Sorèze

commune française du département du Tarn

Sorèze
Sorèze
Rue du Maquis et clocher Saint-Martin.
Blason de Sorèze
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Castres
Intercommunalité Communauté de communes Lauragais Revel Sorezois
Maire
Mandat
Marie-Lise Housseau
2020-2026
Code postal 81540
Code commune 81288
Démographie
Gentilé Sorézois
Population
municipale
2 869 hab. (2018 en augmentation de 5,67 % par rapport à 2013)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 27′ 14″ nord, 2° 04′ 02″ est
Altitude 272 m
Min. 204 m
Max. 781 m
Superficie 41,64 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Revel
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de la Montagne noire
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Sorèze
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Sorèze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sorèze
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sorèze
Liens
Site web Site officiel

Sorèze est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants seraient appelés les Sorézois, les Soréziens étant les élèves et moines de l'abbaye-école de Sorèze[réf. souhaitée].

GéographieModifier

LocalisationModifier

Commune située dans le Massif central en montagne Noire à 6 km à l'est de Revel, sur le Laudot. Elle est limitrophe des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne.

 
Carte.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Sorèze est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Revel, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 16 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (46,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (52,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (34,7 %), terres arables (22,9 %), zones agricoles hétérogènes (14,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (11 %), prairies (8,4 %), zones urbanisées (5 %), eaux continentales[Note 3] (1,5 %), mines, décharges et chantiers (1,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,6 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Morphologie urbaineModifier

LogementModifier

Projets d'aménagementsModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le , un hêtre de 450 ans remporte le titre du plus bel arbre de France[8].

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1953 mars 1977 Georges de Léotoing    
mars 1977 mai 2020 Albert Mamy UDF-PR puis
UMP-LR
Avocat
Député du Tarn (1986 → 1988)
Conseiller général du canton de Dourgne (1970 → 1982)
Conseiller régional de Midi-Pyrénées (1992 → 2004)
2e vice-président de la CC Lauragais Revel Sorezois (2017 → )
mai 2020 En cours Marie-Lise Housseau[9]    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2018, la commune comptait 2 869 habitants[Note 4], en augmentation de 5,67 % par rapport à 2013 (Tarn : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 7122 9203 0443 1422 8172 9162 8112 9002 826
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 7662 8562 8682 6302 4772 3422 3572 1682 049
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1202 0042 0841 7761 7901 7271 8081 7581 751
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 5811 6131 6721 6541 9542 1642 3882 5642 755
2018 - - - - - - - -
2 869--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Sorèze est située dans l'académie de Toulouse.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SantéModifier

SportsModifier

Sorèze Football Club.

CultesModifier

  • Catholique : église Notre-Dame-de-la-Paix
  • Protestant : un temple protestant a été construit, 10 rue du Maquis, en 1832, pour une importante communauté protestante à Sorèze dans le passé. Le temple a été désaffecté en 1946. Le temple le plus proche est celui de Revel.

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

Emploi, entreprises et commercesModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Monuments et lieux touristiquesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine culturelModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Personnalités liées à l'Abbaye-école de SorèzeModifier

Voir aussi : Catégorie : Élève de l'abbaye-école de Sorèze

Héraldique, logotype et deviseModifier

Les armes de Sorèze se blasonnent ainsi : De gueules à la tour d'argent, maçonnée de sable, sommée d'une colombe essorante aussi d'argent, au serpent ondoyant d'or brochant en pointe.

Tour = force ; Colombe = liberté ; Serpent = prudence.

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Conseil d'architecture d'urbaniste et de l'environnement du Tarn, Guide du patrimoine du Tarn, Sorèze, éditions Un Autre Reg'Art (collection Patrimoine en Montagne Noire), Albi, 2007, (ISBN 978-2-916534-24-4)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Revel », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 12 avril 2021)
  8. « Le hêtre de Sorèze désigné plus bel arbre de France par le public », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne).
  9. actu.fr, 28 mai 2020
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. Petit patrimoine : Le hêtre Saint-Jammes et la chapelle à Sorèze (81)
  15. Notice no PA00095646, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Petit patrimoine : Façades du moyen âge à Sorèze (81)
  17. (fr) Espérance Giral, « La grotte du Calel et l'oppidum de Berniquaut sont classés et protégés », sur La Dépêche du Midi, .
  18. http://www.lauragais-patrimoine.fr/SITES-ARCHEOLOGIQUES/CALEL/CALEL1000.htm Lauragais Patrimoine : le site minier et métallurgique du Calel
  19. François Rouzaud, Éric Mauduit, Jean-Paul Calvet, « Le site minier et métallurgique du Calel à Sorèze (Tarn) », dans Pallas. Revue d'études antiques, 1997, no 46, p. 273-285 (lire en ligne)
  20. http://www.ville-soreze.fr/le-plateau-du-causse-de-soreze_67.php
  21. Pierre Clément (dir.), Roquefort de la Montagne Noire, Nouvelles éditions Loubatières, .