Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Recanati (homonymie).

Recanati
Recanati
Vue de Recanati
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Marches Marches 
Province Macerata 
Code postal 62019
Code ISTAT 043044
Code cadastral H211
Préfixe tel. 071
Démographie
Gentilé Recanatesi
Population 21 830 hab. (31-12-2010[1])
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 24′ 00″ nord, 13° 33′ 00″ est
Altitude Min. 296 m
Max. 296 m
Superficie 10 200 ha = 102 km2
Divers
Saint patron San Vito
Fête patronale 15 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marches

Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Recanati

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Recanati

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Recanati
Liens
Site web http://www.comune.recanati.mc.it/

Recanati est une commune italienne de 21 830 habitants, située dans la province de Macerata, dans la région Marches, en Italie centrale

Sommaire

GéographieModifier

Entre les vallées des eaux de la Potenza et du Musone, Recanati émerge sur la cime d’une colline dont la crête tortueuse et plane culmine à 293 mètres d'altitude.

Distante d’environ vingt kilomètres du chef-lieu de la province Macerata, à huit kilomètres de Loreto et un peu moins de quarante kilomètres d'Ancône.

De Recanati, à l’Est et par temps clair, sont visibles les côtes de la Dalmatie, par delà la mer adriatique. En direction du Nord, l’on voit le mont Conero qui se perd dans les eaux et des autres versants de la colline, se montre les cimes des Apennins : Les cimes des monts Sibillins avec son mont Vettore et plus haut les monts San Vicino, Strega et Catria.

Comme d’autres villes des Marches, Recanati est également la typique « cité balcon  » pour l'ample panorama qui s'y déploie : villes, villages sont éparpillées en grand nombre dans l’ample étendue entre courtes plaines, longues vallées et belles collines.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

HistoireModifier

A l’époque romaine, le long de la vallée de la Potenza, alors navigable, furent fondées deux villes d'importance : Potentia, en face de l'embouchure et Helvia Recina, vers l’intérieur.

En raison des invasions des Goths conduits par Radagaiso aux environs de 406 apr. J.-C., la population cherche refuge sur les collines. Recanati et Macerata doivent leur nom d'origine à l’antique cité : le nom Recanati, en latin Recinetum et Ricinetum, dérive du nom de Helvia Recina. Puis Recanati s’est formée peu à peu par la réunion des habitats de la colline : le château de Mont Morello, le château de San Vito, celui du Mont Volpino et le bourg de Castelnuovo, bourg qui se nommait vraisemblablement Château des Ricinati.

Recanati est rérigé en évêché en 1240, puis réuni à celui de Lorette au XVIe siècle.

ÉconomieModifier

CultureModifier

Recanati, c’est d’abord Giacomo Leopardi (1798 - 1837), précurseur du romantisme et l’un des poètes et philosophes principaux du XIX° siècle, admiré par Goethe et par Philippe Sollers ; Recanati devient ainsi le lieu du col de l'infini que les touristes cherchent en se perdant dans les vieilles rues de la ville. Beaucoup ne le trouve pas qui se suffisent à visiter la bibliothèque léopardienne de la riche demeure familiale derrière la sobre façade. Une grande partie du film il giovane favoloso et retraçant sa vie a été tourné dans la Ville.

Recanati, c’est également Lorenzo Lotto de l’incroyable Annonciation analysé par Daniel Arras et du monumental autant que raffiné polyptyque de Recanati au Musée civique de la Villa Colloredo Mels.

Recanati, c’est enfin la Ville de Beniamino Gigli, le fantasque ténor qui pouvait chanter dans la même soirée L'Elixir d'amour, la Cavalleria rusticana et les Pagliacci et dont la beauté du timbre et la proximité avec le public en firent le plus connu des ténors de l'après-Caruso.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Monuments et PatrimoineModifier

  • Palais communal
  • Statue de Leopardi
  • Maison natale et bibiothèque de Leopardi
  • Tour du passereau solitaire
  • Tour civique
  • Tour de l'Aqueduc
  • Buste de Beniamino Gigli
  • Eglise saint François
  • la Porte Marine et la Porte saint Philippe
  • L'église et le cloître saint Augustin
  • La cour du palais Venieri
  • Le palais Carancini

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2004 2009 Fabio Corvatta FI center droit
2009 2014 Francesco Fiordomo PD center gauche
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Bagnolo, Castelnuovo, Chiarino, Le Grazie, Montefiore, Santa Lucia

Communes limitrophesModifier

Castelfidardo (AN), Loreto (AN), Macerata, Montecassiano, Montefano, Montelupone, Osimo (AN), Porto Recanati, Potenza Picena

Personnalités nées ou liées à RecanatiModifier

Particularités régionalesModifier

Recanati, avec la cité voisine Castelfidardo, constitue depuis la fin du XIXe siècle le haut-lieu de la fabrication d'accordéons en Italie. Dans les années 1960, cette expertise régionale dans les instruments de musique s'est diversifiée dans la production de guitares et de claviers électroniques, ce qui a donné lieu à l'expansion de la société Eko, qui exportait dans le monde entier des guitares électriques et acoustiques et a été pendant vingt ans le plus gros employeur de Recanati.

SportModifier

La ville organise chaque année en juillet un tournoi de tennis sur dur du circuit ATP Challenger Tour.

ReligionModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier