Ouvrir le menu principal
Lancer du javelot
Description de cette image, également commentée ci-après
Lanceuse de javelot
Caractéristiques
Catégorie Lancers
Genre M/F
Surface Piste extérieure
Poids engins Hommes : 800 g
Femmes : 600 g
Apparition JO Hommes : 1908
Femmes : 1932
Records masculins
Record du monde 98,48 m :
Jan Železný (1996)
Record olympique 90,57 m :
Andreas Thorkildsen (2008)
Records féminins
Record du monde 72,28 m :
Barbora Špotáková (2008)
Record olympique 71,53 m :
Olisdeilys Menéndez (2004)
Champions en titre
Jeux olympiques Thomas Röhler (2016)
Sara Kolak (2016)
Championnats du monde Johannes Vetter (2017)
Barbora Špotáková (2017)

Le lancer du javelot est une discipline athlétique consistant à lancer un engin appelé javelot fait en métal, en fibre de verre ou en fibre de carbone. Cette épreuve n'est pas toujours présente aux meetings d'athlétisme notamment en raison des règles de sécurité.

Sommaire

Compétitions et lancersModifier

Les règles du lancer de javelot sont équivalentes aux autres types de lancers (disque, marteau ou poids). Les compétiteurs ont tous droit à six essais. Dans les compétitions donnant droit à un titre, ou une prime nécessitant un classement, les lanceurs de javelot ont droit à trois essais, puis les huit meilleurs à l'issue de ces trois lancers ont la possibilité de lancer trois essais supplémentaires, le vainqueur est celui qui aura envoyé le plus loin possible le javelot, distance mesurée au centimètre près. La pointe du javelot doit toucher en premier le sol au moment de l'impact pour que l'essai soit validé. Contrairement au lancer de disque, de marteau et de poids (pour les adeptes du lancer en rotation), le lanceur de javelot effectue une course d'élan rectiligne avant le lancer, course réalisée en deux temps sur la même surface utilisée que pour la course (le tartan). Dans un premier temps dit d'élan, l'athlète réalise une course classique face à l'aire de lancer, le javelot placé sur le côté. Dans un deuxième temps, dans la phase dite de préparation, le lanceur se place de profil et se déplace en pas croisé devant, le javelot placé à la tempe et le bras lanceur armé derrière la tête. Dans l'ultime phase de la course d'élan, le bras lanceur est mis en tension par élasticité sur l'ultime double appui de la course d'élan. La course est ainsi arrêtée violemment, transmettant toute la vitesse de déplacement dans l'épaule qui se détend comme une catapulte propulsant le javelot.

Caractéristique du javelotModifier

 
Pointes de javelots.

En raison des distances atteintes de plus en plus longues, dont le summum fut les 104,80 mètres de l'Est-Allemand Uwe Hohn, le javelot des hommes qui pesait 800 grammes fut redessiné en 1986, ce qui a réduit alors les performances d'environ 10 %.

Javelot[1]
Catégorie Hommes Femmes
Senior 0,800 kg 0,600 kg
Junior 0,800 kg 0,600 kg
Cadet 0,700 kg 0,500 kg

HistoriqueModifier

Révolutions matériellesModifier

L'athlétisme trouve son fondement dans l'activité originelle du genre humain, qu'elle soit purement pacifique et utilitaire ou guerrière. Le lancer du javelot émarge de ces deux catégories d'action. On trouve trace de branches d'arbres que l'on taille en pointe avant que l'on ajoute un silex taillé. Plus tard l'âge de pierre apporte un progrès avec l'apparition à l’embout de la lance d'une pointe métallique, permettant à cette lance de devenir plus meurtrière. C'est alors que l'Homme décide de comparer son adresse et son agilité en créant de véritables concours. Le javelot est aussi utilisé par toutes les armées de l'Antiquité, il se crée ainsi de véritables écoles encadrées où les enfants apprennent le maniement du javelot. Introduit aux Jeux Olympiques en 708 av J-C, le lancer du javelot, comme celui du disque, constitue l'une des cinq épreuves du pentathlon. Mais la technique utilisée par les pentathlètes est bien différente de celle que l'on connaît. En effet il fallait non pas le lancer le plus loin possible mais le lancer sur une cible; de plus, l'engin est muni d'une courroie fixée au javelot. Le javelot est fait d'une baguette de bois d'olivier de longueur variant de 2 mètres 30 à 2 mètres 40 et est relativement léger : 400 grammes. Jusqu'à l'effondrement du monde grec, le lancer du javelot demeure l'une des activités les plus pratiquées à travers le bassin méditerranéen. À l'époque de Rome, l'engin devient plus lourd : 800 grammes et plus long : 2 mètres 70, il est en bois de cornouiller avec une pointe de fer. De nombreux concours de précision ont lieu dans les camps militaires, mais aussi lors de fêtes de village ou de mariages.

En 1951, l'Américain Bud Held fait évoluer la discipline en inventant et utilisant le premier javelot creux, et en raccourcissant la pointe métallique au bout de son modèle. Par ailleurs, il conçoit et commercialise le premier engin en aluminium en 1954. Il améliore à deux reprises le record du monde de la discipline en 1953 et 1955[2].

En 1956, l'Espagnol Felix Erausquin arrive à lancer son javelot à plus de 100 m. Sa technique était de se mettre en rotation avec son javelot (à la manière d'un lanceur de disque). Mais l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) ne validera jamais ce record car la technique est jugée trop dangereuse et modifiera le règlement du lancer de façon à interdire l'usage de cette technique[3].

En 1984, le lanceur Uwe Hohn d'Allemagne de l'Est bat le record du monde avec un jet à 104,80 ; il est le seul homme à avoir lancé à plus de 100 m. Le javelot arrive alors quelques mètres derrière le sautoir en hauteur. Pour des raisons de sécurité, le centre de gravité de l'engin est avancé de 4 cm. Cela a pour effet à la fois de réduire la longueur des jets de 10 %, mais également de faire piquer le javelot plus en avant, s'enfonçant mieux au sol au lieu d'arriver plus à l'horizontale et de glisser en avant, ce changement permettant un jugement plus facile du jet et renforçant la sécurité.

En 1985, sort la nouvelle réglementation sur les javelots. Mais le règlement ne prévoit pas que les engins soient lisses. Certains athlètes modifient la forme des javelots notamment par l'ajout de creux ou de trous, déplaçant le centre de pression plus près du centre de gravité (avancé de 4 cm modifié en 1984) et permettant de ce fait de récupérer une partie de la distance perdue[4]. En 1991, le règlement est modifié, interdisant les javelots personnels, les athlètes devant choisir parmi quelques modèles officiels.

Le javelot aux Jeux olympiquesModifier

 
Lanceur de javelot. Œnochoé attique à figures rouges, vers 450 av. J.-C.

Le lancer de javelot prit part aux Jeux olympiques à partir de 1908. Bien que le javelot soit de nos jours utilisé seulement dans le sport, il existe une longue histoire de son utilisation pour la chasse et la guerre. Ainsi de nombreuses références sont liées à l'ancienne civilisation grecque qui pratiquait de son temps aussi une forme de lancer de javelot dans les Jeux olympiques antiques. L'objectif à l'époque était plutôt d'atteindre une cible.

RecordsModifier

Records du mondeModifier

Le record du monde chez les hommes fut établi par le Tchèque Jan Železný à Iéna en Allemagne le avec une distance de 98,48 mètres. Chez les femmes, le record est détenu par la Tchèque Barbora Špotáková avec 72,28 mètres, performance effectuée à Stuttgart en Allemagne le .

Records du monde actuels du lancer du javelot [5]
Genre Performance Athlète Date Lieu
M 98,48 m   Jan Železný 25 mai 1996 Iéna
F 72,28 m   Barbora Špotáková 13 septembre 2008 Stuttgart

Records continentauxModifier

Continent Hommes (au 29 janvier 2019)[6] Femmes (au 29 janvier 2019)[7]
Distance Athlète Nation Distance Athlète Nation
Afrique (records) 92,72 m Julius Yego   Kenya 69,35 m Sunette Viljoen   Afrique du Sud
Asie (records) 91,36 m Cheng Chao-Tsun   Taïwan 67,69 m Lyu Huihui   Chine
Europe (records) 98,48 m Jan Železný   République tchèque 72,28 m Barbora Špotáková   République tchèque
Amérique du Nord, Amérique centrale
et Caraïbes
(records)
91,29 m Breaux Greer   États-Unis 71,70 m Olisdeilys Menéndez   Cuba
Océanie (records) 89,02 m Jarrod Bannister   Australie 68,92 m Kathryn Mitchell   Australie
Amérique du Sud (records) 84,70 m Edgar Baumann   Paraguay 63,84 m Flor Ruíz   Colombie

Meilleures performances mondiales de l'annéeModifier

HommesModifier

Meilleures performances mondiales de l'année masculines[8]
Année Marque Athlète Nationalité Lieu
Ancien modèle de javelot
1968 91,98 m Jānis Lūsis   Union soviétique Saarijärvi
1969 92,70 m Jorma Kinnunen   Finlande Tampere
1970 92,64 m Pauli Nevala   Finlande Helsinki
1971 90,68 m Jānis Lūsis   Union soviétique Helsinki
1972 93,80 m Jānis Lūsis   Union soviétique Stockholm
1973 94,08 m Klaus Wolfermann   Allemagne de l'Ouest Leverkusen
1974 89,58 m Hannu Siitonen   Finlande Rome
1975 91,38 m Miklós Németh   Hongrie Budapest
1976 94,58 m Miklós Németh   Hongrie Montréal
1977 94,10 m Miklós Németh   Hongrie Stockholm
1978 94.22 Michael Wessing   Allemagne de l'Ouest Oslo
1979 93,84 m Pentti Sinersaari   Finlande Auckland
1980 96,72 m Ferenc Paragi   Hongrie Tata
1981 92,48 m Detlef Michel   Allemagne de l'Est Berlin
1982 95,80 m Bob Roggy   États-Unis Stuttgart
1983 99,72 m Tom Petranoff   États-Unis Westwood
1984 104,80 m Uwe Hohn   Allemagne de l'Est Berlin
1985 96,96 m Uwe Hohn   Allemagne de l'Est Canberra
Modèle actuel
1986 85,74 m Klaus Tafelmeier   Allemagne de l'Ouest Côme
1987 87,66 m Jan Železný   Tchécoslovaquie Nitra
1988 86,88 m Jan Železný   Tchécoslovaquie Leverkusen
1989 87,60 m Kazuhiro Mizoguchi   Japon San José
1990 89,58 m Steve Backley   Royaume-Uni Stockholm
1991 90,82 m Kimmo Kinnunen   Finlande Tokyo
1992 91,46 m Steve Backley   Royaume-Uni Auckland
1993 95,66 m Jan Železný   République tchèque Sheffield
1994 91,82 m Jan Železný   République tchèque Sheffield
1995 92,60 m Raymond Hecht   Allemagne Oslo
1996 98,48 m Jan Železný   République tchèque Iéna
1997 94,02 m Jan Železný   République tchèque Stellenbosch
1998 90,88 m Aki Parviainen   Finlande Tartu
1999 93,09 m Aki Parviainen   Finlande Kuortane
2000 91,69 m Konstadinós Gatsioúdis   Grèce Kuortane
2001 92,80 m Jan Železný   République tchèque Edmonton
2002 92,61 m Sergey Makarov   Russie Sheffield
2003 90,11 m Sergey Makarov   Russie Dessau
2004 87,73 m Aleksandr Ivanov   Russie Ostrava
2005 91,53 m Tero Pitkämäki   Finlande Kuortane
2006 91,59 m Andreas Thorkildsen   Norvège Oslo
2007 91,29 m Breaux Greer   États-Unis Indianapolis
2008 90,57 m Andreas Thorkildsen   Norvège Pékin
2009 91,28 m Andreas Thorkildsen   Norvège Zurich
2010 90,37 m Andreas Thorkildsen   Norvège Florø
2011 90,61 m Andreas Thorkildsen   Norvège Byrkjelo
2012 88,34 m Vítězslav Veselý   République tchèque Londres
2013 89,03 m Tero Pitkämäki   Finlande Bad Köstritz
2014 89,21 m Ihab Abdelrahman   Égypte Shanghai
2015 92,72 m Julius Yego   Kenya Pékin
2016 91,28 m Thomas Röhler   Allemagne Turku
2017 94,44 m Johannes Vetter   Allemagne Lucerne
2018 92,70 m Johannes Vetter   Allemagne Leiria

FemmesModifier

Meilleures performances mondiales de l'année féminines[9]
Année Marque Athlète Nationalité Lieu
Ancien modèle de javelot
1968 60,36 m Angéla Németh   Hongrie Mexico
1969 60,58 m Angéla Németh   Hongrie Budapest
1970 61,77 m Petra Rivers   Australie Melbourne
1971 62,10 m Ewa Gryziecka   Pologne Varsovie
1972 65,06 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Potsdam
1973 66,10 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Édimbourg
1974 67,22 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Rome
1975 66,46 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Sudbury
1976 69,12 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Berlin
1977 69,32 m Kathy Schmidt   États-Unis Fürth
1978 69,16 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Prague
1979 69,52 m Ruth Fuchs   Allemagne de l'Est Dresde
1980 70,08 m Tatyana Biryulina   Union soviétique Podolsk
1981 71,88 m Antoaneta Todorova   Bulgarie Zagreb
1982 74,20 m Sofia Sakorafa   Grèce La Canée
1983 74,76 m Tiina Lillak   Finlande Tampere
1984 74,72 m Petra Felke   Allemagne de l'Est Celje
1985 75,40 m Petra Felke   Allemagne de l'Est Schwerin
1986 77,44 m Fatima Whitbread   Royaume-Uni Stuttgart
1987 78,90 m Petra Felke   Allemagne de l'Est Leipzig
1988 80,00 m Petra Felke   Allemagne de l'Est Potsdam
1989 76,88 m Petra Felke   Allemagne de l'Est Macerata
1990 73,08 m Petra Felke   Allemagne Manaus
1991 71,44 m Trine Hattestad   Norvège Fana
1992 70,36 m Natalya Shikolenko   Biélorussie Moscou
1993 72,12 m Trine Hattestad   Norvège Oslo
1994 71,40 m Natalya Shikolenko   Biélorussie Séville
1995 71,18 m Natalya Shikolenko   Biélorussie Zurich
1996 69,42 m Steffi Nerius   Allemagne Monaco
1997 69,66 m Trine Hattestad   Norvège Helsinki
1998 70,10 m Tanja Damaske   Allemagne Berlin
Modèle actuel
1999 68,19 m Trine Hattestad   Norvège Fana
2000 69,48 m Trine Hattestad   Norvège Oslo
2001 71,54 m Osleidys Menéndez   Cuba Réthymnon
2002 67,47 m Miréla Manjani   Grèce Munich
2003 66,52 m Miréla Manjani   Grèce Paris
2004 71,53 m Osleidys Menéndez   Cuba Athènes
2005 71,70 m Osleidys Menéndez   Cuba Helsinki
2006 66,91 m Christina Obergföll   Allemagne Athènes
2007 70,20 m Christina Obergföll   Allemagne Munich
2008 72,28 m Barbora Špotáková   République tchèque Stuttgart
2009 68,92 m Mariya Abakumova   Russie Berlin
2010 68,89 m Mariya Abakumova   Russie Doha
2011 71,99 m Mariya Abakumova   Russie Daegu
2012 69,55 m Barbora Špotáková   République tchèque Londres
2013 70,53 m Mariya Abakumova   Russie Berlin
2014 67,99 m Barbora Špotáková   République tchèque Bruxelles
2015 67,69 m Kathrina Molitor   Allemagne Pékin
2016 67,11 m Maria Andrejczyk   Pologne Rio de Janeiro
2017 68,43 m Sara Kolak   Croatie Lausanne
2018 68,92 m Kathryn Mitchell   Australie Gold Coast

Palmarès olympique et mondialModifier

Compétition Hommes Femmes
Jeux 1908   Eric Lemming
Jeux 1912   Eric Lemming
Jeux 1920   Jonni Myyrä
Jeux 1924   Jonni Myyrä
Jeux 1928   Erik Lundqvist
Jeux 1932   Matti Järvinen   Babe Didrikson
Jeux 1936   Gerhard Stöck   Tilly Fleischer
Jeux 1948   Tapio Rautavaara   Herma Bauma
Jeux 1952   Cy Young   Dana Zátopková
Jeux 1956   Egil Danielsen   Inese Jaunzeme
Jeux 1960   Viktor Tsybulenko   Elvīra Ozoliņa
Jeux 1964   Pauli Nevala   Mihaela Peneş
Jeux 1968   Jānis Lūsis   Angéla Németh
Jeux 1972   Klaus Wolfermann   Ruth Fuchs
Jeux 1976   Miklós Németh   Ruth Fuchs
Jeux 1980   Dainis Kūla   María Caridad Colón
Mondiaux 1983   Detlef Michel   Tiina Lillak
Jeux 1984   Arto Härkönen   Tessa Sanderson
Mondiaux 1987   Seppo Räty   Fatima Whitbread
Jeux 1988   Tapio Korjus   Petra Felke
Mondiaux 1991   Kimmo Kinnunen   Xu Demei
Jeux 1992   Jan Železný   Silke Renk
Mondiaux 1993   Jan Železný   Trine Hattestad
Mondiaux 1995   Jan Železný   Natalya Shikolenko
Jeux 1996   Jan Železný   Heli Rantanen
Mondiaux 1997   Marius Corbett   Trine Hattestad
Mondiaux 1999   Aki Parviainen   Miréla Manjani
Jeux 2000   Jan Železný   Trine Hattestad
Mondiaux 2001   Jan Železný   Osleidys Menéndez
Mondiaux 2003   Sergueï Makarov   Miréla Manjani
Jeux 2004   Andreas Thorkildsen   Osleidys Menéndez
Mondiaux 2005   Andrus Värnik   Osleidys Menéndez
Mondiaux 2007   Tero Pitkämäki   Barbora Špotáková
Jeux 2008   Andreas Thorkildsen   Barbora Špotáková
Mondiaux 2009   Andreas Thorkildsen   Steffi Nerius
Mondiaux 2011   Matthias de Zordo   Mariya Abakumova
Jeux 2012   Keshorn Walcott   Barbora Špotáková
Mondiaux 2013   Vítězslav Veselý   Christina Obergföll
Mondiaux 2015   Julius Yego   Kathrina Molitor
Jeux 2016   Thomas Röhler   Sara Kolak
Mondiaux 2017   Johannes Vetter   Barbora Špotáková

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Réglementation des engins et des haies, site de la FFA
  2. Robert Parienté et Alain Billouin, La fabuleuse histoire de l'Athlétisme, 2003, p. 764 à 767
  3. Javelot. Histoire d'un sport qu'on a bridé, par sécurité. Une lance tenue en laisse., Gilles Dhers, Libération, 28 août 1999
  4. https://www.symscape.com/blog/engineering-in-sports-javelin-throwing
  5. (en) « Records du monde du javelot », sur iaaf.org (consulté le 18 décembre 2011)
  6. (en) « Men's outdoor Javelin Throw Records », sur iaaf.org (consulté le 29 janvier 2019)
  7. (en) « Women's outdoor Javelin Throw Records », sur iaaf.org (consulté le 29 janvier 2019)
  8. (en) « IAAF Statistics Book – IAAF World Championships, Beijing 2015 », IAAF (consulté le 31 mai 2016), p. 709
  9. (en) « IAAF Statistics Book – IAAF World Championships, Beijing 2015 », IAAF (consulté le 31 mai 2016), p. 826

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :