Ouvrir le menu principal

Quentin Halys

joueur de tennis français

Quentin Halys
Image illustrative de l’article Quentin Halys
Halys à Roland-Garros en 2016.
Carrière professionnelle
2012
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (22 ans)
Bondy
Taille 1,91 m (6 3)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Olivier Ramos
Gains en tournois 859 257 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 102e (05/02/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 149e (17/07/2017)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/32 - -
Double - 1/8 1/32 -
Mixte - - - -

Quentin Halys, né le à Bondy, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2012.

Sommaire

BiographieModifier

Après de bons résultats chez les juniors, il progresse rapidement au classement chez les séniors, si bien qu'à 19 ans, il est considéré comme l'un des espoirs du tennis français. Quentin Halys a également un frère nommé Hugo, âgé de 4 ans de moins que lui.[1].

CarrièreModifier

Parcours junior (2010-2014)Modifier

Halys commence son parcours junior sur le circuit ITF en 2010, année durant laquelle il dispute ses premiers tournois officiels de catégorie mondiale. C'est également durant cette année qu'il se révèle en remportant le tournoi des Petits As à Tarbes, championnat du monde des 13-14 ans. Durant ce tournoi, il élimine notamment Borna Ćorić, futur 33e mondial en 2015 en demi-finale. Il rejoint au palmarès des champions tels que Rafael Nadal ou encore Michael Chang.

Il remporte son premier tournoi junior en janvier 2011, au Qatar. En 2012, il dispute à 15 ans son premier tournoi du Grand Chelem chez les juniors, à l'Open d'Australie. Il s'extirpe des qualifications avant de s'incliner en 1/16e de finale.

En 2014, il est sacré champion d'Europe junior pour sa dernière année dans la catégorie. Quelques semaines plus tard, il atteint la finale de l'US Open où il s'incline contre l'Australien Omar Jasika alors qu'il a notamment servi pour le match.

Halys achève son parcours junior à 18 ans, par une 3e place mondiale. Il a remporté trois tournois en simple dans la catégorie et disputé plusieurs finales, il se consacre alors à sa carrière professionnelle.

2011-2012 : premiers tournois professionnelsModifier

Encore engagé sur le circuit ITF Junior, Halys dispute à la fin de l'année 2011 ses premiers tournois Futures à seulement 15 ans. Il ne parvient pas à sortir des qualifications. Il y parvient quelques mois plus tard en atteignant les quarts de finale d'un tournoi disputé en France, en écartant notamment Gleb Sakharov, un joueur de 9 ans son aîné et classé dans le top 400 mondial.

À 16 ans, il achève l'année 2012 à la 1216e place mondiale.

2013-2014 : première percée au classementModifier

En 2013, Halys réalise ses premiers résultats sur le circuit ITF, en disputant plusieurs quarts et plusieurs demi-finales. Il tente également sa chance dans ses premiers tournois Challenger, à Quimper et Blois, mais échoue à chaque fois au premier tour des qualifications.

Il progresse d'environ 500 places par rapport à l'année précédente et termine 2013 à la 736e place mondiale. Il confirme l'année suivante, durant laquelle il dispute davantage de tournois parallèlement à sa dernière saison chez les juniors. Le , il remporte le jour de ses 18 ans, son tout premier tournoi chez les séniors, à Heraklion en Grèce. Cette victoire lui permet de terminer l'année 596e joueur mondial.

2015 : premier pas en Grand ChelemModifier

 
Quentin Halys à l'open de Nice.

Désormais inadmissible chez les juniors, 2015 est la première année complète de Halys chez les séniors. En début d'année, il atteint quatre finales en Future en l'espace d'un mois, dont deux sont remportées. Il dispute son premier tableau final Challenger et y passe un tour, à Aix-en-Provence. Ce bilan pour un joueur de 18 ans attire les regards des membres de la fédération et des organisateurs de tournois, si bien qu'il dispute en mai 2015 ses deux premiers tournois sur le circuit principal.

Il bénéficie d'une invitation pour le tournoi de Nice où il est éliminé en 1/8 de finale par James Duckworth. Dès la semaine suivante, il participe sur invitation à son tout premier tournoi du Grand Chelem chez les séniors, à Roland-Garros. Le tirage au sort lui est défavorable, puisqu'il tombe sur le nonuple vainqueur du tournoi et tenant du titre, Rafael Nadal. Il s'incline logiquement en trois manches 6-3, 6-3, 6-4. De l'avis des observateurs, compte tenu de son âge, de la qualité de son adversaire et du fait qu'il s'agisse de son premier tournoi du Grand Chelem, il réalise un bon match[2].

Après cette accélération brutale de carrière, Halys décide d’enchaîner les tournois Challenger. Il a cependant du mal à digérer cette nouvelle exposition et accumule les défaites au premier tour durant l'été. Il décide alors de redescendre sur le circuit ITF pour retrouver de la confiance et remonter au classement. Il y parvient en remportant deux tournois de suite à la fin de l'été, en Italie et en Grande-Bretagne. Il effectue un bond de presque 400 places par rapport à l'année précédente et achève l'année 2015 à la 204e place mondiale.

2016 : premier titre sur le circuit ChallengerModifier

Après deux quarts de finale consécutifs dans des tournois Challenger au début de 2016, Quentin Halys passe un nouveau cap en franchissant pour la première fois un tour dans un tournoi du Grand Chelem, à l'Open d'Australie. Bénéficiant d'une invitation, il s'impose contre le Croate Ivan Dodig, 78e mondial. C'est la première fois de sa carrière qu'il s'impose contre un joueur si bien classé, et seulement sa troisième victoire contre un top 100, après Taro Daniel (97e) quelques jours plus tôt, et Rajeev Ram, 98e mondial, lors des qualifications du tournoi de Valence, en 2015. Cette victoire lui permet d'accéder au second tour et d'affronter le numéro 1 mondial Novak Djokovic, contre qui il s'incline après un tie-break dans le troisième set[3]. Il jouait à l'occasion dans les meilleures conditions pour un jeune joueur, en session de nuit, sur le court principal du tournoi, la Rod Laver Arena. Ce parcours lui permet d'atteindre, à l'issue du tournoi, le meilleur classement de sa carrière, à la 171e place. Ayant un peu de mal à enchaîner à la suite de ces belles performances, il n'obtient aucun résultat probant jusqu'à fin avril où, à Tallahassee, il remporte son premier titre sur le circuit Challenger en disposant en trois sets de l'espoir local Frances Tiafoe. Ce titre lui permet d'améliorer encore son meilleur classement (158e).

Invité à Nice, il est éliminé au premier tour par João Sousa, tête de série no 5. Il arrive néanmoins à lui arracher le premier set et à faire douter son adversaire portugais, 28e mondial, avant de céder les deux dernières manches et de perdre sur le score de 7-5, 4-6, 4-6. Cela reste une bonne performance pour le Français qui n'avait, jusqu'alors, jamais réussi à prendre une manche à un adversaire si bien classé. Profitant d'une nouvelle invitation, il participe pour la seconde fois à Roland-Garros, où il passe le premier tour en battant un autre espoir du tennis international, le Sud-Coréen Chung Hyeon (6-1, 6-4, 6-4). Il est ensuite battu par le terrien Pablo Cuevas, 27e mondial, sur le score de 64-7, 3-6, 66-7.

2017 : première victoire sur un top-50 mondialModifier

Quentin Halys débute sa saison par le Challenger de Nouméa où il gagne en double aux côtés de Tristan Lamasine. Il reçoit une invitation pour jouer l'Open d'Australie où il s'incline au premier tour contre Sam Querrey en quatre sets. Au Challenger de Bergame il bat Andrey Golubev en demi-finale mais s'incline en finale face à Jerzy Janowicz. Au Kunming Open à Anning, il s'incline en finale face à Janko Tipsarević (7-65, 3-6, 4-6). Il bénéficie d'une wild card pour disputer Roland-Garros[4]. Il perd au 1er tour en cinq sets face à Marco Trungelliti (6-3, 7-64, 62-7, 4-6, 4-6). En juillet, il remporte en double, avec Jonathan Eysseric le Challenger de Recanati.

En août 2017, alors âgé de seulement 20 ans et 126e mondial, il participe au tournoi de Cabo San Lucas. À cette occasion, il sort, au premier tour, son premier top 50 et de 18 ans son aîné, le Croate Ivo Karlović, 5e tête de série et 31e mondial, au bout de 2 tie-breaks d'une durée de 1 h 40 (7-65, 7-68)[5].

2018 : deux victoires en ChallengerModifier

En février, Quentin Halys remporte l'Open de Quimper en battant en finale le Russe Alexey Vatutin, en deux sets (6-3, 7-61). Ce titre lui permet de se rapprocher du top 100 (102e)[6]. En avril, il remporte le tournoi Challenger de Nanchang.

Palmarès sur le circuit ChallengerModifier

En simpleModifier

TitresModifier

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 25-04-2016   Tallahassee Challenger, Tallahassee Terre battue (ext.)   Frances Tiafoe 66-7, 6-4, 6-2
2 29-01-2018   Open de Quimper Bretagne Occidentale, Quimper Dur (int.)   Alexey Vatutin 6-3, 7-61
3 16-04-2018   GangJiang New Area International, Nanchang Terre battue (int.)   Calvin Hemery 6-3, 6-2

FinalesModifier

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 10-10-2016   F.F. Coppola Winery Fairfield Challenger, Fairfield Dur (ext.)   Santiago Giraldo 6-4, 4-6, 2-6
2 20-02-2017   Trofeo FAIP-Perrel, Bergame Dur (int.)   Jerzy Janowicz 4-6, 4-6
3 30-04-2017   Kunming Open, Anning Terre (ext.)   Janko Tipsarevic 7-65, 3-6, 4-6
4 10-09-2018   American Express Istanbul Challenger, Istanbul Dur   Corentin Moutet 3-6, 4-6

En doubleModifier

TitresModifier

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Adversaire Score
1 02-01-2017   Challenger de Nouvelle-Calédonie, Nouméa Dur (ext.)   Tristan Lamasine   Adrián Menéndez-Maceiras
  Stefano Napolitano
7-69, 6-1
2 02-07-2017   Challenger de Recanati, Recanati Dur (ext.)   Jonathan Eysseric   Julian Ocleppo
  Andrea Vavassori
63-7, 6-4, [12-10]
3 26-05-2019   Challenger de Bordeaux, Bordeaux Terre (ext.)   Grégoire Barrère   Romain Arneodo
  Hugo Nys
6-4, 6-1

FinalesModifier

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Adversaire Score
1 26-09-2016   Wells Fargo Tiburon Challenger, Tiburon Dur (ext.)   Dennis Novikov   Matt Reid
  John-Patrick Smith
1-6, 2-6
2 5-11-2018   Challenger de Vendée, Mouilleron-le-Captif Dur (int.)   Romain Arneodo   Sander Gillé
  Joran Vliegen
3-6, 6-4, [2-10]

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 Q2   Somdev Devvarman
2014 Q1   Malek Jaziri
2015 1er tour (1/64)   Rafael Nadal
2016 2e tour (1/32)   Novak Djokovic 2e tour (1/32)   Pablo Cuevas Q3   Yoshihito Nishioka Q2   A. Sarkissian
2017 1er tour (1/64)   Sam Querrey 1er tour (1/64)   Marco Trungelliti Q2   Stefano Travaglia Q1   Tim Smyczek
2018 1er tour (1/64)   Casper Ruud Q1   Andrea Collarini Q1   Alex Bolt Q1   Dennis Novak
2019 Q1   Gleb Sakharov 1er tour (1/64)   Kei Nishikori

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2015 2e tour (1/16)
  E. Couacaud
  S. Bolelli
  Fabio Fognini
2016 2e tour (1/16)
  G. Barrère
  R. Bopanna
  Florin Mergea
1er tour (1/32)
  T. Lamasine
  V. Pospisil
  Jack Sock
2017 2e tour (1/16)
  A. Mannarino
  R. Dutra Silva
  Paolo Lorenzi
2019 1/8 de finale
  G. Barrère
  Guido Pella
  D. Schwartzman

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Classements ATP en fin de saisonModifier

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1216   732   596   204   153   129   128
Rang en double - 1131   551   740   216   219   431

Source : (en) Classements de Quentin Halys sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et référencesModifier

  1. « Qui est Quentin Halys ? », sur http://www.focusur.fr/ (consulté le 19 janvier 2016)
  2. « Roland-Garros 2015 : Halys, le garçon qui a vu Nadal », sur http://www.metronews.fr/ (consulté le 19 janvier 2016)
  3. « Novak Djokovik trop fort pour Quentin Halys », sur www.lequipe.fr (consulté le 20 janvier 2016)
  4. « Une wild card pour Julien Benneteau », sur sport.lefigaro.fr, (consulté le 2 août 2017)
  5. (es) Quentin Halys surprend Ivo Karlovic à l'ATP de Los Cabos, sur Radio Cooperativa, (consulté le 2 août 2017)
  6. Oust France du 04/02/2018

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier