Malcolm McDowell

acteur britannique
Malcolm McDowell
Image dans Infobox.
Malcolm McDowell en 2007.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Malcolm John Taylor
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Charles Taylor (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Edna McDowell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Margot Bennett (en) (de à )
Mary Steenburgen (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Parentèle
Autres informations
Membre de
Taille
1,74 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
Films notables

Malcolm McDowell, né Malcolm John Taylor le à Leeds, dans le Yorkshire, est un acteur britannique.

Il est repéré par Lindsay Anderson qui lui offre le premier rôle de If...., Mick Travis (en), Palme d'or à Cannes en 1969. Jouant avec Robert Shaw en 1970 dans Deux Hommes en fuite, il joue l'année d'après le rôle emblématique de sa carrière, celui d'Alex DeLarge, personnage principal d'Orange mécanique, de Stanley Kubrick. Il reprend également le personnage de Mick Travis dans les deux suites, Le Meilleur des mondes possible en 1973, et Britannia Hospital en 1982, toujours avec Lindsay Anderson derrière la caméra. En parallèle, il joue dans de nombreux films comme C'était demain où il incarne H.G. Wells avec David Warner ou encore La Féline avec Nastassja Kinski.

Par la suite, il peine à retrouver un rôle majeur au cinéma, il tourne malgré tout dans des productions diverses, parmi lesquelles Star Trek : Générations (1994), Halloween (2007), sa suite (2009), ou encore The Artist (2011). Il arrive à trouver un second souffle par le biais de la télévision, apparaissant notamment dans la série Entourage (2005-2011), les coproductions internationales Guerre et Paix (2007) et Coco Chanel (2008), ainsi que dans les séries Mentalist (2010-2013), Franklin and Bash (2011-2014) et Mozart in the Jungle (2014-2018). Il met également à profit sa voix pour interpréter plusieurs personnages, comme Metallo dans le DC Animated Universe (1996-2005), le président John Henry Eden dans le jeu vidéo Fallout 3 (2008), Dédale dans le jeu vidéo God of War III (2010), le ministre Hydan dans Star Wars Rebels (2018), ou encore Varney dans Castlevania (2021).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Malcolm McDowell est né à Horsforth, dans la banlieue de Leeds. Il est le fils d'Edna Taylor (née McDowell), hôtelière, et de Charles Taylor qui travaillait pour la Royal Air Force. Il grandit à Bridlington, dans le Yorkshire, puis déménage à Liverpool où il est fan des Reds du Liverpool FC qu'il supporte dans le kop.

Sa formation de comédien se fait à la London Academy of Music and Dramatic Art.

CarrièreModifier

Dans son premier film, Pas de larmes pour Joy, les deux minutes où il apparaît ne sont pas retenues au montage final. Lindsay Anderson le remarque lors d'un casting et lui propose le rôle de Mick Travis (en), un des rôles principaux de If.... qui obtient la Palme d'or au festival de Cannes 1969[1],[2].

 
Malcolm McDowell dans Orange mécanique (1971).

C'est en voyant ce film que Stanley Kubrick pense à lui donner le rôle principal de son long-métrage Orange mécanique, qui lui vaudra une nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique.

Sa capacité à jouer des personnages inquiétants lui vaut d'incarner le terrible empereur Caligula dans le film du même nom de Tinto Brass en 1979[3].

Il tourne ensuite encore avec Lindsay Anderson dans les suites de If...., Le Meilleur des mondes possible en 1973 et Britannia Hospital en 1982[1].

Il joue H. G. Wells dans le film de science-fiction C'était demain, sorti en 1979.

 
Malcolm McDowell en 2008.

En 1994, il interprète le Dr Tolian Soran dans le film Star Trek : Générations, septième volet cinématographique de la franchise de science fiction Star Trek[4]. Il reprend le rôle en 1997 dans le jeu vidéo Star Trek Generations[4]

De 1996 à 1999, il prête sa voix au super-vilain de DC Comics, Metallo dans la série Superman de 1996, deuxième série du DC Animated Universe[4]. Il reprend le rôle en 2002 dans le jeu vidéo Superman: Shadow of Apokolips, ainsi qu'en 2005 dans un épisode de la série Justice League[4].

Il prête sa voix à Pelys dans le jeu vidéo Champions of Norrath[4].

Pour le remake du film culte de John Carpenter Halloween, il incarne le docteur Loomis dans les films Halloween (2007) et Halloween 2 (2009).

En 2008, il prête sa voix au président de l'Enclave, John Henry Eden, dans le jeu Fallout 3, troisième volet de la franchise Fallout et premier développé par le studio Bethesda Softworks[4].

Il prête sa voix à Dédale dans le jeu vidéo God of War III sorti en 2010[4]. De 2010 à 2013, il joue Bret Stiles, le gourou d'une secte, dans cinq épisodes de la série Mentalist[5],[6].

En 2011, il prête sa voix à Jorhan B. Stahl dans le troisième volet de la série de jeux de tir à la première personne Killzone[4].

En 2014, il prête sa voix à Molag Bal dans le jeu de rôle en ligne massivement multijoueur Elder Scrolls Online[4].

En 2019, il incarne l'homme d'affaires Rupert Murdoch dans le film Scandale centré sur les accusations d'harcèlement sexuel envers le PDG de Fox News, Roger Ailes[3]

En 2020, il côtoie Ron Perlman et Vinnie Jones dans le film The Big Ugly[3].

Vie privéeModifier

Depuis , il est l'époux de Kelley Kuhr, née en 1967[7], avec laquelle il est père de trois enfants.

Il est l'oncle d'Alexander Siddig.

Malcolm McDowell vit actuellement à Ojai en Californie.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Séries d'animationModifier

Jeux vidéoModifier

DocumentairesModifier

ClipModifier

Voix francophonesModifier

En version française, Bernard Murat est sa première voix régulière, le doublant entre 1970 et 1982 dans Deux hommes en fuite, Le Tigre du ciel, Caligula, C'était demain et Britannia Hospital. Aux alentours de cette période, il est notamment doublé par Philippe Ogouz[8] dans Passeur d'hommes, La Féline, par Dominique Collignon-Maurin dans If.... et Le Voyage des damnés, ou encore par Jean Fontaine Orange mécanique et Le Meilleur des mondes possible.

Le doublant en 1983 dans Tonnerre de feu, Jean-Pierre Leroux[8] devient au cours des années 1990 sa voix la plus régulière. Il le retrouve ainsi dans plus d'une vingtaine d'œuvres, dont Terror Clinic, Chaude journée à L.A., Espion et demi, Dorian : Pacte avec le Diable, Bobby Jones, naissance d'une légende, Entourage, Halloween, Heroes, Easy Girl, Le Livre d'Eli, Mentalist, Scandale ou encore Father Stu. Il est également doublé par Jean-Luc Kayser entre 1988 et 1998 dans Meurtre à Hollywood, Le Royaume des voleurs et Le Royaume des fées ainsi que par Patrick Poivey dans entre 1986 et 2003 dans Monte Carlo, Tempo et La Maison de l'Étrange.

Du début des années 1990, au début des années 2000, il est également doublé par Daniel Gall dans Moon 44[8], Jacques Ferrière dans Venins, Jacques Brunet dans Bopha !, Alain Choquet dans Star Trek : Générations, Philippe Dumond[8] dans Chain of Desire, Gérard Rinaldi dans Gangster No. 1[8], Bernard Tiphaine dans Les Nuits de l'étrange, Rémy Darcy dans Les Visiteurs en Amérique, Jean-Pierre Moulin dans Firestarter : Sous l'emprise du feu, Michel Paulin dans En bonne compagnie[8] ou encore Marc Cassot dans Hidalgo et South Park. Philippe Ogouz le retrouve dans Les Contes de la crypte.

À partir du milieu des années 2000, il est notamment doublé par Féodor Atkine[8] dans Guerre et Paix et Coco Chanel ainsi que par Jean Barney dans Monk[8], Antoine Tomé dans The List[8] ou encore Bernard Métraux dans Doomsday. Philippe Résimont le double de 2011 à 2018 dans les séries Franklin and Bash et Mozart in the Jungle. En parallèle, il est doublé par Philippe Ariotti dans Psych : Enquêteur malgré lui[8], Achille Orsoni dans Teach Me Love[8] et par Guy Pion dans Maman, la maison est hantée !. Philippe Dumond[8] le retrouve en 2012 dans Le Projet Philadelphia, l'expérience interdite.

En version québécoise, il est notamment doublé par Vincent Davy dans Tout pour un A, Les Apprentis-Chevaliers, Le Petit Monde de Fraser, Le Livre d'Élie et La Liste.

Il est également doublé par Mario Desmarais dans Halloween, sa suite, Mr. Magoo et Le Barbier ainsi qu'à trois reprises par Guy Nadon dans Seule la mort peut m'arrêter, Rockeurs dans le sang et Tank Girl. Enfin, il est doublé à titre exceptionnel par Pierre Auger dans Star Trek : Générations, Hubert Fielden dans Hidalgo et Jean-François Blanchard dans 31.

Notes et référencesModifier

NotesModifier


RéférencesModifier

  1. a et b (en) « If he could see me now », sur independent.co.uk, (consulté le )
  2. « "If" remporte la "palme d'or" de Cannes au terme d'un excellent Festival », sur lemonde.fr, (consulté le )
  3. a b et c (en) « Malcolm McDowell: 'I have no memory of doing most of my films' », sur theguardian.com, (consulté le )
  4. a b c d e f g h et i (en) « Most Memorable Malcolm McDowell Video Game Characters », sur thegamer.com, (consulté le )
  5. « Mentalist : Malcolm McDowell revient dans la saison 3 », sur première.fr, (consulté le )
  6. (en) « 'The Mentalist' react: Shockingly dull Red John meets perfect fate », sur ew.com (consulté le )
  7. Internet Movie Database
  8. a b c d e f g h i j k et l « Comédiens ayant doublé Malcolm McDowell en France » sur RS Doublage, consulté le 22 juin 2014, m-à-j le 28 décembre 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :