Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Citti.
Sergio Citti
Naissance
Fiumicino, Latium, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès (à 72 ans)
Ostie, Rome, Italie
Profession Réalisateur, scénariste, acteur

Sergio Citti (né à Fiumicino, dans le Latium, le , et mort à Ostie, un quartier de Rome, le ) est un acteur, scénariste et réalisateur italien. Il a beaucoup travaillé avec Pier Paolo Pasolini. Il est le frère de Franco Citti.

Sommaire

BiographieModifier

Né aux portes de Rome (Fiumicino abrite aujourd'hui l'aéroport international de la capitale), Citti connaît très bien le dialecte romain et son argot. C'est pour cette raison que Pasolini, qui, dans les années 1950, avait besoin d'aide pour ses ouvrages très romains, Les Ragazzi et Une vie violente, fait appel à lui ; Citti devient son « consultant en dialecte ». Pasolini l'appellera son « dictionnaire vivant ».

En 1959, Citti écrit le scénario du film Les Garçons de Mauro Bolognini. Il travaille ensuite sur tous les films dits romains de Pasolini, notamment, avec l'aide de son frère Franco, sur les scénarios des premiers films de son ami, Accattone (1961) et Mamma Roma (1962). Il fait également une courte apparition dans Accattone, où il joue un serveur.

Avec le temps, il acquiert une expérience cinématographique qui lui permet d'assister Pasolini sur La Ricotta (1962), Des oiseaux, petits et gros (1965), La Terra vista dalla Luna (1966), Che cosa sono le nuvole? (1967). Avec Pupi Avati il écrit le scénario de Salò, ou les 120 journées de Sodome (1975), le dernier film de Pasolini.

En 1970, toujours avec l'aide de Pasolini, Citti tourne son premier film en tant que réalisateur : Ostia, où le thème de la poésie, du héros prolétaire, se retrouveront dans la plupart de ses films, Storie scellerate (1973), à l'ambiance de la Rome de Belli, et Casotto (1977), tourné sur la plage d'Ostie avec Ugo Tognazzi, Anna Melato, Mariangela Melato, Paolo Stoppa et Jodie Foster.

Il travaille aussi pour la Rai, pour laquelle il tourne Il minestrone (1979), avec son frère Franco, Roberto Benigni et Giorgio Gaber, ainsi que Sogni e bisogni (1985).

Après une pause de plusieurs années, il tourne I magi randagi, sur une idée de Pasolini, et gagne le prix Nastro d'Argento.

Atteint d'une maladie cardiaque depuis de longues années, il meurt à Ostie, le , à l'âge de 72 ans.

FilmographieModifier

ScénaristeModifier

Aide au réalisateurModifier

RéalisateurModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier