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  48. « IAAF: 60 Metres Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  49. a et b « IAAF: Men’s 60m final - IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018 », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  50. « IAAF: 60 Metres - men - senior - indoor | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  51. (en) « China sprinter Su Bingtian pulls out of Hong Kong event », South China Morning Post,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  52. (en) « Prescod shocks Su as Gatlin slumps in Shanghai Diamond League 100m », South China Morning Post,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  53. « IAAF: Shubenkov and Duplantis victorious in Montreuil| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 22 juin 2018)
  54. (it) « Atletica, Tortu nella storia: 9"99 nei 100m. È record italiano - Sportmediaset », sur Sportmediaset.it (consulté le 22 juin 2018)
  55. Rédaction, « Meeting de Madrid : Su Bingtian s'impose sur 100m en 9"91 », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2018)
  56. A.R., « Mike Rodgers reprend la MPM du 100m aux Championnats US », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2018)
  57. « IAAF: Samba shocker! 46.98 in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2018)
  58. (en) « China’s Su Bingtian wins 100 meters in Asian Games record », sur Washington Post (consulté le 27 août 2018)
  59. (en-US) « Asian Games: China star Su sets record to win 100m title », Channel NewsAsia,‎ (lire en ligne, consulté le 27 août 2018)
  60. « IAAF: Su sprints to 100m crown in 9.92 at Asian Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 27 août 2018)
  61. (en-GB) « Athletics - Men's 4 x 100m Relay | Asian Games 2018 Jakarta Palembang », sur Asian Games 2018 Jakarta Palembang (consulté le 30 août 2018)
  62. « Tefera breaks world indoor 1500m record in Birmingham| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 16 février 2019)
  63. (it) « Su Bingtian And Wife Hold Wedding Ceremony In Zhongshan », Getty Images,‎ (lire en ligne, consulté le 7 février 2018)
  64. 郭蓉, « Chinese sprinter Su Bingtian and wife hold wedding ceremony in hometown[7]- Chinadaily.com.cn », sur www.chinadaily.com.cn (consulté le 7 février 2018)
  65. « The Official Website Of ZhongShan China », sur www.zs.gov.cn (consulté le 7 février 2018)
  66. « Daddy Su Bingtian: strictly speaking, I am no longer an athlete. I thank Xie Zhen ye for Zhang Peimeng. | jqknews », sur www.jqknews.com (consulté le 29 août 2018)

Liens externesModifier