Christian Coleman

sprinteur américain

Christian Coleman
Image illustrative de l’article Christian Coleman
Christian Coleman en 2018.
Informations
Disciplines Sprint
Site officiel coleman.run
Nationalité Américain
Naissance (25 ans)
Lieu de naissance Atlanta
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 71 kg (156 lb)
Records
Détenteur du record du monde du 60 m (2018)
Palmarès
Championnats du monde 2 2 -
Champ. du monde en salle 1 - -

Christian Coleman (né le à Atlanta) est un athlète américain, spécialiste des épreuves de sprint. Vice-champion du monde du 100 mètres et du relais 4 × 100 mètres aux championnats du monde 2017, il est champion du monde en salle 2018 du 60 mètres et détenteur du record du monde sur cette distance. Il est aussi champion du monde du 100 mètres en courant en 9 s 76 en 2019.

BiographieModifier

DébutsModifier

Christian Coleman se classe troisième du 100 mètres lors des championnats panaméricains juniors 2015, à Edmonton au Canada.

Lors des sélections olympiques américaines 2016, en juillet 2016 à Eugene, il se classe sixième de la finale du 100 mètres en 10 s 06, après avoir franchi pour la première fois de sa carrière la barrière des dix secondes en demi-finale avec le temps de s 95[1]. Toujours en juillet 2016, il remporte la médaille d'or du relais 4 × 100 mètres lors des championnats d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes d'athlétisme espoirs, à San Salvador. Sélectionné dans l'équipe du relais 4 × 100 mètres américain lors des Jeux olympiques de 2016[2], il participe aux séries du 4 × 100 m et permet aux États-Unis d'accéder à la finale[3].

Suprématie universitaire et médailles d'argent aux mondiaux de Londres (2017)Modifier

 
Finale du 100 m des championnats du monde 2017 à Londres où Coleman se classe deuxième derrière Justin Gatlin et devant Usain Bolt.

Étudiant à l'Université du Tennessee à Knoxville[4], il remporte les titres du 60 mètres et du 200 mètres lors des championnats NCAA en salle 2017 à College Station[5]. Le 27 mai 2017, à Lexington dans le Kentucky, Christian Coleman descend pour la première fois de sa carrière sous les 20 secondes sur 200 m en établissant le temps de 19 s 85 (- 0,5 m/s). Quelques jours plus tard, le 7 juin à Eugene, lors des demi-finales des championnats NCAA, il bat son meilleur temps sur 100 m en 9 s 82 (+ 1,3 m/s), établissant la meilleure performance mondiale de l'année[6],[7]. Il remporte finalement le titre du 100 m en 10 s 04 et celui du 200 m en 20 s 25[8], devenant à cette occasion le deuxième athlète après Justin Gatlin à décrocher, lors d'une même saison, quatre titres NCAA individuels dans les épreuves de sprint (deux en plein air et deux en salle)[9]. Pour ces performances, il recevra en décembre 2017 le trophée The Bowerman récompensant le meilleur athlète universitaire de l'année[10]. Approché par des équipes de Football américain, il décide de poursuivre sa carrière dans l'athlétisme et passe professionnel[11].

Lors des Jeux olympiques de 2016, il permet au relais 4 x 100 m de se qualifier pour la finale où une équipe différente est disqualifiée.

Le 23 juin 2017, il devient vice-champion des États-Unis du 100 m en s 98, derrière Justin Gatlin (9 s 95), obtenant sa qualification pour les championnats du monde de Londres[12], et termine également deuxième du 200 m derrière Ameer Webb.

Le 5 août, en finale des championnats du monde de Londres, il remporte la médaille d'argent du 100 m en s 94, derrière Justin Gatlin (9 s 92) mais devant Usain Bolt (9 s 95) qui dispute la dernière course individuelle de sa carrière[13]. Le 12 août, il devient vice-champion du monde avec le relais 4 × 100 m en 37 s 52 aux côtés de Mike Rodgers, Justin Gatlin et Jaylen Bacon, battus par l'équipe du Royaume-Uni (37 s 47)[14].

Record du monde du 60 mètres et titre mondial en salle (2018)Modifier

 
Coleman après son titre mondial sur 60 m aux championnats du monde en salle 2018 de Birmingham.

Le 19 janvier 2018, à Clemson, Christian Coleman établit un nouveau record du monde du 60 mètres en s 37[15] mais ce record ne sera pas homologué par l'IAAF. Le 18 février 2018, en finale des championnats des États-Unis en salle, à Albuquerque, il bat le record du monde de 5 centièmes, en 6 s 34, améliorant de 5/100e de seconde le record de son compatriote Maurice Greene, réalisé à deux reprises en 1999 et 2001[16].

Le 3 mars, il remporte le 60 m des championnats du monde en salle à Birmingham, devant le Chinois Su Bingtian et l'autre américain Ronnie Baker, établissant un nouveau record des championnats en s 37[17].

Vainqueur des meetings de la Ligue de diamant de Rabat et de Birmingham, il remporte la finale, le à Bruxelles en s 79, établissant la meilleure performance mondiale de l'année et devenant le 7e meilleur performeur de l'histoire sur 100 m[18].

Soupçons de dopage et titre mondial en plein air (2019)Modifier

Le 13 juin 2019, lors des Bislett Games, il établit la meilleure performance mondiale du 100 m en 9 s 85[19], temps qu'il améliore le 30 juin à Palo Alto en 9 s 81[20]. Champion des Etats-Unis du 100 m fin juillet en 9 s 99[21], il termine 2e sur 200 m en 20 s 02 derrière Noah Lyles, et se qualifie pour les deux distances pour les championnats du monde de Doha.

Le 16 août, il renonce à participer au 100 m du meeting de la Ligue de Diamant de Birmingham « à la suite de complications survenues après l'entraînement cette semaine »[22]. Le 22 août, le Daily Mail annonce que Christian Coleman fait l'objet d'une enquête ouverte par l'USADA, l'agence antidopage américaine, pour avoir manqué trois contrôles anti-dopage en l'espace d'un an[23]. Il conteste par ailleurs le troisième[24]. Ces trois "no-shows" pourraient déboucher sur une suspension de deux ans et ainsi priver l'athlète américain des championnats du monde de Doha ainsi que des Jeux Olympiques de Tokyo. Le 24 août, l'USADA confirme les accusations à son encontre, précisant que deux des trois contrôles ratés l'avaient été sous son égide, et le troisième sous celui de l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU). Un délibéré est annoncé pour le 4 septembre, une date rapidement choisie afin de déterminer si l'athlète pourra participer ou non aux Mondiaux de Doha[25]. Finalement le 2 septembre, l'USADA annonce abandonner les charges qui pesaient sur Coleman en raison d'une erreur de date dans l'enregistrement des trois contrôles inopinés supposément manqués sur douze mois par l'athlète. Alors que l'agence avait tout d'abord indiqué que le vice-champion du monde 2017 avait contrevenu aux règles de localisation le 6 juin 2018, le 16 janvier 2019 et le 26 avril 2019, l'avocat de Coleman a fait valoir que l'un de ces contrôles ratés, le 6 juin 2018, devait selon le règlement de l'Agence mondiale antidopage être reporté au 1er avril 2018, ce qui ne donnait plus trois mais deux no-show en un an. Pour 26 jours, Coleman est donc blanchi par l'USADA et est autorisé à concourir aux championnats du monde de Doha[26]. Le 11 septembre, l'athlète clame son innocence sur son compte Instagram, assurant qu'il ne buvait que "de l'eau et du Powerade" et qu'il était "le plus grand défenseur du sport propre". Il demande également des excuses publiques de la part de l'USADA qu'il accuse d'avoir entaché sa réputation et de lui avoir fait perdre potentiellement 150 000 dollars en primes de meetings, puisqu'il a dû renoncer à courir pendant l'enquête[27].

Le 28 septembre, il remporte la finale du 100 m des championnats du monde 2019 à Doha en signant la meilleure performance mondiale de l'année et en établissant un nouveau record personnel en 9 s 76[28]. Il devance sur le podium le champion du monde en titre américain Justin Gatlin et le Canadien Andre De Grasse[29], et réalise par la même occasion le temps le plus rapide pour une victoire en Championnats du monde depuis les 9 s 58 d'Usain Bolt aux championnats du monde de Berlin en 2009. Ce temps fait aussi de lui le sixième performeur de tous les temps derrière Usain Bolt, Tyson Gay et Yohan Blake (9 s 69), Asafa Powell (9 s 72) et Justin Gatlin (9 s 74)[30]. Le lendemain, il déclare forfait pour les séries du 200 m, épreuve pour laquelle il avait réalisé les minima[31]. Le 5 octobre, il s'adjuge une seconde médaille d'or dans ces Mondiaux en remportant la finale du relais 4 x 100 m en 37 s 10 en compagnie de Justin Gatlin, Mike Rodgers et Noah Lyles[32]. Pourtant, le relais américain avait failli être disqualifié dès les séries après une réclamation des équipes italiennes et canadiennes qui considéraient que le dernier passage de témoin entre Mike Rodgers et Cravon Gillepsie s'était effectué hors-zone. L'équipe américaine avait finalement été confirmée en finale par le jury qatari[33].

Suspension de dix-huit mois (2020)Modifier

Pour sa première course en salle le 14 février 2020 à l'occasion des championnats des Etats-Unis à Albuquerque, Christian Coleman réalise la meilleure performance mondiale de la saison sur 60 m avec un temps de 6 s 48[34]. Le 16 février, il s'impose en finale en 6 s 37, à seulement 3 centièmes du record du monde de la distance qu'il détient depuis 2018[35],[36].

Le 17 juin 2020, l'Unité d'Intégrité de l'athlétisme (AIU) annonce sa suspension provisoire à la suite d'un nouveau test antidopage manqué le 9 décembre 2019, soit son troisième en moins d'un an[37]. Le champion du monde du 100 m se défendra en déclarant que les contrôleurs s'étaient rendus chez lui alors qu'il effectuait des achats de cadeaux de Noël dans un centre commercial voisin, et qu'ils n'avaient pas essayé de le contacter par téléphone. Il déclarera également sur son compte Twitter : "Je pense que la tentative du 9 décembre a été délibérée, pour me faire rater un contrôle. Ne me dites pas que j'ai « raté un contrôle » si vous vous faufilez devant ma porte à mon insu". L'athlète risque une suspension de deux ans, et pourrait manquer les Jeux olympiques de Tokyo repoussés à 2021[38].

L'AIU confirme le 27 octobre sa suspension pour manquements à ses obligations de localisation anti-dopage pour une durée de deux ans, soit jusqu'au 14 mai 2022. L'athlète américain est donc privé des Jeux olympiques de Tokyo mais pourra participer aux championnats du monde d'Eugene prévus pour juillet 2022[39]. Il déclare le lendemain vouloir faire appel de la décision[40].

Le 16 avril 2021, le Tribunal arbitral du sport décide de réduire la suspension de Coleman à 18 mois, au motif que le « degré de négligence » du sprinteur américain était « plus bas que celui établi dans la décision initiale ». L'athlète, suspendu jusqu'au 14 novembre 2021, reste cependant privé des Jeux olympiques[41].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2015 Championnats panaméricains juniors Edmonton 3e 100 m 10 s 32
2016 Championnats NACAC espoirs San Salvador 1er 4 × 100 m 38 s 63
2017 Championnats du monde Londres 2e 100 m 9 s 94
2e 4 × 100 m 37 s 52
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 1er 60 m 6 s 37
Ligue de diamant 1er 100 m 9 s 79
2019 Championnats du monde Doha 1er 100 m 9 s 76
1er 4 x 100 m 37 s 10

NationalModifier

  • Championnats NCAA :
    • Plein air : vainqueur du 100 m et du 200 m en 2017
    • Salle : vainqueur du 60 m en 2017, du 200 m en 2016 et 2017

RecordsModifier

Records personnelsModifier

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
Plein air 100 m 9 s 76   Doha 28 septembre 2019
200 m 19 s 85   Lexington 27 mai 2017
4 × 100 m 37 s 10   Doha 5 octobre 2019[42]
En salle 60 m 6 s 34 (WR)   Albuquerque 18 février 2018
200 m 20 s 11   College Station 11 mars 2017

Meilleures performances par annéeModifier

100 m
Année Temps Date Lieu Rang[43]
2014 10 s 30 14 juin   Greensboro
2015 10 s 18 26 juin   Eugene
2016 s 95 3 juillet 15
2017 s 82 7 juin 1
2018 s 79 31 août   Bruxelles 1
2019 s 76 28 septembre   Doha
200 m
Année Temps Date Lieu Rang[43]
2014 20 s 94 14 juin   Greensboro
2015 20 s 61 30 mai   Jacksonville
2016 20 s 26 10 juin   Eugene 41
2017 19 s 85 27 mai   Lexington 3
2018
2019 19 s 91 9 juillet   Székesfehérvár

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Résultats des sélections olympiques américaines 2016 », sur usatf.org (consulté le )
  2. (en) « Coleman Earns Spot on Team USA 4x100 », sur utsports.com,
  3. Le relais américain sera disqualifié en finale pour mauvais passage de témoin.
  4. (en) Université of Tennessee Athletics, « Track & Field - XC Roster », sur utsports.com (consulté le )
  5. (en) Jon Mulkeen, « Coleman speeds to sprint double at NCAA Indoor Championships », sur iaaf.org, (consulté le )
  6. (en) Bob Ramsak, « Coleman flies to 9.82 100m clocking at NCAA Championships », sur iaaf.org,
  7. (en) « Yearlists of 2017 (Men) », sur apulanta.fi (consulté le )
  8. (en) Jon Mulkeen, « Coleman captures sprint double at NCAA Championships », sur iaaf.org, (consulté le )
  9. (en) « Coleman Wins 100m and 200m National Championships », sur utsports.com, (consulté le )
  10. (en) « Christian Coleman Wins The Bowerman In 2017 », sur ustfccca.org,
  11. (en) « Christian Coleman Turns Pro », sur flotrack.org, (consulté le )
  12. Rédaction, « Justin Gatlin domine Christian Coleman en finale du 100m des Championnats des États-Unis », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Rédaction, « Justin Gatlin est champion du monde du 100m, Usain Bolt seulement en bronze », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « IAAF: men's 4x100m relay final World Championships London 2017 », sur iaaf.org (consulté le )
  15. (en) Jon Mulkeen, « Coleman breaks world indoor 60m record with 6.37 in Clemson », sur iaaf.org, (consulté le )
  16. « Christian Coleman bat le record du monde du 60 m en salle, vieux de vingt ans », sur lequipe.fr,
  17. (en) Simon Turnbull, « Report: Men’s 60m final - IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018 », sur iaaf.org,
  18. [1]
  19. (en) « Coleman dashes 9.85 in Oslo - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  20. (en) « Hassan takes historic 3000m victory in Stanford – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  21. (en) « Coleman and Crouser dominate at second day at US Championships | News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  22. « Ligue de diamant : le sprinteur Christian Coleman renonce au 100 m à Birmingham - Athlé - LD - Birmingham », sur L'Équipe (consulté le )
  23. « Christian Coleman a raté trois contrôles antidopage selon le Daily Mail - Athlé », sur L'Équipe (consulté le )
  24. « Pour Christian Coleman, les accusations de contrôles manqués sont fausses - Athlé - USA », sur L'Équipe (consulté le )
  25. « Pour Christian Coleman, les accusations de contrôles manqués sont fausses - Athlé - USA », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « L'Américain Christian Coleman pourra finalement participer aux Championnats du monde de Doha - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  27. « Christian Coleman : « Je suis le plus grand défenseur du sport propre » - Athlé - Dopage », sur L'Équipe (consulté le )
  28. « men 100m final IAAF World Athletics Championships Doha 2019 | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  29. « World Championships Doha 2019 Hassan Coleman | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le )
  30. « Mondiaux : Christian Coleman sacré sur 100m - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  31. « Mondiaux : titré sur 100 m, l'Américain Christian Coleman déclare forfait sur 200 m - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  32. « Mondiaux : la France fait tomber le témoin dans le 4x100, remporté par les États-Unis - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  33. « Championnats du monde : le relais américain était-il vraiment dans la zone ? - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le )
  34. « Christian Coleman débute sa saison avec la meilleure performance mondiale sur 60 m - Athlé - Ch. USA (salle) », sur L'Équipe (consulté le )
  35. « Atletismo: Christian Coleman (6”37) roza su récord mundial de 60 lisos », sur Mundo Deportivo, (consulté le )
  36. « Christian Coleman proche de son record du monde sur 60 m - Athlé - Ch. USA (salle) », sur L'Équipe (consulté le )
  37. « Le sprinteur américain Christian Coleman suspendu provisoirement après avoir manqué un contrôle antidopage », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. « Dopage : Christian Coleman suspendu provisoirement - Athlé - Dopage », sur L'Équipe (consulté le )
  39. « Athlétisme : le sprinteur américain Christian Coleman suspendu deux ans », sur L'Équipe (consulté le )
  40. « Christian Coleman, champion du monde du 100m, va faire appel de sa suspension », sur L'Équipe (consulté le )
  41. « La suspension de Christian Coleman ramenée à 18 mois », sur L'Équipe (consulté le )
  42. https://www.ouest-france.fr/sport/athletisme/championnats-du-monde/video-mondiaux-d-athletisme-finale-du-4x100m-catastrophique-des-francais-les-americains-en-or-6551964
  43. a et b Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externesModifier