Saint-Pierre-sur-Dives

ancienne commune française du département du Calvados

Saint-Pierre-sur-Dives
Saint-Pierre-sur-Dives
L'abbaye bénédictine.
Blason de Saint-Pierre-sur-Dives
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Commune Saint-Pierre-en-Auge
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Jacky Marie
2020-2026
Code postal 14170
Code commune 14654
Démographie
Gentilé Pétruvien
Population 3 295 hab. (2020)
Densité 340 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 08″ nord, 0° 01′ 57″ ouest
Altitude Min. 23 m
Max. 74 m
Superficie 9,68 km2
Élections
Départementales Livarot
Historique
Fusion
Commune(s) d'intégration Saint-Pierre-en-Auge
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Saint-Pierre-sur-Dives
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Saint-Pierre-sur-Dives
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
Saint-Pierre-sur-Dives
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
Saint-Pierre-sur-Dives

Saint-Pierre-sur-Dives est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Saint-Pierre-en-Auge.

Elle est peuplée de 3 295 habitants[Note 1].

Géographie modifier

Description modifier

La commune déléguée est située entre la plaine de Caen et la campagne de Falaise à l'ouest et le pays d'Auge à l'est. Son bourg est à 9,5 km au sud de Mézidon-Canon, à 16 km à l'ouest de Livarot, à 20 km au nord-est de Falaise, à 25 km au sud-ouest de Lisieux et à 33 km au sud-est de Caen[1].

Le point culminant (74 / 75 m) se situe en limite est, dominant la route de Berville. Le point le plus bas (23 m) correspond à la sortie de la Dives du territoire, au nord.

Communes limitrophes modifier

Hydrographie modifier

 
Lavoir sur la Dives

Comme son nom le suggère, Saint-Pierre-sur-Dives est drainée par le fleuve côtier la Dives.

Toponymie modifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme ad Sanctum Petrum supra Divam en 1108[3], puis apud Sanctum Petrum super Divam en 1204[4].

La paroisse de Saint-Pierre-sur-Dives est dédiée à l'apôtre Pierre.

L'appellation révolutionnaire de Saint-Pierre-sur-Dives était Pierre-sur-Dives[3].

Le gentilé est Pétruvien.

Histoire modifier

Époque contemporaine modifier

En 1845, la commune de Carel est rattachée à Saint-Pierre-sur-Dives[5].

En 1858, une partie de la commune de Donville, alors supprimée, est partagée entre Saint-Pierre-sur-Dives et Escures-sur-Favières[5]. Cette partie correspond à la rive gauche de la Dives.

En 1859, le chemin de fer dessert la commune, avec la mise en service de la gare de Saint-Pierre-sur-Dives, sur la ligne du Mans à Mézidon, facilitant les déplacements des personnes et le transport des marchandises.

 
La gare de Saint-Pierre-sur-Dives au début du XXe siècle.

Le , Saint-Pierre-sur-Dives intègre avec douze autres communes la commune de Saint-Pierre-en-Auge[6] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Boissey, Bretteville-sur-Dives, Hiéville, Mittois, Montviette, L'Oudon, Ouville-la-Bien-Tournée, Sainte-Marguerite-de-Viette, Saint-Georges-en-Auge, Saint-Pierre-sur-Dives, Thiéville, Vaudeloges et Vieux-Pont-en-Auge deviennent des communes déléguées et Saint-Pierre-sur-Dives est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration modifier

Rattachements administratifs et électoraux modifier

Rattachements administratifs modifier

Le territoire de Saint-Pierre-sur-Dives se trouve dans l'arrondissement de Lisieux du département du Calvados

Elle était depuis 1793 le chef-lieu du canton de Saint-Pierre-sur-Dives[5]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux modifier

Pour les élections départementales, les habitants votent depuis 2014 pour l'élection des conseillers départementaux du canton de Mezidon

Pour l'élection des députés, ils votent dans le cadre de la troisième circonscription du Calvados.

Intercommunalité modifier

Saint-Pierre-sur-Dives était le siège de communauté de communes des Trois Rivières, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé en 2002 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité a fusionné avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération Lisieux Normandie où les habitants sont représentés par des élus de Saint-Pierre-en-Auge.

Tendances politiques et résultats modifier

Lors du premier tour des élections municipales de 2014 dans le Calvados, la liste DVD menée par Jacky Marie[7] obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 1 166 voix (75,37 %, 24 conseillers municipaux élus dont 13 communautaires), devançant très largement celle DVG menée par le maire sortant Alain Herbeth[8], qui a recueilli 381 voix (24,62, 3 conseillers municipaux élus dont 1 communautaire).
Lors de ce scrutin, 34,45 % des électeurs se sont abstenus[9].

Administration municipale modifier

Compte tenu de sa population de Saint-Pierre lorsqu'elle était une commune, son conseil municipal était composé de vingt-sept membres dont le maire et ses adjoints[10]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Saint-Pierre-en-Auge le jusqu'en 2020 et Jacky Marie devient maire délégué.

Liste des maires modifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 novembre 1948 Joseph Tanquerel
(1893-1973)
  Ancien commerçant
Officier des Palmes académiques
Démissionnaire pour raison de santé
novembre 1948 février 1951 Robert Morin   Agent SNCF
Démissionnaire
1951 mars 1959 Henri Vautorte
(1882-1980)
  Secrétaire-archiviste retraité, propriétaire
Chevalier de la Légion d'honneur et des Palmes académiques
mars 1959 mars 1971 Fernand Chevallier    
mars 1971 mars 1983 Léopold Berl
(1912-1998)
  Médecin retraité
Chevalier de la Légion d'honneur (1992)
mars 1983[12] mars 1989 Marcel Rivière
(1931-2012)
RPR Médecin généraliste
mars 1989[12] juin 1995 Marcel Maizeret
(1920-2009)
MRG Professeur de collège retraité
Chevalier de la Légion d'honneur (2007)
juin 1995[12] mars 2001 Marcel Rivière[13],[14]
(1931-2012)
RPR Médecin généraliste
Conseiller général de Saint-Pierre-sur-Dives (1982 → 2001)
Vice-président du conseil général du Calvados (1988 → ? )
Chevalier de l'ordre national du Mérite
mars 2001[12] mars 2004 Jeannie Dupuis
(1933-2004)
  Inspectrice du Trésor retraitée
Décédée en fonction
mars 2004 octobre 2009[15] Jack Thézard[16],[17] DVG Directeur d'école, ancien premier adjoint
Démissionnaire
novembre 2009 mars 2014 [18] Alain Herbeth[19] DVG Journaliste et écrivain retraité
mars 2014[20] décembre 2016 Jacky Marie DVD Artisan retraité
Ancien vice-président de la CC des Trois-Rivières (2008 → 2014)

Liste des maires délégués modifier

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Jacky Marie DVD Artisan retraité
Vice-président de la CA Lisieux Normandie (2017 → )
Maire de la commune nouvelle de Saint-Pierre-en-Auge (2017 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026

Distinctions et labels modifier

En 2017, Saint-Pierre-sur-Dives est classée ville fleurie (deux fleurs) au concours des villes et villages fleuris[21].

Jumelages modifier

Drapeau Pays Ville Zone Année
  Belgique Jodoigne Brabant wallon 1978
  Royaume-Uni Ivybridge Devon 1972
  Allemagne Kleinwallstadt Bavière 1991

Population et société modifier

Démographie modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[23],[Note 2].

En 2020, la commune comptait 3 295 habitants, en diminution de −8,22 % par rapport à 2015 (Calvados : 1,56 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Saint-Pierre-sur-Dives a compté jusqu'à 4 506 habitants en 1982.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5531 4932 1241 7281 7111 6781 8611 7781 784
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7641 9502 0141 9952 0572 1092 1342 2352 309
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1792 3762 3022 3142 3402 4252 6562 6782 890
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3 3563 7654 2744 5063 9933 9773 7013 6113 539
2018 - - - - - - - -
3 373--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Carel
1793 1800 1806 1821 1831 1836
7392103105131134
(Source : EHESS[25])
Évolution démographique de Donville
1793 1800 1806 1821 1831 1836
258249289253260243
1841 1846 1851 1856 1858 -
259269249240partage-
La commune est partagée en 1858 entre Escures-sur-Favières et Saint-Pierre-sur-Dives.
(Source : EHESS[26])

Sports et loisirs modifier

L'Union sportive pétruvienne fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[27].

Culture locale et patrimoine modifier

Lieux et monuments modifier

  • Abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives, du XIe au XVIIe siècle, classée au titre des monuments historiques[28].
  • Halles du XIe siècle, reconstruites au XVe siècle et après 1944. Ces halles font partie du patrimoine médiéval normand. Incendié en 1944, l'édifice fut fidèlement reconstitué. La charpente de chêne est le produit d'un assemblage de 290 000 chevilles de châtaignier[29]. Les halles sont classées au titre des monuments historiques[30]. Aujourd'hui encore, elles occupent toujours les mêmes fonctions depuis le Moyen-Âge : c'est là que se tient le marché.
  • Manoir de Thomas Dunot (XVIe siècle), inscrit au titre des monuments historiques[31].
  • Château de Carel (XVIIe, XVIIIe siècles) et colombier (XVIe siècle) classés monuments historiques[32]. Communs inscrits[32]. Site et perspectives protégés au titre de l’environnement[réf. nécessaire].
  • Chapelle Saint-Sulpice de Carel (ancienne église paroissiale de Carel, commune rattachée en 1835), édifiée aux XIIIe – XIVe siècles[33].
  • Cour l'Élu, manoir du XVIe siècle inscrit au titre des monuments historiques[34].
  • Maison du XVIIIe siècle inscrite aux des monuments historiques[35].
  • Motte de Montpinçon, au fond de la vallée de l'Oudon[36].

Personnalités liées à la commune modifier

Le nom d'un ancien seigneur nous est parvenu : En 1700, il s'agit de François Philippe l'Hermite (mort en juin 1714), seigneur d'Hiéville, Sainte-Barbe-en-Auge, et Montchaupet de Mélie[réf. souhaitée].

On note également :

Héraldique modifier

  Blason
D'azur aux deux clefs renversées d'or passées en sautoir[37].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Bibliographie modifier

  • P. H. Hurel, Le Cicérone de Saint-Pierre-sur-Dives ou Recherches historiques sur Saint-Pierre-sur-Dives et son abbaye, Saint-Pierre-sur-Dives, 1840.
  • Alexandre-Auguste Guilmeth, La Ville de Saint-Pierre-sur-Dives, s.l., s.d. (vers 1850).
  • J. Pépin et J. Chatel, Recueil de documents historiques sur Saint-Pierre-sur-Dives, ouvrage manuscrit sans pagination, vers 1870, Archives départementales du Calvados, cote F 6938.
  • Journal de Saint-Pierre-sur-Dives et des communes environnantes (premier numéro : dimanche ).
  • Aristide Bisson, Histoire de Saint-Pierre-sur-Dives et de son abbaye depuis leur origine jusqu’à nos jours, Saint-Pierre-sur-Dives, 1895.
  • Henri P. Vautorte, La période révolutionnaire à Saint-Pierre-sur-Dives et dans les environs, ouvrage dactylographié, Saint-Pierre-sur-Dives, s.d. (vers 1950).
  • Collectif, Rues et Ruelles de Saint-Pierre-sur-Dives, ouvrage collectif, Histoire et Traditions Populaires no 11, , Foyer Rural Le Billot, L’Oudon (Notre-Dame-de-Fresnay).

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Population municipale 2020.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références modifier

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Dominique Fournier, Les noms de lieux du canton de Saint-Pierre-sur-Dives, Éditions des Mortes-Terres, Saint-Georges-en-Auge, 2012, p.  59a.
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Droz, Genève, t. III, 1991, p.  1571, § 27881.
  5. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. « Recueil des actes administratifs du 13 septembre 2016 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le ).
  7. « Municipales à Saint-Pierre-sur-Dives : Jacky Marie mènera une liste », Ouest-France - Ma ville,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Gilles Lefebvre, « Municipales : le maire Alain Herbeth se représente », Le Pays d'Auge,‎ (lire en ligne, consulté le ) « 69 ans, Alain Herbeth a été élu maire en novembre 2009, après le retrait de Jack Thézard pour raison de santé. Journaliste retraité, Alain Herbeth est entré au conseil municipal en 2008 où il avait occupé les fonctions de maire-adjoint chargé du tourisme, du commerce, des animations et de la communication ».
  9. Résultats officiels pour la commune Saint-Pierre-sur-Dives
  10. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.
  11. Annuaire du Calvados, année 1850, p.365
  12. a b c et d « L'ancien conseiller général et maire est décédé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  13. « Marcel Rivière, un citoyen modèle honoré : La bibliothèque-médiathèque prend désormais le nom de Marcel Rivière. Une plaque commémorative va être déposée pour lui rendre hommage », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « L'ancien conseiller général et maire est décédé », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Originaire de Sainte-Mère-Eglise, cet ancien médecin apprécié des familles avait été très populaire à Saint-Pierre-sur-Dives où il avait été élu maire adjoint de Léopold Berl en 1971 puis maire en 1983. Battu aux élections de 1989 par Marcel Maizeret, il avait retrouvé son fauteuil de maire en 1995 avant de devoir céder sa place à Jeannie Dupuis en 2001 ».
  15. « Le maire de Saint-Pierre-sur-Dives, Jack Thézard, démissionne », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Municipales 2008 : qui repart, qui raccroche », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Jack Thézard, 69 ans, est maire sans étiquette depuis 2004. Il ne se prononce pas sur une nouvelle candidature aux municipales : « Je nai pas envie dentamer une campagne électorale près de cinq mois avant, ce serait au détriment de la ville. Et Saint-Pierre-sur-Dives a besoin de mon énergie pour mener à bien les dossiers en cours. » Une autre liste, apolitique, serait en préparation dans la commune (3 977 habitants) ».
  17. Pascal Lecoq, « L'ancien maire, Jack Thézard, est décédé : Maire de Saint-Pierre-sur-Dives de 2004 à 2009, Jack Thézard est mort jeudi dernier. Les obsèques auront lieu demain à 15 heures », Les Nouvelles de Falaise,‎ (lire en ligne, consulté le ) « L’ancien directeur de l’école Aristide-Bisson a connu une première expérience en politique de 1983 à 1989, au sein du conseil municipal dirigé à l’époque par Marcel Maizeret. Élu premier adjoint de Jeannie Dupuis en 2001, Jack Thézard est devenu maire en 2004, suite au décès de celle-ci. Il a toutefois dû démissionner cinq ans plus tard pour des raisons de santé ».
  18. Yann-Olivier Bricombert, « Il faut une pause dans les investissements » : Balayé au premier tour des municipales par 75 % des voix pour Jacky Marie, Alain Herbeth avait jusqu'ici gardé le silence. Il reprend la parole sur le dossier du bâtiment de la gare SNCF », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « Ancien maire de Saint-Pierre-sur-Dives Alain Herbeth est décédé : Journaliste et écrivain, ancien maire de Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados) Alain Herbeth est décédé le 18 janvier 2023. Il avait succédé à Jacky Thésard. Il était âgé de 79 ans », Le Pays d'Auge,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Alain Herbeth a été maire de Saint-Pierre-sur-Dives de 2009 à 2014. Il était auparavant conseiller municipal depuis 2008, inscrit sur la liste de Jacky Thésard. Il est élu maire lors du conseil municipal du 17 novembre 2009, remplaçant le maire démissionnaire, pour raisons de santé. Dans un but d’union, il propose alors à, plusieurs élus des deux listes d’opposition d’accepter des postes d’adjoints au maire. Jacky Marie, actuel maire de Saint-Pierre-en-Auge, deviendra adjoint aux travaux et à l’urbanisme. Battu aux élections de 2014 par la liste conduite par Jacky Marie, Alain Herbeth quitte alors la région, et sera candidat suppléant en 2022 à l’Ile de Ré, sur une liste du Rassemblement National ».
  20. « Ouest-france.fr - Municipales à Saint-Pierre-sur-Dives. Jacky Marie élu pour six ans. » (consulté le )
  21. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur villes-et-villages-fleuris.com (consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Carel », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Douville », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  27. « Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie de football - US pétruvienne » (consulté le )
  28. « Ancienne abbaye », notice no PA00111713, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  29. Frédéric Épaud, De la charpente romane à la charpente gothique en Normandie, CRAHM, 2007 (ISBN 978-2-902685-39-4) p. 575-580.
  30. « Halles », notice no PA00111715, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  31. « Manoir dit Manoir de Thomas Dunot », notice no PA00111719, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. a et b « Château de Carel », notice no PA00111714, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  33. « Chapelle Saint-Sulpice (ancienneEglise du Carel) », sur patrimoine-religieux.fr (consulté le ).
  34. « Manoir dit Cour d'Élu », notice no PA00111718, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  35. « Maison », notice no PA00111716, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  36. Guy Le Hallé (préf. Hervé Morin, photogr. Yves Buffetaut), Châteaux forts de Basse-Normandie, t. II, Louviers, Ysec Éditions, , 160 p. (ISBN 978-284673-215-4), p. 72 (Saint-Pierre-sur-Dives).
  37. « Saint-Pierre-sur-Dives », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).