Ouvrir le menu principal

Championnats du monde d'athlétisme en salle 2012

Championnats du monde d'athlétisme en salle 2012
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo des Championnats du monde en salle 2012
Généralités
Sport Athlétisme
Organisateur(s) IAAF, TAF
Édition 14e
Lieu(x) Drapeau : Turquie Istanbul
Date 9 au
Nations 172
Participants 681
Épreuves 26
Site(s) Ataköy Athletics Arena

Navigation

1985198719891991199319951997199920012003200420062008201020122014201620182020

Les 14es Championnats du monde d'athlétisme en salle se sont déroulés du 9 au à Istanbul. Le nom officiel de la compétition, en anglais, est « 2012 IAAF World Indoor Championships ». Le pays et la métropole turque accueillent pour la première fois cet événement coorganisé par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme et la Fédération turque d'athlétisme.

OrganisationModifier

Istanbul a été désignée organisatrice de ces championnats le à l'issue d'un congrès de l'IAAF tenu à Monaco[1].

Les vingt-six épreuves (treize masculines et treize féminines) qui figurent au programme de la compétition se déroulent dans la salle Ataköy Athletics Arena de Bakırköy, construite spécialement pour l'occasion et disposant d'une capacité de 7 450 places.

La salle est une salle couverte située dans le quartier d'Ataköy du district Bakırköy, à Istanbul. Le bâtiment est proche du Sinan Erdem Dom, qui accueillera les entraînements. Il s'agit de la première enceinte consacrée à l'athlétisme en Turquie.

L'édifice mesure 125 mètres de long, 87 mètres de large et 27 mètres de haut, pour une superficie de 10 875 m². La salle comprend une piste ovale de 200 mètres avec six couloirs, une ligne droite de 60 mètres avec huit couloirs, ainsi que les équipements pour les épreuves de lancer du poids, saut en hauteur, saut à la perche, saut en longueur et triple saut.

L'édition 2012 enregistre la plus forte participation avec 681 athlètes (349 hommes et 332 femmes), issus de 172 pays[2].

CalendrierModifier

S Séries Q Qualifications ½ Demi-finales F Finale
Hommes
Date → 09/03 10/03 11/03
Épreuve↓ M A M A M A
60 m S ½ F
400 m S ½ F
800 m S F
1 500 m S F
3 000 m S F
60 m haies S ½ F
Relais 4 × 400 m S F
Saut en longueur Q F
Triple saut Q F
Saut en hauteur Q F
Saut à la perche F
Lancer du poids Q F
Heptathlon F
Femmes
Date → 09/03 10/03 11/03
Épreuve↓ M A M A M A
60 m S ½ F
400 m S ½ F
800 m S F
1 500 m S F
3 000 m S F
60 m haies S ½ F
Relais 4 × 400 m S F
Saut en longueur Q F
Triple saut Q F
Saut en hauteur Q F
Saut à la perche F
Lancer du poids Q F
Pentathlon F

CompétitionModifier

Faits marquantsModifier

Première journéeModifier

 
Nataliya Dobrynska établit un nouveau record mondial du pentathlon

La première journée de compétition comprend deux finales. Le titre du lancer du poids masculin revient à l'Américain Ryan Whiting qui décroche à Istanbul son premier titre inter-continental grâce à un jet à 22,00 m réussi à son cinquième essai, établissant à cette occasion la meilleure performance mondiale de l'année. Lors des qualifications du matin, l'Argentin Germán Lauro avait amélioré le record d'Amérique du Sud avec un jet à 20,40 m.

Le premier record du monde de ces championnats est établi par l'Ukrainienne Nataliya Dobrynska qui remporte le concours du pentathlon avec 5 013 pts après avoir battu ses records personnels dans deux épreuves, au saut en longueur (6,57 m) et sur 800 mètres (2 min 11 s 15)[3]. Elle devient la première athlète à franchir la barrière des 5 000 points à l'occasion d'un concours d'épreuves combinées en salle[4]. Elle devance au terme des cinq épreuves la Britannique Jessica Ennis et la Lituanienne Austra Skujytė.

Deuxième journéeModifier

 
Ashton Eaton remporte le titre mondial et améliore le record du monde de l'heptathlon

Douze finales sont programmées ce deuxième jour. Le concours de l'heptathlon, débuté la veille, s'achève par la victoire de l'Américain Ashton Eaton qui s'impose lors de l'ultime épreuve du 1 000 mètres en 2 min 32 s 77. L’Américain améliore deux de ses records personnels au saut en longueur et au lancer du poids, et établit un nouveau record du monde de la discipline avec 6 645 points, soit 77 points de plus que l'ancienne meilleure marque mondiale qu'il détenait depuis 2011[5]. Il devance de près de 600 points l'Ukrainien Oleksiy Kasyanov et de près de 700 points le Russe Artem Lukyanenko.

Au saut à la perche masculin, la victoire revient au Français Renaud Lavillenie qui établit la meilleure performance de l'année en effaçant une barre à 5,95 m à sa première tentative. Il remporte le premier titre mondial de sa carrière. Dans le concours du triple saut, la Britannique Yamilé Aldama décroche à trente-neuf ans son premier succès lors d'un championnat inter-continental en atteignant la marque de 14,82 m à son deuxième essai, devançant notamment la favorite de l'épreuve, la Kazakhe Olga Rypakova. Dans l'épreuve du lancer du poids féminin, la Néo-Zélandaise Valerie Adams décroche son deuxième titre mondial indoor après 2008, et enregistre un nouveau record d'Océanie avec la marque de 20,54 m. Dans le concours su saut en hauteur, Chaunté Lowe devient la première américaine titrée au niveau mondial en étant la seule à franchir une barre à 1,98 m. Trois athlètes se partagent la médaille d'argent avec 1,95 m : Anna Chicherova, Antonietta Di Martino et Ebba Jungmark. Enfin, le dernier concours de la journée voit Mauro Vinícius da Silva s'imposer de justesse au saut en longueur. Vainqueur des qualifications la veille avec 8,28 m, nouveau record national et meilleure performance mondiale de l'année, le Brésilien décroche le titre mondial avec un saut à 8,23 m, même longueur que l'Australien Henry Frayne, médaillé d'argent. Les deux hommes sont départagés par leur deuxième meilleur essai (8,23 m pour da Silva et 8,17 m pour Frayne).

 
Victoire de Genzebe Dibaba sur 1 500 m

Côté courses, l'Américaine Sanya Richards-Ross obtient la médaille d'or du 400 m en 50 s 79, devant Aleksandra Fedoriva et Natasha Hastings. Titrée cinq fois en plein air, elle devient championne du monde en salle pour la première fois de sa carrière. Dans le 1 500 mètres féminin, l’Éthiopienne Genzebe Dibaba l'emporte dans le temps de 4 min 05 s 78, devant la Tunisienne Mariem Alaoui Selsouli et la Turque Aslı Çakır. La finale masculine du 1 500 m est remportée par le Marocain Abdalaati Iguider, qui s'impose au terme du sprint final en 3 min 45 s 21, devant le néo-turc Ilham Tanui Özbilen et l’Éthiopien Mekonnen Gebremedhin. Le Costaricien Nery Brenes, qui bénéficie d'un couloir favorable situé à l'extérieur, devient champion du monde du 400 m en 45 s 11, améliorant de 15 centièmes le record de la compétition établi en 1993 par l'Américain Harry Butch Reynolds. Il devance les Bahaméens Demetrius Pinder et Chris Brown alors que le Grenadin Kirani James, champion du monde en plein air l'été précédent à Daegu, ne prend que la sixième et dernière place de l'épreuve.

Dans le 60 mètres haies féminin, la victoire revient à l'Australienne Sally Pearson, devant la Britannique Tiffany Porter et la Biélorusse Alina Talay. Elle l'emporte en 7 s 73, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année et nouveau record d'Océanie. Le 60 m plat masculin constitue la dernière épreuve de la deuxième journée des compétitions. L'Américain Justin Gatlin, qui s'impose en 6 s 46, devant le Jamaïcain Nesta Carter (6 s 54) et le Britannique Dwain Chambers (6 s 60), décroche sa deuxième médaille d'or sur la distance après son premier titre obtenu en 2003. L'américain a été suspendu quatre ans de 2006 à 2010 pour usage de produits dopants.

Troisième journéeModifier

 
Le Grec Dimítrios Chondrokoúkis remporte le concours du saut en hauteur

La troisième et dernière journée de compétition comprend douze finales. Dans l'épreuve du saut en longueur féminin, l'Américaine Brittney Reese parvient à conserver son titre mondial indoor en établissant avec la marque de 7,23 m, réussie à son sixième et dernier essai, signant la meilleure performance jamais réalisée dans cette discipline depuis 20 ans. Auteure du troisième meilleur saut de tous les temps en salle, derrière Heike Drechsler et Galina Chistyakova[6], elle devance au terme du concours sa compatriote Janay DeLoach (6,98 m) et la Britannique Shara Proctor (6,89 m). La Russe Yelena Isinbayeva, qui améliore le record du monde du saut à la perche quelques jours avant les mondiaux d'Istanbul (5,01 m), domine toutes ses adversaires en décrochant sa quatrième couronne mondiale en salle après avoir franchi deux barres seulement, à 4,70 m puis à 4,80 m, toutes deux à son premier essai. Dans le concours du saut en hauteur masculin, l'outsider grec Dimítrios Chondrokoúkis améliore son record personnel en s'élevant à 2,33 m, devançant aux nombres d'essais franchis le Russe Andrey Silnov. Enfin, au triple saut masculin, l'Américain Will Claye établit en finale la meilleure performance mondiale de l'année avec la marque de 17,70 m. Il remporte son premier titre mondial, devant son compatriote Christian Taylor (17,63 m) et le Russe Lyukman Adams (17,36 m).

Sur la piste, le 800 m masculin couronne l’Éthiopien Mohammed Aman, qui à dix-huit ans seulement, devient le plus jeune champion du monde en salle de l'histoire. Crédité de 1 min 48 s 36, il devance sur le podium le Tchèque Jakub Holuša et le Britannique Andrew Osagie. Côté féminin, la victoire revient à la Kényane Pamela Jelimo qui réalise la meilleure performance mondiale de l'année en 1 min 58 s 83, et obtient son premier succès international majeur depuis son sacre aux Jeux olympiques de 2008. Dans le 3 000 m masculin, l'Américain Bernard Lagat s'impose dans une course très relevée en 7 min 41 s 44, face notamment aux Kényans Augustine Choge et Edwin Soi, respectivement deuxième et troisième de l'épreuve. La course du 3 000 m est remportée chez les dames par la Kényane Hellen Obiri en 8 min 37 s 16, devant les Éthiopiennes Meseret Defar et Gelete Burka.

 
Victoire d'Aries Merritt devant Liu Xiang sur 60 m haies

La Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown conserve son titre du 60 m remporté deux ans plus tôt à Doha. Elle s'impose en finale en 7 s 01, meilleure performance mondiale de l'année 2012, en devançant finalement l'Ivoirienne Murielle Ahouré et l'Américaine Tianna Madison. Dans l'épreuve du 60 m haies masculin, l'Américain Aries Merritt crée la surprise en précédant dans le temps de 7 s 44 le favori chinois Liu Xiang, deuxième seulement en 7 s 49. Merritt décroche son premier titre mondial senior, huit après sa victoire en junior. Dans les relais 4 × 400 m, l'épreuve féminine est remportée par le Royaume-Uni (Shana Cox, Nicola Sanders, Christine Ohuruogu et Perri Shakes-Drayton), devant les États-Unis et la Russie. Le 4 × 400 m masculin, ultime épreuve de ces championnats du monde en salle, donne lieu à une domination des États-Unis qui décroche son huitième titre mondial en salle en douze éditions. L'équipe américaine, composée de Frankie Wright, Calvin Smith, Jr., Manteo Mitchell et Gil Roberts devance avec le temps de 3 min 03 s 94, le Royaume-Uni et Trinité-et-Tobago.

RésultatsModifier

HommesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
60 m
Détails
  Justin Gatlin
6 s 46 (SB)
  Nesta Carter
6 s 54
  Dwain Chambers
6 s 60
400 m
Détails
  Nery Brenes
45 s 11 (CR)
  Demetrius Pinder
45 s 34 (SB)
  Chris Brown
45 s 90
800 m
Détails
  Mohammed Aman
1 min 48 s 36
  Jakub Holuša
1 min 48 s 62
  Andrew Osagie
1 min 48 s 92
1 500 m
Détails
  Abdalaati Iguider
3 min 45 s 21
  Ilham Tanui Özbilen
3 min 45 s 35
  Mekonnen Gebremedhin
3 min 45 s 90
3 000 m
Détails
  Bernard Lagat
7 min 41 s 44 (SB)
  Augustine Choge
7 min 41 s 77
  Edwin Soi
7 min 41 s 78
60 m haies
Détails
  Aries Merritt
7 s 44
  Liu Xiang
7 s 49
  Pascal Martinot-Lagarde
7 s 53 (PB)
4 × 400 m
Détails
  États-Unis
Frankie Wright
Calvin Smith, Jr.
Manteo Mitchell
Gil Roberts
3 min 03 s 94 (SB)

Participation aux séries[note 1] :
Jamaal Torrance
Quentin Iglehart-Summers

  Royaume-Uni
Conrad Williams
Nigel Levine
Michael Bingham
Richard Buck
3 min 04 s 72 (SB)

Participation aux séries[note 1] :
Luke Lennon-Ford
 

  Trinité-et-Tobago
Lalonde Gordon
Renny Quow
Jereem Richards
Jarrin Solomon
3 min 06 s 85 (NR)

 
 
 

Saut en hauteur
Détails
  Dimítrios Chondrokoúkis
2,33 m (PB)
  Andrey Silnov
2,33 m
  Ivan Ukhov
2,31 m
Saut à la perche
Détails
  Renaud Lavillenie
5,95 m (WL)
  Björn Otto
5,80 m
  Brad Walker
5,80 m
Saut en longueur
Détails
  Mauro Vinícius da Silva
8,23 m
  Henry Frayne
8,23 m (AR)
  Aleksandr Menkov
8,22 m
Triple saut
Détails
  Will Claye
17,70 m (WL)
  Christian Taylor
17,63 m (SB)
  Lyukman Adams
17,36 m (PB)
Lancer du poids
Détails
  Ryan Whiting
22,00 m (WL)
  David Storl
21,88 m (PB)
  Tomasz Majewski
21,72 m (NR)
Heptathlon
Détails
  Ashton Eaton
6 645 pts (WR)
  Oleksiy Kasyanov
6 071 pts
  Artem Lukyanenko
5 969 pts
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

FemmesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
60 m
Détails
  Veronica Campbell-Brown
7 s 01 (WL)
  Murielle Ahouré
7 s 04 (NR)
  Tianna Madison
7 s 09
400 m
Détails
  Sanya Richards-Ross
50 s 79
  Aleksandra Fedoriva
51 s 76
  Natasha Hastings
51 s 82
800 m
Détails
  Pamela Jelimo
1 min 58 s 83 (WL)
  Nataliya Lupu
1 min 59 s 67 (PB)
  Erica Moore
1 min 59 s 97 (PB)
1 500 m
Détails
  Genzebe Dibaba
4 min 05 s 78
  Mariem Alaoui Selsouli
4 min 07 s 78
  Hind Dehiba
4 min 10 s 30
3 000 m
Détails
  Hellen Obiri
8 min 37 s 16
  Meseret Defar
8 min 38 s 26
  Gelete Burka
8 min 40 s 18
60 m haies
Détails
  Sally Pearson
7 s 73 (WL)
  Tiffany Porter
7 s 94
  Alina Talay
7 s 97 (SB)
4 × 400 m
Détails
  Royaume-Uni
Shana Cox
Nicola Sanders
Christine Ohuruogu
Perri Shakes-Drayton
3 min 28 s 76 (WL)
  États-Unis
Leslie Cole
Natasha Hastings
Jernail Hayes
Sanya Richards-Ross
3 min 28 s 79 (SB)
  Russie
Yulia Gushchina
Kseniya Ustalova
Marina Karnaushchenko
Aleksandra Fedoriva
3 min 29 s 55 (SB)
Saut en hauteur
Détails
  Chaunté Lowe
1,98 m
  Anna Chicherova
1,95 m
Non attribuée
  Antonietta Di Martino
1,95 m (SB)
  Ebba Jungmark
1,95 m (SB)
Saut à la perche
Détails
  Yelena Isinbayeva
4,80 m
  Vanessa Boslak
4,70 m (NR)
  Holly Bleasdale
4,70 m
Saut en longueur
Détails
  Brittney Reese
7,23 m (CR)
  Janay DeLoach
6,98 m (SB)
  Shara Proctor
6,89 m (NR)
Triple saut
Détails
  Yamilé Aldama
14,82 m (SB)
  Olga Rypakova
14,63 m
  Mabel Gay
14,29 m
Lancer du poids
Détails
  Valerie Adams
20,54 m (AR)
  Michelle Carter
19,58 m (SB)
  Jillian Camarena
19,44 m
Pentathlon
Détails
  Nataliya Dobrynska
5 013 pts (WR)
  Jessica Ennis
4 965 pts (NR)
  Austra Skujytė
4 802 pts (NR)
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

Tableau des médaillesModifier

  • Classement définitif[7].
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   États-Unis 10 3 5 18
2   Royaume-Uni 2 3 4 9
3   Éthiopie 2 1 2 5
4   Kenya 2 1 1 4
5   Russie 1 3 5 9
6   Ukraine 1 2 0 3
7   France 1 1 2 4
8   Australie 1 1 0 2
  Maroc 1 1 0 2
  Jamaïque 1 1 0 2
11   Brésil 1 0 0 1
  Costa Rica 1 0 0 1
  Grèce 1 0 0 1
  Nouvelle-Zélande 1 0 0 1
15   Allemagne 0 2 0 2
16   Bahamas 0 1 1 2
  Biélorussie 0 1 1 2
18   Turquie 0 1 0 1
  République tchèque 0 1 0 1
  Italie 0 1 0 1
  Côte d'Ivoire 0 1 0 1
  Kazakhstan 0 1 0 1
  Suède 0 1 0 1
24   Cuba 0 0 1 1
  Lituanie 0 0 1 1
  Pologne 0 0 1 1
  Trinité-et-Tobago 0 0 1 1
Total 26 28 25 79

RecordsModifier

Records du mondeModifier

Date Épreuve Nouveau record Ancien record
Athlète Performance Athlète Performance Date
9 mars 2012 Pentathlon   Nataliya Dobrynska 5 013 pts   Irina Belova 4 991 pts 15 février 1992
10 mars 2012 Heptathlon   Ashton Eaton 6 645 pts   Ashton Eaton 6 568 pts 6 février 2011

Records continentauxModifier

Date Continent Épreuve Nouveau record Ancien record
Athlète Performance Athlète Performance Date
9 mars 2012 Amérique du Sud Lancer du poids hommes   Germán Lauro 20,40 m   Gert Weil 20,15 m 31 janvier 1985
10 mars 2012 Océanie 60 m haies femmes   Sally Pearson 7 s 73   Sally McLellan 7 s 96 30 janvier 2009
10 mars 2012 Océanie Lancer du poids femmes   Valerie Adams 20,54 m   Valerie Adams 20,49 m 14 mars 2010
10 mars 2012 Océanie Saut en longueur hommes   Henry Frayne 8,23 m   Fabrice Lapierre 8,19 m 12 mars 2010
11 mars 2012 Amérique du Nord Saut en longueur femmes   Brittney Reese 7,23 m   Jackie Joyner-Kersee 7,13 m 5 mars 1994

Records des championnatsModifier

Date Épreuve Nouveau record Ancien record
Athlète Performance Athlète Performance Date
9 mars 2012 Pentathlon   Nataliya Dobrynska 5 013 pts   Jessica Ennis 4 937 pts 13 mars 2010
10 mars 2012 Heptathlon   Ashton Eaton 6 645 pts   Dan O'Brien 6 476 pts 14 mars 1993
10 mars 2012 400 mètres hommes   Nery Brenes 45 s 11   Harry Reynolds 45 s 26 14 mars 1993
11 mars 2012 Saut en longueur femmes   Brittney Reese 7,23 m   Heike Drechsler 7,10 m 7 mars 1987

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Les athlètes ayant participé aux séries des relais sont également médaillés

RéférencesModifier

  1. (en)« IAAF Council News highlights - Future Competition hosts agreed », sur iaaf, (consulté le 12 février 2012)
  2. (en)« ISTANBUL 2012 - Record 172 countries confirm participation », sur iaaf.org, (consulté le 21 juillet 2013)
  3. (en) Steve Landells, « World record for Dobrynska; World lead for Whiting - World Indoor Championships set off to a blistering start - Day One Report », sur iaaf.org, (consulté le 21 juillet 2013)
  4. (en)« Dobrynska becomes first woman to score over 5000 in the pentathlon », sur european-athletics.org, (consulté le 9 mars 2012)
  5. (en)Steve Landells, « Eaton’s World record tops tantalising second day - Istanbul 2012 – Day 2 wrap », sur iaaf.org, (consulté le 21 juillet 2013)
  6. (en)« Long jump all time », sur iaaf.org (consulté le 11 mars 2012)
  7. (en)« Medal Table IAAF World Indoor Championships 2012 », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :