Shenyang

capitale de la province chinoise du Liaoning

Shenyang
沈阳市
Shenyang
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Liaoning
Statut administratif Ville sous-provinciale
Maire Li Yingjie (李英杰)
Code postal Ville : 110000[1]
Code aéroport SHE
Indicatif +86 (0)24[1]
Immatriculation 辽A
Démographie
Gentilé Shenyangais, Shenyangaise [2]
8 100 000 hab. (2010)
Densité 623 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 48′ 00″ nord, 123° 26′ 00″ est
Altitude 55 m
Superficie 1 300 000 ha = 13 000 km2
Divers
PIB total 501,7 milliards de yuans (2010)
Localisation
Localisation de Shenyang
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Shenyang
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Shenyang
Liens
Site web www.shenyang.gov.cn

Shenyang (chinois : 沈阳市 ; pinyin : Shěnyáng shì, Mukden en mandchou), anciennement Fengtian, est la capitale de la province chinoise du Liaoning située au nord-est de la Chine à 550 kilomètres au nord de Pékin. Circonscription la plus peuplée de cette province avec ses 8,3 millions d'habitants, elle a le statut de ville sous-provinciale. Sa population urbaine (5,7 millions) est également la plus importante de la Chine du Nord-Est. Shenyang est le coeur d'une mégalopole de 27 millions de personnes entièrement située dans la province de Liaoning qui comprend une dizaine de villes dont Dalian, Benxi, Anshan et Liaoyang. La circonscription de Shenyang d'une superficie de 12 942 km2 est en partie rurale. Elle comprend outre l'agglomération de Shenyang subdivisée en 10 districts, la ville de Xinmin et deux xians ruraux.

Shenyang constitue avec les villes voisines un centre industriel important de la Chine. L'agglomération est également une plaque tournante commerciale et logistique de la Chine du Nord Est. C'est en particulier le principal point de transit vers le Japon, la Russie et la Corée. Devenu un des principaux centres de l'industrie lourde chinoise dans les années 1930 la ville est le fer de lance du Plan de revitalisation du Nord-Est lancé en 2003 et destiné à rénover l'économie industrielle périclitante de cette région de la Chine.

Au XVIIe siècle, la ville Shenyang est conquise par les Mandchous qui en font brièvement la capitale de la dynastie Quing qui prend le pouvoir en Chine. Durant la guerre russo-japonaise la bataille de Mukden (1905) consacre l'influence du Japon sur le nord-est de la Chine. Les conquérants annexent les régions situées à l'ouest de Shenyang et accroissent leur influence sur la ville. En 1931 les japonais prennent prétexte de l'incident de Mukden pour envahir le reste de la région. Ils créent État fantoche de Mandchoukouo. A la suite de la capitulation du Japon en 1945 la région devient un fief du parti nationaliste du Kuomintang. Les armées communistes chinoises conquièrent la région en 1948 en prenant le dessus sur les troupes nationalistes dans le cadre de la campagne de Liaoshen.

GéographieModifier

La circonscription de Shenyang s'étend entre les latitudes 41° 11′ et 43° 02′ Nord et les longitudes de 122° 25′ à 123° 48′ Est à 550 kilomètres au nord de Pékin. Sa superficie est de 13 000 km2 dont 3 495 km2 sont occupés par l'agglomération de Shenyang. La partie occidentale de la circonscription est située dans la plaine alluviale de la rivière Liao, principal fleuve de la région tandis que la partie orientale se trouve dans les contreforts du massif du Changbai et est couverte de forêts[3]. Le point le plus haut se situe à 414 mètres d'altitude tandis que le point le plus bas est seulement à 7 mètres[4]. L'aglomération de Shenyang est située sur la rive nord de la rivière Hunhe qui était autrefois l'affluent le plus important du Liao avant que son cours soit détourné. La partie centrale de la ville est entourée par trois rivières artificielles qui sont reliées par des chenaux et forment un ensemble continu : le canal du Sud au sud et au sud-ouest, la rivière Xinhai au nord et au nord-est et la rivière Weigong à l'ouest[5]. La ville est relativement plate et les zones près de la rivière sont fréquemment inondées.

ClimatModifier

 
Climat à Shenyang.

Shenyang possède un climat tempéré humide à caractère continental et sous influence de la mousson. La température moyenne annuelle est de 8,3 °C. L'été, la température moyenne est de 20 °C et peut atteindre 39 °C. L'hiver, la température peut atteindre −30 °C. Les gelées durent en moyenne 183 jours par an. Les précipitations sont d'environ 700 mm/an et ont lieu essentiellement en été avec l'apparition de zones de basse pression en Sibérie extrême-orientale.

Relevé météorologique de Shenyang-altitude: 42 m (période 1961-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −16,6 −13,1 −4,4 3,8 11,1 16,6 20,4 19,3 11,9 4,1 −4,2 −12,5 −2,5
Température moyenne (°C) −11,5 −7,8 0,7 9,8 17,2 21,7 24,5 23,6 17,3 9,5 0,3 −7,9 8,1
Température maximale moyenne (°C) −5,2 −1,7 6,4 16 23,2 27,1 29 28,3 23,5 15,9 5,7 −2,2 13,8
Précipitations (mm) 6,7 8,1 16,3 42,8 51,1 86,8 166,5 157,4 76,8 42,2 17,1 8,6 684,4
Nombre de jours avec précipitations 1,8 2 2,9 5,4 6,3 8,2 11 9,2 6 4,4 3 1,7 61,9
Source : Le climat à Shenyang (en °C et mm, moyennes mensuelles, nbre jours pluie > 1 mm) Observatoire de Hong-Kong


HistoireModifier

 
Une des rues principales de Moukden (Shenyang) dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Shenyang (沈阳) est une ville très ancienne. Les premières traces d'élevage et de culture sur le site de la ville actuelle remontent à 5 200 ans avant notre ère.

Durant la période des Printemps et Automnes (春秋) et celle des Royaumes combattants (战国) Shenyang était l'une des villes les plus importantes du royaume de Yan (燕国).

Dès la dynastie Han (汉朝 - 202 av. J.-C. à 220 apr. J.-C.) les limites de la ville, alors appelée Houcheng (侯城), commencent à être clairement définies. Pendant la dynastie Tang (唐代 - 618 à 907) la ville est rebaptisée Shenzhou (沈洲).

Au XIIe siècle, Shenyang était l’une des trois capitales de l’empire de la dynastie Jin.

En 1621 Nurhachi (努尔哈赤), descendant de la dynastie des Jin postérieurs (后金) et père fondateur de la dynastie Qing (清代), s'empare de Shenyang. En 1625 il déménage la capitale de la Mandchourie de Liaoyang (辽阳) à Shenyang et entreprend la construction du palais impérial (沈阳故宫).

En 1634 Huang Taiji (皇太极), le fils de Nurhachi, rebaptise Shenyang en Shengjing (盛京).

En 1644 Shunzhi (順治), fils de Huang-Taiji et empereur de Chine du Nord conquiert les deux Chine et établit la capitale de la Chine à Beijing (北京). Shenyang devient une capitale secondaire.

En 1657 Shenyang est renommée Fengtianfu (奉天府, fèngtiān fǔ, « palais de Mukden »). Mukden (Mandchou : ᠮᡠᡴᡩᡝᠨ), est équivalent au terme fengtian (奉天) en mandarin, signifiant vénérer () le ciel ().

En 1900, la Russie, profitant de la relative désorganisation du pays durant la révolte des Boxers (义和团起义), s'empare de la ville.

En 1905, la ville est le théâtre de la victoire du Japon sur la Russie lors de la guerre russo-japonaise (1904-1905). L'armée russe se retire de la ville.

 
Plan de la ville en 1912 avec le palais impérial au centre et la mission catholique française au Sud-Ouest.

À la suite de la révolution chinoise de 1911, dite révolution Xinhai (辛亥革命), mettant un terme à la dynastie Qing, Shenyang devient le siège des seigneurs de guerre mandchous : La Clique du Fengtian (奉系军阀, fèngxì jūnfá).

Le 29 décembre 1928, à Shenyang, Zhang Xueliang (张学良), seigneur de guerre des quatre provinces de la Mandchourie, proclame sa soumission à l'autorité du gouvernement central (东北易帜, dōngběi yìzhì). La capitale de la Chine est transférée de Pékin à Nankin.

En 1929 Fengtian (奉天) est définitivement renommée Shenyang (沈阳).

L'incident du , dit Incident de Mukden est considéré comme l'événement à l'origine de la guerre sino-japonaise (1937-1945). De 1931 à 1945 l'occupation japonaise fait de Shenyang l'une des principales villes de l'État fantoche du Mandchoukouo (满洲国 en chinois et japonais). Libérée par les Russes en 1945, Shenyang est administrée par le Kuomintang dès 1946 avant de passer sous contrôle du Parti communiste chinois en 1948.

Le , la première place boursière de Chine voit le jour à Shenyang.

Subdivisions administrativesModifier

La ville sous-provinciale de Shenyang exerce sa juridiction sur treize subdivisions :

  • dix districts
  • la ville ville-district de Ximin peuplée d'environ 690000 habitants dont 200000 dans un centre urbain situé à environ 55 kilomètres au nord ouest de la ville de Shenyang.
  • deux xian ruraux
Carte des subdivisions administratives
Subdivision Chinois simplifié Hanyu pinyin Population
(2014)
Superficie (km2) Densité (/km2)
Agglomération de Shenyang
District de Shenhe 沈河区 Shěnhé Qū 716 417 60 12 037
Heping District 和平区 Hépíng Qū 645 399 59 10 849
District de Dadong 大东区 Dàdōng Qū 689 576 100 6 887
District de Huanggu 皇姑区 Huánggū Qū 817 288 66 12 349
District de Tiexi 铁西区 Tiěxī Qū 907 091 286 3 171
Zone urbaine de Shenyang
District de Hunnan 浑南区 Húnnán Qū 324 074 734 442
District de Sujiatun 苏家屯区 Sūjiātún Qū 428 859 782 548
Nouveau district de Shenbei 沈北新区 Shěnběi Xīnqū 320 370 884 362
District de Yuhong 于洪区 Yúhóng Qū 435 333 499 872
District de Liaozhong 辽中区 Liáozhōng Qū 532 900 1 645 324
Ville satellite
Ville de Xinmin 新民市 Xīnmín Shì 690 703 3 297 210
Subdivisions rurales
Xian de Kangping 康平县 Kāngpíng Xiàn 352 434 2 167 163
Xian de Faku 法库县 Fǎkù Xiàn 447 952 2 281 196

QuartiersModifier

  • Dadong (大东区 Dàdōng Qū) (au Nord-Est du centre-ville)
  • Heping (和平区 Hépíng Qū) (centre-ville)
  • Huanggu (皇姑区 Huánggū Qū) (au Nord du centre-ville)
  • Shenhe (沈河区 Shĕnhé Qū) (à l’Est du centre-ville)
  • Tiexi (铁西区 Tǐexī Qū) (à l’Ouest du centre-ville)
  • Sujiatun (苏家屯区 Sujiatun Qū) (17 km au Sud du centre-ville)
  • Dongling (东陵 Dōnglíng)
  • Shenbei Nouveau quartier (沈北新区 Shěnběi Xīn Qū) (20 miles au Nord du centre-ville)
  • Xinmin (新民市 Xīnmín Shì)
  • Yuhong (于洪区 Yuhong Qū)
  • Faku
  • Kangping
  • Liaozhong

TourismeModifier

MonumentsModifier

  • Le principal monument de Shenyang est le palais de Mukden, première cité interdite des empereurs de la Dynastie Qing (清朝). La cité est située au cœur du quartier Shenhe (沈河区).
  • À 20 km à l'est du centre ville se dresse Fuling, ou tombeau de l'Est. L'empereur Nurhachi et son épouse y reposent.
  • Au nord de Shenyang se trouve le tombeau Zhaoling, dans le parc Beiling (北陵公园). L'empereur Huang Taiji (皇太极) et son épouse Xiao Duan Wen (孝端文) y sont enterrés. Ce parc est le plus grand de la ville (330 ha).
  • La maison de Zhang Zuolin et de son fils Zhang Xueliang est un site touristique de la ville de Shenyang . Le site est vaste et comprend trois demeures : la demeure traditionnelle ancienne de type impérial avec ses palais en enfilade et leurs cours intérieures, et une maison de type manoir néo-roman du début du XXe, enfin une maison occupée par la troisième et dernière épouse de Zhang Xueliang. À l'époque des seigneurs de la guerre (1910-1937), la Mandchourie a été administrée par Zuolin et Xueliang depuis cette maison : bureaux, cabinets,salles de réception, chambres (y compris chambres de leurs nombreuses épouses : Zuolin a eu cinq épouses et Xueliang trois).
  • Cathédrale du Sacré-Cœur, de style néo-gothique, construite de 1909 à 1912. Elle est inscrite à la liste des monuments protégés depuis 1988.

ÉvénementsModifier

 
Exposition horticole internationale, jardin de la Hollande

En août 2006 a eu lieu à Shenyang une exposition horticole internationale (中国沈阳世界园艺博览会). De nombreux pays ont participé à cette exposition, chaque pays étant représenté par un jardin au sein d'un immense parc horticole situé au nord-est de la ville.

ÉconomieModifier

Shenyang a été le centre de l'industrie lourde chinoise (aciéries, constructions mécaniques) pendant une grande partie du XXe siècle. Touchée par la récession et la faillite de plusieurs sociétés d'état, elle se redéveloppe depuis une dizaine d'années, notamment dans le secteur automobile.

En 2004, le PIB total se montait à 190,1 milliards de yuans[6].

Selon les travaux du chercheur Antoine Kernen, grâce au charbon extrait à Fushun, Liaoyang, Fuxin ou Anshan, les usines de Shenyang transforment l'acier produit dans les villes de Benxi ou d'Anshan en véhicules, en machines-outils ou en matériel militaire. (source : La Chine vers l'économie de marché : les privatisations à Shenyang).

Malgré le désengagement récent du gouvernement central, deux membres du Comité permanent originaires du Liaoning ont néanmoins cherché à faire de Shenyang une ville de basse empreinte carbone. Selon le chercheur Jiang Kejun (de l'Institut de recherche sur l'énergie) l'économie de la ville s'étant redressée autour des machines et pièces de précision, il s'agit maintenant pour Shenyang d'encourager par exemple les constructeurs locaux à réduire la consommation d'énergie des bâtiments tout en développant une synergie avec les entreprises spécialisées dans les technologies de l'avenir. L'idée est de développer des « technologies vertes » plus compétitives sur le marché mondial face au défi inéluctable de l'empreinte écologique croissante de la vie urbaine.

Principales entreprises à ShenyangModifier

Entreprises chinoisesModifier

Entreprises étrangèresModifier

Près de 400 entreprises étrangères sont installées à Shenyang dont les plus célèbres sont :

TransportsModifier

Shenyang est desservi par un important maillage de bus.

La ville est reliée au réseau de chemin de fer par plusieurs gares dont Shenyang-Nord, la gare principale et Shenyang, la deuxième gare par ordre d'importance.

Shenyang est également pourvu d'un réseau de métro (Shenyang Metro). En 2020, il est composé de trois lignes. Il doit à terme en compter neuf.

Le 13 août 2013, trois lignes de tramway sont mises en service (lignes 1, 2 et 5). La ligne 3, d'une longueur de 15,1 km, doit être mise en ligne prochainement et la ligne 6 est en construction. Une ligne 4 est à l'étude. Le réseau doit comprendre à terme 65 stations et près de 70 kilomètres. L'exploitation du réseau a été confiée pour une durée de trois ans à une société détenue à 51% par la municipalité et 49% par la coentreprise RATP Dev, filiale de la RATP et de Transdev[7].

La ville est desservie par l'aéroport international de Shenyang Taoxian (沈阳桃仙国际机场, shěnyáng táoxian guójì jīchǎng (code AITA : SHE • code OACI : ZYTX), situé dans le district de Hunnan (浑南区, húnnán qū).

CultureModifier

MuséesModifier

La ville de Shenyang possède de nombreux musées :

 
SL-751
musée des locomotives à vapeur

AnecdoteModifier

Le tournage du film documentaire de Wang Bing, À l'ouest des rails, se situe dans le district de Tiexi.

Système éducatifModifier

 
École maternelle du quartier Da Dong

Enseignement supérieur et rechercheModifier

Plus de 550 000 ingénieurs et techniciens travaillent à Shenyang, dont près de la moitié dans le domaine des sciences fondamentales, essentiellement en sciences de la vie, chimie et environnement. Dans la population, plus de 6 personnes sur 100 sont diplômés d’université, soit un taux trois fois plus élevé que la moyenne nationale.

On dénombre pas moins de 30 universités et près de 400 instituts de recherche dont les plus célèbres sont l’institut de recherche sur les métaux de l’académie des sciences de Chine, l’institut de recherche sur la forêt et les sols, l'institut national de recherche des industries chimiques (SYRICI - 沈阳化工学院) et l’institut national de recherche du ministère du machinisme.

De nombreuses collaborations scientifiques et universitaires sont réalisées avec l'étranger.

Enseignement secondaireModifier

L'école de Yucai du Nord-Est dispose actuellement d'une coopération avec l'Insa qui devrait bientôt cesser à cause de changements de stratégie internationale de la part de l'Insa.

La France d'aujourd'hui à ShenyangModifier

La France d'hier est rappelée par l'architecture imposante de la cathédrale du Sacré-Cœur construite au début du XXe siècle par les Missions étrangères de Paris. La France dispose actuellement d'une présence diplomatique par l'intermédiaire du consulat général de France à Shenyang, installé dans le quartier des anciennes ambassades. Créé en 2008, le consulat général apporte son soutien à la communauté et aux entreprises françaises installées dans cette région de Chine et travaille sur tous les volets de coopération avec les autorités et acteurs économiques des trois provinces qui constituent sa circonscription : le Liaoning, le Jilin et le Heilongjiang. En 2010, le Consulat général de France à Shenyang voit s'installer dans ses locaux une antenne de Campus France.

SportsModifier

Shenyang a accueilli des épreuves de football lors des Jeux olympiques d'été de 2008.

FootballModifier

L'équipe de football de Shenyang est appelée Shenyang Jinde (沈阳金德) et évolue en première division de Chine (Super League). L'autre ville phare de la province du Liaoning en matière de football est Dalian grâce à son équipe nommée Dalian Shide (大连实德) qui a notamment remporté le championnat national en 2002 et 2005.

Le stade de football de Shenyang (Wulihe Stadium) est situé au sud de la ville. Construit en 1989, il peut accueillir 65 000 personnes.

Résultats de l'équipe de Shenyang Jinde lors du championnat de Chine de football :

  • 2005 - 13e
  • 2004 - 8e
  • 2003 - 5e
  • 2002 - 12e

CyclismeModifier

La ville possède un vélodrome qui devait accueillir les championnats du monde de cyclisme sur piste juniors 2017[8]. L'épreuve se tint finalement à Montichiari, en Italie.

Personnages célèbresModifier

Personnages célèbres ayant vécu à ShenyangModifier

 
École primaire de Zhou Enlai (周恩来小学)

Personnages célèbres nés à ShenyangModifier

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier