Marie de Hainaut

duchesse de Bourbon

Marie de Hainaut
Illustration.
Titre
Duchesse de Bourbon
Prédécesseur élévation en duché
Successeur Isabelle de Valois
Biographie
Dynastie Maison d'Avesnes
Date de naissance
Date de décès
Père Jean Ier de Hainaut
Mère Philippa de Luxembourg
Conjoint Louis Ier de Bourbon
Enfants Pierre
Jeanne
Marguerite
Marie
Philippa
Jacques
Jacques
Béatrice

Marie de Hainaut (1280-1354), parfois aussi nommée Marie d'Avesnes, duchesse de Bourbon, fille de Jean Ier, comte de Hainaut et de Hollande, et de Philippa de Luxembourg, est l'épouse de Louis Ier de Bourbon.

Origine et familleModifier

Marie de Hainaut est la 5e fille du comte Jean Ier de Hainaut, et de son épouse Philippa de Luxembourg. Ses frères sont Guillaume Ier, comte de Hainaut et de Hollande, et Jean de Beaumont. Elle a pour sœur Alice, comtesse de Norfolk.

DescendanceModifier

De Louis Ier de Bourbon qu'elle épouse par contrat du mois de , célébré à Pontoise le de la même année, elle eut :

  • Jeanne, aînée des enfants (1311 après août - Cleppé ), mariée par contrat passé en Avignon le , célébré à Bessay le au comte Guigues VII de Forez (1299-1358)
  • Pierre Ier ( - Poitiers ), duc de Bourbon
  • Béatrice, deuxième fille (1314 † Paris ), fiancée le à Philippe d'Anjou Tarente (fils de Philippe Ier de Tarente), mariée en à Jean de Luxembourg († 1346), roi de Bohême, puis à Eudes II de Grancey († 1389)
  • Marguerite, troisième fille (vers 1315 - † après ), mariée par contrat de à Jean II de Sully († 1343), puis en 1346 à Hutin de Vermeilles
  • Marie, mariée par contrat du , célébré à Nicosie le , à Guy de Lusignan († 1343), puis le à Robert d'Anjou Tarente († 1364)
  • Philippa ( † ap. 1327)
  • Jacques (mort )
  • Jacques Ier (1321 - Lyon ), comte de la Marche et de Ponthieu, ancêtre du roi Henri IV de France.

DécèsModifier

Elle meurt le à Murat.

Elle est inhumée au monastère des Cordeliers de Champaigue {{Contradiction avec article Couvent des Dames de Beaumont#Personnalités liées|date=mai 2021}}, où son gisant, réalisé dans un atelier parisien, orna son tombeau jusqu'à la Révolution. En 1860, le gisant est transporté dans l'église de Souvigny. Il est aujourd'hui conservé dans les collections du musée de la ville[1]. Une autre source indique que son gisant aurait été retrouvé au début du XXe siècle par un fermier labourant un champ. Il aurait été déposé dans le musée lapidaire localisé dans les sous-sols de la sacristie de l'église de Souvigny puis, en 1979[2], dans l'église Saint-Marc de la ville avant de rejoindre le musée du Pays de Souvigny.

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Gisant de Marie de Hainaut », sur Culture Allier - Site de la culture dans le département de l'Allier (consulté le 18 juillet 2019)
  2. de Vaivre, Bulletin Monumental, 1980, 138-4, p. 386-387

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie complémentaireModifier

  • Édouard Desplats, « Marie de Hainaut († 1354), Valenciennoise, première duchesse et mère des Bourbons », Mémoires du Cercle archéologique et historique de Valenciennes, vol. 10, no 2,‎ , p. 7-45.
  • Édouard Desplats, « Marie de Hainaut, la Flandre et la tapisserie marchoise », Mémoires de la Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse, vol. 41,‎ , p. 592-602.
  • Vaivre (Jean-Bernard de). Les tombeaux des sires de Bourbon (XIIIe et première partie du XIVe siècles). In: Bulletin Monumental, tome 138, n°4, année 1980. pp. 365-403. DOI : https://doi.org/10.3406/bulmo.1980.5930. lire en ligne sur le site de PERSEE

Liens externesModifier