Ouvrir le menu principal

Mervans

commune française du département de Saône-et-Loire

Mervans
Mervans
L'église Saint-Maurice de Mervans.
Blason de Mervans
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Canton Pierre-de-Bresse
Intercommunalité Communauté de communes de Bresse Revermont 71
Maire
Mandat
Jean-Luc Naltet
2014-2020
Code postal 71310
Code commune 71295
Démographie
Gentilé Mervandiaux
Population
municipale
1 488 hab. (2016 en augmentation de 1,57 % par rapport à 2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 56″ nord, 5° 11′ 14″ est
Altitude Min. 183 m
Max. 214 m
Superficie 28,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mervans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mervans

Mervans est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Mervans fait partie de la Bresse bourguignonne, dans le département de Saône-et-Loire.

Communes limitrophesModifier

HameauxModifier

Il y a de nombreux hameaux dans ce village : la Barre, la Blaude, le Breuil, le Buteau, Buxy, Charmois, Gouge, la Griffonnière, le Reversey, Saint-Claude, Toulouse, la Tuilerie, le Vernois…

Accès et transportsModifier

La gare de Mervans est une gare ferroviaire de la ligne de Dijon-Ville à Saint-Amour. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Bourgogne.

Trois routes départementales traversent la commune : la RD 970, la RD 996 et la RD 313. Mervans est à 28 km de Chalon-su-Saône, à 35 km de Lons-le-Saunier, à 87 km de Mâcon.

Géologie et reliefModifier

Géologiquement il y a dans cette commune des formations sédimentaires du Pliocène[1]. L'altitude varie de 183 mètres à 214 mètres[2].

HydrographieModifier

Trois ruisseaux passent dans la commune : le ruisseau Briant, le ruisseau le Colombier et le ruisseau la Florence qui sont des confluents de la Guyotte, elle-même affluent du Doubs. Il y a également des étangs.

ClimatModifier

HistoireModifier

Modifier

L'hôpital de MervansModifier

Pierre de Saint-Jacob[3] pense qu'il existait une léproserie à Mervans dans la première moitié du xviie siècle.

HéraldiqueModifier

Blasonnement : De gueules à l'aigle d'or armée et membrée d'azur.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Administration municipaleModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 Jean-Luc Vernay PS Conseiller général du canton de Saint-Germain-du-Bois
mars 2014[4] En cours Jean-Luc Naltet DVG Représentant de commerce[5]
Les données manquantes sont à compléter.

Canton et intercommunalitéModifier

La commune de Mervans est l'une des 33 communes appartenant au canton de Pierre-de-Bresse.

Mervans appartient à la communauté de communes Bresse Revermont 71 qui existe depuis le et résulte de la fusion des anciennes communautés de communes du canton de Saint-Germain-du-Bois et du canton de Beaurepaire-en-Bresse (hormis 4 communes).

JumelagesModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 1 488 habitants[Note 1], en augmentation de 1,57 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7921 5591 6171 9982 1182 0022 1402 0681 971
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8321 8321 8801 8001 8351 8911 8861 9611 925
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9041 9401 9451 8241 8871 8151 7831 7771 683
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 6081 5981 5931 2851 2311 1691 2981 3651 470
2016 - - - - - - - -
1 488--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SantéModifier

 
Stade de Mervans.

SportsModifier

Il y a un club de football nommé le « Club Sportif Mervans » (CS Mervans).

CultesModifier

Culte catholique dans l'église du village.

Écologie et recyclageModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

BibliographieModifier

  • Sylvie Monin et Eric Decrette, Mervans, un village bressan..., revue « Images de Saône-et-Loire » n° 83 (automne 1990), pages 3 à 7.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Terroirs et vins de France. Itinéraires œnologiques et géologiques, Éditions BRGM, Carte géologique du vignoble du Jura, p. 102 et 103.
  2. La Saône-et-Loire ; les 573 communes, Mervans, p. 136.
  3. Pierre de Saint-Jacob, Des terroirs et des hommes, études sur le monde rural et le pays bourguignon, Dijon, Presses universitaires de Dijon, , 470 p. (ISBN 978-2-915552-90-4), p. L'hôpital de Mervans 391-396
  4. Cahier spécial Le Journal de Saône-et-Loire du 24 mars 2014, Municipales 2014, p.  21
  5. https://www.lemonde.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire,71/mervans,71295/
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « La restauration du clocher de Mervans en 1894 », article d'Alain Dessertenne paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 160 de décembre 2009 (pages 3 à 5).


Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier