Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nakszynski et Kinski.
Nastassja Kinski
Description de cette image, également commentée ci-après
Nastassja Kinski en 2009 à Berlin.
Nom de naissance Nastassja Aglaia Nakszynski
Naissance (58 ans)
Berlin, Allemagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemande
Profession Actrice
Mannequin
Films notables Paris, Texas
Tess

Nastassja Nakszynski, dite Nastassja Kinski, née le [1] à Berlin, est une actrice et mannequin de nationalité allemande.

Au cinéma, ses rôles les plus notoires sont ceux qu'elle a tenus dans Tess de Roman Polanski (1979) pour lequel elle est nommée pour le César de la meilleure actrice, La Féline (Cat People) de Paul Schrader (1982), Paris, Texas de Wim Wenders (1984), Palme d'or au Festival de Cannes 1984 et Pour une nuit de Mike Figgis (1997).

BiographieModifier

JeunesseModifier

Nastassja Kinski est la fille de l'acteur Klaus Kinski[2] et de Ruth Brigitte Tocki. En 2013, sa sœur Pola dénonce les agressions sexuelles de la part de leur père Klaus Kinski et Nastassja à son tour déclare qu'il la touchait, et qu'elle était terrorisée par ses crises de colère[3]. Sa cousine Lara Nakszyński (it) est une actrice, productrice et musicologue allemande.

CarrièreModifier

DébutsModifier

À 14 ans, elle tourne son premier film, Faux mouvement (1975), sous la direction de Wim Wenders. Contrairement à ce que l'on peut parfois lire, ce n'est pas elle qui interprète la fille d'Aguirre dans le film Aguirre, la colère de Dieu de Werner Herzog, mais Cecilia Rivera. Elle prend goût à la comédie et enchaine avec Une fille... pour le diable, un film d'horreur dont les vedettes sont Richard Widmark et Christopher Lee. Elle tourne également dans un épisode de la série policière allemande Tatort que dirige Wolfgang Petersen. Puis, sous la direction de Alberto Lattuada, elle donne la réplique à Marcello Mastroianni dans le drame psychologique La Fille. Ce film aborde le thème de l'inceste et, bien qu'elle n'ait été encore qu'adolescente au moment du tournage, Nastassja Kinski apparait dans certaines scènes assez explicites.

Elle suit des cours à Londres et à l'Actors Studio de New York, avec Lee Strasberg, sous le parrainage de Roman Polanski avec qui elle a entretenu, à 15 ans, une liaison qui a défrayé la chronique à la fin des années 1970[4]. Les photos d'elle par le cinéaste font le grand succès du numéro de Vogue de Noël 1976[5]. Pour éviter de faire enfler la polémique, le réalisateur et la comédienne avaient publiquement nié leur relation[6]. Polanski la dirige dans Tess en 1979 qui lui permet d'accéder à une renommée mondiale. Kinski voit son interprétation soulignée par une nomination aux Césars et aux Golden Globes.

 
Nastassja Kinski en 1989, photo d'Erling Mandelmann.
 
Nastassja Kinski au festival de Cannes 1990.
 
Nastassja Kinski en juillet 2015

Le 14 juin 1981 elle pose pour le magazine Vogue dans un cliché pris par Richard Avedon, sur lequel elle est allongée nue sous un énorme serpent. Ce cliché est vendu par la suite sous forme d'un poster qui deviendra un best-seller. Un exemplaire d'un tirage limité s'est vendu dans une vente aux enchères chez Christie's le 14 octobre 2008 pour la somme de $ 74.500[7].

Carrière internationaleModifier

Suite à son rôle dans Tess, Nastassja Kinski devient une des rares actrices à mener une carrière véritablement internationale, travaillant aux États-Unis, en France, en Allemagne et en Italie. Au début des années 1980, elle tient un rôle important dans Coup de cœur, un film ambitieux de Francis Ford Coppola qui sera malheureusement un lourd échec commercial. Elle est aussi la vedette de La Féline, nouvelle version d'un classique du cinéma fantastique des années 1940 que réalise Paul Schrader. En 1983, elle tourne avec Gérard Depardieu dans La Lune dans le caniveau de Jean-Jacques Beineix, un film qui déclenche une forte controverse lors de sa présentation au Festival de Cannes 1983. Elle tient ensuite ce qui est certainement son rôle le plus étrange, celui de l'Ours Susie dans L'Hôtel New Hampshire, adaptation par Tony Richardson du roman de John Irving où son personnage passe sa vie dans un costume d'ours.

Par la suite, Nastassja Kinski retrouve Wim Wenders, le réalisateur de ses débuts, pour Paris, Texas, un drame dont elle partage la vedette avec Harry Dean Stanton. Aujourd'hui considéré comme un classique, le film est présenté au Festival de Cannes 1984 et y obtient la Palme d'Or. Kinski joue aussi aux côtés de John Savage dans le drame sentimental Maria's Lovers de Andreï Kontchalovski. Sa prestation lui vaut de recevoir le Ruban d'argent de la meilleure actrice étrangère, décerné par la presse italienne.

En France, elle tourne dans un autre drame sentimental, Maladie d'amour de Jacques Deray, ce qui lui permet de recevoir une deuxième nomination pour le César de la meilleure actrice. Elle enchaine avec une série de films tournés en Italie, comme Clair de Lina Wertmüller ou Le Soleil même la nuit des frêres Taviani dans lequel elle côtoie Charlotte Gainsbourg. Elle renoue également avec Wim Wenders alors qu'elle tient un rôle secondaire dans Si loin, si proche !, la suite de son film Les Ailes du désir.

Le reste de sa carrière se concentre essentiellement aux État-Unis. Entre autre, elle tient un rôle important dans le drame psychologique Pour une nuit... de Mike Figgis et apparait avec Warren Beatty, Diane Keaton et Goldie Hawn dans la comédie sentimentale Potins mondains et amnésies partielles de Peter Chelsom.

Elle a été membre du jury du Festival de Cannes 1988, du Festival international du film de Saint-Sébastien en 2014 et du Festival international du film de Busan en 2015.

En 2018 elle est membre du jury du 40e Festival international du film de Moscou. Elle y reçoit également le Prix Stanislavski.

TélévisionModifier

En 2016 elle participe à la 9e saison de la version allemande de Danse avec les stars, Let's Dance, avec comme partenaire Christian Polanc[8]. D'autres personnalités comme Thomas Häßler ou encore Julius Brink sont également en compétition. Au bout de 7 semaines de compétition, le , elle est éliminée.

En 2017 elle doit participer à la version allemande d'I'm a Celebrity... Get Me Out of Here !, mais abandonne avant le lancement de l'émission. La même année, elle est invitée sur la version italienne de Dancing with the Stars, Ballando con le stelle, comme Vanessa Redgrave ou bien Gérard Depardieu.


Informations personnellesModifier

Nastassja a trois enfants. Aljosha, né le 16 juillet 1984, son fils né de sa relation avec l'acteur américain Vincent Spano, est adopté par le producteur Ibrahim Moussa[9] qu'elle épouse le 10 septembre 1984. Ils ont une fille Sonja, née le 2 mars 1986. Ils divorcent en 1992. Nastassja vit alors une relation avec le musicien et producteur Quincy Jones, avec qui elle a une autre fille, Kenya (en), née le 9 février 1993.

Elle parle couramment allemand, anglais, français, italien et russe.

Elle est très engagée aux côtés de la Croix-Rouge internationale[10],[11],[12].

Elle vit actuellement à Los Angeles en Californie.

Récompenses et nominationsModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'année de sa naissance, non confirmée, est 1959 sur imdb, 1960 sur Allociné et 1961 sur Cinémapassion.
  2. Elle est ainsi la demi-sœur de l'actrice Pola Kinski, née en 1952 de la chanteuse Gislinde Kühlbeck, et la demi-sœur de l'acteur Nikolai Kinski, né en 1976 du mannequin Minhoï Geneviève Loanic. Elle est aussi la cousine de l'actrice Lara Naszinsky née en 1967.
  3. L'image brisée de Klaus Kinski sur Le Monde, 16 janvier 2013.
  4. Barbera Leaming, Polanski, A Biography: The Filmmaker as Voyeur, New York : Simon and Schuster (1981), p. 155.
  5. Dominique Sels, San Fernando Valley, impressions, éditions de la Chambre au Loup, 2010
  6. Roman Polanski: Wanted and Desired de Marina Zenovich, HBO in 2008.
  7. Nastassja Kinski and the Serpent by Richard Avedon.
  8. (de) « Nastassja Kinski zieht die Tanzschuhe an » (Nastassja Kinski enfile les chaussures de danse), Die Welt, 1er février 2016.
  9. Filiation de Aljosha Moussa sur myheritage.fr.
  10. [(en)International review of the Red Cross, page 481 [PDF].
  11. Extrait du livre L'humanitaire et les médias (ISBN 2-7297-0708-5), page 97.
  12. Mention de l'engagement de N. Kinski pour la Croix Rouge, biographie dans Première.
  13. (de) Bambi awards 1978 sur bambi.de.
  14. a b c d et e « Comédiennes ayant doublé Nastassja Kinski en France » sur RS Doublage

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :