Ouvrir le menu principal

Championnats du monde d'athlétisme 2007

Championnats du monde d'athlétisme 2007
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo des championnats du monde d'athlétisme 2007
Généralités
Sport Athlétisme
Organisateur(s) IAAF
Édition 11e
Lieu(x) Osaka, Drapeau du Japon Japon
Date 24 août au
Nations 197
Participants 1 800
Épreuves 47
Site(s) Stade Nagai

Navigation

1983 1987 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 2015 2017 2019 2021

Les 11es Championnats du monde d'athlétisme ont eu lieu du 24 août au , au stade Nagai d’Osaka (Japon). Le nom officiel, en anglais, de la compétition est : « 11th IAAF World Championships in Athletics ». Ces championnats ont réuni 197 pays (sur 212 possibles[1]) et 1 800 athlètes, soit la plus grande participation jamais obtenue dans cette compétition depuis sa création. Au nombre des victoires et des médailles, ce sont les États-Unis qui sont une nouvelle fois en tête des classements et qui, pour la première fois, remportent les quatre relais disputés. L'IAAF annonce le 2 septembre un cas de dopage avéré, celui du Français Naman Keïta.

Sommaire

CandidatureModifier

Les villes de Berlin et de Budapest qui avaient montré un intérêt pour l'organisation de cette compétition, retirèrent, avant la date limite du 1er octobre 2002, leurs candidatures, laissant la place à Osaka – qui a donc été élue le par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme[2]. Seules deux villes non européennes avaient auparavant organisé cette compétition depuis sa création en 1983. Tokyo, souvent présentée comme la « rivale » d'Osaka, avait organisé ces championnats en 1991 dans ce qui est encore considéré comme une des meilleures éditions jamais organisées (L'Équipe) ; la ville canadienne d'Edmonton avait accueilli l'événement en 2001.

ClimatModifier

 
Soins médicaux après la course du 50 km marche

Les championnats du monde 2007 ont eu lieu au cours d'un été anormalement chaud au Japon, contrairement au climat pluvieux et venteux d'Helsinki deux ans plus tôt. Durant le mois qui a précédé l'évènement, les températures ont atteint près de 40 °C, causant la mort de plusieurs personnes dans le pays[3]. Au début des compétitions, un taux d'humidité élevé et des températures autour de 30 °C le matin sont relevés. Afin de prévenir des risques liés à la chaleur, l'IAAF décide de diffuser un avertissement à tous les athlètes participants, notamment à l'attention des coureurs de fond. Il est donc recommandé aux athlètes de s'acclimater pendant une à deux semaines et de ne pas s'entraîner normalement dès le premier jour au Japon, de se refroidir et de s'hydrater autant que nécessaire. Durant les championnats, une information météo est fournie aux Technical Information Centers (TIC). Des panneaux colorés informent en permanence du risque couru, selon un code à quatre niveaux :

  • noir : 28 °C ou plus Extreme (extrême)
  • rouge : 23 – 28 °C High (élevé)
  • jaune : 18 – 23 °C Moderate (modéré)
  • vert : moins de 18 °C Low (bas)

À l'issue de ces Championnats, le nombre d'athlètes victimes de la chaleur n'est pas aussi élevé que craint initialement. De nombreux concurrents n'ont cependant pas terminé leur course, notamment dans les épreuves de marathon et de marche athlétique.

PublicModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il a été constaté, durant la compétition, une faible vente des tickets et un public clairsemé dans le Stade Nagai, même lors de la finale du 100 m, où au moins 15 000 places sont restées inoccupées, sans parler de la cérémonie d'ouverture pendant laquelle le stade était à moitié vide. Un certain nombre de raisons furent invoquées à l'issue des Championnats pour expliquer cette faible participation : le prix élevé des billets, les conditions climatiques extrêmes, ou encore l'absence de performance des athlètes japonais. Sebastian Coe, nouveau vice-président de l'IAAF, a suggéré de raccourcir à l'avenir la durée des championnats pour maintenir l'intérêt du public.

Faits marquantsModifier

RésultatsModifier

HommesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
100 m
détails
  Tyson Gay
9 s 85
  Derrick Atkins
9 s 91 (NR)
  Asafa Powell
9 s 96
200 m
détails
  Tyson Gay
19 s 76 (CR)
  Usain Bolt
19 s 91
  Wallace Spearmon
20 s 05
400 m
détails
  Jeremy Wariner
43 s 45 (WL, PB)
  LaShawn Merritt
43 s 96 (PB)
  Angelo Taylor
44 s 32
800 m
détails
  Alfred Yego
1 min 47 s 09
  Gary Reed
1 min 47 s 10
  Yuriy Borzakovskiy
1 min 47 s 39
1 500 m
détails
  Bernard Lagat
3 min 34 s 77
  Rashid Ramzi
3 min 35 s (SB)
  Shedrack Korir
3 min 35 s 04
5 000 m
détails
  Bernard Lagat
13 min 45 s 87
  Eliud Kipchoge
13 min 46 s
  Moses Kipsiro
13 min 46 s 75
10 000 m
détails
  Kenenisa Bekele
27 min 5 s 90 (SB)
  Sileshi Sihine
27 min 9 s 03
  Martin Mathathi
27 min 12 s 17
Marathon
détails
  Luke Kibet
2 h 15 min 59 s
  Shami Mubarak
2 h 17 min 18 s
  Viktor Röthlin
2 h 17 min 25 s
110 m haies
détails
  Liu Xiang
12 s 95
  Terrence Trammell
12 s 99
  David Payne
13 s 02 (PB)
400 m haies
détails
  Kerron Clement
47 s 61 (WL)
  Felix Sánchez
48 s 01 (SB)
  Marek Plawgo
48 s 12 (NR)
3 000 m steeple
détails
  Brimin Kipruto
8 min 13 s 82
  Ezekiel Kemboi
8 min 16 s 94
  Richard Mateelong
8 min 17 s 59
4 × 100 m
détails
  États-Unis
Darvis Patton
Wallace Spearmon
Tyson Gay
LeRoy Dixon
Rodney Martin*
37 s 78 (WL)
  Jamaïque
Marvin Anderson
Usain Bolt
Nesta Carter
Asafa Powell
Dwight Thomas*
Steve Mullings*
37 s 89 (NR)
  Royaume-Uni
Christian Malcolm
Craig Pickering
Marlon Devonish
Mark Lewis-Francis
37 s 90 (SB)
4 × 400 m
détails
  États-Unis
LaShawn Merritt
Angelo Taylor
Darold Williamson
Jeremy Wariner
Bershawn Jackson*
Kerron Clement*
2 min 55 s 56 (WL)
  Bahamas
Avard Moncur
Michael Mathieu
Andrae Williams
Chris Brown
Nathaniel McKinney*
2 min 59 s 18 (SB)
  Pologne
Marek Plawgo
Daniel Dąbrowski
Marcin Marciniszyn
Kacper Kozłowski
Rafał Wieruszewski*
Witold Banka*
3 min 00 s 05 (SB)
20 km marche
détails
  Jefferson Pérez
1 h 22 min 20 s
  Francisco Javier Fernández
1 h 22 min 40 s
  Hatem Ghoula
1 h 22 min 40 s
50 km marche
détails
  Nathan Deakes
3 h 43 min 53 s (SB)
  Yohan Diniz
3 h 44 min 22 s (SB)
  Alex Schwazer
3 h 44 min 38 s
Saut en longueur
détails
  Irving Saladino
8,57 m (AR)
  Andrew Howe
8,47 m (NR)
  Dwight Phillips
8,30 m
Triple saut
détails
  Nelson Évora
17,74 m (NR)
  Jadel Gregório
17,59 m
  Walter Davis
17,33 m (SB)
Saut en hauteur
détails
  Donald Thomas
2,35 m (WL, =PB)
  Yaroslav Rybakov
2,35 m (WL, PB)
  Kyriákos Ioánnou
2,35 m (WL, NR)
Saut à la perche
détails
  Brad Walker
5,86 m
  Romain Mesnil
5,86 m (SB)
  Danny Ecker
5,81 m
Lancer du poids[4]
détails
  Reese Hoffa
22,04 m
  Adam Nelson
21,61 m (SB)
  Rutger Smith
21,13 m
Lancer du disque
détails
  Gerd Kanter
68,94 m
  Robert Harting
66,68 m
  Rutger Smith
66,42 m
Lancer du marteau
détails
  Ivan Tsikhan
83,63 m (WL)
  Primož Kozmus
82,29 m
  Libor Charfreitag
81,60 m (SB)
Lancer du javelot
détails
  Tero Pitkämäki
90,33 m
  Andreas Thorkildsen
88,61 m
  Breaux Greer
86,21 m
Décathlon
détails
  Roman Šebrle
8 676 pts
  Maurice Smith
8 644 pts (NR)
  Dmitriy Karpov
8 565 pts (SB)
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

* Athlètes médaillés ayant participé aux séries des relais

FemmesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
100 m
détails
  Veronica Campbell
11 s 01
  Lauryn Williams
11 s 01 (SB)
  Carmelita Jeter
11 s 02 (PB)
200 m
détails
  Allyson Felix
21 s 81 (WL, PB)
  Veronica Campbell
22 s 34 (SB)
  Susanthika Jayasinghe
22 s 63
400 m
détails
  Christine Ohuruogu
49 s 61 (PB)
  Nicola Sanders
49 s 65 (PB)
  Novlene Williams
49 s 66 (SB)
800 m
détails
  Janeth Jepkosgei
1 min 56 s 04 (WL)
  Hasna Benhassi
1 min 56 s 99
  Mayte Martínez
1 min 57 s 62 (PB)
1 500 m
détails
  Maryam Yusuf Jamal
3 min 58 s 75 (SB)
  Iryna Lishchynska[5]
4 min 00 s 69 (SB)
  Daniela Yordanova
4 min 00 s 82 (SB)
5 000 m
détails
  Meseret Defar
14 min 57 s 91
  Vivian Cheruiyot
14 min 58 s 50
  Priscah Jepleting Cherono
14 min 59 s 21
10 000 m
détails
  Tirunesh Dibaba
31 min 55 s 41 (SB)
  Kara Goucher
32 min 2 s 05 (SB)
  Jo Pavey
32 min 3 s 81
Marathon
détails
  Catherine Ndereba
2 h 30 min 37 s
  Zhou Chunxiu
2 h 30 min 45 s
  Reiko Tosa
2 h 30 min 55 s
100 m haies
détails
  Michelle Perry
12 s 46
  Perdita Felicien
12 s 49 (SB)
  Delloreen Ennis-London
12 s 50 (PB)
400 m haies
détails
  Jana Rawlinson
53 s 31 (SB)
  Yuliya Pechonkina
53 s 50 (SB)
  Anna Jesien
53 s 92
3 000 m steeple
détails
  Yekaterina Volkova
9 min 06 s 57 (CR, PB)
  Tatyana Petrova
9 min 9 s 19 (PB)
  Eunice Jepkorir
9 min 20 s 09
4 × 100 m
détails
  Lauryn Williams
Allyson Felix
Mikele Barber
Torri Edwards
Carmelita Jeter*
Mechelle Lewis*
41 s 98 (WL)
  Sheri-Ann Brooks
Kerron Stewart
Simone Facey
Veronica Campbell-Brown
Shelly-Ann Fraser*
42 s 01 (SB)
  Olivia Borlée
Hanna Mariën
Élodie Ouédraogo
Kim Gevaert
42 s 75 (NR)
4 × 400 m
détails
  DeeDee Trotter
Allyson Felix
Mary Wineberg
Sanya Richards
Monique Hennagan*
Natasha Hastings*
3 min 18 s 55 (WL)
  Shericka Williams
Shereefa Lloyd
Davita Prendagast
Novlene Williams
Anastasia Le-Roy*
3 min 19 s 73 (NR)
  Christine Ohuruogu
Marilyn Okoro
Lee McConnell
Nicola Sanders
Donna Fraser*
3 min 20 s 04 (NR)
20 km marche
détails
  Olga Kaniskina
1 h 30 min 09 s
  Tatyana Shemyakina
1 h 30 min 42 s
  María Vasco
1 h 30 min 47 s
Saut en longueur
détails
  Tatyana Lebedeva
7,03 m
  Lyudmila Kolchanova
6,92 m
  Tatyana Kotova
6,90 m (SB)
Triple saut
détails
  Yargelis Savigne
15,28 m (WL, PB)
  Tatyana Lebedeva
15,07 m
  Marija Sestak (?)[6]
Saut en hauteur
détails
  Blanka Vlašić
2,05 m
 Antonietta Di Martino
2,03 m (NR)
  Anna Chicherova
2,03 m (PB)
non-attribuée
Saut à la perche
détails
  Yelena Isinbayeva
4,80 m
  Katerina Badurová
4,75 m (NR)
  Svetlana Feofanova
4,75 m
Lancer du poids
détails
  Valerie Vili
20,54 m (WL, AR)
  Nadine Kleinert
19,77 m (SB)
  Li Ling
19,38 m (PB)
Lancer du disque
détails
  Franka Dietzsch
66,61 m
  Yarelis Barrios[7]
63,90 m (PB)
  Nicoleta Grasu
63,40 m
Lancer du marteau
détails
  Betty Heidler
74,76 m
  Yipsi Moreno
74,74 m
  Zhang Wenxiu
74,39 m
Lancer du javelot
détails
  Barbora Špotáková
67,07 m (NR
  Christina Obergföll
66,46 m
  Steffi Nerius
64,42 m
Heptathlon
détails
  Carolina Klüft
7 032 pts (WL, AR)
  Lyudmila Blonska
6 832 pts (NR)
  Kelly Sotherton
6 510 pts (SB)
AR Record continental | CR Record de la compétition | DNF N'a pas terminé | DNS N'a pas pris le départ | DQ Disqualification | EL Meilleure performance européenne de l'année | MR Record du meeting | NR Record national | OR Record olympique | PB Record personnel | SB Meilleure performance personnelle de la saison | WL Meilleure performance mondiale de l'année | WJR Record du monde junior | WR Record du monde

* Athlètes médaillées ayant participé aux séries des relais

Cas de dopageModifier

Le Biélorusse Andrei Mikhnevich, initialement troisième du concours du lancer du poids, a été convaincu de dopage et radié à vie par l'IAAF en 2013 après réexamen des échantillons collectés lors des Championnats du monde 2005. Tous ses résultats obtenus depuis août 2005 sont annulés[8]

Tableau des médaillesModifier

À l'issue de toutes les épreuves, 22 fédérations ont gagné au moins une médaille d'or, 46 ont gagné au moins une médaille et 66 ont placé des finalistes (limité à 8 par épreuve).

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   États-Unis 14 5 7 26
2   Kenya 5 3 5 13
3   Russie 4 7 3 14
4   Éthiopie 3 1 - 4
5   Allemagne 2 2 3 7
6   République tchèque 2 1 - 3
7   Australie 2 - - 2
8   Jamaïque 1 6 3 10
9   Bahamas 1 2 - 3

Conditions d’engagementModifier

Chaque fédération nationale (212 fédérations au total) peut inscrire :

  • de un à quatre compétiteurs ayant réalisé les minima A de l'IAAF.
  • un athlète ayant réalisé les minima B et de 1 à 3 compétiteurs ayant réalisé les minima A.

Dans ces deux premiers cas, seuls trois athlètes au total par fédération pourront participer à la compétition.

  • deux athlètes ayant réalisé les minima B (mais un seulement pourra être engagé).

Les fédérations qui n'ont aucun athlète (masculin et/ou féminin) qualifié pour toutes les différentes épreuves sont autorisées à inscrire un garçon et/ou une fille dans une épreuve, aux seules exceptions du 10 000 m, du 3 000 m steeple et des épreuves combinées.

Pour les relais, chaque fédération dont l'équipe nationale a réalisé les minimas IAAF, réalisés lors d'épreuves qualificatives désignées (MM. : 39 s 00 - 3 min 03 s 30 — D. : 43 s 90 - 3 min 31 s 00), peut inscrire un total de six athlètes. Les athlètes (de 1 à 4) déjà inscrits dans les disciplines du 100 m et du 400 m doivent également figurer dans les listes respectives du 4 × 100 m et du 4 × 400 m.

Chaque fédération a également le droit de faire participer, en plus de ces règles, le champion du monde sortant de la discipline.

Les performances relatives à ces minima doivent remplir les conditions suivantes :

  • avoir été établies dans une compétition conforme aux règles de l'IAAF.
  • avoir été établies entre le 1er janvier 2006 (1er septembre 2005 dans le cas du marathon) et le (minuit à l'heure de Monaco).
  • avoir été établies dans des conditions régulières de vent.
  • les temps pris en chronométrage manuel ne sont pas pris en compte pour les distances inférieures au tour de piste inclus (les 100, 200, 100/110 et 400 mètres haies et pour le relais 4 × 100 mètres).
  • les performances établies en salle sont comptabilisées pour les disciplines des sauts et lancers et pour les courses égales ou au-delà du tour de piste.

Les athlètes juniors (âgés de 18 ou 19 ans au 31 décembre 2007) peuvent participer à toutes les compétitions à l'exception du marathon et du 50 km marche. En dessous de 18 ans, ils ne peuvent participer aux lancers, décathlon, 10 000 m, marathon et marche. Les athlètes ayant moins de 16 ans (au 31 décembre 2007) ne pourront en aucun cas participer.

Couverture médiatiqueModifier

Les championnats furent notamment diffusés par le Tokyo Broadcasting System (Japon) et par l'Eurovision en Europe.

Notes et référencesModifier

  1. Les fédérations non-représentées sont entre autres : Aruba, Bermudes, Bhoutan, Corée du Nord, Luxembourg, Oman, Timor oriental, îles Turques-et-Caïques et Viêt Nam qui n'ont envoyé aucun athlète à Osaka.
  2. (en) Osaka to host Worlds, BBC Sport, .
  3. (en) Heatwave sweeps Japan, kills at least seven, Reuters.com, 16 août 2007
  4. Le Biélorusse Andrei Mikhnevich, initialement troisième du concours, a été convaincu de dopage et radié à vie par l'IAAF en 2013 après réexamen des échantillons collectés lors des Championnats du monde 2005. Tous ses résultats obtenus depuis août 2005 sont annulés. « Andrei MIKHNEVICH (BLR) – results annulled from August 2005 », sur iaaf.org, (consulté le 31 juillet 2013)
  5. Yelena Soboleva, deuxième de la finale est disqualifiée en 2008 à la suite d'affaires de dopage. Iryna Lishchynska, initialement troisième de la course, récupère en conséquence la médaille d'argent et Daniela Yordanova (4e) la médaille de bronze Résultats officiels
  6. https://www.lequipe.fr/Athletisme/Actualites/Anna-pyatykh-suspendue-4-ans-perd-sa-medaille-de-bronze-des-mondiaux-2007/826588
  7. La Russe Darya Pishchalnikova est déchu de sa médaille d'argent à la suite d'un contrôle anti-dopage positif. La Cubaine Yarelis Barrios, initialement troisième du concours, récupère la médaille d'argent. La Roumaine Nicoleta Grasu, 4e, est désignée médaillée de bronze. Seven Russians handed doping bans, bbc.uk, 20 octobre 2008
  8. (en) « Andrei MIKHNEVICH (BLR) – results annulled from August 2005 », sur iaaf.org, (consulté le 31 juillet 2013)
  9. a et b ou avoir été placé dans les 20 premiers dans des marathons majeurs, définis par l'IAAF.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Voir aussiModifier