La Chapelle-Montmartin

commune française du département de Loir-et-Cher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.

La Chapelle-Montmartin
La Chapelle-Montmartin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Romorantin-Lanthenay
Canton Selles-sur-Cher
Intercommunalité Romorantinais et du Monestois
Maire
Mandat
Claude Chanal
2014-2020
Code postal 41320
Code commune 41038
Démographie
Population
municipale
435 hab. (2017 en augmentation de 4,82 % par rapport à 2012)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 16″ nord, 1° 44′ 26″ est
Altitude Min. 82 m
Max. 152 m
Superficie 10,72 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
La Chapelle-Montmartin
Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher
Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
La Chapelle-Montmartin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Montmartin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Montmartin

La Chapelle-Montmartin est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

Ce village de 416 personnes se situe dans le département Loir-et-Cher en région centre.

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage valençay[1].

 
Localisation de la Commune de La Chapelle-Montmartin dans l'arrondissement de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher)
 
Localisation de la Commune de La Chapelle-Montmartin dans le canton de Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher)
 
Localisation de la Commune de La Chapelle-Montmartin dans la Communauté de communes du Romorantinais et du Monestois (Loir-et-Cher)

HistoireModifier

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Montmartin[2].

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 3 100 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant Franco, arrivent dans le Loir-et-Cher. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (les haras de Selles-sur-Cher sont notamment utilisés), 47 villages sont mis à contribution[3], dont La Chapelle-Montmartin[4]. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants, sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré[5]. Au printemps et à l'été, les réfugiés sont regroupés à Bois-Brûlé (commune de Boisseau)[6].

Durant la seconde Guerre Mondiale, le lieu-dit Les Souches est victime de la Gestapo allemande. Deux jeunes garçons de 14 et 15 ans, sont mitraillés après avoir lancé une grenade sur la voiture du général de la Gestapo. Grâce aux radios ils découvrent un groupe de résistant se cachant dans les bois du lieu-dit, et commencent à mitrailler et lancer des grenades. (les éclats de balle sont toujours visibles sur le portail qui les séparait des résistants) Finalement, la française « Pauline », espionne pour le gouvernement britannique, s'enfuit avec son fiancé et un jeune enfant d'une dizaine d'années par un chemin encore non découvert par les allemands

Politique et administrationModifier

Le collège public (Clos-de-la-Garenne) de secteur[7] se trouve à Chabris. Le lycée public de secteur[7] se trouve à Romorantin-Lanthenay (lycée Claude-de-France).

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Claude Chanal UMP  

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2017, la commune comptait 435 habitants[Note 1], en augmentation de 4,82 % par rapport à 2012 (Loir-et-Cher : +0,08 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
293279311279339358338378376
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
392363381340386382357384373
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
381352357321317291268264268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
234213289306329372380420436
2017 - - - - - - - -
435--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,5 %, 15 à 29 ans = 11,8 %, 30 à 44 ans = 24,1 %, 45 à 59 ans = 21,5 %, plus de 60 ans = 22 %) ;
  • 48,7 % de femmes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 11,9 %, 30 à 44 ans = 24,3 %, 45 à 59 ans = 17,8 %, plus de 60 ans = 27,6 %).
Pyramide des âges à La Chapelle-Montmartin en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
2,2 
8,2 
75 à 89 ans
9,2 
13,8 
60 à 74 ans
16,2 
21,5 
45 à 59 ans
17,8 
24,1 
30 à 44 ans
24,3 
11,8 
15 à 29 ans
11,9 
20,5 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monumentsModifier

Le lieu des Souches : ancien château de campagne abritant des résistants durant la Seconde Guerre mondiale, dont l'agent britannique Pearl Witherington. Le 11 juin 1944, un combat faisant des victimes se déroule entre maquisards et forces allemandes venues en nombre. Le château est alors entièrement brûlé et ses propriétaires sont assassinés sous la torture et la déportation. Cet événement terrible est le point de départ de la répression nazie qui s'abat sur toute la région. Aujourd'hui une stèle placée à l'entrée de la propriété commémore le souvenir du combat des Souches. Les cendres de Pearl Witherington et de son époux Henri Cornioley y sont déposées.

Personnalités liées à la communeModifier

Pearl Witherington

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Valençay, consulté le 15 août 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Jeanine Sodigné-Loustau, « L'accueil des réfugiés civils espagnols de 1936 à 1940. Un exemple : la région Centre », Matériaux pour l'histoire de notre temps. 1996, no 44. p. 43.
  4. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 47.
  5. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 43-44.
  6. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 46.
  7. a et b Site de l'académie d'Orléans-Tours, Tableau des secteurs de recrutement collèges et lycées lire (consulté le 20 août 2012).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. « Évolution et structure de la population à La Chapelle-Montmartin en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population de Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :