Ouvrir le menu principal

François de Savoie

François de Savoie
Biographie
Naissance
à Genève
Décès (à 36 ans)
à Turin
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Genève
Administrateur de l'évêché
Archevêque métropolitain d'Auch
Abbé de l'Église catholique
Abbé du Mas-d'Azil

Ornements extérieurs Archevêques.svg
Blason duche fr Savoie.svg

François de Savoie (1454 - 3 octobre 1490) est le fils et le 18e des 19 enfants de Louis Ier de Savoie (1413-1465), duc de Savoie et prince de Piémont, et d'Anne de Lusignan (14181462) son épouse. Il est le petit-fils du duc Amédée VIII de Savoie qui devint l'antipape (1439-1449) Félix V. Il est aussi le frère du duc Amédée IX de Savoie qui fut proclamé bienheureux par l'Église.

BiographieModifier

Fils du duc Louis Ier de Savoie et de Anne de Lusignan, il est éduqué à la cour de France[1]. Il reçoit de nombreux bénéfices ecclésiastiques[1] dans le contexte de la commende. Il devient ainsi prévôt de l'Hospice du Grand-Saint-Bernard dès 1459, prieur de Payerne et de Romainmôtier en 1482 et de Saint-Sulpice vers 1483[1]. Il est choisi de nombreuses fois par le chapitre de la cathédrale de Lausanne, sans jamais toutefois obtenir la confirmation par le Saint-Siège[1]. Il devient aussi abbé du Mas-d'Azil en succédant en Jean de Lacvivier.

En 1483, il est nommé archevêque métropolitain d'Auch[1]. Il est à l'origine des travaux de construction de la cathédrale Sainte-Marie, que l'on peut encore voir de nos jours sur son promontoire rocheux. Il devient également l'année suivante administrateur de l'évêché de Genève[1].

En mars 1490, il est nommé Gouverneur général du duché de Savoie après la mort du duc Charles Ier[1]. Il meurt quelques mois plus tard.

PostéritéModifier

François de Savoie ne doit pas être confondu avec son fils illégitime Jean-François de Savoie qui devint évêque de Genève, en 1513.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier