007 Spectre

film sorti en 2015
007 Spectre
Description de l'image Logo spectre int.svg.

Titre original Spectre
Réalisation Sam Mendes
Scénario John Logan
Neal Purvis
Robert Wade
Acteurs principaux
Sociétés de production EON Productions
MGM
Columbia Pictures
Danjaq
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Espionnage
Durée 148 minutes
Sortie 2015

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

007 Spectre[1] (Spectre) est un film d'espionnage américano-britannique réalisé par Sam Mendes, sorti en 2015[2]. 24e aventure cinématographique de James Bond, le titre du film fait référence à l'organisation criminelle SPECTRE, apparue dans de nombreux épisodes de la saga depuis ses débuts.

Daniel Craig incarne l'agent secret James Bond pour la quatrième fois, après Casino Royale, Quantum of Solace et Skyfall. En , Daniel Craig confirme qu'il reprendra le rôle pour la cinquième fois en 2020[3] [4].

RésuméModifier

 
Daniel Craig, à la première du film à Berlin.

Un testament vidéo laissé par l’ancienne M, morte dans Skyfall, incite Bond à enquêter sur une organisation secrète à but terroriste, SPECTRE. Alors que le nouveau M fait face à la volonté du Home Office de supprimer la section 00 des services secrets britanniques, Bond s'allie avec la fille d'un ancien ennemi, Madeleine Swann, afin d’affronter SPECTRE.

Résumé détailléModifier

Lors d’une mission à Mexico, pendant la fête des morts, James Bond exécute les dernières volontés de l'ancienne M tuée à Skyfall en faisant exploser un appartement où se sont réunis plusieurs terroristes qui projettent de faire sauter un stade sportif. Bond prend en chasse le seul qui a survécu à l'explosion, Marco Sciarra, qui tente de s'échapper par hélicoptère. Bond s'agrippe à l'hélicoptère et, après un violent combat, jette par-dessus bord Sciarra après s'être emparé de l'anneau à motif de pieuvre qu'il portait au doigt. De retour à Londres, Bond est mis à pied par le nouveau M, excédé par les dégâts que l'agent provoque alors qu'il ne lui avait donné aucune autorisation. M est justement en pleine lutte avec C, le coordinateur des services de sécurité, qui veut fusionner le MI-5 et le MI-6. C désire également fonder les Neuf Sentinelles : un accord de coopération des services de renseignements de neuf pays, et fermer la section « double-zéro », obsolète à son goût.

 
L'Aston Martin DB10 de James Bond.

Bond désobéit à M et se rend à Rome, afin d’assister aux funérailles de Sciarra. Il interroge Lucia, la veuve de Sciarra. Elle lui apprend que son mari faisait partie d’une organisation secrète et qu’une réunion doit avoir lieu le soir même pour trouver un remplaçant à Sciarra. Bond se rend à la réunion en se faisant passer pour un membre de l'organisation grâce à la bague de Sciarra. Au cours de la réunion, Bond aperçoit enfin l’homme qui dirige l’organisation : Franz Oberhauser, un homme qu'il a bien connu autrefois et dont il était assez proche dans sa jeunesse. Bond et Oberhauser se reconnaissent. Démasqué, Bond s’enfuit mais se trouve poursuivi par Hinx, un assassin à la solde de l'organisation. Après une course poursuite dans les rues de Rome, 007 parvient à le semer. Moneypenny, grâce à un indice qu'a découvert Bond, comprend que Mr. White, un ancien membre de Quantum, fait aussi partie de l'organisation. Bond demande également à Moneypenny de faire des recherches sur Franz Oberhauser, qui est censé être mort avec son père dans une avalanche.

 
Anciens QG du MI-6, dévasté lors du film Skyfall précédent.

Bond se rend en Autriche où il trouve Mr White, mourant à cause d’un empoisonnement au thallium. Mr White dit à Bond de trouver sa fille, le Dr Madeleine Swann. Elle le conduira à « L’Americain », ce qui le mènera ensuite à Oberhauser. White prend le pistolet de 007 et met fin à ses jours d'une balle. Bond trouve Swann à la clinique où elle travaille, mais elle est enlevée par Hinx. Bond poursuit les ravisseurs en avion et parvient à les neutraliser, puis il emmène Madeleine pour la mettre sous protection. Tous deux rencontrent Q, qui leur apprend que l’anneau de Sciarra contient des traces qui relient Oberhauser aux dernières aventures de Bond : en effet 007 apprend alors que Le Chiffre, Dominic Greene et Raoul Silva travaillaient tous pour Oberhauser. Swann leur annonce que l'organisation s’appelle Spectre et que « L’Americain » est un hôtel à Tanger.

 
Jaguar C-X75 du film.

Le couple se rend à l’hôtel et s'installe dans une suite où White venait chaque année avec son épouse pour leur anniversaire de mariage. Bond découvre qu'il avait construit une salle secrète avec des cassettes vidéo, des armes, des photos et une carte indiquant où se trouve le repaire de Oberhauser, au beau milieu du Sahara. Ils s'y rendent en train, mais sont une fois de plus attaqués par Hinx, que Bond éjecte du train avec l'aide de Madeleine. Bond et Swann font l’amour. Quelques heures plus tard, ils descendent à une gare perdue en plein désert. Une voiture vient les chercher et les emmène au repaire construit dans un cratère de météorite. Ils sont accueillis par Franz Oberhauser qui leur fait visiter son complexe et leur fait l'éloge de ce qui fait le pouvoir : l'information.

 
Restaurant Ice Q de Sölden au Tyrol en Autriche du film

Oberhauser l’informe que C fait aussi partie de Spectre, qu’il communique à l’organisation des données du MI-6 et que son programme des Neuf Sentinelles a en fait pour but de permettre à Spectre d'espionner les services secrets de tous les pays concernés. Oberhauser se vante aussi d'être à l'origine de la mort des proches de Bond (Vesper Lynd et l'ancienne M). Oberhauser révèle à Madeleine la raison de sa haine contre Bond : lorsque Bond a perdu ses parents, le père de Franz l'a pris sous sa tutelle et a demandé à son fils de considérer James comme son frère - Franz, guère disposé à partager quoi que ce soit, a provoqué la mort de son père et s'est lui-même fait passer pour mort. Oberhauser leur annonce que désormais il se fait appeler Ernst Stavro Blofeld. Ce dernier torture Bond, qui parvient cependant à s'échapper avec Madeleine en réduisant au passage le complexe en cendres. Blofeld a cependant survécu à l'explosion même si elle lui a balafré le visage et lui a fait perdre un œil.

 
Aston Martin DB5 reconstruite, du film Skyfall précédent.

De retour à Londres, Bond et Madeleine rencontrent M, Bill Tanner, Q et Moneypenny ; ils décident d'aller neutraliser C au nouveau QG du MI6 et d’empêcher la mise en marche des Neuf Sentinelles. En route, ils tombent dans une embuscade. M et Q se rendent alors au nouveau QG tandis que Bond est emmené à l'ancien QG en ruine où l'attend Blofeld qui a pris Madeleine en otage. Au cours de la bataille entre M et C, ce dernier chute et se tue. Pendant ce temps, Bond, dans l’ancien bâtiment du MI-6, désaffecté depuis les événements de Skyfall, réussit à libérer Madeleine et à sortir du bâtiment avant que Blofeld ne le fasse exploser. Pendant ce temps, le criminel s'enfuit à bord de son hélicoptère mais Bond et Madeleine le poursuivent en bateau sur la Tamise et finissent par abattre l'aéronef, qui s’écrase sur le Westminster Bridge. Blofeld sort de l'hélicoptère en flammes et Bond le rejoint. Bond décide de l’épargner, laisse à M le soin d’arrêter l'homme qui est la cause de ses malheurs, et rejoint Swann, qui assistait à la scène.

A la fin du film, Bond part avec Madeleine Swann à bord de son Aston Martin DB5 reconstruite par Q.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

 
Maquette de l'atelier de Q (James Bond).

DistributionModifier

 
Costume porté par James Bond à Rome

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Les producteurs proposent à Sam Mendes, réalisateur du précédent film, de réaliser James Bond 24 mais il a décliné l'offre dans un premier temps, ayant d'autres engagements au théâtre comme Charlie et la Chocolaterie et Le Roi Lear[18]. D'autres réalisateurs sont également approchés[19],[20],[21]. En , un accord est trouvé avec Mendes, car le studio accepte de repousser le film d'un an pour qu'il puisse se concentrer sur ses activités théâtrales[22].

Le scénariste John Logan annonce que le film sera dans la continuité de Skyfall. Son scénario terminé, la production demande à Neal Purvis et Robert Wade de l'améliorer[23].

Le , à l'occasion d'une conférence de presse de présentation tenue aux studios Pinewood de Londres par Sam Mendes, le titre du film est dévoilé : Spectre, un nom qui fait penser à l'organisation criminelle SPECTRE qui apparait dans de nombreux épisodes de la saga cinématographique, et dont le leader est Ernst Stavro Blofeld[24]. Les acteurs principaux du film sont présentés un à un à cette occasion, ainsi que les lieux du tournage, sa durée (sept mois), et la nouvelle Aston Martin de l'agent 007, la DB10[24].

Distribution des rôlesModifier

Daniel Craig, Ralph Fiennes, Naomie Harris, Ben Whishaw, Rory Kinnear et Jesper Christensen reprennent à nouveau leurs rôles respectifs. Pour le rôle de la James Bond girl, la production annonce qu'elle recherche une actrice scandinave[25]. En , le Daily Mail puis Sony Pictures confirment la participation de l'actrice française Léa Seydoux. Sam Mendes aurait ré-écrit le rôle de la James Bond girl Madeleine Swann afin que celui-ci corresponde à la nationalité de l'actrice[26].

Pour le rôle de l'homme de main, la production a indiqué vouloir introduire un méchant rappelant d'autres célèbres antagonistes de la franchise comme Oddjob ou Requin. Il leur fallait donc un acteur de grande taille, sportif, physique « très inhabituel »[27]. David Bautista est choisi pour interpréter ce rôle du personnage « Mr. Hinx »[24]. Christoph Waltz rejoint le casting pour prendre le rôle de Franz Oberhauser, tout comme Monica Bellucci pour celui de Lucia Sciarra[28].

Le Belge Marc Zinga, remarqué notamment aux côtés de Benoît Poelvoorde dans le film Les Rayures du zèbre en 2014, tient le rôle du porte-parole d'Oberhauser[29],[30].

En , l'actrice mexicaine Stephanie Sigman intègre à son tour la distribution[31]. Elle y incarne Estrella, la femme que l'on voit aux côtés de 007 à l'ouverture du film.

TournageModifier

Le tournage débute le [24]. Mais en réalité, lors de présumés repérages à Oujda, au Maroc, quelques jours avant la conférence, quelques prises ont été filmées avec Daniel Craig. L'équipe est retournée au Maroc en [32] peu de temps avant la fin du tournage qui a pris fin le de la même année.

Lieux de tournage :

MusiqueModifier

Spectre
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Thomas Newman
Sortie (Royaume-Uni)
(France)
Enregistré 2015
Studios Abbey Road (Londres)
Genre musique de film
Critique

Albums de Thomas Newman

Bandes originales de James Bond

La musique du film est composée par Thomas Newman (qui a travaillé sur tous les films de Sam Mendes, à l'exception de Away We Go de 2009), et du célèbre Nisi Dominus - Cum Dederit - RV 608 composé par Antonio Vivaldi vers 1716 (de la scène ou Monica Bellucci rentre chez elle à Rome avec James Bond[35]). La chanson du générique d'entrée, Writing's on the Wall, est interprétée par Sam Smith[36]. Certaines musiques audibles lors des scènes d'action (comme celle où James Bond affronte Marco Sciarra dans l'hélicoptère) ont déjà été entendues dans Skyfall.

Liste des titres[37]
No Titre Durée
1. Los Muertos Vivos Estan (feat. Tambuco) 2:46
2. Vauxhall Bridge 2:18
3. The Eternal City 4:32
4. Donna Lucia 2:02
5. A Place Without Mercy 1:03
6. Backfire 4:52
7. Crows Klinik 1:41
8. The Pale King 2:54
9. Madeleine 2:57
10. Kite in a Hurricane 2:08
11. Snow Plane 5:23
12. L'Americain 1:41
13. Secret Room 5:21
14. Hinx 1:20
15. Writing's on the Wall (Instrumental) 2:09
16. Silver Wraith 2:14
17. A Reunion 5:34
18. Day of the Dead (feat. Tambuco) 1:24
19. Tempus Fugit 1:20
20. Safe House 3:54
21. Blindfold 1:27
22. Careless 4:37
23. Detonation 3:52
24. Westminster Bridge 4:13
25. Out of Bullets 1:50
26. Spectre (End Title) 5:36

ImprévusModifier

Le , Sony Pictures Entertainment subit beaucoup de dégâts, en étant attaqué par des pirates informatiques. Ce piratage est sans doute la pire attaque informatique de l'histoire contre une entreprise avec 47 000 personnes touchées[38].

Le , alors que le tournage débute à Londres, neuf Range Rovers préparées pour le tournage en Autriche sont dérobées en Allemagne. La valeur totale des véhicules s'élève à presque un million de dollars. La police allemande n'est pas arrivée à trouver des indices[39].

Le , soit deux jours après le vol des voitures, des courriels échangés sur le film avec MGM et EON Productions ont été dévoilés. La plupart de ces courriels indiquent que le président de MGM, Jonathan Glickman, a fait pression pour que le budget initial de 300 millions de dollars (USD) se réduise à 250 millions. Ces courriels dévoilent aussi les indications qu'il a données pour aboutir à cette réduction[40].

Le , les producteurs apprennent la fuite d'une première version du scénario, ce qui implique la révélation de certains éléments clés du film par les médias[41]. La production fait son nécessaire pour conserver ses droits contre ceux qui ont volé une partie ou l'ensemble du scénario[42].

Le , alors que la première équipe tourne en Autriche, la seconde apprend qu'elle ne pourra finalement pas tourner une cascade sur la place des quatre fontaines à Rome à cause de la fragilité des monuments. La production recherche une alternative[43].

Le , une association religieuse s'oppose au tournage sur le Pont Sisto, notamment à l'atterrissage de Bond en parachute, alors que les autorités romaines n'avaient pas encore donné leur réponse définitive[44].

Le , des moines auraient interdit à la production de tourner dans le cimetière de Verano. Sam Mendes se serait donc tourné vers le Musée de la Civilisation romaine[45]. Le même jour, on apprend qu'un membre de l'équipe s'est sérieusement blessé pendant le tournage en Autriche ; Daniel Craig s'était également blessé auparavant au genou, plus légèrement, en tournant la scène de combat du train[46].

Quelques scènes devaient initialement être tournées dans l'enceinte du Senedd, un bâtiment abritant l'Assemblée nationale du pays de Galles. Mais cette dernière a refusé, au motif que le film n’était pas en rapport avec les travaux de l'assemblée ou le rôle de la Chambre dans la vie civique galloise[47].

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

007 Spectre
Score cumulé
SiteNote
Metacritic60/100[48]
Rotten Tomatoes63 %[49]
Allociné [50]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 63 % d'opinions favorables pour 350 critiques[49]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 60100 pour 48 critiques[48].

En France, le film obtient une note moyenne de 35 sur le site Allociné, qui recense 34 titres de presse[50].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
200 074 609 $[7] 22
  France 4 982 985 entrées[51] 12
  Mondial 880 674 609 $[7] 22

Sorti en Grande-Bretagne le , et dans cinq autres pays les premiers jours de novembre, le film a rapporté et généré près de 80,4 millions de dollars au box-office, dont 63,8 millions en Grande-Bretagne où il a réalisé un démarrage historique. En effet, c'est le meilleur démarrage de l'histoire, en Grande-Bretagne, après une semaine d'exploitation en salles, devant Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban en 2004. Le dernier volet des aventures de James Bond a également signé un démarrage record en Norvège, en Suède au Danemark et en Finlande[52].

Aux États-Unis, le film a engrangé 73 millions de dollars de recettes dans sa première semaine d'exploitation, ce qui est moins que les 88,3 millions de Skyfall sorti en 2012[53].

Sorti en France le qui y est un jour férié, le film réalise le meilleur premier jour de l'histoire du cinéma en France, avec 850 297 entrées[54] grâce à un dispositif de plus de 900 salles.

Pour sa première semaine d'exploitation, 007 Spectre totalise plus de 2,2 millions d'entrées en France. Le film réalise alors le meilleur démarrage dans l'Hexagone pour un James Bond ainsi que le deuxième meilleur démarrage de l'année 2015 (juste après Star Wars 7 - Le Réveil de la Force[55]) et ce malgré la fermeture de plusieurs cinémas parisiens le samedi 14 novembre, suite aux attentats survenus au sein de la capitale la veille.

Un mois après sa sortie, le film franchit la barre des 4 millions d'entrées en France. Avec 4 178 522 entrées cumulées, 007 Spectre dépasse ainsi Meurs un autre jour (20e film de la franchise) qui avait à l'époque totalisé 4 015 654 tickets vendus[56]. À la même période 007 Spectre totalise 792 millions de dollars dans le monde[57]. Le , le film totalise 4 744 985 entrées en France[58] (il devient le 4e film de l'année 2015 au box-office français[59]) et cumule près de 850 millions de dollars de recettes à travers le monde[60]. Quatre mois après sa sortie en France, le dernier 007 termine son exploitation en frôlant les 5 millions d'entrées sur le territoire national (4 978 710)[61] et engrange plus de 880 millions de dollars au box-office mondial (dont 200 millions aux États-Unis)[62].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

AnalyseModifier

Références à d'autres œuvresModifier

Autour du filmModifier

  • La parade de la Fête des morts au début du film n'existait pas dans la réalité au moment du film. Ce n'est qu'en octobre 2016 que le gouvernement mexicain décida, en hommage au film, de l'instituer réellement.
  • En , le Livre Guinness des records a remis à Chris Corbould (en), le responsable des effets spéciaux, un certificat reconnaissant la plus grosse explosion jamais réalisée pour un film de cinéma. Celle-ci a pris place au Maroc et a nécessité 8 418 litres de carburant et 33 kg d'explosifs pour avoir une durée de plus de 7 secondes[64].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le budget du film est officiellement inconnu et est débattu. Selon Box office Mojo : il affiche 245 millions de $[7], alors que d'autres sites avancent qu'il tourne aux environs de 250 millions de $ sans compter le marketing de 100 millions de $[8],[9], d'autres avancent entre 300-350 millions de $[10],[11],[12]

RéférencesModifier

  1. 007 Spectre titre français premiere.fr.
  2. « 007 Spectre ».
  3. (en-US) « DANIEL CRAIG TO RETURN AS JAMES BOND | James Bond 007 », James Bond 007,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2017)
  4. « Daniel Craig confirme son ultime retour en 007 dans James Bond 25 », Premiere.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2017)
  5. « Des actrices scandinaves passent des auditions pour Bond 24 »
  6. « 007 Spectre : première vidéo sur le toit du monde »
  7. a b et c (en) « Spectre », sur Box Office Mojo (consulté le 20 janvier 2018)
  8. « 007 Spectre : un des films les plus chers de l'Histoire », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 6 février 2018)
  9. (en) Pamela McClintock, « Box-Office Preview: Spectre and Peanuts Movie to the Rescue », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 4 novembre 2015)
  10. Mathilde Cesbron, « "James Bond" : 32 millions d'euros partis en fumée lors du tournage de "Spectre" », sur RTL.fr, (consulté le 6 février 2018)
  11. (en) Anthony D'Alessandro, « Spectre Now Targeting $73M to $74M Opening; The Peanuts Movie Cracking $40M-$45M – Updated », sur Deadline.com, (consulté le 8 novembre 2015)
  12. Scott Mendelson, « 'Spectre' Doesn't Need To Top 'Skyfall' Because 'James Bond' Is A Bullet-Proof Franchise », sur Forbes, (consulté le 8 novembre 2015)
  13. Cinenews.be, « 007 Spectre (2015) - Sam Mendes », sur Cinenews.be (consulté le 24 septembre 2015)
  14. « Sony Pictures Releasing France - Prochainement » (consulté le 28 février 2015)
  15. « “007 Spectre” en projection à Tunis à partir du 15 novembre - Prochainement » (consulté le 22 avril 2015)
  16. « Cinéma Complexe Alma - Films présentement à l'affiche » (consulté le 3 novembre 2015)
  17. « Bond 24 Announcement », Eon Production, (consulté le 4 décembre 2014)
  18. (en) « ‘Skyfall’ Director Sam Mendes Won’t Return for James Bond 24 » (consulté le 16 mai 2013)
  19. (en) Rumor : Christopher Nolan Approached to Direct James Bond 24
  20. Nicolas Winding Refn réalisera-t-il le prochain James Bond ?, Première
  21. (en) Who Will Sony Tap to Direct Next Bond Movie ?, Variety
  22. « Sam Mendes réalisera bien "James Bond 24", sortie à l'automne 2015 », sur AlloCiné.fr, (consulté le 6 février 2018)
  23. BAZ BAMIGBOYE: Bond turmoil as new script fails to thrill, Daily Mail
  24. a b c d e f g h et i « Bond24 Announcement », sur YouTube (consulté le 4 décembre 2014)
  25. [1]
  26. BAZ BAMIGBOYE EXCLUSIVE: Oscar-nominated French actress Lea Seydoux is cast as the new Bond Girl, Daily Mail
  27. Iconic Henchman, MI6 HQ
  28. « James Bond "007 Spectre" : Christoph Waltz, Léa Seydoux et Monica Belucci dans ce 24e opus », sur allocine.fr, Allociné (consulté le 4 décembre 2014).
  29. Alain Grasset, « Nommé aux Césars et méchant dans le prochain « Bond » », sur leparisien.fr (consulté le 3 février 2015).
  30. Patrick Laurent, « Un Belge fait trembler James Bond », sur lalibre.be (consulté le 4 février 2015)
  31. "007 Spectre : la comédienne mexicaine Stephanie Sigman rejoint le casting du prochain James Bond", metronews.fr du 10/03/2015
  32. « Morocco Shoot in Juine », sur MI6 HQ (consulté le 11 décembre 2014)
  33. a et b (en) Tim Chester, « The stunning locations of the new Bond film 'Spectre' », (consulté le 12 décembre 2014)
  34. (en) « Thomas Newman - Spectre (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 29 novembre 2015)
  35. [vidéo] 007 Spectre - Nisi Dominus - Cum Dederit sur YouTube
  36. « Spectre : SAM SMITH TO SING TITLE SONG FOR SPECTRE », sur 007.com (consulté le 8 septembre 2015)
  37. (en) « Skyfall: Thomas Newman: Amazon.co.uk: MP3 Downloads », Amazon UK, (consulté le 7 novembre 2015)
  38. « L'attaque informatique de Sony Pictures a touché 47 000 personnes », sur Le Parisien (consulté le 13 décembre 2014)
  39. « Spectre: James Bond se fait voler 9 voitures sur le tournage », sur Le Figaro (consulté le 11 décembre 2014)
  40. « Les hackers dévoilent les coulisses de spectre », sur Metronews (consulté le 11 décembre 2014)
  41. « Le scénario de spectre, fuite sur internet », sur Le Point, (consulté le 13 décembre 2014)
  42. « Arrivederci Mr. Bond », sur Mi6HQ (consulté le 10 janvier 2015)
  43. « Menace sur le permis de tourner italien de James Bond? », sur Le Matin (consulté le 26 janvier 2015)
  44. « James Bond : malédictions romaines sur le tournage », sur Metronews (consulté le 17 février 2015)
  45. (en) « 'Spectre': James Bond Movie Suffers Another Injury on Set », sur The Hollywood Reporter,
  46. « Spectre : le Pays de Galles ne veut pas du nouveau James Bond ! », sur Allociné, (consulté le 16 mars 2015)
  47. a et b (en) « 007 Spectre Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 25 mars 2020)
  48. a et b (en) « 007 Spectre (2015) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 25 mars 2020)
  49. a et b « 007 Spectre - critiques presse », sur Allociné (consulté le 25 mars 2020)
  50. « Spectre », sur JP's Box-office (consulté le 20 janvier 2018)
  51. "James Bond : Spectre" réalise des débuts tonitruants au box-office
  52. Spectre réveille le box-office US !
  53. « Spectre (2015)- JPBox-Office », sur jpbox-office.com, (consulté le 15 novembre 2015)
  54. « Box-office France : Star Wars - Le Réveil de la Force meilleur démarrage pour un film américain ! », sur AlloCiné, https://plus.google.com/115276403123335423498/ (consulté le 29 décembre 2015)
  55. « Box office France : Babysitting 2, encore plus fort que le premier ! », sur AlloCiné, https://plus.google.com/115276403123335423498/ (consulté le 12 décembre 2015)
  56. « Box Office mondial », sur www.cine-directors.net (consulté le 12 décembre 2015)
  57. « Box Office Français du 23 au 29 décembre 2015 », sur www.cine-directors.net (consulté le 30 décembre 2015)
  58. « Top 15 du box-office français 2015 : Star Wars 7, Les Minions, Jurassic World… | News | Premiere.fr », sur www.premiere.fr (consulté le 2 janvier 2016)
  59. « Box Office mondial », sur www.cine-directors.net (consulté le 30 décembre 2015)
  60. « Spectre (2015)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 25 février 2016)
  61. « Box Office mondial », sur www.cine-directors.net (consulté le 21 mars 2016)
  62. (en) « Léa Seydoux’s SPECTRE character Madeleine Swann ‘doesn’t need Bond’ », sur The Daily Telegraph,
  63. (en) « SPECTRE IN THE RECORD BOOKS »,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier