Józef Zabiełło

Józef Zabiełło, armoiries Topór, (vers 1750 - ), staroste de Telšiai, à partir de 1754 chambellan de la Couronne, en 1755 général dans l’armée du grand-duché, en 1775 grand veneur de Lituanie, en 1782 membre permanent du Conseil permanent (la plus haute instance du pouvoir exécutif de la République des Deux Nations) de 1775 à 1789, convaincu de trahison et pendu en 1794.

Józef Zabiełło
Fonctions
Hetman de Pologne-Lituanie (d)
-
Grand veneur de Lituanie (d)
Électeur de Pologne (d)
Confederate of the Confederacy (d)
Député à la Diète de la république des Deux Nations (d)
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Cimetière Świętokrzyski à Varsovie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Famille
Zabiełło (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Antoni Zabiełło (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Conjoint
Autres informations
Membre de
Grade militaire
Distinctions
Ordre de l'Aigle blanc (d)
Ordre de Saint-Michel
Ordre de Saint-Stanislas (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
POL COA Zabiełło.svg
blason

BiographieModifier

Józef Zabiełło est le fils d'Antoni Zabiełło, notaire terrestre de Kaunas et général dans l’armée grand-ducale et de Zofia Niemirowicz-Szczytt, frère de Michał, futur maréchal de la diétine de Kaunas, général-lieutenant puis castellan de Minsk et Szymon.

Comme représentant de la Samogitie, il participe aux travaux de la Diète de Quatre Ans (1788-1792). Opposé à l’adoption de la Constitution du 3 mai 1791, il rejoint la Confédération (rassemblement de la noblesse à des fins politiques) de Targowica.

Du fait de sa sympathie pour le pouvoir russe, il est nommé le hetman (chef des armées) de Lituanie et devient ainsi sénateur. Il participe à la Diète de Grodno et ratifie le deuxième partage de la Pologne. En 1794, au cours de l'Insurrection de Kościuszko, il est appréhendé par des patriotes polonais. Le , accusé d'avoir reçu une pension de la Russie depuis plusieurs années et convaincu de trahison, il est condamné à mort par pendaison. La sentence est exécutée le jour même.

Mariage et descendanceModifier

Le , Józef Zabiełło épouse Marianna Sobolewska (pl), fille de Maciej Sobolewski (pl). Ils ont un fils: Henryk Kazimierz Zabiełło

AscendanceModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier