Pierre-de-Bresse

commune française du département de Saône-et-Loire

Pierre-de-Bresse
Pierre-de-Bresse
Le château de Pierre-de-Bresse.
Blason de Pierre-de-Bresse
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Intercommunalité Bresse Nord Intercom'
(siège)
Maire
Mandat
Aline Gruet
2020-2026
Code postal 71270
Code commune 71351
Démographie
Gentilé Pierrois
(Terranais pour Terrans)
Population
municipale
1 940 hab. (2018 en diminution de 1,92 % par rapport à 2013)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 05″ nord, 5° 15′ 47″ est
Altitude Min. 177 m
Max. 214 m
Superficie 28,06 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Pierre-de-Bresse
(bureau centralisateur)
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pierre-de-Bresse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pierre-de-Bresse
Liens
Site web pierredebresse.fr

Pierre-de-Bresse est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Situé au nord de la région bressane, à mi-chemin entre Chalon-sur-Saône (40 km) à l'ouest et Dole (40 km) à l'est, on rencontre Louhans à 30 km au sud, et Seurre 20 km au nord.

La ville est jumelée avec Gensingen en Allemagne (Rhénanie-Palatinat). Elle est composée des deux bourgs, le premier celui de la petite ville de Pierre (de Bresse), le principal, qui a fusionné en 1973 avec le petit village de Terrans, situé à 3 km à l'ouest environ de Pierre-de-Bresse même. Celui-ci est beaucoup moins important et compte environ 250 âmes. La fusion de ces deux communes a permis de maintenir l'apparence d'une stabilité de la population alors que celle-ci a diminué de 250 unités en un siècle.

Communes limitrophesModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Pierre-de-Bresse est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (75,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (41,4 %), zones agricoles hétérogènes (16,3 %), prairies (15,7 %), forêts (14,2 %), zones urbanisées (8,2 %), eaux continentales[Note 2] (4,1 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

ToponymieModifier

HistoireModifier

L'occupation du site est avérée depuis l'époque gallo-romaine (plusieurs sites ont livré des monnaies et médailles du Ier au IVe siècle). Le village tirerait son nom d'un monument mégalithique semblable à la pierre de Couhard (près d'Autun). Pierre fut sur la frontière de la Bresse puis de la Bourgogne (après 1477). Le village fut incendié en 1638 par les troupes espagnoles aux ordres du baron de Watteville. Le château fort de Pierre était défendu par le capitaine de Chanteret pour la couronne de France. La ligne de chemin de fer Chagny-Dole ouverte officiellement en 1871 (mais qui fut utilisée par l'Armée dès 1870), déclassée en 1973, passait par Pierre de Bresse et avait une gare voyageurs et marchandises.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1978 juin 1995 Jean Pareau UDF Conseiller Général
juin 1995 décembre 2010 Alain Gillet UMP Conseiller Général
décembre 2010 mai 2020 Claudette Jaillet DVD  
mai 2020 en cours Aline Gruet DVD-LR 1re vice-présidente de Bresse Nord Intercom',
conseillère départementale (Pierre-de-Bresse)
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2018, la commune comptait 1 940 habitants[Note 3], en diminution de 1,92 % par rapport à 2013 (Saône-et-Loire : −0,73 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4031 5101 4731 7281 7511 9471 9922 0472 059
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9271 9001 9361 9932 0462 0041 9781 9351 985
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9441 9812 0001 9041 8591 7581 7491 7651 745
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 8111 7662 0502 0971 9811 9911 9681 9671 967
2013 2018 - - - - - - -
1 9781 940-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉtablissementsModifier

ÉducationModifier

  • École privée Lorieux.
  • École Guyennot-Payot.
  • École maternelle.
  • Collège Pierre Vaux.
  • Crèche « la Maje ».

Service publicsModifier

  • Bureau de poste.
  • Secrétariat de mairie.

Commerces et servicesModifier

  • Grandes surfaces, une boucherie-charcuterie, un pâtissier.
  • Coiffeurs, manucure.
  • Bricolages, jardinage, horticulteur.
  • Artisanats : Un vitrailliste.
  • BTP : Plaquistes.
  • 2 Boulangers.
  • Restaurants, : le sabot bressan, Bresse Kebab, pizzeria "Il Bolognese".
  • Maison de la presse, fleuriste.
  • Maison château noirot, manteaux et vêtements en cuir et fourrure.
  • Banques et assurances.
  • Photographe.
  • Nombreuses associations (foyer rural amicale pierroise, club des aînés, tremplin, judo club, école de musique, vélo...).

SoinsModifier

  • Deux médecins, deux pharmacies.
  • Un prothésiste, deux opticiens.
  • Maison Admr de soins et services à domicile.
  • Dentistes, ambulancier.
  • Maison de retraite.
  • Résidence des Acacias, foyer logement pour personnes âgées

IndustriesModifier

  • Usine Maillet, confection d'objets en plastique.
  • Usine Bourgogne Aluminium, fabrication et pose de menuiseries aluminium, PVC, vérandas, pergolas, volets roulants, portails et métalleries

MarchésModifier

  • Marché tous les lundis.
  • Marché de producteurs tous les deuxièmes dimanches de chaque mois.

Culture et patrimoineModifier

Un OVNI a été observé dans le ciel pierrois le vers 23h par 5 témoins.

Les 14 et vers 2h du matin, deux observations avaient déjà eu lieu à proximité de Pierre de Bresse sur la route venant de Fretterans.

Pierre-de-Bresse a été labellisée Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté en 2017.

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

 
Vente mobilière en Bresse, Philippe Jolyet. Musée des Ursulines de Mâcon.

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules à trois clefs d'or.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Maurice Gibaud, Le Canton de Pierre dans l'histoire : Chronologie historique générale encadrant les événements locaux importants de la Préhistoire à la Révolution, Pierre de Bresse, Impr. Louis Ménard,
  • Jean Pareau (maire de Pierre-de-Bresse), Pierre-de-Bresse : évolution de la commune de Pierre au cours de la dernière décennie, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 47 (automne 1981), pp. 3-4.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 16 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 16 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. Ecomusée de la Bresse.