Saint-Contest

commune française du département du Calvados

Saint-Contest [sɛ̃ kɔ̃tɛ] est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 2 525 habitants[Note 1].

Saint-Contest
Saint-Contest
La tour TDF de Saint-Contest.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Intercommunalité Caen la Mer
Maire
Mandat
Jean-Marc Philippe
2020-2026
Code postal 14280
Code commune 14566
Démographie
Gentilé Saint-Contestois
Population
municipale
2 525 hab. (2019 en augmentation de 2,19 % par rapport à 2013)
Densité 314 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 52″ nord, 0° 24′ 01″ ouest
Altitude Min. 54 m
Max. 77 m
Superficie 8,05 km2
Aire d'attraction Caen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Caen-2
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Contest
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Contest
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Contest
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Contest
Liens
Site web www.mairie-saint-contest.fr

GéographieModifier

Saint-Contest est une commune limitrophe au nord-ouest de Caen. Avec une altitude qui oscille entre 54 et 77 mètres, Saint-Contest se trouve dans la plaine de Caen, une terre vouée principalement à l'agriculture (essentiellement céréalière). Elle adhère à la communauté d'agglomération Caen la Mer.

La commune inclut plusieurs hameaux[1] :

  • le Bourg (où se trouvent la plupart des équipements communaux (mairie, école, garderie) ainsi que l'église).
  • Buron (ce hameau est réparti sur trois communes : Saint-Contest, Cairon et Rosel).
  • Mâlon
  • Galmanche
  • Bitot
  • La Folie (extension du quartier de Caen La Folie Couvrechef sur le territoire de Saint-Contest ; l'école d'équitation de Caen y est implantée).

Les parcs tertiaires (Parc Athéna et de l'Espace Entreprise) de Saint-Contest sont le prolongement de celui de Caen (Parc Unicité). En 2006 la commune totalisait 814 emplois répartis sur 190 établissements.

 
Carte de la commune.

ClimatModifier

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[2]. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Ce type de climat se traduit par des températures douces et une pluviométrie relativement abondante (en liaison avec les perturbations venant de l'Atlantique), répartie tout au long de l'année avec un léger maximum d'octobre à février[3].

Les paramètres climatiques qui ont permis d'établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000[Note 2]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[2]

  • Moyenne annuelle de température : 10,7 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 2,2 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 0,7 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 3] : 12 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 4] : 663 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 11,8 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 7,2 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[6] complétée par des études régionales[7] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Caen-Carpiquet », sur la commune de Carpiquet, mise en service en 1945[8] et qui se trouve à 4 km à vol d'oiseau[9],[Note 5], où la température moyenne annuelle évolue de 10,9 °C pour la période 1971-2000[10] à 11,2 °C pour 1981-2010[11], puis à 11,5 °C pour 1991-2020[12].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Saint-Contest est une commune urbaine[Note 6],[13]. Elle fait en effet partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[14],[15].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Caen, dont elle est une commune de la couronne[Note 7]. Cette aire, qui regroupe 296 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[16],[17].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (74,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (83,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (74,7 %), zones urbanisées (21,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,6 %)[18].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l'évolution dans le temps de l'occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[19].

ToponymieModifier

L'hagiotoponyme de la localité est attesté sous la forme de Sancto Contesto entre 1035 et 1037[20], Sanctus Contestus en 1169 (charte de Saint-Étienne), Sanctus Contestus de Asteia en 1198 (cartulaire d’Ardennes), Parochia de Ouvetot de Saint Contest en 1247 (charte de Barbery, n° 31), Saint Contez en 1723[21].

Saint Contest fut évêque de Bayeux entre 480 et 513.

Le gentilé est Saint-Contestois.

HistoireModifier

PréhistoireModifier

Le site du Clos de Bitot, fouillé par le Musée de Normandie en 1984[22], est occupé de la fin du deuxième Âge du fer (la Tène III, 120-51 av. J.-C.) au milieu du Ile s. de notre ère. Creusée dans un sol argileux, une excavation de 12 m de longueur contenait quatre fours gaulois dont trois montraient encore une voûte pratiquement intacte, tandis que le quatrième four a été arasé jusqu'à la sole[23].
Le site a aussi livré des dépôts contenant des traces de présence particulièrement développée du chien, dont certains vestiges indiquent des prélèvements de viande et/ou de peaux[24].

Il existe de nombreux établissements laténiens dans les environs, dont une grande ferme de la Tène finale à la ZAC de Beaulieu (partie ouest de Caen, 3,5 km au sud de Saint-Contest[1], fouilles préventives en 1997)[25] ; un site au Chemin Fourchu à la Folie-Couvrechef, rue des Acadiens[23] ; un site à la ZAC de l'Abbaye Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (3,5 km au nord-ouest de Saint-Contest[1])[26] ; des fonds de cabanes et fossés et une nécropole franque près du chemin Saulnier (chemin rural no 12) à Sannerville (15 km à l'ouest de Saint-Contest[1])[23]… Depuis les années soixante-dix, une quinzaine de sites de la fin de l'Âge du fer ont été étudiés sur le plateau au sud-est de Caen[27].

Époque gallo-romaineModifier

Une villa gallo-romaine a été détectée par photographie aérienne en 1987 à plus de 700 m du Clos de Bitot[23].

On trouve également un temple et de nombreuses céramiques au lieu-dit Le Mesnil de Baron à Baron-sur-Odon (10 km au sud-ouest de Saint-Contest[1])[23].

Moyen-ÂgeModifier

L'église est bâtie du XIe au XIVe siècle. Gautier d'Aignaux, seigneur de Saint-Contest, fait don de l'église à l'abbaye d'Ardenne en 1207. Le don comprend les dîmes de Buron, de Mâlon, de Bitôt et de Saint-Contest[28].

Les d'Aignaux sont seigneurs du fief de Saint-Contest jusqu'au XVe siècle.[réf. nécessaire]

Temps modernesModifier

La famille de Nollent succède au d'Aignaux du XVe au XVIIe siècle. Puis la famille de Barberie du XVIIe siècle jusqu'à la Révolution de 1789[29].

XXe siècleModifier

L'opération Charnwood est l'offensive alliée à l'ouest de Caen qui devait libérer la ville. Le , les Allemands résistent malgré les nombreux bombardements. La 59e division Staffordshire et les chars du 1st East Riding Yeomanry mènent l'offensive au sol. Les soldats canadiens affrontent la SS de la 12e SS Panzerdivision dans Buron. Le renfort d'une compagnie du 5th Battaillon East Lancashire Fusiliers ne suffit pas. Le lendemain, 8 juillet, l'assaut reprend avec l'appui des Sherman lance-flammes. Le 9 juillet, la ville est libérée après de sanglants combats. Le village et l'église sont très endommagés. Des stèles rappellent ces combats, notamment celle de la place des Canadiens à Buron où se déroule une cérémonie chaque 9 juillet en présence de vétérans canadiens.

En 1949, la commune est décorée de la Croix de guerre 1939-1945, avec citation pour son lourd tribut payé à sa libération et à la bataille de Caen.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

C'est le 8 novembre 1792 que fut nommé à Saint-Contest le premier officier public : Marin Bénoist (une rue de Buron porte son nom).

Liste des maires successifs[30]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 mars 1989 Auguste Collet    
mars 1989 mars 2001 Dominique Bannier    
mars 2001 mars 2008 Michel Charpentier    
mars 2008[31] mars 2014 Denis Desnyder   Ingénieur
mars 2014[32],[33] 28 juin 2019
(démission)
Stéphanie Yon-Courtin LR puis DVD Avocate
Députée européenne (2019 → )
Conseillère départementale du canton de Caen-2 (2015 → )
12e vice-présidente du conseil départemental du Calvados (2015 → 2019)
Vice-présidente de Caen la Mer
28 juin 2019[34],[35] en cours Jean-Marc Philippe[36]   Ancien cadre dirigeant
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de vingt-trois membres dont le maire et cinq adjoints[36].

CantonModifier

La commune fait partie du canton de Caen-2, dont les conseillers généraux sont Patrick Jeannenez et Stéphanie Yon-Courtin (union de la droite).

EnseignementModifier

La commune est dotée d'une école maternelle et élémentaire Jean-de-La Fontaine et d'une crèche halte-garderie.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[37]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[38].

En 2019, la commune comptait 2 525 habitants[Note 8], en augmentation de 2,19 % par rapport à 2013 (Calvados : +0,72 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
455455868890897926955933894
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
885840857757711707683660567
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
503493457431462504558418573
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6477668101 1001 5411 9892 3492 4972 510
2019 - - - - - - - -
2 525--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[39] puis Insee à partir de 2006[40].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

La commune regroupe près de cent entreprises, pépinières, cultures maraîchères, agriculture, zones d'activités : Le clos Barbey et Parc Athéna, siège d'HPE (habitation à loyers modérés Porte de l'Europe), laboratoire départemental Franck-Duncombe.

Depuis 2002, elle est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Caen, qui gère le port de plaisance, le port de Caen-Ouistreham et le port de pêche de Port-en-Bessin ainsi que l'aéroport de Caen - Carpiquet.

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Vie culturelleModifier

Saison culturelle proposée par la mairie de Saint-Contest.

Bibliothèque, rue Jacques-Prévert.

Vie associativeModifier

Il existe plusieurs associations à Saint-Contest, le Comité pour l'histoire de Saint-Contest, l'Association des parents d'élèves, l'Association des anciens combattants, le Cercle du temps libre, le comité de jumelage Saint-Contest - Marchwood, un club de judo.

JumelagesModifier

  Marchwood (Grande-Bretagne).

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2019.
  2. Les normales servent à représenter le climat. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies. Après les normales 1971-2000, les normales pour la période 1981-2010 ont été définies et, depuis 2021, ce sont les normales 1991-2020 qui font référence en Europe et dans le monde[4].
  3. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  4. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[5].
  5. La distance est calculée à vol d'oiseau entre la station météorologique proprement dite et le chef-lieu de commune.
  6. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  7. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  8. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « Saint-Contest, carte interactive » sur Géoportail. Couches « Cartes IGN classiques » et « Hydrographie » activées. Les distances à vol d'oiseau se mesurent avec l'outil « Mesurer une distance » dans l'onglet « Outils cartographiques » à droite (symbole de petite clé plate).
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le ).
  3. « Le climat en France métropolitaine », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  4. 2021 : de nouvelles normales pour qualifier le climat en France, Météo-France, 14 janvier 2021.
  5. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  6. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d'outre-mer », sur ecologie.gouv.fr (consulté le ).
  7. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Normandie », sur normandie.chambres-agriculture.fr, (consulté le ).
  8. « Station météofrance Caen-Carpiquet - métadonnées », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  9. « Orthodromie entre Saint-Contest et Carpiquet », sur fr.distance.to (consulté le ).
  10. « Station météorologique de Caen-Carpiquet - Normales pour la période 1971-2000 », sur infoclimat.fr (consulté le ).
  11. « Station météorologique de Caen-Carpiquet - Normales pour la période 1981-2010 », sur infoclimat.fr (consulté le ).
  12. « Station météorologique de Caen-Carpiquet - Normales pour la période 1991-2020 », sur infoclimat.fr (consulté le ).
  13. « Zonage rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Commune urbaine-définition », sur insee.fr (consulté le ).
  15. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  17. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod, « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l'aire d'attraction d'une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  18. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur statistiques.developpement-durable.gouv.fr/, le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  19. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  20. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1536, (ISBN 2600028846).
  21. Célestin Hippeau, Dictionnaire topographique du département du Calvados : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Imprimerie nationale, (lire en ligne), p. 251.
  22. [Legaillard et al. 2013] Ludovic Legaillard, Vincent Carpentier, Julie Cavanillas, Stéphanie Dervin et Agnès Hérard, Saint-Contest, Espace d'Entreprises II : enclos laténo-augustéen, carrières antiques et hameau médiéval au Clos de Bitot (rapport de fouille), Inrap Grand Ouest (Institut national de recherches archéologiques préventives), (présentation en ligne).
  23. a b c d et e [Jigan 1987] Claude Jigan, « La céramique de la Tène finale dans la plaine de Caen », SFÉCAG, Actes du Congrès de Caen,‎ , p. 13-19 (lire en ligne [PDF] sur sfecag.free.fr, consulté en ), p. 13.
  24. [Jigan 1993] Claude Jigan, « Les fours laténiens de Saint-Contest (Calvados) », dans D. Cliquet, M. Rémy-Watté, V. Guichard et M. Vaginay (dir.), Les Celtes en Normandie. Les rites funéraires en Gaule (IIIe - Ier siècle avant J.-C.) (actes du 14e colloque de l'Association Française pour l'Étude de l'Âge du Fer (Évreux 1990)), Rennes, Association pour la diffusion des recherches archéologiques dans l'Ouest de la France (publié dans la Revue archéologique de l'Ouest, supplément no 6, , sur ..., p. 77-82, p. 81. Cité dans Lepaumier et al. 2011, paragr. 37.
  25. [Besnard-Vauterin & et al. 2008] Chris-Cécile Besnard-Vauterin, Nicolas Navarre, Michel Besnard et Ludovic Le Gaillard, « Une ferme de La Tène finale à l'époque gallo-romaine sur la ZAC de Beaulieu à Caen (Calvados) », Revue archéologique de l'Ouest, no 25,‎ (lire en ligne [PDF] sur journals.openedition.org, consulté en ).
  26. Besnard-Vauterin & et al. 2008, p. 165.
  27. [Lepaumier et al. 2011] Hubert Lepaumier, Chris-Cécile Vauterin, Elven Le Goff et James Villaregut, « Un réseau de fermes en périphérie caennaise », dans Gestes funéraires en Gaule au Second-Âge du Fer, vol. I : L'Âge du fer en Basse-Normandie (actes du 33e colloque international de l'AFEAF, Caen, 20-24 mai 2009. 2 vol.), Presses universitaires de Franche-Comté, , 693 p., sur books.openedition.org (lire en ligne), p. 139-158.
  28. [Caumont 1842] Arcisse de Caumont, « Statistique monumentale du Calvados. Cantons de Caen, est et ouest (suite) », Bulletin monumental de la Société française d'archéologie,‎ , p. 33-125 (lire en ligne [sur books.google.fr], consulté en ), p. 497.
  29. « Famille de Barberie, ces messieurs de Saint-Contest », sur le50enlignebis.free.fr (consulté en ).
  30. Saint-Contest Histoire de la paroisse par L'abbé Élie - 1901
  31. « Municipales à Saint-Contest. Le maire sortant jette l'éponge », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. « Municipales à Saint-Contest. Stéphanie Yon-Courtin élue maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  33. « Le maire Stéphanie Yon-Courtin aura cinq adjoints », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. « Près de Caen. Jean-Marc Philippe a été élu maire de Saint-Contest », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  35. « Pour remplacer Stéphanie Yon-Courtin, un nouveau maire élu à Saint-Contest », Liberté - Le Bonhomme libre,‎ (lire en ligne).
  36. a et b Réélection 2020 : « Municipales à Saint-Contest. Jean-Marc Philippe, maire sortant, garde son fauteuil », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  37. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  38. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  39. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  40. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  41. Notice no PA00111661, base Mérimée, ministère français de la Culture.

BibliographieModifier

  • Abbé Élie, Histoire de la paroisse de Saint-Contest, 1901, rééd. Res Universis, 1993
  • Georges Bernage, Mourir pour l'abbaye d'Ardenne, Buron la sanglante - Les Canadiens face à la Hitlerjugend (7 juin - 8 juillet 1944), Heimdal, 1992
  • Dominique Barbé, Charnwood : la bataille de Buron-Saint-Contest, 7 juin-8 et 9 juillet 1944: témoignages des acteurs et témoins de l'époque, Charles Corlet, 1994

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier