Ouvrir le menu principal

Saison 2017-2018 du Racing Club de Strasbourg Alsace

RC Strasbourg Alsace
Saison 2017-2018
Description de cette image, également commentée ci-après
Fin de la rencontre entre le RCSA et l'Olympique lyonnais en mai 2018.
Généralités
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade de la Meinau
26 109 places
Président Drapeau : France Marc Keller
Entraîneur Drapeau : France Thierry Laurey
Résultats
Ligue 1 Quinzième
38 points (9V, 11N, 18D)
44 buts pour, 67 buts contre
Coupe de France Quarts de finale
Éliminé par le FC Chambly (0-1)
Coupe de la Ligue Huitièmes de finale
Éliminé par le Paris SG (2-4)
Meilleur buteur Drapeau : France Stéphane Bahoken (9)
Meilleur passeur Drapeau : France Kenny Lala
Drapeau : France Dimitri Liénard (6)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2017-2018 du Racing Club de Strasbourg Alsace est la cinquante-septième saison du club alsacien en championnat de France de Ligue 1, plus haut niveau hiérarchique du football français depuis sa création en 1932. Le club, champion de Ligue 2 en 2016-2017, retrouve ce championnat pour la première fois depuis 2007-2008. Elle voit l'équipe alsacienne terminer à la quinzième place avec un total de trente-huit points.

Disputant la saison avec l'unique objectif de se maintenir, les Strasbourgeois effectuent une première moitié de saison très positive les amenant jusqu'à la onzième place du classement avec une avance de cinq points sur le dix-huitième. La deuxième partie de la saison voit cependant le club alsacien se rapprocher de la zone rouge et est marquée par une série de onze matchs sans victoire entre la vingt-sixième et la trente-septième et avant-dernière journée. Le RCSA assure finalement son maintien à la faveur d'une victoire à domicile lors de l'avant-dernière face à l'Olympique lyonnais.

L'équipe est dirigée par Thierry Laurey, en poste depuis mai 2016. Le meilleur buteur de la saison est Stéphane Bahoken avec neuf buts inscrits tandis que Kenny Lala et Dimitri Liénard se partagent le titre de meilleur passeur avec six passes décisives chacun.

Engagés en Coupe de France et Coupe de la Ligue, les Alsaciens effectuent un parcours notable dans la première compétition en atteignant les quarts de finale avant d'être éliminé par le FC Chambly. Le parcours en Coupe de la Ligue s'interromp en huitièmes de finale face au Paris Saint-Germain FC.

Avant-saisonModifier

Genèse de la saisonModifier

Champion de Ligue 2 en 2016-2017, le Racing Club de Strasbourg Alsace retrouve la Ligue 1 neuf ans après sa dernière saison à ce niveau, en 2007-2008. Ce retour, considéré par le président Marc Keller comme un « retour chez lui »[1],[2], intervient seulement un an après que le club a retrouvé le statut professionnel, perdu à l'issue de la saison 2010-2011. Il s'agît de la cinquante-septième saison du RCSA au premier échelon national, qu'il a par ailleurs remporté en 1979.

La saison 2017-2018 du Championnat de France de Ligue 1 est la quatre-vingtième édition du championnat de France de football et la seizième sous l'appellation « Ligue 1 ». Elle voit s'opposer vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Le vainqueur de ce championnat est sacré champion de France. Les trois premiers aux classement sont qualifiés pour la Ligue des champions tandis que le quatrième se qualifie pour la Ligue Europa, les cinquième et sixième places sont potentiellement qualificatives pour cette même compétition en fonction des vainqueurs de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France. Du côté des relégations, les deux derniers du championnat sont directement relégués en Ligue 2 tandis que le dix-huitième affronte le vainqueur des playoffs de la deuxième division.

Objectif du clubModifier

L'objectif évoqué par le président Keller est le maintien. Pour ce faire, le budget du club pour la saison est de l'ordre de 28 à 30 millions d'euros[3]. Aucun objectif supplémentaire n’est communiqué.

Préparation d'avant-saisonModifier

La reprise de l'entraînement est fixée au [3]. Les cinq semaines de préparation incluent six rencontres amicales et un stage.

Le premier de ces matchs oppose le club au FC Zurich au Parc des Sports de Haguenau le 4 juillet (1-1, but de Dimitri Liénard)[4]. Du 7 au 14 juillet, les joueurs effectuent ensuite un stage à Vittel et affrontent le FC Lucerne le 8 juillet (4-4)[5]. Le lendemain de la fin de ce stage, les Alsaciens rencontrent l'AS Nancy-Lorraine, tout juste reléguée en Ligue 2, à Achenheim et l'emportent 1-0 grâce à un penalty de Liénard[6]. Le 21 juillet, le RCSA bat le FC Sochaux-Montbéliard à Colmar (3-2)[7]. Le 29 juillet, les Alsaciens se déplacent sur la pelouse du Dijon FCO, autre pensionnaire de Ligue 1, avant de rencontrer la sélection de l'UNFP à Illkirch-Graffenstaden le lendemain[8]; ces deux confrontations se concluent respectivement sur un match nul et vierge[9] et sur une victoire strasbourgeoise 4-1[10].

Mouvements de joueursModifier

 
Le lensois Kenny Lala est la première recrue de l'intersaison.

En fin de contrat, Vincent Gragnic, Éric Marester, Felipe Saad et Corentin Schmittheissler ne sont pas conservés par le club[11],[12],[13]. Initialement laissé libre, Landry Bonnefoi prolonge finalement son contrat d'un an[14].

Khalid Boutaïb, meilleur buteur de la saison précédente, se voit proposer une prolongation de contrat mais rejoint finalement le club turc du Yeni Malatyaspor[15]. Dimitri Liénard et Kader Mangane sont quant à eux prolongés respectivement pour deux et une saison[16],[17]. De retour de prêts en National, Abdelhak Belhameur et Oumar Pouye sont annoncés libres de partir, de même que Laurent Dos Santos et Mayoro N'Doye[18]. Dos Santos est libéré de sa dernière année de contrat et rejoint le club de Ligue 2 Valenciennes Football Club le [19] tandis que Belahmeur résilie son contrat pour rejoindre l'US Avranches en National 1 six jours plus tard[20]. Massiré Kanté, prêté au CS Sedan Ardennes la saison précédente, est recruté par le FC Martigues en National 2[21]. Pouye et N'Doye s'en vont quant à eux respectivement l'US Créteil-Lusitanos et le Tours Football Club à la fin du mois de juillet[22],[23].

Le , le latéral droit de 25 ans Kenny Lala signe pour deux ans en provenance du RC Lens[24]. Il est suivi du défenseur angevin de 28 ans Pablo Martinez neuf jours plus tard[25]. Pour renforcer le secteur offensif, le Valenciennois Nuno Da Costa est recruté pour un peu plus d'un million d'euros le 3 juillet[26]. L'arrivée en transfert libre du milieu offensif Benjamin Corgnet en provenance de l'AS Saint-Etienne est annoncée le même jour[27]. Le recrutement du gardien de but de 20 ans Bingourou Kamara en provenance du Tours FC est officialisé le 13 juillet[28]. L'attaquant international algérien de 25 ans Idriss Saadi rejoint quant à lui les rangs strasbourgeois le 21 juillet[29], suivi quatre jours plus tard par le milieu de 27 ans Jonas Martin qui arrive en provenance du Betis Séville pour trois ans[30], le club déboursant une indemnité du transfert estimée entre 1,5 et 2 millions d'euros[31]. Dans les dernières semaines du mercato, le club enregistre les prêts de l'attaquant de 20 ans Martin Terrier en provenance du LOSC Lille[32] puis du défenseur international burkinabé de 29 ans Bakary Koné qui vient du Málaga CF[33] et du latéral français de 24 ans de Watford Dimitri Foulquier[34]. Le mercato hivernal est marqué par le départ du jeune Ihsan Sacko à l'OGC Nice le 27 janvier 2018[35] suivi du recrutement du milieu tunisien de 19 ans Moataz Zemzemi en provenance du Club africain le 31 janvier[36].

Championnat de France de Ligue 1Modifier

Première moitié de saisonModifier

Un début de saison compliqué : Journées 1 à 7Modifier

Journées 1 à 7
J. Rencontre Clas.
1 Olympique lyonnais 4 - 0 RC Strasbourg 20e (0)
2 RC Strasbourg 3 - 0 Lille OSC 13e (+3)
3 Montpellier HSC 1 - 1 RC Strasbourg 10e (+2)
4 EA Guingamp 2 - 0 RC Strasbourg 14e (+1)
5 RC Strasbourg 0 - 1 Amiens SC 18e (0)
6 AS Monaco 3 - 0 RC Strasbourg 19e (0)
7 RC Strasbourg 1 - 2 FC Nantes 19e (-1)
Légende : () = écart en point sur le dix-huitième ou, si le RCSA est dix-huitième, sur le dix-septième.

Le RC Strasbourg débute sa saison le avec un déplacement sur la pelouse de l'Olympique lyonnais. Complètement dominés en première mi-temps, les Alsaciens concèdent l'ouverture du score par Mariano Díaz à la 23e minute de jeu ; malgré quelques occasions au début de la deuxième période, le RC Strasbourg encaisse deux buts à l'heure de jeu : d'abord Nabil Fekir sur penalty à la 59e minute puis Díaz marque à nouveau deux minutes après, Fékir marque encore dans les arrêts de jeu, pour un score final de 4-0[40],[41].

Pour la deuxième journée, le RC Strasbourg remporte cependant son premier match à domicile face au LOSC Lille (3-0), les Lillois réalisant leurs trois changements dès la 38e minute et se retrouvant à dix après l'expulsion du gardien Mike Maignan à l'heure de jeu pour une altercation avec Benjamin Corgnet. Le RCSA marque ensuite par l'intermédiaire de Jonas Martin à la 74e minute, Dimitri Liénard sur penalty à la 83e et Jérémy Grimm à la 88e[42],[43]. Cette victoire est suivie d'un match nul 1-1 à Montpellier la semaine suivante[44]. Les Strasbourgeois se déplacent ensuite à Guingamp. Malgré une relative domination alsacienne, notamment en deuxième période, le RCSA ne parvient pas à marquer, touchant par ailleurs les montants à trois reprises et concède finalement l'ouverture du score à l'heure de jeu (but de Mustapha Diallo) avant que Jimmy Briand n'assure la victoire bretonne à la 87e minute de jeu (2-0)[45],[46].

Les Alsaciens concèdent leur première défaite à domicile face à l'Amiens Sporting Club, autre promu de Ligue 2 et candidat au maintien, le 9 septembre, Gaël Kakuta inscrivant l'unique but de la rencontre à la 13e minute tandis que les Strasbourgeois, « entreprenants mais maladroits », ne parviennent pas égaliser, étant de plus réduits à dix à la 78e minute avec l'exclusion de Kenny Lala (0-1)[47],[48]. Le déplacement à Monaco voit le Racing perdre à nouveau, un but de Rony Lopes en fin de première mi-temps suivi d'un doublé de Radamel Falcao en deuxième période assurant une victoire confortable au champion en titre qui fait chuter le club alsacien à la dix-neuvième place (3-0)[49],[50]. La série de défaites se poursuit lors de la réception du FC Nantes, alors sixième au classement, où, malgré l'ouverture du score alsacienne par Nuno Da Costa à la 10e minute, l'égalisation d'Adrien Thomasson trois minutes plus tard suivie d'un deuxième but de Léo Dubois à la 24e minute suffisent à assurer la victoire aux Canaris malgré la forte domination alsacienne notamment illustrée par une occasion de Dimitri Liénard repoussée sur la ligne en toute fin de match (1-2)[51],[52].

Surplace en bas de classement : Journées 8 à 12Modifier

Journées 8 à 12
J. Rencontre Clas.
8 Dijon FCO 1 - 1 RC Strasbourg 19e (0)
9 RC Strasbourg 3 - 3 Ol. Marseille 18e (0)
10 OGC Nice 1 - 2 RC Strasbourg 17e (0)
11 RC Strasbourg 2 - 2 Angers SCO 18e (0)
12 ES Troyes AC 3 - 0 RC Strasbourg 18e (-1)

Pour la huitième journée, le RCSA tient en échec le Dijon FCO chez lui ; malgré l'ouverture du score de ces derniers à la 78e minute grâce à Kwon Chang-hoon, les Dijonnais sont réduits à dix après l'exclusion de Cédric Yambéré à la 84e minute avant que Martin Terrier n'inscrive son premier but pour le RCSA durant les arrêts de jeu, mettant ainsi un terme à une série de quatre défaites d'affilée en championnat (1-1)[53],[54].

Après la trêve internationale du mois d'octobre, les Strasbourgeois accueillent l'Olympique de Marseille. Menés dès la 5e minute après un but de Payet, les Alsaciens égalisent à la demi-heure de jeu grâce à un but de Jean-Eudes Aholou ; les Marseillais reprennent l'avantage à la 48e minute par Morgan Sanson avant que Bakary Koné n'égalise une nouvelle fois à l'heure de jeu et que Dimitri Liénard ne donne l'avantage au RCSA un quart d'heure plus tard. L'égalisation de Konstantínos Mítroglou en fin de match oblige cependant les deux équipes à partgaer les points au terme d'un match nul « intense et spectaculaire » (3-3)[55].

Strasbourg obtient finalement sa deuxième victoire de la saison lors du déplacement sur la pelouse de l'OGC Nice, alors en difficulté en deuxième partie de classement. Prenant l'avantage à la 23e minute de jeu grâce à Nuno Da Costa, les Alsaciens dominent globalement la première période et ratent plusieurs fois l'occasion d'accroître leur avance ; la deuxième mi-temps est cependant plus compliquée, malgré le deuxième but rapide de Da Costa à la 48e minute, les Strasbourgeois sont vite réduits à dix à la suite de l'exclusion d'Ernest Seka à la 53e minute, débouchant sur un penalty transformé par Pierre Lees-Melou pour les Niçois ; malgré ce désavantage, les Bleus et Blancs parviennent à tenir leur avantage au score et remportent leur première victoire à l'extérieur de la saison (1-2)[56],[57].

La bonne dynamique alsacienne connaît cependant un coup d'arrêt lors de la réception du SCO d'Angers où, malgré une domination globale et la prise de l'avantage par Kenny Lala à la 27e minute, les Angevins parviennent à revenir puis à prendre l'avantage sur leurs deux seuls tirs cadrés du match par l'intermédiaire de Karl Toko-Ekambi à la 68e puis de Gilles Sunu à la 75e minute. Malgré l'égalisation de Terrier deux minutes plus tard, Strasbourg ne parvient pas à retrouver la faille et doit concéder le point du match nul (2-2)[58],[59]. Ce résultat décevant est suivi d'une lourde défaite sur la pelouse de l'ES Troyes AC où des Alsaciens réduits à la dix dès la demi-heure de jeu à la suite d'un carton rouge direct de Da Costa s'effondrent en deuxième période, concédant très rapidement l'ouverture du score par Suk Hyun-jun à la 48e minute avant que Saîf-Eddine Khaoui n'accroisse l'avantage troyen à la 55e minute et qu'Adama Niane n'assure la victoire des locaux lors des arrêts de jeu (3-0)[60],[61].

Remontée vers le milieu de classement : Journées 13 à 19Modifier

Journées 13 à 19
J. Rencontre Clas.
13 RC Strasbourg 2 - 1 Stade rennais 17e (+1)
14 AS Saint-Étienne 2 - 2 RC Strasbourg 17e (0)
15 RC Strasbourg 0 - 0 SM Caen 17e (0)
16 RC Strasbourg 2 - 1 Paris SG 16e (+2)
17 G. de Bordeaux 0 - 3 RC Strasbourg 12e (+3)
18 RC Strasbourg 2 - 1 Toulouse FC 8e (+6)
19 FC Metz 3 - 0 RC Strasbourg 11e (+5)

Le Racing retrouve le chemin de la victoire le lors de la réception du Stade rennais. Ouvrant le score en première période grâce Jérémy Blayac, les Alsaciens parviennent à conserver leur avance durant la deuxième période, tandis que les Rennais se retrouve à dix après l'heure de jeu après l'exclusion de Morgan Amalfitano et encaissent un deuxième but par Stéphane Bahoken à la 82e minute ; la réduction de l'écart d'Adrien Hunou en fin de match n'empêche pas Strasbourg de remporter sa troisième victoire de la saison et de sortir de la zone de relégation (2-1)[62],[63].

En déplacement sur la pelouse de l'AS Saint-Étienne la semaine suivante, les Strasbourgeois se trouvent globalement dominés durant la première période, encaissant un but de Hernani à la 41e minute avant d'égaliser trois minutes plus tard par Jean-Eudes Aholou. La domination stéphanoise se poursuit en deuxième mi-temps et débouche sur un but de Kévin Monnet-Paquet à la 56e minute, suivi d'une nouvelle égalisation alsacienne à la 63e minute sur un penalty de Jonas Martin (score final : 2-2)[64],[65]. Recevant SM Caen en milieu de semaine le 28 novembre, les Bleu et blancs obtiennent un match nul et vierge « miraculeux » face à une équipe malherbiste très entreprenante qui a très nettement dominé la rencontre, touchant les montants alsaciens à deux reprises (0-0)[66],[67].

Les Strasbourgeois enchaînent un deuxième match d'affilée à domicile quatre jours plus tard avec la réception du Paris Saint-Germain, solide leader du championnat avec dix points d'avance sur son dauphin et invaincu jusqu'ici. Prenant l'avantage dès la 13e minute par l'intermédiaire de Nuno Da Costa, les Alsaciens subissent une forte domination des visiteurs, concédant onze tirs durant la première période et finissant par encaisser l'égalisation à la 42e minute par Kylian Mbappé. Toujours largement dominés dans le jeu, le Racing procède principalement en contres durant la rencontre, une approche récompensée à la 65e minute par un but de Bahoken qui redonne l'avantage aux Bleu et blancs sur leur deuxième tir cadré du match. La fin de match est notamment marquée par la blessure du gardien strasbourgeois Bingourou Kamara, remplacé par Alexandre Oukidja à la 72e minute, qui débouche sur un temps additionnel de neuf minutes durant lequel cinq cartons jaunes sont délivrés de part et d'autre tandis que les Parisiens n'arrivent finalement pas à égaliser et concèdent leur première défaite de la saison (2-1)[68],[69].

Le RCSA enchaîne une deuxième victoire d'affilée le 8 décembre sur la pelouse des Girondins de Bordeaux, où un but de Bahoken dès la 2e minute de jeu suivi d'un autre de Dimitri Liénard sur coup-franc à la 38e minute permettent aux visiteurs d'avoir une avance de deux buts au terme de la première période face à des Bordelais « sans tranchant » ne parvenant pas à concrétiser leurs propres occasions. Les hôtes se montrent une nouvelle fois entreprenants au retour des vestiaires mais ne parviennent pas à inscrire le moindre but tandis que Martin Terrier inscrit le troisième but alsacien sur une contre-attaque à la 64e minute de jeu (0-3)[70],[71]. La bonne série alsacienne se poursuit la semaine suivante lors de la réception du Toulouse FC où deux buts, de Martin sur penalty à la 25e minute et de Kader Mangane à la 52e minute, permettent aux hôtes de remporter une troisième victoire d'affilée, malgré l'égalisation de Max-Alain Gradel entre-temps à la demi-heure de jeu, et de monter en première moitié de classement pour la première fois de la saison (2-1)[72],[73].

L'année 2017 se termine cependant de manière décevante lors du « derby de l'Est » sur la pelouse du FC Metz où les Alsaciens, mis en difficulté tout au long de la rencontre et ne parvenant pas à concrétiser leurs quelques opportunités, encaissent trois buts en deuxième période respectivement par Florent Mollet à l'heure de jeu, Nolan Roux à la 71e minute et Emmanuel Rivière dix minutes plus tard, faisant concéder au RCSA sa première défaite en championnat depuis le 4 novembre[74],[75]. Le club se classe ainsi à la onzième place au classement à l'issue de la première partie de saison, avec cinq points d'avance sur la dix-huitième place.

Extrait du classement de Ligue 1 2017-2018 à la trêve hivernale[76]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
8 EA Guingamp 26 19 7 5 7 21 24 -3
9 Stade rennais FC 25 19 7 4 8 24 26 -2
10 Dijon FCO 24 19 7 3 9 28 33 -5
11 RC Strasbourg Alsace 24 19 6 6 7 24 31 -7
12 SM Caen 24 19 7 3 9 12 21 -9
13 Amiens SC 21 19 6 3 10 16 21 -5
14 ES Troyes AC 21 19 6 3 10 20 27 -7

Deuxième moitié de saisonModifier

Une reprise difficile : Journées 20 à 25Modifier

Journées 20 à 25
J. Rencontre Clas.
20 RC Strasbourg 0 - 2 EA Guingamp 11e (+5)
21 Ol. Marseille 2 - 0 RC Strasbourg 12e (+3)
22 RC Strasbourg 3 - 2 Dijon FCO 10e (+5)
23 Lille OSC 2 - 1 RC Strasbourg 12e (+3)
24 RC Strasbourg 0 - 2 G. de Bordeaux 14e (+2)
25 RC Strasbourg 2 - 1 ES Troyes AC 13e (+5)

Les Strasbourgeois reprennent le championnat le 13 janvier 2018 avec la réception de l'En Avant de Guingamp, qui se conclut par une victoire logique des Bretons sur le score de 2-0, avec deux buts rapides en première période par Yannis Salibur à la 8e minute puis Nicolas Benezet à la 16e minute. Les visiteurs maîtrisent par la suite les débats face à des bleu et blancs inoffensifs qui connaissent leur premier revers à domicile depuis la septième journée[77],[78]. Les Alsaciens enchaînent une troisième défaite d'affilée trois jours plus tard sur la pelouse de l'Olympique de Marseille, où le RCSA parvient à tenir en échec les Olympiens durant une grande partie de la rencontre avant que Clinton Njie ne donne l'avantage aux hôtes à la 79e minute et que Dimitri Payet n'assure définitivement la victoire marseillaise à la 87e minute[79],[80].

Le Racing retrouve le chemin de la victoire lors de la réception du Dijon FCO le 20 janvier, les Strasbourgeois entamant parfaitement la rencontre en ouvrant le score par l'intermédiaire de Jean-Eudes Aholou dès la 5e minute avant de faire le break grâce à un penalty de Kenny Lala à la 19e minute. Les Dijonais répondent cependant à la 33e minute par le biais de Júlio Tavares avant que Oussama Haddadi n'égalise juste avant la mi-temps. Les deux équipes se maîtrisent au cours de la deuxième période jusqu'à ce que le DFCO ne concède un seconde penalty, transformé une nouvelle fois par Lala à la 79e minute. Le score ne bouge plus par la suite et voit le RCSA remonter à la dixième place du classement avec cinq points d'avance sur le dix-huitième Lille[81],[82].

Huit jours plus tard, sur la pelouse de ces mêmes Lillois, les Dogues et les Alsaciens se tiennent au coude-à-coude durant la majeure partie de la rencontre, l'ouverture du score du lillois Anwar El-Ghazi à la 76e minute étant notamment annulée par Idriss Saadi deux minutes plus tard. Un but d'Edgar Ié dans les derniers instants du match permet cependant aux hôtes de l'emporter sur le score de deux à un[83]. S'ensuit un nouveau revers, à domicile, face aux Girondins de Bordeaux, Younousse Sankharé à la 3e minute et Gaëtan Laborde à la 53e tirant profit des largesses défensives strasbourgeoises pour leur infliger leur quatrième revers à domicile de la saison[84].

Le RCSA se reprend lors de la réception de Troyes, autre concurrent au maintien, où deux buts coup-sur-coup de Jean-Eudes Aholou à la 65e minute puis Jérémy Blayac quatre minutes plus tard permettent aux bleu et blancs de l'emporter, malgré la réduction d'Adama Niane en fin de match et de reprendre cinq points d'avance sur le barragiste Angers[85].

Une fin de saison difficile : Journées 26 à 38Modifier

Journées 26 à 38
J. Rencontre Clas.
26 Paris SG 5 - 2 RC Strasbourg 14e (+4)
27 RC Strasbourg 0 - 0 Montpellier HSC 14e (+3)
28 SM Caen 2 - 0 RC Strasbourg 15e (+3)
29 RC Strasbourg 1 - 3 AS Monaco 15e (+3)
30 Toulouse FC 2 - 2 RC Strasbourg 15e (+3)
31 RC Strasbourg 2 - 2 FC Metz 16e (+4)
32 Angers SCO 1 - 1 RC Strasbourg 16e (+5)
33 RC Strasbourg 0 - 1 AS Saint-Étienne 16e (+5)
34 Amiens SC 3 - 1 RC Strasbourg 16e (+5)
35 RC Strasbourg 1 - 1 OGC Nice 16e (+3)
36 Stade rennais 2 - 1 RC Strasbourg 17e (+1)
37 RC Strasbourg 3 - 2 Olympique lyonnais 16e (+4)
38 FC Nantes 1 - 0 RC Strasbourg 15e (+1)

Les Alsaciens s'inclinent la semaine suivante sur la pelouse du Paris Saint-Germain sur le score de 5-2, l'ouverture du score d'Aholou à la 6e minute étant suivie par l'égalisation Julian Draxler quatre minutes plus tard et deux autres buts parisiens par Neymar à la 21e minute et Ángel Di María deux minutes après. Malgré la réduction de l'écart par Stéphane Bahoken à la 67e minute, un doublé d'Edinson Cavani à la 73e puis à la 79e minute assure définitivement la victoire parisienne[86].

Strasbourg obtient son premier match nul depuis la quinzième journée lors de la réception de Montpellier, qui se conclut sur un match nul et vierge peu spectaculaire[87]. S'ensuit une défaite décevante sur la pelouse de Caen où le manque d'efficacité offensive et défensive des alsaciens se trouvent punit à deux reprises par Enzo Crivelli juste avant la mi-temps puis par Frédéric Guilbert en fin de match[88]. Les bleu et blancs connaissent un quatrième match sans victoire lors de la réception du dauphin AS Monaco, qui ouvre rapidement le score par l'intermédiaire de Stevan Jovetic dès la 5e minute de jeu avant que l'égalisation de Bahoken à la 19e soit suivie d'un but de Rony Lopes deux minutes après et que Fabinho n'assure la victoire monégasque avant la mi-temps, les Monégasques inscrivant leurs trois buts sur leurs trois seuls tirs cadrés du match[89],[90].

Classement final et statistiquesModifier

Le Racing Club de Strasbourg Alsace termine à la quinzième place du championnat de Ligue 1 avec neuf victoires, onze matchs nuls et dix-neuf défaites pour un total de 38 points, soit un de plus que le dix-huitième et barragiste Toulouse, et à égalité avec le SM Caen et le Lille OSC qui affichent tous deux une différence de buts inférieure. Les Strasbourgeois enregistrent la onzième meilleure attaque du championnat avec 44 buts inscrits[91], tandis que leur défense se classe à la dix-septième position, à égalité avec le Lille OSC, avec 67 buts encaissés[92]. Le Racing est par ailleurs la treizième meilleure formation du championnat à domicile, ayant accumulé un total de 27 points en dix-neuf rencontres au stade de la Meinau[93] ; à contrario, la formation alsacienne n'a obtenu que 11 points de ses dix-neuf déplacements, la classant dix-neuvième équipe à l'extérieur juste devant l'ES Troyes AC[94]. Elle se classe par ailleurs douzième au classement du fair-play établi par la Ligue de football professionnel avec 81 points[95].

Le RCSA passe la grande majorité de sa saison entre la quatorzième et la dix-huitième place, n'occupant les places de relégations directe et de barragiste qu'en tout début de championnat avant de s'établir en deuxième moitié de classement. La quinzième place du club lui permet de se maintenir dans l'élite du football français et de disputer la Ligue 1 2018-2019. Le vainqueur du championnat est le Paris Saint-Germain, suivi de l'AS Monaco et de l'Olympique lyonnais. Dans le même temps, le FC Metz et l'ES Troyes AC sont relégués directement en deuxième division tandis que Toulouse se maintient à l'issue des barrages face à l'AC Ajaccio.

Extrait du classement final de Ligue 1 2017-2018[96]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
12 EA Guingamp 47 38 12 11 15 48 59 -11
13 Amiens SC P 45 38 12 9 17 37 42 -5
14 Angers SCO 41 38 9 14 15 42 52 -10
15 RC Strasbourg Alsace P 38 38 9 11 18 44 67 -23
16 SM Caen 38 38 10 8 20 27 52 -25
17 Lille OSC 38 38 10 8 20 41 67 -26
18 Toulouse FC 37 38 9 10 19 38 54 -16

Parcours en coupesModifier

Coupe de FranceModifier

Parcours en Coupe de France
Tour Rencontre Div.
1/32 RC Strasbourg 3 - 2 ap Dijon FCO Ligue 1
1/16 RC Strasbourg 2 - 1 Lille OSC Ligue 1
1/8 Grenoble Foot 0 - 3 RC Strasbourg National
1/4 FC Chambly 1 - 0 RC Strasbourg National

La Coupe de France 2017-2018 est la 101e édition de la Coupe de France, compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine et les DROM. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales. Vainqueur de la compétition à trois reprises en 1951, 1966 et 2001, le RCSA avait été éliminé lors des huitièmes de finale par l'US Avranches la saison précédente.

Le Racing fait son entrée dans la compétition lors des trente-deuxièmes de finale en accueillant le club de Ligue 1 Dijon FCO le 7 janvier 2018. Après une première période équilibré, ce sont les Alsaciens qui ouvrent le score à l'heure de jeu par l'intermédiaire d'Anthony Gonçalves avant d'être rejoints cinq minutes plus tard sur un but de Papy Djilobodji. Le score n'évolue plus lors du temps réglementaire, amenant les deux équipes en prolongation. Les Strasbourgeois font très vite la différence, Jérémy Blayac puis Nuno Da Costa inscrivant deux buts coup sur coup aux 92e et 93e minutes de jeu. Les Dijonnais réduisent l'écart par de Júlio Tavares à la 103e minute mais le score en reste là (3-2)[97],[98].

Le tour suivant, disputé le 25 janvier, voit Strasbourg accueillir un autre pensionnaire de Ligue 1, le Lille OSC. Sur une pelouse détrempée, le RCSA fait la différence dans un premier temps à la demi-heure de jeu sur un but de Da Costa avant d'accroître son avance grâce à Idriss Saadi à la 48e minute. Malgré la réduction du score d'Yves Bissouma à la 54e minute, les bleu et blancs tiennent leur avance et se qualifient pour les huitièmes de finale, qui les voit se déplacer sur la pelouse du Grenoble Foot 38, club de National[99], qu'ils éliminent sur le score de 3-0 avec des buts de Stéphane Bahoken à la demi-heure de jeu, Martin Terrier à la 78e minute et Gonçalves en toute fin de match[100].

L'aventure alsacienne prend fin lors des quarts de finale, qui voit le FC Chambly Oise l'emporter sur le score d'1-0 à la faveur de Lassane Doucouré, qui inscrit l'unique but de la rencontre à la 83e minute[101].

Coupe de la LigueModifier

Parcours en Coupe de la Ligue
Tour Rencontre Div.
1/16 RC Strasbourg 1 - 1 ap
(5 - 4 tab)
AS Saint-Étienne Ligue 1
1/8 RC Strasbourg 2 - 4 Paris SG Ligue 1

La Coupe de la Ligue 2017-2018 est la 24e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National. Double vainqueur de la compétition en 1997 et 2005, le RCSA avait été éliminé au deuxième tour par l'AJ Auxerre la saison précédente.

Le Racing fait son entrée dans la compétition lors des seizièmes de finale en recevant l'AS Saint-Étienne le 25 octobre 2017. Après avoir ouvert le score à la 36e minute par l'intermédiaire de Stéphane Bahoken, les Alsaciens se font en fin de match grâce à un coup-franc d'Hernani à la 84e minute, amenant les deux équipes à une prolongation. Le score n'évolue plus et le vainqueur se décide à l'issue d'une séance de tirs au but que les Strasbourgeois remportent 5-4, ne ratant aucun de leur tir au but tandis que Romain Hamouma est le seul à rater le sien côté stéphanois[102].

Le tour suivant voit Strasbourg recevoir le tenant du titre le Paris Saint-Germain le 13 décembre. Jouée sous la pluie, les Parisiens prennent rapidement le match en main, prenant l'avantage par l'intermédiaire d'un but contre son camp de Yoann Salmier dès la 12e minute avant d'accroître son avance par Ángel Di María à la 25e minute. Jérémy Grimm réduit l'écart côté alsacien à la 36e minute. Au retour des vestiaires, Dani Alves puis Julian Draxler accroissent l'avance parisienne aux 62e et 78e minutes de jeu avant que Jérémy Blayac n'inscrive le dernier but du match côté alsacien en fin de match[103].

Matchs officiels de la saisonModifier

Le tableau ci-dessous retrace dans l'ordre chronologique les rencontres officielles disputées par le Racing Club de Strasbourg Alsace durant la saison. Le club alsacien a ainsi disputé trente-huit matchs de championnat, quatre tours de Coupe de France et deux de Coupe de la Ligue. Les buteurs sont accompagnés d'une indication sur la minute de jeu où est marqué le but et, pour certaines réalisations, sur sa nature (penalty ou contre son camp).

Le bilan général de la saison est de douze victoires, douze matchs nuls et vingt défaites avec 55 buts marqués pour 76 encaissés. Les scores les plus fréquents sont la victoire 2-1 et le match nul 1-1 qui se sont produits à six reprises, suivis de la défaite 2-0 qui s'est produite à cinq reprises[104].

Bilan des matchs officiels de la saison
Compétition MJ V N D Bp Bc Diff
Ligue 1 38 9 11 18 44 67 -23
Coupe de France 4 3 0 1 8 4 +4
Coupe de la Ligue 2 0 1 1 3 5 -2
Total 44 12 12 20 55 76 -21

Joueurs et encadrement techniqueModifier

Encadrement techniqueModifier

 
Thierry Laurey entame sa deuxième saison sur le banc strasbourgeois.

L'équipe est entraînée par Thierry Laurey. Entraîneur de 52 ans en poste depuis le 31 mai 2016[106]. Natif de Troyes, il a notamment évolué aux postes de milieu de terrain et de défenseur à divers clubs tels que l'US Valenciennes entre 1982 et 1986, ou encore au Montpellier Hérault entre 1987 et 1988 puis entre 1991 et 1998, passant également par le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille. Il dispute un total de 518 matchs et inscrit 52 buts. À la fin de sa carrière, il intègre le staff technique de Montpellier en tant qu'adjoint puis entraîneur des équipes jeunes. Il est nommé à la tête du FC Sète, alors en National, en 2007 avant de rejoindre Amiens SC, club de Ligue 2, avec qui il connaît la relégation avant de quitter le club. Il est nommé à la tête d'Arles-Avignon en 2011, mais est renvoyé en novembre de l'année suivante pour cause de mauvais résultats. Son plus grand succès vient au Gazélec Ajaccio, qu'il rejoint en 2013 et parvient à emmener de National en Ligue 1 en l'espace de deux saisons, mais qu'il quitte sur une 19e place synonyme de relégation pour rejoindre le RC Strasbourg avec qui il est promu à l'issue de sa première saison, lui permettant de revenir en première division un an après l'avoir quittée. Il est assisté par Fabien Lefèvre et Sébastien Roi.

Fabien Lefèvre a déjà été adjoint de Thierry Laurey sur le banc du Gazélec Ajaccio lors de la saison 2015-2016, et arrive en Alsace en même temps que celui-ci[107]. Il a notamment joué au Montpellier Hérault entre 1991 et 1997 puis entre 2000 et 2004, côtoyant le technicien troyen en tant que joueur puis membre du staff montpelliérain. Après sa carrière de joueur il intègre lui aussi le staff technique du club héraultais, entraînant les équipes jeunes puis l'équipe réserve du club avant de rejoindre Laurey à Ajaccio.

Entraîneur-adjoint depuis l'été 2011[108], Sébastien Roi a donc connu trois entraîneurs : François Keller entre 2011 et 2014, Jacky Duguépéroux entre 2014 et 2016, et enfin Thierry Laurey. Âgé de 37 ans, il a principalement évolué en CFA 2 avec le Vauban Strasbourg et le Mars Biesheim avant de devenir entraîneur de l'ASC Biesheim entre 2009 et 2011 puis du FCSR Obernai, en complément de son poste d'entraîneur-adjoint, entre 2011 et 2015, tous deux en divisions régionales[109].

Florian Bailleux est le préparateur physique du club depuis la saison 2014-2015, il a auparavant exercé à Boulogne-sur-Mer puis à Carquefou[110].

Jean-Yves Hours arrive en tant qu'entraîneur des gardiens en juin 2016. Tout comme Thierry Laurey et Fabien Lefèvre, il passe une partie de sa carrière au Montpellier Hérault, évoluant également par la suite dans le club corporatif du groupe Nicollin de Louis Nicollin, président du club montpelliérain. Il intègre ainsi le staff du MHSC en 2001 en tant qu'entraîneur des gardiens au centre de formation du club. Il rejoint en 2003 le staff du CS Sedan Ardennes puis celui d'Évian Thonon Gaillard de 2009 à 2014. Il est entraîneur des gardiens de la sélection guinéenne, entraînée par Luis Fernandez, entre mai 2015 et janvier 2016[111].

Effectif professionnelModifier

Effectif professionnel du RC Strasbourg Alsace pour la saison 2017-2018
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 2] Nom Date de naissance Sélection[note 3] Club précédent Contrat
1 G   Bonnefoi, LandryLandry Bonnefoi 20/09/1983 (33 ans) LB Châteauroux 2017-2018
16 G   Oukidja, AlexandreAlexandre Oukidja 19/07/1988 (29 ans) Algérie Lille OSC 2014-2018
30 G   Kamara, BingourouBingourou Kamara 21/10/1996 (20 ans) France -20 ans Tours FC 2017-2021
2 D     Foulquier, DimitriDimitri Foulquier 23/03/1993 (24 ans) Watford FC 2017-2018
3 D   Ndour, AbdallahAbdallah Ndour 20/12/1993 (23 ans) FC Metz 2015-2018
4 D   Martinez, PabloPablo Martinez 21/02/1989 (28 ans) Angers SCO 2017-2019
12 D   Mangane, KaderKader Mangane 23/03/1983 (34 ans) Sénégal Gazélec Ajaccio 2016-2018
21 D   Salmier, YoannYoann Salmier 21/11/1992 (24 ans) Saint-Brice FC 2014-2020
22 D   Seka, ErnestErnest Seka 22/06/1987 (30 ans) Amiens SC 2014-2019
25 D   Solvet, SteveSteve Solvet 20/03/1996 (23 ans) Formé au club 2014-2018
26 D     Koné, BakaryBakary Koné 27/04/1988 (29 ans) Málaga CF 2017-2018
27 D   Lala, KennyKenny Lala 03/10/1991 (25 ans) RC Lens 2017-2019
999 D   Aaneba, IsmaëlIsmaël Aaneba 29/05/1999 (18 ans) FC Mantes 2017-2020
999 D   Tchamba, DuplexDuplex Tchamba 10/07/1998 (19 ans) TAD Sport Academy 2017-2021
5 M   Nogueira, VincentVincent Nogueira 16/01/1988 (29 ans) France espoirs Philadelphia Union 2016-2018
6 M   Grimm, JérémyJérémy Grimm 27/03/1987 (30 ans) SR Colmar 2013-2018
7[note 4] M   Sacko, IhsanIhsan Sacko 19/07/1997 (20 ans) Formé au club 2015-2021
8 M   Aholou, Jean-EudesJean-Eudes Aholou 20/03/1994 (23 ans) Côte d'Ivoire -23 ans US Orléans 2016-2021
10 M   Corgnet, BenjaminBenjamin Corgnet 06/04/1987 (30 ans) AS Saint-Étienne 2017-2020
11 M   Liénard, DimitriDimitri Liénard 13/02/1988 (29 ans) FC Mulhouse 2013-2019
17 M   Gonçalves, AnthonyAnthony Gonçalves 27/03/1987 (30 ans) Stade lavallois 2016-2018
28 M   Martin, JonasJonas Martin 09/04/1990 (29 ans) Betis Séville 2017-2020
35 M   Caci, AnthonyAnthony Caci 01/07/1997 (20 ans) Formé au club 2014-2018
999 M   Zemzemi, MoatazMoataz Zemzemi 07/08/1999 (20 ans) Tunisie espoirs Club africain 2018-2021
9 A   Saadi, IdrissIdriss Saadi 08/02/1992 (25 ans) Algérie Cardiff City 2017-2021
13 A   Blayac, JérémyJérémy Blayac   13/06/1983 (34 ans) Angers SCO 2015-2017
19 A   Bahoken, StéphaneStéphane Bahoken 28/05/1992 (25 ans) France -20 ans OGC Nice 2014-2018
20 A     Terrier, MartinMartin Terrier 04/03/1997 (20 ans) France -20 ans Lille OSC 2017-2018
29 A   Da Costa, NunoNuno Da Costa 10/02/1991 (26 ans) Cap-Vert Valenciennes FC 2017-2021
37 A   Zohi, KévinKévin Zohi 19/12/1996 (20 ans) Real Bamako 2017-2021
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Florian Bailleux
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
  •   Antoine Roth
Médecin(s)
  •   François Pietra

Légende


 


Statistiques individuellesModifier

Joueurs en sélection nationaleModifier

Lors de la première trêve internationale intervenant à l'issue de la quatrième journée de championnat, quatre joueurs sont appelés en sélection nationale[112].

Bingourou Kamara a été retenu par Sylvain Ripoll en Équipe de France Espoirs et affronte le Chili le 1er septembre en match amical en vue de la rencontre face au Kazakhstan le 5 septembre dans le cadre des éliminatoires de l’Euro Espoirs 2019.

Nuno Da Costa a été convoqué par la sélection du Cap-Vert pour disputer deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 face à l’Afrique du Sud en matchs aller-retour le 1er septembre et 5 septembre.

Idriss Saadi est appelé par la sélection de l'Algérie pour jouer en match aller-retour contre la Zambie les 2 et 5 septembre, également pour la qualification à la Coupe du Monde 2018.

À la suite de l'exclusion de Jean-Kévin Augustin par le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs Sylvain Ripoll, Martin Terrier est convoqué dans la sélection et évoluera aux côtés de Bingourou Kamara[113].

Récompenses et distinctionsModifier

Le RCSA n'a pas gagné de titre sportif durant cette saison. Les supporters du Racing ont gagné le titre de vice-champion des tribunes, championnat entre supporters créé par la Ligue de Football Professionnel[114].

Joueurs du mois de la saison[115]
Mois Joueur
Octobre 2017 Kenny Lala
Novembre 2017 Dimitri Liénard
Décembre 2017 Dimitri Liénard
Janvier 2018 Kenny Lala
Février 2018 Jean-Eudes Aholou
Mars 2018 Dimitri Liénard
Avril 2018 Alexandre Oukidja
Mai 2018 Dimitri Liénard

Aspects juridiques et économiquesModifier

Structure juridique et organigrammeModifier

La société par actions simplifiée Racing Club de Strasbourg Alsace est toujours présidée par Marc Keller pour la saison 2017-2018, depuis juin 2012[116]. La structure juridique et le capital restent inchangés par-rapport à la saison précédente. Il est possible de noter depuis le 5 juillet 2017 que le président du Racing au sens juridique est la société MK Consulting - Marc Keller Conseils, créée également en 2012 en même temps que le club et gérée par Marc Keller.

En ce qui concerne l'organigramme, Pierre Schmidt reste président du conseil de surveillance tandis que Romain Giraud reste secrétaire général, s'occupant de toute l'organisation courante du club. Le club ayant retrouvé le statut professionnel depuis la saison précédente, aucun ajustement de structure n'est imposé. Concernant les autres postes administratifs, le club a embauché Thierry Hubac en tant que responsable communication, poste jusqu'alors vacant[117].

Éléments économiques et financiersModifier

Le 13 juin 2017, la DNCG valide en l'état le budget du club, sans restrictions[118]. La DNCG informe le club, avant l'audition de mi-saison de chaque club, que le RCSA n'a pas besoin d'être auditionné, ce qui signifie qu'aucun risque financier existe et que les prévisions budgétaires sont entièrement respectées[119].

La publication du rapport financier[120] par la LFP indique que le RCSA dispose du meilleur résultat d'exploitation de la Ligue 1, avec 6,57 millions d'euros d'excédent. Le résultat net de la saison est de 5,55 millions d'euros, et est le meilleur de l'histoire du club.

Équipementier et sponsorsModifier

Lors de la présentation officielle des maillots de la saison, le RCSA annonce que la société CroisiEurope devient co-partenaire principale aux côtés de la société ES Strasbourg, et remplace ainsi la société CGV[121]. C'est également les dix ans de partenariats avec le fabricant Hummel.

Le 2 août 2017, le Racing annonce une prolongation de deux années de son partenariat avec le groupe Severin, fabricant allemand d'appareils électroménagers. La marque sera présente sur les shorts du club[122].

Le 4 août 2017, un nouveau partenaire principal du club est annoncé pour trois saisons, il s'agit du groupe Hager, fournisseur de services pour les installations électriques[123].

Trois jours après, le 7 août, le club annonce un partenariat avec le groupe Boulanger, pour deux saisons. Boulanger sera partenaire de la Family Zone[124].

Trois nouveaux partenariats majeurs sont négociés durant l'été, et permettent au club d'atteindre environ 350 partenaires grâce à sa stratégie marketing mise en œuvre depuis son retour dans le monde professionnel[125]. Le club souhaite augmenter au maximum ses recettes naturelles découlant des contrats, et précise également que les services Premium (loges, accès VIP, etc) sont intégralement utilisés et qu'ainsi 100 % de la capacité commerciale du stade sont exploités[125].

De nombreux nouveaux partenaires signent des partenariats en cours de saison, tels que Intersport qui exploitera la boutique du club[126], McDonalds Eurométropole, qui devient le restaurant officiel du club[127], et le groupe Alila, promoteur immobilier[128].

Cette saison est marquée par la fin du partenariat avec l'équipementier Hummel, après onze années, et qui est remercié lors du dernier match au stade de la Meinau, le 12 mai 2018[129].

Aspects socio-économiquesModifier

AffluenceModifier

L'affluence cumulée de la saison à domicile est de 523 608 spectateurs pour vingt-trois matchs, soit une moyenne de 22 766 spectateurs par match. Le club comptabilise par ailleurs la huitième meilleure affluence moyenne de Ligue 1 avec 24 083 spectateurs par match[130].

L'affluence la plus élevée de la saison est réalisée lors de la réception de l'Olympique de Marseille le 15 octobre 2017, à guichets fermés, à laquelle 26 015 spectateurs ont assisté[131],[132]. Par ailleurs, quatre autres rencontres se sont déroulées à guichets fermés : contre le SCO Angers le 28 octobre 2017[133], contre le Paris Saint-Germain par deux fois, d'abord en championnat le 2 décembre 2017[134] puis en Coupe de la Ligue onze jours plus tard[135], pour le derby de l'Est face au FC Metz le 1er avril 2018[136], face à l'OGC Nice le 28 avril 2018[137] et enfin face à l'Olympique Lyonnais, le 12 mai 2018[138]. Sept rencontres lors de cette saison se sont disputées à guichets fermés.

Les affluences les plus faibles sont enregistrées lors des matchs de Coupe de France, où les réceptions du Dijon FCO et du Lille OSC accueillent respectivement 12 269 et 10 097 spectateurs.

Affluence du RC Strasbourg Alsace à domicile[139]

Olympique lyonnaisOlympique Gymnaste Club Nice Côte d'AzurAssociation sportive de Saint-ÉtienneFootball Club de MetzAssociation sportive de Monaco football clubMontpellier Hérault Sport ClubEspérance sportive Troyes Aube ChampagneFootball Club des Girondins de BordeauxLOSC LilleDijon Football Côte-d'OrEn Avant de GuingampDijon Football Côte-d'OrToulouse Football ClubParis Saint-Germain Football ClubParis Saint-Germain Football ClubStade Malherbe Caen Calvados Basse-NormandieStade rennais football clubAngers sporting club de l'OuestAssociation sportive de Saint-ÉtienneOlympique de MarseilleFootball Club de NantesAmiens Sporting ClubLOSC Lille 

Retransmission téléviséeModifier

Les matchs sont diffusés le vendredi soir à 21h, le samedi à 17h et le dimanche à 21h sur Canal+. Les matchs sont diffusés le samedi à 20h en multiplexe et le dimanche à 15h et 17h sur Bein Sports.

La rencontre à domicile face à Lille est décalée au dimanche à 15h. La rencontre à Guingamp est également décalée au dimanche 15h. La rencontre face à l'AS Monaco est diffusée le samedi à 17h, et celle face au FC Nantes le dimanche à 17h[140]. La rencontre face au Paris SG est décalée au samedi à 17h également[141].

La rencontre à la Meinau face à l'Olympique de Marseille constitue l'affiche de la neuvième journée de Ligue 1, et est donc diffusée le dimanche soir à 21h.

Bein Sports consacre durant toute la saison un reportage mensuel sur le RCSA intitulé La Traversée[142].

Jérémy Grimm et Dimitri Liénard sont invités sur le plateau de l'émission J plus un pour la dernière émission de la saison, le dimanche 20 mai 2018.

SupporteursModifier

Lors du lancement de la campagne d'abonnements de la saison, le club revoit sa sectorisation. De nouvelles zones Premium sont créées en tribune Est (dédiée aux familles) et Sud (présidentielles). Des zones dédiées aux étudiants sont créées dans le quart de virage Nord-Ouest. La principale évolution consiste en la création de billets dédiés aux femmes[143]. En partenariat avec l'association Femmes de foot, et dans le but de promouvoir l'accès au stade pour les femmes, le club propose des tarifs plus avantageux dans certaines tribunes, et crée un kop uniquement féminin. Une alcôve dédiée aux femmes est également construite[144]. Lors de cette campagne, les abonnés de la saison 2016-2017 disposent d'une priorité pour l'achat de billets pour eux et leurs proches, ce qui a conduit à une tribune Ouest (haute et basse) où aucun billet n'est disponible lors de l'ouverture des abonnements au grand public[145]. Les tribunes Ouest et Est sont à guichets fermés pour l'ensemble de la saison, les tribunes étant composées en totalité d'abonnés.

Pour le retour du RCSA dans l'élite du football français, le nombre d'abonnements vendus pour la saison s'élève à un total record de 15 650, battant largement le record précédent qui avait été établi lors de la saison 2007-2008 avec 11 700 abonnements, et plus que doublant le chiffre de 7 573 abonnés comptabilisé la saison précédente en Ligue 2[146],[147].

De plus, le stade de la Meinau connaît plusieurs modifications durant l'intersaison afin de se conformer aux exigences de la première division, avec notamment la mise en place d'écrans géants dans les quarts de virages nord-ouest et sud-est, l'installation de la technologie sur la ligne de but ainsi que l'agrandissement du parcage visiteur[148].

La tribune Ouest kop est sous le coup d'un huis clos partiel dès le commencement de la saison, en raison de l'usage de fumigènes lors de la dernière rencontre de la saison précédente[149]. Trois restrictions de déplacements, exclusivement imposés par la venue en bus, sont infligées aux supporters strasbourgeois, par les préfets des départements où le RCSA joue à l'extérieur, à Saint-Etienne, Metz, et Nantes.

Le premier déplacement massif de la saison est à Lyon pour le premier match de la saison, où un parcage de 2000 places est intégralement vendu[150].

Autres équipesModifier

Équipe réserveModifier

L'équipe réserve du Racing Club de Strasbourg Alsace, aussi appelée « équipe B », sert de tremplin vers le groupe professionnel pour les jeunes du centre de formation mais permet également à certains joueurs non alignés avec l'équipe professionnelle d'avoir du temps de jeu ou de récupérer d'une blessure. Elle est entraînée depuis mai 2016 par François Keller, ancien entraîneur de l'équipe première et directeur de la formation depuis 2014[151].

Pour la saison 2017-2018, la réserve évolue dans le groupe « Grand Est » du National 3, cinquième niveau hiérarchique du football en France. Promue de Division d'Honneur alsacienne en 2015, elle a terminé à la première place du groupe D la saison précédente, mais n'a pu être promu en National 2 pour des raisons administratives[152]. À l'issue de la saison, les Strasbourgeois terminent quatrième de leur groupe avec quinze victoire, six matchs nuls et neuf défaites pour un total de 50 points, sachant que le club a écopé d'une pénalité d'un point. Le vainqueur du groupe est le FCSR Haguenau, qui accède au National 2.

Extrait du classement du groupe « Grand Est » de National 3 2017-2018[153]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FCSR Haguenau 60 30 18 6 6 56 29 +27
2 ASC Biesheim 51 30 14 9 7 46 35 +11
3 ES Troyes AC rés. 50-1 30 15 6 9 51 31 +20
4 RC Strasbourg Alsace rés. 50-1 30 15 6 9 46 33 +13
5 CSO Amnéville 47 30 13 8 9 46 34 +12
6 FC Mulhouse R 46 30 13 7 10 39 32 +7
7 US Sarre-Union 45 30 13 6 11 53 43 +10

Équipe féminineModifier

Parcours en Coupe de France féminine[155]
Tour Rencontre
1er R. US Sarre-Union 0 - 3
forfait
RC Strasbourg
2e R. RC Strasbourg 4 - 4 ap
(3 - 2 tab)
Ernolsheim/Molsheim
3e R. Exempt
4e R. AS Mussig 3 - 0 RC Strasbourg

Engagée pour la première de son histoire en championnat au niveau de la première division bas-rhinoise lors de la saison 2016-2017, la section féminine du RCSA termine championne de la division et obtient la montée en Division d'Excellence départementale, deuxième niveau régional, à l'issue de la saison. L'équipe répète cette performance en terminant première du championnat, remportant treize de ses quatorze matchs.

Elle prend par ailleurs part à la Coupe de France féminine 2017-2018, 17e édition de la compétition à élimination directe organisée par la Fédération française de football (FFF) et ses ligues régionales mettant aux prises les différents clubs féminins du pays, qu'elle intègre dès le premier tour dans le cadre de la phase régionale. Initialement opposé à l'équipe de l'US Sarre-Union lors du premier tour le 10 septembre 2017, cette dernière déclare finalement forfait, Strasbourg remportant la rencontre sur tapis-vert[156]. Le deuxième tour régional oppose le RCSA à l'entente Ernolsheim/Molsheim le 24 septembre, rencontre finalement remportée par les Strasbourgeoises aux tirs au but sur le score de 3-2 après un match nul quatre partout[157]. Exemptée pour le troisième tour, l'équipe se déplace sur la pelouse de l'AS Mussig le 1er novembre pour la finale régionale, qualificative pour la phase fédérale de la Coupe de France. Elle ne parvient cependant pas à défaire les Mussigeoises qui s'imposent sur le score de 3-0[158].

Extrait du classement de Division d'Excellence féminine du Bas-Rhin 2017-2018[159]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 RC Strasbourg Alsace 39 14 13 0 1 76 10 +66
2 FC Vendenheim 3 29 14 10 0 4 69 25 +44
3 FC Monswiller 28 14 9 1 4 56 25 +31
4 AS Pierrots Vauban 2 22 14 7 1 6 31 51 -20
  • Promotion en Division d'Honneur.

Équipes de jeunesModifier

Parcours des moins de 19 ans en Coupe Gambardella
Tour Rencontre
1/64 RC Strasbourg 4 - 1 ASM Belfort
1/32 Entente SSG 2 - 0 RC Strasbourg

Le Racing Club de Strasbourg Alsace aligne plusieurs équipes de jeunes dans les championnats nationaux et régionaux. Parmi celles-ci, deux prennent part à des compétitions de niveau national : l'équipe des moins de 17 ans, qui évolue dans le groupe B du championnat national des moins de 17 ans, et l'équipe des moins de 19 ans qui participe quant à elle à deux compétitions nationales : le groupe B du championnat national des moins de 19 ans ainsi que la Coupe Gambardella 2017-2018, qu'elle intègre à l'occasion des soixante-quatrièmes de finale.

La Coupe Gambardella 2017-2018 est la 64e édition de la Coupe Gambardella, compétition à élimination directe organisée par la Fédération française de football (FFF) et ses ligues régionales. Elle met aux prises les équipes de moins de 19 ans des clubs à travers la France. La première rencontre des Strasbourgeois dans la compétition est la réception de l'ASM Belfort le 14 janvier 2018, qui se conclut sur une victoire des hôtes sur le score de 4-1[160]. Les trente-deuxièmes de finale voient les Alsaciens se déplacer sur la pelouse de l'Entente Sannois Saint-Gratien le 4 février[161], où leur parcours prend fin à l'issue d'une défaite 2-0[162].

L'équipe des moins de 17 ans termine première du groupe B avec 61 points devant l'ES Troyes AC, lui permettant de se qualifier pour les quarts de finale de la phase finale, où elle affronte le Stade rennais. Le match se joue le 16 mai au stade de la Meinau et voit les Alsaciens être défaits sur le score de 5-2[163]. L'équipe des moins de 19 ans termine quant à elle en milieu de tableau à la huitième place de son groupe avec 36 points.

Extrait du classement du groupe B de National U17 2017-2018[164]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 RC Strasbourg Alsace 61 26 19 4 3 72 32 +40
2 ES Troyes AC 59 26 18 5 3 58 24 +34
3 FC Sochaux-Montbéliard 54 26 17 3 6 59 27 +32
4 FC Metz 53 26 17 2 7 54 24 +30
  • Qualification pour la phase finale.
  • En course pour une place de meilleur deuxième.
Extrait du classement du groupe B de National U19 2017-2018[165]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
5 AS Nancy-Lorraine 44 26 13 5 8 38 40 -2
6 Olympique lyonnais 40 26 11 7 8 59 33 +26
7 FC Metz 39 26 11 6 9 49 37 +12
8 RC Strasbourg Alsace 36 26 9 9 8 37 40 -3
9 FC Sochaux-Montbéliard 35 26 10 5 11 36 28 +8
10 US Torcy 29 26 6 11 9 19 24 -5
11 JA Drancy 28 26 6 10 10 33 36 -3
  • En course pour une place de meilleur douzième.
  • Relégation.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Martin Terrier est transféré à l'Olympique lyonnais durant le mois de janvier 2018, sans que cela n'affecte son prêt à Strasbourg[39].
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  4. Ihsan Sacko quitte le club lors du mois de janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « LFP.fr - M. Keller : "Le Racing est de retour chez lui, en Ligue 1" », LFP, (consulté le 21 mai 2017)
  2. D.P., « Strasbourg et Amiens en Ligue 1, Troyes barragiste », L'Equipe,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mai 2017)
  3. a et b « Et maintenant la Ligue 1 : les nouveaux défis du Racing Club de Strasbourg », France Bleu, (consulté le 21 mai 2017)
  4. « Amical : Strasbourg commence sa préparation par un nul contre le FC Zürich », L'Équipe, (consulté le 4 juillet 2017)
  5. « Strasbourg fait match nul contre Lucerne », L'Équipe, (consulté le 9 juillet 2017)
  6. « Amical : Strasbourg bat Nancy », L'Équipe, (consulté le 15 juillet 2017)
  7. « Amical : Strasbourg renverse Sochaux », L'Équipe, (consulté le 21 juillet 2017)
  8. « Le programme de la préparation pour la saison 17-18 », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 20 juin 2017)
  9. « Amical : Strasbourg et Dijon se neutralisent », L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2017)
  10. « Strasbourg finit sa préparation en beauté », L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2017)
  11. « Football: Les grands chantiers du Racing club de Strasbourg, désormais de retour en Ligue 1 », 20 Minutes, (consulté le 24 mai 2017)
  12. « L2 - Strasbourg : Felipe Saad s'en va », Boursorama,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mai 2017)
  13. « L2 - Strasbourg : Des pistes en Ligue 1 et en Ligue 2 », Boursorama, (consulté le 23 mai 2017)
  14. « Landry Bonnefoi, un an de plus », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 17 juillet 2017)
  15. « Khalid Boutaïb quitte Strasbourg et signe en Turquie », sur lequipe.fr, (consulté le 7 juin 2017)
  16. « Prolongation de contrat pour Dimitri Liénard », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 2 juin 2017)
  17. « Kader Mangane resigne pour une saison », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 2 juin 2017)
  18. « Strasbourg : Les grandes manœuvres commencent déjà », Foot National, (consulté le 23 mai 2017)
  19. « Transfert : Laurent Dos Santos (Strasbourg) vers Valenciennes (Ligue 2) », L'Équipe, (consulté le 10 juin 2017)
  20. « Abdelhak Belhameur à l'US Avranches », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 20 juin 2017)
  21. « Massiré Kanté arrive au FC Martigues », La Provence, (consulté le 2 juillet 2017)
  22. « Oumar Pouye est Cristolien », (consulté le 2 août 2017)
  23. « Mayoro Ndoye rejoint les Ciel & Noir en provenance du RC Strasbourg (L1) », sur toursfc.fr, (consulté le 31 juillet 2017)
  24. « Kenny Lala rejoint le Racing Club de Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 12 juin 2017)
  25. « Pablo Martinez : « Heureux et fier de signer au Racing » », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 21 juin 2017)
  26. « Nuno Da Costa (Valenciennes) signe à Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 3 juillet 2017)
  27. « Benjamin Corgnet, trois ans au Racing », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 3 juillet 2017)
  28. « Kamara : « Le Racing est un grand club » », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 13 juillet 2017)
  29. « Idriss Saadi s'engage pour 4 ans au RCSA », (consulté le 21 juillet 2017)
  30. « Jonas Martin, trois ans au Racing », (consulté le 25 juillet 2017)
  31. « Strasbourg concrétise l'arrivée de Jonas Martin », (consulté le 25 juillet 2017)
  32. « Martin Terrier prêté au Racing », (consulté le 18 août 2017)
  33. « Bakary Koné prêté au Racing », (consulté le 26 août 2017)
  34. « Dimitri Foulquier en prêt au Racing », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 26 août 2017)
  35. « Sacko officiellement niçois », sur ofcnice.com, (consulté le 27 janvier 2018)
  36. « Un jeune tunisien au Racing », (consulté le 21 janvier 2018)
  37. « Transferts 17/18 », Transfermarkt (consulté le 24 mai 2017)
  38. « Transferts Strasbourg », Foot National (consulté le 24 mai 2017)
  39. « Lyon officialise Martin Terrier, acheté à Lille mais qui reste en prêt à Strasbourg », sur lequipe.fr, (consulté le 26 janvier 2018)
  40. « Ligue 1 : Lyon - Strasbourg un festival offensif pour l'OL 2017-2018 », L'Équipe, (consulté le 5 août 2017)
  41. « Le Racing coule à Lyon (4-0) », L'Alsace, (consulté le 5 août 2017)
  42. « Strasbourg bat des Lillois privés de gardien après l'heure de jeu », L'Équipe, (consulté le 13 août 2017)
  43. « Le Racing terrasse Lille (3-0) », L'Alsace, (consulté le 13 août 2017)
  44. « Le Racing Strasbourg ramène un point de Montpellier (1-1) », L'Alsace, (consulté le 19 août 2017)
  45. « Guingamp - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 2 décembre 2017)
  46. « Le Racing sans réussite face à Guingamp (2-0) », DNA, (consulté le 2 décembre 2017)
  47. « Amiens s'impose à Strasbourg. », L'Équipe, (consulté le 2 décembre 2017)
  48. « Le Racing battu par Amiens (0-1) », L'Alsace, (consulté le 2 décembre 2017)
  49. « Monaco - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 2 décembre 2017)
  50. « Le Racing dominé 3-0 à Monaco », DNA, (consulté le 2 décembre 2017)
  51. « Strasbourg veut sortir de la zone rouge », L'Équipe, (consulté le 2 décembre 2017)
  52. « Le Racing battu par Nantes (1-2) », DNA, (consulté le 2 décembre 2017)
  53. « Dijon - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 3 décembre 2017)
  54. « Un moindre mal pour le Racing », DNA, (consulté le 3 décembre 2017)
  55. « L'OM arrache le nul à Strasbourg grâce à Mitroglou », L'Équipe, (consulté le 3 décembre 2017)
  56. « Strasbourg plonge Nice dans la crise à l'Allianz Riviera », L'Équipe, (consulté le 3 décembre 2017)
  57. « Le Racing s'impose chez les Aiglons (1-2) », DNA, (consulté le 3 décembre 2017)
  58. « Strasbourg - Angers », L'Équipe, (consulté le 3 décembre 2017)
  59. « Séduisant, le Racing est contraint au nul par un SCO d'Angers très réaliste (2-2) », DNA, (consulté le 3 décembre 2017)
  60. « Troyes se donne de l'air », L'Équipe, (consulté le 3 décembre 2017)
  61. « Le Racing largement battu à Troyes (3-0) », DNA, (consulté le 3 décembre 2017)
  62. « Le RCS tient sa 3e victoire ! », L'Équipe, (consulté le 8 décembre 2017)
  63. « Le Racing domine Rennes (2-1) », DNA, (consulté le 8 décembre 2017)
  64. « Le RCS gâche la première de Sablé au Chaudron », L'Équipe, (consulté le 8 décembre 2017)
  65. « L'AS Saint-Etienne et le Racing Strasbourg se séparent sur un match nul (2-2) », DNA, (consulté le 8 décembre 2017)
  66. « Les 2 équipes se neutralisent », L'Équipe, (consulté le 8 décembre 2017)
  67. « Le Racing s'en sort bien face à Caen (0-0) », DNA, (consulté le 8 décembre 2017)
  68. « Ligue 1 : un Strasbourg héroïque fait chuter le PSG pour la première fois de la saison », L'Équipe, (consulté le 8 décembre 2017)
  69. « Victoire du Racing Club de Strasbourg face au PSG : 2-1 », DNA, (consulté le 8 décembre 2017)
  70. « Strasbourg s'offre Bordeaux après le PSG », L'Équipe, (consulté le 8 décembre 2017)
  71. « Strasbourg s'impose 3-0 à Bordeaux », DNA, (consulté le 8 décembre 2017)
  72. « La passe de trois pour Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 16 décembre 2017)
  73. « Le Racing s'offre Toulouse (2-1) », L'Alsace, (consulté le 16 décembre 2017)
  74. « Metz - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 20 décembre 2017)
  75. « Le Racing chute lourdement à Metz (3-0) », DNA, (consulté le 20 décembre 2017)
  76. « Classement de Ligue 1 à l'issue de la 19e journée », LFP (consulté le 20 décembre 2017)
  77. « Le Racing battu par Guingamp (0-2) », DNA, (consulté le 21 janvier 2018)
  78. « Ligue 1: Guingamp, vent dans le dos à Strasbourg », RMC, (consulté le 21 janvier 2018)
  79. « Marseille - Strasbourg en direct : L'OM gagne grâce à son banc ! », RMC, (consulté le 21 janvier 2018)
  80. « Marseille – Racing (2-0) », DNA, (consulté le 21 janvier 2018)
  81. « Un Racing courageux vient à bout de Dijon (3-2) », DNA, (consulté le 21 janvier 2018)
  82. « Strasbourg au forceps », L'Équipe, (consulté le 21 janvier 2018)
  83. « Lille arrache la victoire face à Strasbourg (2-1) dans les arrêts de jeu », Eurosport, (consulté le 10 mars 2018)
  84. « Strasbourg - Bordeaux », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  85. « Strasbourg renoue avec le succès ! », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  86. « Paris-SG - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  87. « Un match nul sans saveur. », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  88. « Caen piège Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  89. « L'ASM avec un glacial réalisme », L'Équipe, (consulté le 10 mars 2018)
  90. « Strasbourg chipe un record au PSG », Football.fr, (consulté le 10 mars 2018)
  91. « Classement des attaques Ligue 1 2017-2018 », LFP (consulté le 19 mai 2018)
  92. « Classement des défenses Ligue 1 2017-2018 », LFP (consulté le 19 mai 2018)
  93. « Classement à domicile Ligue 1 2017-2018 » (consulté le 19 mai 2018)
  94. « Classement à l'extérieur Ligue 1 2017-2018 », LFP (consulté le 19 mai 2018)
  95. « Classement du fair-play Ligue 1 2017-2018 », LFP (consulté le 19 mai 2018)
  96. « Classement de Ligue 1 à l'issue de la 38e journée », LFP (consulté le 19 mai 2018)
  97. « Strasbourg qualifié pour les 16es », L'Équipe, (consulté le 26 janvier 2018)
  98. « Le Racing Strasbourg qualifié pour les 16es de finale (3-2 a.p.) », DNA, (consulté le 26 janvier 2018)
  99. « Strasbourg élimine Lille et rejoint les huitièmes de finale de la Coupe de France », L'Équipe, (consulté le 26 janvier 2018)
  100. « Grenoble - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 28 février 2018)
  101. « Chambly - Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 28 février 2018)
  102. « Coupe de la Ligue (16es) : Saint-Étienne éliminé à Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 26 janvier 2018)
  103. « Cette fois, Paris n'a pas tremblé », L'Équipe, (consulté le 26 janvier 2018)
  104. « Statistiques 2017-2018 », Racing Stub (consulté le 19 mai 2018)
  105. « Calendrier Saison 2017-2018 », Racing Stub (consulté le 19 mai 2018)
  106. « Thierry Laurey deux ans à Strasbourg », L'Équipe, (consulté le 30 juillet 2016)
  107. « Fabien Lefèvre et Antoine Roth arrivent au Racing », Alsa'Sports, (consulté le 30 juillet 2016)
  108. « Sébastien Roi restera dans le staff », Alsa'Sports, (consulté le 30 juillet 2016)
  109. « Sébastien Roi », Racingstub (consulté le 30 juillet 2016)
  110. « Florian Bailleux », Racingstub (consulté le 30 juillet 2016)
  111. « Jean-Yves Hours », Racingstub (consulté le 30 juillet 2016)
  112. « Des Strasbourgeois en sélection », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 25 août 2017)
  113. « Info FM : Martin Terrier convoqué avec les Espoirs », Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert,‎ (lire en ligne, consulté le 2 septembre 2017)
  114. « Le Stade Rennais Champion de France ... des tribunes », Foot Mercato,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2018)
  115. « Dimitri Lienard élu joueur du mois de mai 2018 », sur rcstrasbourgalsace.fr, (consulté le 22 mai 2019)
  116. « Mentions légales », RC Strasbourg Alsace (consulté le 9 janvier 2017)
  117. « Organigramme », RC Strasbourg Alsace (consulté le 9 janvier 2017)
  118. « La DNCG valide le budget », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 22 juin 2017)
  119. « Pas de DNCG pour le Racing », L'Alsace,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2017)
  120. « Publication du rapport financier 2017-2018 », sur www.lfp.fr (consulté le 30 mai 2019)
  121. « CroisiEurope devient co-partenaire principal du Racing Club Strasbourg Alsace », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 23 juillet 2017)
  122. « Le groupe Severin renforce son partenariat avec le Racing Club de Strasbourg Alsace », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 2 août 2017)
  123. « Hager Group partenaire du RCSA pour 3 saisons », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 4 août 2017)
  124. « Boulanger partenaire officiel du RCSA », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 25 août 2017)
  125. a et b « Le RC Strasbourg monte en puissance ! », ECOFOOT.FR,‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2017)
  126. « Commandez les maillots 17/18 », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 3 décembre 2017)
  127. « McDonald’s™ Strasbourg, Eurométropole : Restaurant Officiel du Racing Club de Strasbourg ! », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 3 décembre 2017)
  128. « Le Groupe Alila partenaire du Racing Club de Strasbourg Alsace », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 3 décembre 2017)
  129. « RC Strasbourg Alsace », sur www.facebook.com (consulté le 13 mai 2018)
  130. « Affluences par club de la saison 2017-2018 », LFP (consulté le 12 mai 2018)
  131. « RCSA-Olympique de Marseille: 3-3 », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 26 janvier 2018)
  132. « RCSA / OM : à guichets fermés », FRANCE 3 ALSACE,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2017)
  133. « Ligue 1 : le match du Racing Club de Strasbourg contre Angers se jouera à guichets fermés à la Meinau », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2017)
  134. « Racing-Paris Saint-Germain à guichets fermés », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 10 novembre 2017)
  135. « Racing-Paris SG en Coupe de la Ligue à guichets fermés », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 3 décembre 2017)
  136. « Racing-FC Metz à guichets fermés », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 27 mars 2018)
  137. « Racing-OGC Nice à guichets fermés », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 13 mai 2018)
  138. « Racing-Olympique Lyonnais à guichets fermés », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 13 mai 2018)
  139. « Affluences 2017/2018 », Racingstub (consulté le 23 février 2018)
  140. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 1 Conforama - Calendrier / Résultats », sur www.lfp.fr (consulté le 17 septembre 2017)
  141. « Racing-Paris SG : 2-1 », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 3 décembre 2017)
  142. « Le RCSA à l'honneur sur BeIN SPORTS », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 25 août 2017)
  143. (en) « Campagne d'Abonnement 17/18 - Racing Club de Strasbourg Alsace », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 15 juin 2017)
  144. « Sabryna Keller, une vraie "Femme de foot" », sur www.alsace20.tv (consulté le 15 juin 2017)
  145. « Interessé par un abonnement dans le kop ? », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 15 juin 2017)
  146. « 15 650 abonnés : record battu pour le Racing », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 12 août 2017)
  147. « 7 573 abonnés ! », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 12 août 2017)
  148. « Strasbourg: Ecrans, télévision, parcage, les transformations de la Meinau pour la Ligue 1 », 20 Minutes, (consulté le 17 mars 2018)
  149. « Communiqué du RCSA », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 25 août 2017)
  150. « Engouement exceptionnel autour de la vente exclusive pour OL-RCSA », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 25 août 2017)
  151. « François Keller remet ça », Alsa'Sports, (consulté le 30 juillet 2016)
  152. « Le Racing fait coup double, Schiltigheim monte », DNA, (consulté le 21 mai 2017)
  153. « Classement du groupe Grand Est de National 3 2017-2018 », FFF (consulté le 19 mai 2018)
  154. « Calendrier du RCSA B », Racing Stub (consulté le 19 mai 2018)
  155. « Calendrier du RC Strasbourg féminin en Coupe de France féminine », FFF (consulté le 18 janvier 2018)
  156. « Sarre Union 0 - 3 Strasbourg RCSA », FFF, (consulté le 18 janvier 2018)
  157. « Strasbourg RCSA 4 - 4 Ernolsheim/Molsheim », FFF, (consulté le 18 janvier 2018)
  158. « Mussig 3 - 0 Strasbourg RCSA », FFF, (consulté le 18 janvier 2018)
  159. « Classement de Division d'Excellence féminine du Bas-Rhin 2017-2018 », FFF (consulté le 23 juin 2018)
  160. « Qualification des U19 en Coupe Gambardella », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 18 janvier 2018)
  161. « Coupe Gambardella : Tirage des 32èmes en direct vidéo à midi », Foot-National, (consulté le 18 janvier 2018)
  162. « Les résultats du week-end (03-04/02/18) », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 5 février 2018)
  163. « [U17] Racing-Stade rennais : 2-5 », RC Strasbourg Alsace, (consulté le 19 mai 2018)
  164. « Classement du groupe B de National U17 2017-2018 », FFF (consulté le 4 mai 2018)
  165. « Classement du groupe B de National U19 2017-2018 », FFF (consulté le 22 mai 2018)

BibliographieModifier

Lien externeModifier