Ouvrir le menu principal

Pierre de Savoie (archevêque de Tarentaise)

Pierre de Savoie
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
PrélatVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Autres informations
Religion
Armoiries Savoie 1180.svg
blason

Pierre de Savoie, né dans les années 1440 et mort le , est un prélat savoyard issu de la maison de Savoie, qui fut évêque de Genève puis archevêque-comte de Tarentaise au XVe siècle.

BiographieModifier

Pierre de Savoie, dixième enfant et septième fils du duc Louis Ier de Savoie et d'Anne de Lusignan[1], naît à Genève dans les années 1440 et a pour parrain Louis II de Chalon-Arlay ,Prince d'Orange.

Pierre de Savoie est fait évêque de Genève en 1451, comme successeur de son grand-père, Amédée VIII. N'ayant pas encore 5 ans, il est mis en possession de l'évêché par le chapitre le , avant même la réception des bulles pontificales. Celles-ci, datées du 28 février suivant, nommaient Jean de Grolée comme administrateur en raison du jeune âge du prince. Jean de Grolée s'en démit le 10 avril en faveur de Thomas de Sur, archevêque de Tarse[2]. Pierre de Savoie est le premier fils des quatre de Louis Ier à occuper le poste.

En 1454, il est aussi désigné archevêque de Tarentaise[3],[4],[2]. Vers 1456/58, il est remplacé par son jeune frère, Jean-Louis[3],[4]. Thomas de Sur poursuit l'administration du diocèse en compagnie de l'évêque Hébron[2].

Il meurt des suites d'une épidémie au collége de Turin dans le courant d'août 1458, âgé de 18 ans et demi. Son corps est inhumé dans l'ancienne église des Franciscains de la ville de Pignerol (Piémont)[5].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. APG, p. Louis Ier.
  2. a b et c Henri Naef, Les Origines de la Réforme a Genève, Volume 2, Librairie Droz, (ISBN 2-60005-065-5), p. 27.
  3. a et b Lovie 1979, p. 278.
  4. a et b Histoire de Savoie 1984, p. 382.
  5. Paolo Cozzo, « Stratégie dynastique chez les Savoie: une ambition royale, XVI-XVIII siècle », dans Juliusz A. Chrościcki, Mark Hengerer, Gérard Sabatier, Les funérailles princières en Europe, XVIe-XVIIIe siècle : Volume I : Le grand théâtre de la mort, Les Editions de la MSH, , 412 p. (ISBN 978-2-73511-686-7, lire en ligne), p. 228-229 (Carte).