Film d'espionnage

genre cinématographique

Le film d'espionnage est un genre cinématographique lié à l'espionnage de fiction, réalisé dans un traitement réaliste ou comme base fantaisiste. De nombreux romans d'espionnage ont été adaptés au cinéma, même si dans de nombreux cas (tel James Bond) le ton général des œuvres a été modifié. C'est un sous-genre du cinéma d'action.

Affiche de Quatre de l'espionnage (titre original : Secret Agent), un film britannique réalisé par Alfred Hitchcock, sorti en 1936.

DébutModifier

Le film d'espionnage émerge avec le cinéma muet, à la suite du théâtre d'espionnage comme dans L'Espion (1909) de Griffith, qui parle d'un espion prussien durant la guerre de 1870 ainsi que des films sur l'espionnage durant la Guerre de Sécession avec The Conféderate Spy (1910) et The Conféderate Ironclad (1912). Dans le contexte paranoïaque de la littérature d'invasion et le début de la Première Guerre mondiale, trouve ainsi les films britanniques The German Spy Peril[1] (1914) et O.H.M.S[2] (1913).

Entre-deux-guerresModifier

La vie de la célébère Mata Hari sera porté à l'écran dès 1927 dans plusieurs productions dépeignant sa vie en abordant son rôle trouble dans l'espionnage durant la Première Guerre mondiale.

Alfred Hitchcock popularise ultérieurement le film d'espionnage dans les années 1930 avec ses thrillers L'Homme qui en savait trop (1934), Les 39 Marches (1935), Quatre de l'espionnage (Secret Agent) (1936) et Une femme disparaît (1938).

Seconde Guerre mondialeModifier

Avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les films d'espionnage proposent presque toujours des scénarios impliquant des espions allemands infiltrés pour les scénarios américains et britanniques et l'inverse pour des scénarios allemands. La mission de ces espions, quelle que soit leur nationalité, consiste presque systématiquement à infiltrer un pays ennemi en vue de sabotage, de dérober des documents confidentiels ou d'assassiner une personnalité. Il est à noter que ces films continueront à être tournés après la fin de la guerre.

Guerre froideModifier

La Guerre froide voit quant à elle un nouveau regain d'intérêt pour le monde des espions divisé entre le bloc de l'Ouest et celui de l'Est. Les films se déroulent souvent dans des capitales comme Berlin, Washington, Londresetc. Les espions luttent souvent entre eux pour obtenir des informations top secret caché sur des microfilms ou bien pour capturer ou délivrer un espion. D'autres scénarios proposent de mettre en scène le péril rouge à travers une confrontation entre la population civile et un espion qui s'infiltre dans ce milieu. La popularité des films d'espionnage est souvent considérée à son apogée durant les années 1960, quand les craintes de la Guerre froide correspondaient avec le désir des spectateurs de trouver de l'excitation et du suspense dans les films[réf. nécessaire]. À cette époque apparaissent d'un côté des films réalistes comme l'adaptation L'Espion qui venait du froid (1963), de l'autre côté des films fantaisistes comme la série des James Bond à partir de 1962. Le film d'espionnage a connu un regain d'intérêt à la fin des années 1990[réf. nécessaire].

Liste de films d'espionnageModifier

Les films d'espionnages peuvent être répartis selon plusieurs catégories en lien avec le thème du film ou encore le temps où se déroule l'action.

ExpositionModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Traduction : « Le péril de l'espion allemand »
  2. O.H.M.S. (1913)
  3. « « Top Secret », une exposition dédiée aux espions dans le cinéma | CNC », sur www.cnc.fr (consulté le )
  4. « Top secret : cinéma et espionnage - La Cinémathèque française », sur www.cinematheque.fr (consulté le )