Hetmans du royaume de Pologne et du grand-duché de Lituanie

Les hetmans du royaume de Pologne ou hetmans de la Couronne (hetmani koronni) et les hetmans du grand-duché de Lituanie (hetmani litewscy) sont les responsables militaires les plus hauts placés de la République des Deux Nations.

Ils ne sont pas rémunérés par le trésor royal.

Le grand hetman de la Couronne (1505-1585)Modifier

Le titre de grand hetman de la Couronne (hetman wielki koronny) est créé en 1505. Il sera donné au chef de l'armée du royaume de Pologne (aussi appelé « la Couronne », Korona) jusqu'en 1581.

Au départ, il peut être délivré pour la durée d'une campagne ou de la guerre. Plus tard, comme tous les titres en usage dans le royaume de Pologne et au sein de la République, il devient permanent. Il ne peut être révoqué à moins de trahison avérée.

Grands hetmans et hetmans (à partir de 1585)Modifier

Dès la fin du XVIe siècle, il y a quatre hetmans dans la République des Deux Nations (créée par l'union de Lublin en 1569) : le grand hetman de la Couronne, l'hetman de la Couronne (hetman polny[1] koronny), le grand hetman de Lituanie (hetman wielki litewski) et l'hetman de Lituanie (hetman polny litewski).

Au cours des opérations militaires conjointes de la Couronne et du grand-duché de Lituanie, le grand hetman de la Couronne est généralement considéré comme supérieur aux autres hetmans et sert comme commandant en chef lorsque les actions de guerre se déroulent le long des frontières du grand-duché.

Les hetmans de la CouronneModifier

Le grand hetman de la Couronne est généralement à la tête de l'armée de métier et des mobilisés. En temps de paix il demeure dans la capitale. Garant des intérêts de l'armée et planifiant les campagnes militaires, il participe aux décisions politiques.

L'hetman de la Couronne est son subordonné ; sur le champ de bataille, il commande les mercenaires et l'artillerie. En temps de paix, il est généralement affecté sur les frontières orientales et méridionales de la République et commande toutes les forces locales contre les fréquentes escarmouches et incursions de l'Empire ottoman et de ses vassaux.

Les hetmans de LituanieModifier

Le grand hetman de Lituanie commande la garde du grand-duc, tandis que l'hetman commande la milice. Plus tard, cette différence disparaît et ils reçoivent les mêmes titres que les hetmans de la Couronne, mais contrairement à son homologue polonais, l'hetman de Lituanie a le plein contrôle de l'armée et n'est pas subordonné au grand hetman[pas clair].

Responsabilités et privilègesModifier

Compétences des hetmansModifier

Les compétences et privilèges de l'hetman sont précisés pour la première fois officiellement en 1527, dans l'acte de nomination de Jan Tarnowski :

  • stratégie militaire, planification et organisation des campagnes militaires ;
  • recrutement et organisation de l'armée régulière (Wojsko kwarciane (en)) et des mercenaires ;
  • commandement de forces cosaques et de leurs atamans, choisis par les hetmans pour un contrat de deux ans ;
  • nomination et promotion des officiers ;
  • choix de lieux d'approvisionnement des unités, pouvant devenir un lourd fardeau pour les villes ;
  • contrôle des finances de l'armée, y compris les soldes ;
  • contrôle de la justice militaire, qui inclut la peine capitale en temps de guerre ;
  • mise au point des lois et règlements pour l'armée ;
  • traitement des plaintes des civils contre l'armée et évaluation des dédommagements appropriés.

Les hetmans ont leurs propres émissaires auprès de pays comme l'Empire ottoman, la principauté de Moldavie, le khanat de Crimée et la principauté de Valachie ; la situation est en effet très changeante dans ces régions éloignées de la capitale, Cracovie puis Varsovie, et l'hetman la connait mieux que le gouvernement central.

Limites de leurs compétencesModifier

L'hetman ne commande pas aux troupes de la cour royale, ni à la garde royale, ni aux unités équipées par les villes ou par des particuliers. Cependant, en temps de guerre, ces unités se placent en général volontairement sous l'autorité des hetmans.

L'hetman n'a pas de contrôle direct sur la levée en masse (ruszenie pospolite (en)), mais il peut en donner l'ordre aux officiers qui en sont chargés (les regimentarz (en)).

L'hetman n'a aucun contrôle sur la marine.

Liste des hetmansModifier

Hetmans de la Couronne (1492-1794)Modifier

Grands hetmans de la Couronne
Depuis Jusque  
1503 1515 Mikołaj Kamieniecki
1515 1526 Mikołaj Firlej
1526 1527 vacant
1527 1561 Jan Tarnowski
1561 1569 Mikołaj Sieniawski
1569 1575 Jerzy Jazłowiecki
1579 1580 Mikołaj Mielecki
1581 1605 Jan Zamoyski
1605 1613 vacant
1613 1620 Stanisław Żółkiewski
1620 1632 vacant
1632 1646 Stanisław Koniecpolski
1646 1651 Mikołaj Potocki
1651 1654 vacant
1654 1667 Stanisław Potocki
1668 1674 Jan Sobieski
1674 1676 vacant
1676 1682 Dymitr Jerzy Wiśniowiecki
1682 1683 vacant
1683 1702 Stanisław Jan Jabłonowski
1702 1702 Feliks Kazimierz Potocki
1702 1706 Hieronim Augustyn Lubomirski
1706 1726 Adam Mikołaj Sieniawski
1726 1728 Stanisław Mateusz Rzewuski
1728 1735 vacant
1735 1751 Józef Potocki
1751 1752 vacant
1752 1771 Jan Klemens Branicki
1773 1773 Wacław Rzewuski
1774 1793 Franciszek Ksawery Branicki
1793 1794 Piotr Ożarowski
Hetmans de la Couronne
Depuis Jusque  
1492 1499 Stanisław Chodecki
1499 1501 Piotr Myszkowski
1501 1505 Stanisław Chodecki
1505 1509 Jan Kamieniecki
1509 1520 Jan Tworowski
1520 1528 Marcin Kamieniecki
1529 1539 Jan Koła
1539 1561 Mikołaj Sieniawski (fils)
1561 1569 vacant
1569 1575 Jerzy Jazłowiecki
1575 1584 Mikołaj Sieniawski (fils)
1584 1588 vacant
1588 1613 Stanisław Żółkiewski
1613 1618 vacant
1618 1632 Stanisław Koniecpolski
1632 1633 vacant
1633 1636 Marcin Kazanowski
1636 1637 vacant
1637 1646 Mikołaj Potocki
1646 1652 Marcin Kalinowski
1652 1654 Stanisław Potocki
1654 1657 Stanisław Lanckoroński
1657 1664 Jerzy Lubomirski
1664 1665 Stefan Czarniecki
1665 1666 vacant
1666 1667 Jan Sobieski
1667 1676 Dymitr Jerzy Wiśniowiecki
1682 1683 Stanisław Jan Jabłonowski
1682 1683 Mikołaj Hieronim Sieniawski
1684 1691 Andrzej Potocki
1691 1692 vacant
1692 1702 Feliks Kazimierz Potocki
1702 1702 Hieronim Augustyn Lubomirski
1702 1706 Adam Mikołaj Sieniawski
1706 1726 Stanisław Mateusz Rzewuski
1726 1728 Stanisław Chomętowski
1728 1736 vacant
1736 1752 Jan Klemens Branicki
1752 1773 Wacław Rzewuski
1774 1774 Franciszek Ksawery Branicki
1774 1794 Seweryn Rzewuski

Hetmans du grand-duché de Lituanie (1497-1794)Modifier

Grands hetmans du grand-duché de Lituanie
Depuis Jusque  
1497 1500 Konstanty Ostrogski
1500 1501 Semen Holszański
1501 1502 Stanisław Kęsgaila
1503 1507 Stanisław Kiszka
1507 1530 Konstanty Ostrogski
1530 1531 vacant
1531 1541 Jerzy Radziwiłł
1541 1553 vacant
1553 1566 Mikołaj Radziwiłł Rudy
1566 1572 Grzegorz Chodkiewicz
1572 1576 vacant
1576 1584 Krzysztof Mikołaj Radziwiłł
1584 1589 vacant
1589 1603 Krzysztof Mikołaj Radziwiłł
1605 1621 Jan Karol Chodkiewicz
1621 1625 vacant
1625 1633 Lew Sapieha
1633 1635 vacant
1535 1640 Krzysztof Radziwiłł
1640 1646 vacant
1646 1654 Jan Kiszka
1654 1655 Janusz Radziwiłł
1656 1665 Paweł Jan Sapieha
1665 1667 vacant
1667 1682 Michał Kazimierz Pac
1682 1703 Kazimierz Jan Sapieha
1703 1707 Michał Wiśniowiecki
1707 1708 Kazimierz Jan Sapieha
1708 1709 Jan Kazimierz Sapieha
1709 1709 Grzegorz Ogiński
1709 1730 Ludwik Pociej
1730 1735 vacant
1735 1744 Michał Wiśniowiecki
1744 1762 Michał Kazimierz Radziwiłł dit Rybeńko
1762 1768 Michał Massalski
1768 1793 Michał Kazimierz Ogiński
1793 1794 Szymon Kossakowski
Hetmans du grand-duché de Lituanie
Depuis Jusque  
1521 1531 Jerzy Radziwiłł
1531 1536 vacant
1536 1541 Andrzej Niemirowicz
1541 1561 vacant
1561 1566 Grzegorz Chodkiewicz
1566 1567 vacant
1567 1571 Roman Sanguszko
1571 1572 vacant
1572 1589 Krzysztof Mikołaj Radziwiłł
1589 1600 vacant
1600 1605 Jan Karol Chodkiewicz
1605 1615 vacant
1615 1635 Krzysztof Radziwiłł
1635 1646 Jan Kiszka
1646 1654 Janusz Radziwiłł
1654 1662 Wincenty Gosiewski
1663 1667 Michał Kazimierz Pac
1667 1668 Władysław Wołłowicz
1668 1680 Michał Kazimierz Radziwiłł
1680 1682 Kazimierz Jan Sapieha
1682 1684 Jan Ogiński
1684 1685 vacant
1685 1701 Józef Słuszka
1702 1703 Michał Wiśniowiecki
1703 1709 Grzegorz Ogiński
1707 1709 Michał Wiśniowiecki
1709 1709 Ludwik Pociej
1709 1728 Stanisław Denhoff
1728 1735 vacant
1735 1744 Michał Kazimierz Radziwiłł dit Rybeńko
1744 1762 Michał Massalski
1762 1775 Aleksander Sapieha
1775 1780 Józef Sosnowski
1780 1791 Ludwik Tyszkiewicz
1791 1792 vacant
1792 1793 Szymon Kossakowski
1793 1794 Józef Zabiełło

Notes et référencesModifier

  1. polny se réfère au « champ » (de bataille), comme en anglais field et en allemand Feld.