Quatre mariages et un enterrement

film sorti en 1994
Quatre mariages et un enterrement
Titre original Four Weddings and a Funeral
Réalisation Mike Newell
Scénario Richard Curtis
Acteurs principaux
Sociétés de production PolyGram Filmed Entertainment
Channel Four Films
Working Title Films
Pays d’origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie romantique
Durée 117 minutes
Sortie 1994


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Quatre mariages et un enterrement (Four Weddings and a Funeral) est un film britannique de Mike Newell, sorti en 1994.

Comédie dramatique au ton très novateur, ce film a connu un succès mondial retentissant (recettes de 242,8 millions de dollars pour un budget de 2,8 millions de livres). Il marque le retour en force du cinéma britannique et hisse l'acteur Hugh Grant au rang de star.

SynopsisModifier

Le film narre les aventures d'un groupe d'amis à travers les yeux de Charles, un jeune Anglais obnubilé par Carrie, une Américaine très attirante qu'il rencontre régulièrement lors de quatre mariages successifs et d'un enterrement en Grande-Bretagne.

Le premier mariage est celui d'Angus et de Laura. Charles et son groupe d'amis sont persuadés qu'ils ne se marieront jamais eux-mêmes. À ce mariage, Charles rencontre Carrie pour la première fois et passe la nuit avec elle. Cependant, elle voit cela comme une simple aventure d'une nuit, rien de plus. Elle le quitte donc sans aucun remords, alors que lui en demeure abasourdi. Tombé sous le charme de la jeune femme, il ne s'attendait pas à ce qu'elle parte aussi vite.

Le second mariage est celui de Bernard et de Lydia, un couple qui s'est formé lors du mariage précédent. La réception du soir n'est pas une partie de plaisir pour Charles, qui se retrouve à une table composée de plusieurs de ses ex-petites amies, puis qui tombe nez-à-nez avec Henriette (surnommée « Tronche de cane » par ses amis), avec qui il avait entretenu une relation compliquée. La désastreuse soirée continue quand il apprend que Carrie s'est fiancée à un riche homme politique écossais, Hamish. Pendant ce temps, David, le jeune frère sourd-muet de Charles, fait la connaissance de Serena, une belle jeune femme qui apprend à communiquer en langue des signes, et l'invite à danser avec lui. Tous les deux tombent immédiatement amoureux l'un de l'autre.

Pendant la période qui suit, Charles rencontre Carrie alors qu'il est à la recherche d'un cadeau de mariage à la hauteur de ses moyens financiers et finit par l'aider à choisir sa robe de mariage. Carrie l'étonne également en lui dressant une liste d'une trentaine de partenaires avec qui elle a eu des relations. Charles lui avouera plus tard que si son mariage est infructueux, il aimerait avoir une relation suivie avec elle, mais Carrie décline poliment la suggestion.

Le troisième mariage est celui de Carrie et de Hamish dans un château écossais. Charles y assiste, assez déprimé. Au cours de la réception, son amie Fiona lui avoue qu'elle l'a toujours aimé, mais Charles ne répond pas à cet amour. Lors la même soirée, un de ses amis, Gareth, meurt brutalement d'un arrêt cardiaque.

L'enterrement est celui de Gareth. Lors de la cérémonie à l'église, son compagnon Matthew y récite un extrait du poème Funeral Blues (en) de W. H. Auden. Charles et son ami Tom ont une discussion sur la nature du véritable amour.

Le quatrième mariage est celui de Charles, qui s'est décidé en désespoir de cause à épouser Henriette. Lorsqu'il découvre que Carrie est venue pour l'assister dans cette rude épreuve, et qu'il apprend que celle-ci s'est séparée de son mari Hamish, Charles est bouleversé. Au cours de la cérémonie, quand le vicaire demande si quelqu'un veut s'opposer au mariage, David lui dit en langue des signes (traduit à l'assistance par Charles) que ce dernier n'aime pas Henriette. Charles avoue alors que c'est vrai. De colère, cette dernière donne un coup de poing à Charles, puis la cérémonie est brutalement interrompue.

Carrie va voir si Charles n'est pas trop mal en point, pour s'excuser de sa présence. Charles lui avoue qu'il s'est finalement rendu compte que la personne avec qui il voulait passer sa vie n'était pas la femme qu'il s'apprêtait à épouser. Il ne veut plus se marier du tout, mais désire que Carrie soit sa compagne. Le couple décide alors qu'il ne se mariera jamais.

La fin du film comporte un montage photos renseignant les spectateurs sur l'avenir des personnages du film. Tous sont montrés au jour de leur mariage, sauf Fiona, que l'on voit aux côtés du Prince Charles, et Matthew, qui a trouvé un nouveau compagnon. Les joyeux « non-époux » Charles et Carrie sont montrés avec leur bébé.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

PersonnagesModifier

  • Charles : un garçon romantique et réservé (il lui faut au minimum trois semaines pour se déclarer). Incapable de s'engager avec une fille, Charles est toujours en retard et distrait (comme garçon d'honneur, il réussit à oublier les alliances des mariés...). Il tombe éperdument amoureux de Carrie et dira non à Henriette le jour de leur mariage. Il aura un enfant de Carrie, vivra avec elle mais ne l'épousera pas.
  • Carrie : une jeune femme américaine, de son vrai prénom Carolyn. Journaliste à Vogue, Carrie a couché avec 33 hommes et en est fière. Elle est la version féminine de Charles (les prénoms « Carrie » et « Charles » sont le féminin et le masculin du même prénom). Elle se mariera avec un riche écossais, Hamish, mais ils finiront par divorcer.
  • Scarlett : la colocataire de Charles. De petite taille, Scarlett est excentrique et rêveuse. Lors du mariage de Carrie, elle rencontrera un colosse texan, Chester, qui deviendra son mari.
  • Tom : un millionnaire anglais, frère de Fiona. D'un tempérament simple et un peu coincé, Tom est la septième fortune d'Angleterre. Parfaitement conscient d'être pris pour un imbécile, il espère seulement trouver une gentille fille qui voudrait de lui et l'aimerait tel qu'il est. Lors du mariage raté de Charles, il aura le coup de foudre (et réciproquement) pour Deirdre, une lointaine cousine.
  • Fiona : la sœur de Tom. Fiona est cynique et toujours habillée de noir. Elle est par ailleurs secrètement et profondément amoureuse de Charles, et ce depuis le premier jour de leur rencontre. À la fin du film, une photo la montre aux côtés du Prince Charles.
  • David : le frère sourd-muet de Charles et son confident. C'est lui qui déconseillera à Charles d'épouser « Tronche de Cane » lors de la cérémonie, en lui parlant en langue des signes. Il suscitera l'intérêt de la jolie Serena, qui ira jusqu'à apprendre la langue des signes pour l'aborder et le séduire. Dans l'épilogue du film, on les voit se marier.
  • Gareth : un homme d'âge moyen, archétype du Gallois jovial, ventripotent et grandiloquent. Gareth vit avec Matthew et déborde de joie de vivre et d'humour. C'est un amateur de boissons fortes et l'inventeur du très contesté « canard à la banane ». Lors du mariage de Carrie, il succombera des suites d'une crise cardiaque.
  • Matthew : un garçon discret, qui vit avec Gareth. On apprendra lors de l'enterrement de Gareth que les deux étaient « plus que mariés ». Par la suite, Matthew aura un nouveau compagnon, au moment où (presque) tous les autres de ses amis se mettent en couple.
  • Henriette, alias « Tronche de cane » : une ancienne petite amie de Charles. Assez névrosée, Henriette s'est attiré l'inimitié de Fiona qui l'a affublée du surnom grotesque de « Tronche de cane » (« Duck Face » en VO). Lors de son mariage avec Charles, ce dernier lui dira « non » devant l'autel, recevant alors de la part d'Henriette un rude coup de poing au visage.

ProductionModifier

InspirationModifier

Lors de la scène de la cérémonie funèbre de Gareth, le personnage de Matthew lit le poème Funeral Blues (en) de W. H. Auden, publié dans sa première version en 1936[4]. Il est aussi appelé Stop all the Clocks.

Le poème tel qu'il est cité dans le film, dans sa forme définitive et familière, a été publié pour la première fois dans The Year's Poetry (Londres, 1938).

Distribution des rôlesModifier

Le film a failli être tourné non pas avec Hugh Grant et Andie MacDowell, mais avec Alan Rickman et Marisa Tomei. Cette dernière dira regretter d'avoir manqué ce rôle, qui aurait certainement donné une autre couleur à sa notoriété mais, au moment du casting, son grand-père étant malade, elle n'a pas voulu quitter New York.[réf. souhaitée]

Post-productionModifier

Le distributeur américain du film énuméra six raisons pour lesquelles le titre Quatre Mariages et un enterrement ne pouvait pas fonctionner. Face à la pression, l'équipe du film chercha un autre titre :

« Nous avons notamment étudié l'option de The Best Man [Le Témoin], et nous étions sur le point d'adopter ce titre, mais il se trouve que c'était déjà celui d'un film d'Henry Fonda [en VF, Que le meilleur l'emporte] datant de 1964. Dieu merci, ce n'était donc pas disponible[5]. »

Bande originaleModifier

La bande originale du film comporte une reprise du titre Love Is All Around par le groupe pop Wet Wet Wet. C'est un titre des Troggs écrit par Reg Presley, publié d'abord comme single au Royaume-Uni en , atteignant la cinquième place sur le UK Singles Chart et la septième place au Hot 100 aux États-Unis le .

Love Is All Around a été repris par de nombreux artistes : R.E.M., Bill Nighy dans Love Actually sous le titre Christmas Is All Around.

AccueilModifier

CritiqueModifier

Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, le film est crédité d'un score de 96 % d'avis positifs, sur la base de 69 critiques collectées et une note moyenne de 7.64/10 ; le consensus du site indique : « Bien que [dangereusement léger, Quatre mariages et un enterrement] présente un humour irrésistiblement aérien et de belles performances de Hugh Grant et Andie MacDowell »[6]. Sur Metacritic, le film obtient une note moyenne pondérée de 81 sur 100, sur la base de 19 critiques collectées ; le consensus du site indique : « Acclamation générale »[7].

Box-officeModifier

Quatre mariages et un enterrement a remporté un énorme succès commercial au box-office, rapportant 242 895 809 $ au niveau mondial, dont 52 700 832 $ aux États-Unis, pour un budget de production de 4 400 000 $[8]. Le film se classe à la huitième place des films ayant le plus rapportés au box-office mondial en 1994[9].

En France, il totalise 5 791 534 entrées, se classant à la troisième place des films ayant fait le plus d'entrées en 1994[10]. Il totalise 4 638 309 entrées en Allemagne[10], 36 122 entrées en Suisse[11], 23 829 entrées en Bulgarie et 1 593 entrées en Espagne[12].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  Royaume-Uni ~27 800 000 £[13]
  États-Unis
  Canada
52 700 832 $[8] 23
  France 5 791 534 entrées[10] 19

  Total mondial 242 895 809 $[8] - -

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Série dérivéeModifier

En , le service de streaming (vidéo à la demande) Hulu annonce la mise en chantier d'une série télévisée basée sur le film, Four Weddings and a Funeral (en), constituée de 10 épisodes d'une durée variable de 44 à 55 minutes. Écrite et produite par Mindy Kaling et Matt Warburton, la série compte pour acteurs principaux Nathalie Emmanuel, Nikesh Patel (en), Rebecca Rittenhouse, Brandon Mychal Smith, Zoe Boyle, Dermot Mulroney et Andie MacDowell dans un second rôle. Elle est diffusée sur Hulu entre les et le [14].

Les droits de diffusion pour la France ont été acquis par M6[15].

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Four Weddings and a Funeral », sur Box Office Mojo
  2. « Visa et Classification - fiche œuvre 4 MARIAGES & 1 ENTERREMENT », sur cnc.fr
  3. Laetitia Ratane, « Ces stars françaises qui doublent des stars américaines ! », sur Allociné.fr, .
  4. (en) « 'Stop all the clocks' », sur British Library, British Library Board (consulté le 18 juillet 2016)
  5. (en) Tom Lamont, « Four Weddings and a Funeral 20 years on – in pictures », The Guardian, 27 avril 2014.
  6. (en) « Four Weddings and a Funeral », Rotten Tomatoes.com (consulté le 22 mai 2020).
  7. (en) « Four Weddings and a Funeral (1994) », sur Metacritic.com, CBS Interactive (consulté le 22 mai 2020).
  8. a b et c (en) « Four Weddings and a Funeral (1994) », sur The Numbers.com
  9. http://www.boxofficemojo.com/yearly/chart/?view2=worldwide&yr=1994&p=.htm
  10. a b et c http://jpbox-office.com/fichfilm.php?id=4248
  11. http://www.procinema.ch/f/
  12. http://lumiere.obs.coe.int/web/film_info/?id=1315
  13. (en) « Top films of all time at the UK Box office », sur BFI.org.uk, avril 2016.
  14. « Une date pour la série Quatre Mariages et un Enterrement », sur Première.fr, .
  15. « M6 diffusera en France la série Quatre Mariages et un Enterrement », sur Première.fr,
  16. (en) « Four Weddings and a funeral was my only good film, admits Rowan Atkinson », Graham Tibbetts, The Telegraph, 2 novembre 2008.
  17. (en) Mike Newell, Rowan Atkinson, David Bower et Tanya Burr, « One Red Nose Day and a Wedding », BBC TV, .

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier